lundi 16 juillet 2018

Religion. Le muezzin et les chiens


Au Tunistan, comme presque partout ailleurs dans les pays à majorité musulmane, toutes les mosquées sont munies de haut-parleurs. Un réveil en sursaut est assuré dès 4 heures du matin par l’appel à la prière qui traîne en longueur et vous assure une insomnie jusqu’à l’heure théorique de votre lever. Vous pouvez avoir jusqu’à 20 mosquées au km2. Naturellement, les appels ne sont pas coordonnés : toutes les 2 minutes, vous avez un muezzin qui commence sa litanie, ce qui rallonge d’autant la torture. Dès que les chiens entendent ces appels à la prière, ils "hurlent à la mort" comme des loups.
C'est particulièrement dérangeant et très bruyant la nuit, surtout en cette époque, où le premier appel à la prière a lieu dès 4 heures du matin. D'autres chiens dans le lointain et dans le voisinage se mettent de la partie dans un sinistre concert, qui se répète cinq fois par jour, 7j/7. Le vendredi, vous avez un bonus : le concert dure plusieurs heures car les hauts parleurs transmettent, en plus des appels du muezzin, le Coran, les prières, et les prêches des imams dans un brouhaha indescriptible. 
Résultat de recherche d'images pour "muezzin"D’abord, il y a ce bruissement annonciateur. Ce souffle brouillé parfois de parasites échappés des haut-parleurs fatigués. Et vient souvent un toussotement. La voix s’élève enfin. Puis une autre. Et d’autres encore, qui s’ajoutent par dizaines, par centaines ou par milliers, fortes, éraillées, jeunes ou vieilles, et s’agrègent en un grondement stupéfiant dans le ciel de toutes les villes tunisiennes : «Allahou akbar, Allah est le plus grand. J’atteste qu’il n’y pas d’autre dieu qu’Allah, j’atteste que Mohamed est le messager d’Allah. Venez à la prière, venez à la félicité. Allah est le plus grand, il n’y a pas d’autre dieu qu’Allah.»
Après, une pause de 20 minutes, rompue par l’exhortation du muezzin : « La prière est mieux que le sommeil » qui vous met en rage et vous fait pester contre cette idéologie totalitaire qu’on appelle islamisme, et qui ne reconnaît aucune liberté individuelle. 
Naturellement, pour être frais et dispos pour pouvoir entamer à 8 h une journée de travail, être réveillé en sursaut dès 4 h du matin, ce n'est pas l'idéal.  D'où le sous développement quasi général des pays musulmans [1].
Pourquoi les  chiens hurlent-ils ?
Certains musulmans croient que les chiens "chantent" avec le muezzin, car ils veulent aussi louer Allah. Ainsi, le site de la mosquée de Lyon (France) justifie cela par une  citation du Coran : "« Tout ce qu'il y a dans les cieux et la terre adorent Allah mais l'homme n'en possède pas la compréhension. » et conclue « regardez l'attitude des chiens lorsqu’ils entendent l'adhan (l’appel du muezzin de 4h du matin) »".
Résultat de recherche d'images pour "chien hurle muezzin" 
D’autres musulmans comme ceux d'un village musulman en Israël, ont brûlé les chiens hurleurs, car ils considèrent ces hurlements comme « diaboliques ». C’est d’ailleurs le « conseil éclairé » que m’a donné l’imam du coin où j’habite: empoisonner mes chiens hurleurs.
Mais, contrairement à ce que croient ces pieux musulmans de la mosquée de Lyon, les hurlements des chiens ne sont pas une réponse islamique à "l’appel mélodieux" du muezzin.
En effet, voici d’autres exemples dans lesquels les chiens hurlent en entendant d’autres bruits.
Sur le site Slate.fr, Laura Bradley témoigne ainsi :
« À 12 ans, j’ai commencé à jouer du hautbois. Comme tout débutant, j’étais plutôt mauvaise. Et à chaque fausse note un peu tenue, mon chien se mettait à hurler, tel un choriste quadrupède détraqué. Les instincts mélomanes canins sont susceptibles d’être déclenchés par un éventail musical varié. Ainsi, les trois musiques suivantes déclenchent les mêmes hurlements canins :

