vendredi 25 juin 2021

Le général Delawarde mis en examen pour "incitation à la haine et à la violence" pour avoir demandé « Qui contrôle les médias ? »

Le général à la retraite Dominique Delawarde, bien connu de nos lecteurs, fait face à d'éventuelles accusations criminelles à la suite d'une apparition le 18 juin sur Morandini Live – une émission  de la chaîne CNews – dans laquelle il a visiblement choqué l'intervieweur juif en demandant : "Qui contrôle les médias ?" [1]. Ceci est d'autant plus choquant que, en France, il est plus facile de citer les rares médias non contrôlés par les juifs que l'inverse. Cette affaire démontre, encore une fois, pour qui bosse Macron. 

En novembre 2020, en commentant sur un blog les résultats de l’élection présidentielle américaine, Dominique Delawarde avait avalisé « l’hypothèse d’un fraude importante », ajoutant : « Il y a, à mes yeux, trop d’indices concordants pour permettre à la meute médiatique occidentale, dont nous savons qui la contrôle, de me convaincre du contraire ». Vendredi, sur CNews, le communicant Claude Posternak lui a demandé « qui contrôle » cette « meute ».

L'ex-général Delawarde accusé d'antisémitisme : une enquête ouverte après  son dérapage dans Morandini Live sur CNews 

Voici une transcription de l'échange  :

Claude Posternak : Nous, « La Tribune Diplomatique Internationale », vous demandons donc: l'hypothèse d'une fraude majeure s'appliquant à quelques États clés le jour du scrutin est-elle crédible ? Nous parlons des États-Unis.

Delawarde « Ma conviction intime me dit oui. Car il y a, de mon point de vue, trop d'indices concordants pour permettre au pack médiatique occidental - dont on sait qui le contrôle - de me convaincre du contraire.

Posternak : J'ai donc une question pour vous : qui contrôle le pack média ?

Delawarde : Moi aussi j'aimerais savoir.

Posternak : Général Delawarde !

Delawarde : Vous le savez bien !

Posternak : Oh, non ! Je ne sais pas.

Delawarde : Qui contrôle le pack média dans le monde et en France ? Qui contrôle le Washington Post ? Qui contrôle le New York Times ? Qui contrôle,  BFMTV et tous les journaux qui viennent se regrouper autour d'elle ?

Posternak : Qui sont ces gens ?

Delawarde : Allons ?

Posternak : Qui ? Vous parliez de Dreyfus, monsieur. Qui?

Delawarde : Qui ? C'est la communauté que vous connaissez bien !

Posternak: Mon Dieu !

Jean-Marc Morandini : Ah non, ben alors non, on n'y va pas. Nous en resterons là, général. Je suis désolé, mais nous ne pouvons pas laisser dire cela à l'antenne.

Posternak : C'est pourquoi nous l'avons appelé un factionnaliste.

Jean-Marc Morandini : Je suis désolé, non, non, restons-en là. On coupe s'il te plait. Nous enlevons le général. C'est ça. Merci. On coupe. Nous ne pouvons pas continuer avec ça.

Eh bien, nous ne pouvons certainement pas faire savoir aux Français qui contrôle vraiment leurs médias, n'est-ce pas ?

S'ils le découvraient, la prochaine chose que vous sachiez, les Juifs seraient rassemblés et placés dans des chambres à gaz ™ accessibles aux personnes handicapées – ou dans un scénario fantasmagorique et improbable.

D'ailleurs, certains commentaires de sites alternatifs  en France qualifient Claude Posternak de terroriste juif.

Et étant donné le nom de famille russe de Posternak, Delawarde avait raison d'insister sur le fait que Posternak connaissait très bien la « communauté » qui contrôle les médias.

À en juger par la haine bouillonnante sur le visage de Posternak au cours de cette interview, nous pouvons supposer sans risque que s'il avait le pouvoir, il aurait sûrement ordonné que le général Delawarde soit sommairement fusillé - comme c'était l'habitude de ses semblables pendant la révolution bolchevique en Russie. [2]

NOTES

[1] « Le parquet de Paris a ouvert ce jour une enquête des chefs de diffamation publique et provocation à la haine et à la violence à raison de l’origine ou de l’appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion », annonce le Parquet. L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance aux personnes (BRDP).

