samedi 3 novembre 2018

Théorème du Chien


La science confirme que les chiens sont mieux que nous pour reconnaître les mauvaises personnes. Or, dans Théorème du Corbeau, nous avons vu que ces corvidés sont capables de reconnaître l'humain fiable de l'humain tricheur. Or, voici qu’une nouvelle recherche novatrice d'une université japonaise démontre que les chiens ont un instinct plus fiable que le nôtre pour reconnaître instantanément les personnes méchantes. Personnellement, je l’ai constaté avec mes chiens successifs : un doberman et un chien loup. Ils ne se laissent pas approcher ni, a fortiori caresser, par les personnes fourbes ou méchantes.
Le théorème du chien socialiste…
Dans une étude menée par un groupe de chercheurs dirigé par Akiko Takaoka de l'Université de Kyoto, au Japon, il a été découvert que les chiens sont capables de discerner rapidement si une personne est digne de leur confiance et ces jugements instantanés s'avèrent généralement beaucoup plus fiables que les jugements rendus par les humains.
L'étude japonaise comprenait 34 chiens et était composée de trois tours. Au premier tour, les chercheurs ont signalé un conteneur contenant un aliment caché. Les chiens, sachant suivre les indications du corps, couraient vers le conteneur désigné et savoureraient les friandises.
Lors du second tour, les mêmes expérimentateurs indiquaient un conteneur, mais cette fois-ci, il n'y avait pas de nourriture à l'intérieur. Tous les chiens couraient vers le conteneur vide, seulement pour faire face à la déception et se rendre compte qu'ils avaient été induits en erreur.
Lors de la troisième et dernière étape de l'étude expérimentale, les chercheurs ont indiqué un conteneur contenant des aliments cachés. Cependant, cette fois, les chiens n’ont pas couru vers le conteneur. Cela suggère que les chiens se sont souvenus du moment où ils ont été induits en erreur et ont déterminé si la personne qui les dirigeait était un guide fiable ou non.
Selon le chercheur principal, Akiko Takaoka, il était étonnant de voir comment les chiens ont rapidement décidé de ne pas faire confiance à un humain, montrant comment ils peuvent utiliser leur expérience antérieure avec les humains pour développer un instinct permettant de discerner si une personne est fiable ou non.
Et cet instinct est remarquablement précis, selon les chercheurs.
Intelligence sociale sophistiquée
«Les chiens ont une intelligence sociale plus sophistiquée que nous le pensions. Cette intelligence sociale a évolué de manière sélective au cours de leur longue histoire de vie avec les humains », a déclaré Takaoka.
L’étude de Takaoka n’est pas la seule recherche expérimentale prouvant la capacité d’un chien à déterminer si une personne est de confiance ou non. Dans une autre étude publiée dans Neuroscience and Biobehavioral Reviews, les chiens ont été en mesure de démontrer leur capacité à décider en qui ils peuvent avoir confiance par simple observation.
L'expérience a été divisée en trois participants, un groupe de propriétaires de chiens, un groupe d'étrangers qui aident, et un autre groupe d'étrangers qui n'aident pas. L'étude oblige les propriétaires de chiens à demander l'aide des deux groupes d'étrangers.
Il s'est avéré que les chiens sont également de bons lecteurs des indices sociaux. Non seulement les chiens hésitaient autour des étrangers qui n’aidaient pas leurs propriétaires, mais ils n’en acceptaient pas non plus de friandises pour chiens. Tous les chiens impliqués dans l’étude ne voulaient rien faire des personnes qui ont «maltraité» leurs maîtres.
«Ils évaluent les informations que nous leur fournissons en fonction notamment de leur fiabilité pour les aider à atteindre leurs objectifs. Par exemple, de nombreux chiens de la famille vont ignorer votre geste lorsque vous leur montrez du doigt une erreur et que vous utilisez leur mémoire pour trouver une friandise cachée », déclare Brian Hare, responsable scientifique en chef chez Dognition.
La conclusion sans précédent des deux études distinctes reflète les propos de Bill Murray: «Je me méfie des personnes qui n’aiment pas les chiens, mais je fais confiance à un chien quand il n’aime pas une personne."
De toute évidence, les chiens sont des créatures très intelligentes et complexes, tout comme nous. Ils sont capables de comprendre et de lire les gestes humains et les indices sociaux. Cela prouve qu'ils ne sont pas des créatures stupides qui écoutent simplement, car ils savent à qui faire confiance!
Résultat de recherche d'images pour "chien et voleurs"
Ainsi, s'ils hurlent à la mort à chaque fois qu'ils entendent l'appel du muezzin, c'est qu'ils savent d'instinct que ces muezzins sont de faux dévots. S'ils étaient d'honnêtes gens, ils ne brancheraient pas, dès 4 heures du matin,  leurs hauts parleurs  à fond la caisse,  pour casser le sommeil des honnêtes gens qui doivent se lever le matin pour aller bosser et faire vivre leur famille.

Moralité de l'Histoire
Si le corbeau et le chien sont capables de détecter les personnes louches et peu  franches du collier, alors que la majorité des humains en son incapables, c'est que, probablement, les animaux n'ont pas de croyance religieuse. La religion détruit le sens inné et l'instinct de conservation : si vous lavez le cerveau d'un humain avec la croyance qu'il va rejoindre le paradis s'il se sacrifie, alors il ira se suicider le coeur léger et joyeux. Dans les élections en pays musulman, on constate une forte minorité, généralement la plus misérable, qui votera TOUJOURS pour les intégristes islamistes, quels que soient les méfaits de ces derniers. Ils enverront leurs progénitures tuer et se faire tuer, violer, voler, trafiquer dans divers pays, sous prétexte de défendre la religion.
Il en est de même un peu partout : en France, on a vu des maires corrompus, voleurs et menteurs, réélus confortablement (la liste est trop longue pour les citer). Malgré l'évidence, les gens sont incapables de distinguer le grain de l'ivraie, ou alors, ils sont masochistes. 
Essayez donc de convaincre un chien ou un corbeau d'aller tuer ses congénères pour aller au paradis ! Il ne vous croira jamais.
VOIR AUSSI :
-  Théorème du renard
Hannibal GENSERIC

1 commentaire:

  1. On a beaucoup à apprendre des animaux. Et ceux ci nous réservent toujours des bonnes surprises.
    Hélas, l’espèce humaine, dans sa majorité, n'est qu'un gang sans foi, ni loi (festival de Yulin), et les souffrances imposées aux animaux sont insupportables !

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.