mercredi 21 novembre 2018

Syrie. La Russie ordonne une offensive syrienne après le refus des États-Unis de fermer des camps de concentration


Un nouveau rapport très succinct du ministère russe de la Défense circulant au Kremlin indique qu'aujourd'hui, 18 novembre 2018, en vertu des pouvoirs qui lui ont été conférés en tant que commandant suprême des forces armées, le président Poutine a ordonné aux forces militaires russes d'aider l'armée arabe syrienne. (AAS) à lancer un assaut majeur sur l’axe sud-est de la province d’Idlib, en Syrie, contre les terroristes islamistes. Cette action de guerre a été provoquée par le refus des États-Unis la demande de la Russie de fermer le camp de réfugiés de Rukban, situé dans la zone d’al-Tanf occupée illégalement par les États-Unis.
Cette zone entourant la base Al-Tanf, à la frontière difficile entre la Syrie et la Jordanie, abrite des camps de réfugiés dont les conditions peuvent être comparées à des camps de concentration de l’ère nazie.
Les Nations Unies lancent un avertissement grave concernant la famine massive dans le camp de réfugiés Rukban sous contrôle américain (ci-dessus) en Syrie
Selon ce rapport, Rukban est une région aride et isolée proche de l'extrême nord-est de la Jordanie, proche des frontières communes avec la Syrie et l'Irak, abritant jusqu'à 85.000 réfugiés - et où est également située la base militaire américaine. La base de Tanf a été  construite par les Américains lorsqu'ils ont envahi illégalement la Syrie sous le prétexte fallacieux de combattre les terroristes de l'État islamique, alors qu’en réalité, les Américains veulent aider l’Etat islamiste à éliminer Bachar al-Assad afin de morceler la Syrie et l’Irak au profit du Grand Israël.
Mais, depuis la défaite de l'État islamiste, sous les coups conjugués de l’AAS et de l’armée de l’air russe, les Américains ont refusé de mettre fin à leurs opérations illégales en Syrie, préférant utiliser leur base Al-Tanf à Rukban pour entraîner et armer une nouvelle armée terroriste islamiste radicale dont le nombre dépasse les 6.000 terroristes, auxquels  l'armée américaine permet de terroriser des dizaines de milliers de refuges par la prostitution, le trafic d'êtres humains et l'esclavage sexuel.
Comme les États-Unis refusent de permettre à toute aide humanitaire d’atteindre les dizaines de milliers de réfugiés du Rukban, Mikhail Mizintsev, chef du Centre de contrôle de la défense nationale russe, vient de déclarer cette semaine :
La situation dans laquelle se sont retrouvés les habitants du camp me rappelle beaucoup les camps de concentration de la Seconde Guerre mondiale qui semblaient être longtemps devenus de l’histoire ancienne que l’on ne reverrait plus jamais.
Comment cela est-il devenu possible dans le monde moderne?
Pourquoi la communauté mondiale, tellement préoccupée par les droits de l'homme, garde-t-elle obstinément le silence sur la catastrophe humanitaire des habitants du camp de Rukban, alors qu'ils sont en fait retenus comme  otages?
Les enfants syriens affamés (ci-dessus) dans le camp de réfugiés Rukban contrôlé par l'armée américaine commencent à ressembler… aux enfants juifs  sauvés du camp de concentration nazi pendant la Seconde Guerre mondiale.
Le rapport explique également que le MoD est préoccupé par les événements qui se déroulent dans la guerre à la frontière méridionale avec l'Ukraine, où les forces radicales néo-nazies ukrainiennes ont commencé à entraîner des enfants ukrainiens à haïr et à tuer les Russes, et en interdisant aux minorités ethniques hongroises d’enseigner ou de parler leur langue maternelle.
Les enfants ukrainiens commencent à recevoir
une formation militaire pro-nazie pour tuer les Russes
Mais, en même temps, les États-Unis ont vendu à la Chine leur logiciel "Ferrari Of War Room". Ce logiciel qui permet une prise de conscience opérationnelle militaire en temps réel sur laquelle l'OTAN et le Pentagone s'appuient pour prendre des décisions instantanées alors que les troupes sont sur le terrain et effectuent des opérations réelles. Cela place désormais l'Armée de libération du peuple chinois «sur un pied d'égalité organisationnelle avec une partie de l'élite occidentale les opérations militaires ».
Le présent rapport conclut que le seul guide apparemment utilisé par les États-Unis alors qu’ils plongent résolument dans l’abîme est celui rédigé en 1909 par l’économiste britannique lauréat du prix Nobel, Sir Norman Angell, intitulé «La grande illusion», dans lequel cet expert de renommée mondiale a "prouvé" que le conflit entre grandes puissances était devenu obsolète à mesure que les forces naissantes de la mondialisation, de l'intégration économique et du progrès technologique rendaient un tel conflit impensable entre nations qui avaient tant à perdre et peu à gagner - mais dont l'affirmation absolue que la guerre était obsolète fut suivie par la Première et la Seconde Guerre mondiale et maintenant par la Troisième Guerre mondiale que mènent les Américains.
Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.