Sur Twitter, la Licra [3], l’association SOS Racisme et l’Union des étudiants juifs de France (UEJF) ont dénoncé ces propos. Il montre « son visage, raciste et antisémite », a estimé cette dernière association.

[2]  Comment les juifs de Harvard pillent la Russie
-   Dostoïevski et la "question juive"; Le Journal d'un écrivain, mars 1877
-   En 1994, les juifs Chabad ont comploté pour exterminer les Slaves ( partie 2)
-   Journaliste israélien : Les pires meurtriers du XXe siècle étaient Juifs !
-   La tentative ratée des Juifs de s'emparer de la Russie au XVe siècle
-   L'antisémitisme  en Union soviétique
-   Le rôle juif dans la révolution bolchevique
-   Les Juifs de Staline
-   Les juifs russes considèrent les goyim comme leur propriété
-   Russie. Le "meurtre rituel juif" de la famille impériale russe

-   Russie. Le KGB juif
-   Russie. Les atrocités inimaginables commises par les Juifs bolcheviques contre les Gentils : des preuves irréfutables.

-   Soljenitsyne : Les Protocoles de Sion se réalisent sous nos yeux
-   Soljenitsyne condamne l'influence juive sur le peuple russe
-   Suprémacisme juif: les révélations de 1976 résonnent aujourd'hui
-   Une critique du « Yiddishland révolutionnaire: Une histoire du radicalisme juif ». Partie 1 de 3.
-   Une Russie brutalisée par le sionisme.
-   Vladimir Poutine : « 80 à 85% des bolcheviques au pouvoir en URSS étaient juifs. »

[3] France. La Licra vue par Israël Adam Shamir
-   Un sioniste insulte les cathos français sur BFM-TV. Motus et bouche cousue !
-   Notre Dame: Le brasier de la haine rabbinique
-   Les sionistes mentent comme ils respirent. Contrôle juif, subversion sioniste et «contradictions» de l'antisémitisme

VOIR AUSSI . Par le général Delawarde :
-   Propos liminaires sur l'impact économique de la "pandémie"
-   Covid-19 – Quelques enseignements géopolitiques inattendus
-   Covid-19 et +: Mensonges et corruptions à tous les étages au sein de la gouvernance française
-   Quand la crise du coronavirus rejoint la géopolitique mondiale
-   Le rôle de l’État hébreu dans les coulisses de la crise Arménienne

 Hannibal GENSÉRIC

4 commentaires:

  1. Question ? « Qui contrôle les médias ? »
    Je pense que c'est le Secret de Polichinelle, la plupart d'entre nous les goyim le savent

    RépondreSupprimer
  2. Sensationnalisme et inertie à tous les étages.
    La « dissidence » bruyante est soit inoffensive pour le « Système », soit un leurre.
    Cependant, ici, le problème n'est pas de savoir à qui appartiennent les médias, puisque tout le monde le sait. Il suffit de surfer sur le net pour trouver le nom des propriétaires.
    Ce qui est important, surtout, c'est de savoir pourquoi, comment et depuis quand l'information mondiale est frelatée.
    À l'issue de cette démarche, vous vous apercevrez qu'il y a longtemps, déjà, que le mensonge, c'est-à-dire l'erreur volontaire, a été introduit dans le monde, et que le désordre de la société actuelle en est la conséquence.
    En effet, l’erreur s’est glissée partout, qu’elle soit religieuse, philosophique ou scientifique, elle règne en souveraine maîtresse, elle est imposée par suggestion social, elle est dans vos mœurs, elle est dans l’enseignement donné à vos Enfants, elle est dans vos institutions. Vous en êtes tellement imprégnés que vous n’en avez plus conscience, vous avez fait de toutes ces anormalité votre état normal.
    Aussi, l'un des drames de ces temps de la fin est cette banalisation, cette tolérance extrême pour toutes ces anormalités qui désormais, en se multipliant et en se juxtaposant, sont arrivées à créer une atmosphère chaque fois plus irrespirable, du fait même de leur propension à « pomper l'oxygène » nécessaire à toute cohabitation sociale.
    Tant que le mensonge ne sera pas extirpé de la société, la justice et la paix n'y pénétreront pas.
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  3. Pourquoi ces associations ne démontre pas simplement à ce général à la retraite qu'il divague ?
    Ce doit être simple...

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.