Le thème de «New York, Police Judiciaire»: vidéo

«Libérée, délivrée»: Vidéo

 «Hello» d’Adele, entre autres. Vidéo

Quelle force mystérieuse peut bien pousser ces animaux, dont le sens du rythme ou la justesse du ton ne sont pas particulièrement notoires, à se mettre à chanter ou à hurler ? »
Ça fait un bon moment que les chercheurs se penchent sur la question.
Explications
Les hypothèses les plus courantes associent ce comportement à celui de l’instinct de meute
1) L’animal aurait ainsi tendance à calquer son action sur celle de son entourage, et donc à essayer lui aussi "d’appeler" comme le chanteur ou le muezzin qu’il perçoit comme faisant partie de son entourage proche.
2) D’autres études privilégient l’idée que, pour la raison indéterminée, certaines musiques sont associées, pour chaque animal, à un souvenir parfois douloureux, parfois joyeux. En entendant, le chien manifesterait alors, soit sa tristesse soit sa joie. Compte tenu de l’horrible cacophonie des haut-parleurs, je pense que le chien hurle car il se sent, comme son maître, torturé.
3) Une autre piste privilégie les origines physiologiques. Elle explique cette attitude par la sensibilité particulière du chien à certains sons. Il réagirait alors pour exprimer son désagrément à l’écoute de musiques particulières mais on évoque aussi la possibilité que certains dispositifs sonores, mal réglés ou de mauvaise qualité, génèrent de manière anormale des ultra sons, qui peuvent gêner l’animal et le pousser à réagir alors que les humains, pourvus de capacités auditives moins poussées, ne sont pas capables de les entendre. La plupart des hauts parleurs des mosquées ne sont pas du dernier modèle, ils sont mal réglés, ils crient  "à fond la caisse", ils sont TOUS déphasés les uns par rapport aux autres. Donc leur écoute ne peut être qu’une véritable torture, autant pour les humains que pour les canins.
4) Une dernière hypothèse, très répandue, propose que ce phénomène soit engendré par le fait que le chien, comme le loup répond’ aux hurlements de ses congénères, c’est le ‘hurlement à la mort des loups’, dans ce cas l’adhan ou du moins certains sons seraient interprétés comme la voix d’un autre membre de la meute et déclencherait une réaction instinctive. 
Cette hypothèse est corroborée par le fait que ce comportement est souvent déclenché par un type de son proche de la tessiture des canidés. Les hurlements des hauts parleurs peuvent ressembler à un appel sauvage. En les entendant, le chien va instinctivement les interpréter comme des signaux de ralliement… et hurler à son tour. Il croit ainsi répondre à l’appel de la meute. Cette hypothèse semble logique, car, effectivement, le muezzin appelle ses « congénères » pour réunir la « meute » des croyants.
Conclusion
De nombreux musulmans ne seraient pas opposés à une meilleure «gestion» de l’appel à la prière. Mais rares sont ceux qui l’avouent, de peur de passer pour des mécréants. Ainsi les agents immobiliers, qui sont régulièrement interrogés par leurs clients sur l’existence des mosquées et des salles de prières à proximité des biens qu’ils convoitent, et surtout sur l’emplacement des haut-parleurs.
En Égypte, par exemple, l’utilisation de haut-parleurs pour amplifier l’appel du muezzin est restreinte. Les officiants musulmans de l’Université Al-Azhar ont précédemment déterminé que les haut-parleurs sont une invention moderne, et donc n’ont rien à voir avec la loi islamique pour les appels des fidèles à la prière.
Le quotidien en langue arabe The National a rapporté en 2011 que les EAU avaient limité le volume des haut – parleurs de la mosquée suite à des plaintes répétées des résidents musulmans.
En Juin 2015, l’AFP a rapporté que le vice-président de l’Indonésie avait créé une commission d’enquête pour examiner le problème de la pollution causé par le bruit des haut-parleurs des mosquées. Étant le plus grand pays à population musulmane dans le monde, l’Indonésie a des centaines de milliers de mosquées toutes hurlantes leurs appels à la prière –PRESQUE- en même temps.
Même en Arabie Saoudite, le berceau de l’Islam, le gouvernement a jugé que les appels à la prière ne peuvent être amplifiés par des haut – parleurs à l’intérieur d’une mosquée, pas plus en d’utiliser ceux fixés au sommet du minaret. Le portail de nouvelles en langue arabe Arab News a rapporté il y a plus d’un an que les imams saoudiens avaient été obligé de retirer les haut-parleurs de leurs minarets.

NOTES
Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire