samedi 7 juillet 2018

Irak. Pendaison de 300 terroristes islamistes daéchiens


12 membres présumés du groupe "État islamique", alias Daech, ont été pendus vendredi 29 juin en Irak, ils font partie des 300 au total qui doivent être exécutés rapidement. Bon débarras.
Parmi ces condamnés à mort se trouvent une centaine de femmes : la plupart ne sont pas Irakiennes mais originaires de Turquie et de pays du Caucase. Ces exécutions massives ont été décidées par le Premier ministre Haider al-Abadi, sur un coup de tête en quelque sorte après la découverte des corps de huit Irakiens, qui étaient otages de djihadistes, près de la route principale entre Bagdad et Kirkouk.

300 djihadistes d'Etat islamique commencent à être pendus en Irak

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi :
Le chef du gouvernement s'est vu obligé de réagir durement parce qu'il était fortement critiqué pour son manque d'action. L'État islamique, via son organe de propagande Amaq, avait diffusé le week-end précédent une vidéo montrant les otages visiblement tabassés; les islamistes annonçaient leur exécution prochaine si certaines femmes djihadistes n'étaient pas libérées de prison. En fait, selon les autopsies qui ont été pratiquées, les hommes aux mains des terroristes avaient été assassinés plusieurs jours avant la publication de la vidéo.
Les funérailles des otages exécutés par les Daé-chiens

300 pendaisons, ce serait un nombre jamais atteint

C'est le premier défi auquel doivent faire face les autorités depuis la reconquête par l'armée irakienne d'une bonne partie du territoire contrôlée par le groupe Etat islamique depuis 2014; la victoire totale avait été annoncée en décembre dernier. Et, fou de colère, Haider al-Abadi a donc ordonné, selon ses propres mots, "la punition immédiate des terroristes condamnés à mort". Plus de 300, c'est un nombre jamais atteint, d'autant que 11 islamistes ont déjà été pendus depuis le début de l'année. En 2017, 111 avaient été exécutés.
Les organisations de défense des droits de l'Homme, Human Rights Watch en tête, réclament régulièrement aux instances judiciaires irakiennes de faire la distinction entre les djihadistes qui ont tué et les femmes qui étaient simplement mariées avec des combattants islamistes. Elles n'ont toujours pas été entendues...

7 commentaires:

  1. Avec l'exécution de ces pantins qui agissent sous l'étendard de l'Islam ( alors qu'ils n'ont rien de l'Islam) je suis plus que certain que leur chef, le pseudo Émir laisse des plumes ...mais au fait , que devient-il ?
    Le seul gagnant ce sont les Irakiens que je soutenais de tout coeur , jusqu'au jour où - sur ordre de leurs maîtres yankee et occidentaux - ils ont assassiné le père adulé du peuple d'Irak et du monde Arabe.
    Et là, bien évidemment, je fais allusion au patriote: Saddam Hussein , que Dieu l'accueille dans son vaste paradis.

    Les pourvoyeurs en armes et soutiens multiformes de ces monstres qui agissent sous la bannière de l'Islam, doivent très certainement, et en silence, déplorer l'élimination de leurs pantins.
    Il avait été dit , redit et démontré, que le barbu en jellaba qui dirige cette sinistre organisation , n'est qu'un juif de père et de mère, alors que son véritable nom n'est que: Elliot Simon (orthographe ?) Cet énergumène -pour rappel- était un garde-corps de Mac-cain, le yankee (sur la voie de s'éteindre à petit feu) qui le désignera pour côtoyer dans les cages les prisonniers de Gantanamo: collecte d'informations puis, sera "promu" en tant qu'Emir de l'EI après avoir reçu une formation accélérée sur le contenu du Livre et la Sunna pour diriger les prières et prononcer les sermons face à des pseudo-naïfs fidèles venus de toutes les contrées voisines et lointaines.
    Ce qu'il faut retenir de tout ce déplorable et lamentable manège, c'est que les royautés Arabes, depuis le Maroc jusqu'à l'Arabie Teyhoudite en passant par le Qatar, Jordanie , Emirats sont pleinement responsables de ce cauchemar imposé au moyen Orient avec , cerise sur un gâteau, leur tentative de brader la cause Palestinienne.

    Depuis l'agression de la Syrie sous la magistrale direction de Béchar-El-Assad, le monde Arabe est comparable à un troupeau sans berger. Les ténors du fastueux monde Mohamétan ont été éliminés tour à tour pour permettre à ces enturbannés et aplaventristes de vendre leur honneur et leur dignité pour se maintenir au trône au service de ceux qui aspirent à régenter le monde.
    Nous faisons confiance au respectable Poutin et prions pour qu'il se rappelle à chaque fois que la Palestine doit être libérée ...toute la Palestine avec El-Qods comme capitale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le "Calife" Baghdadi est un juif israélien, agent du Mossad
      Edward Snowden, l’ancien employé à l’agence national de sécurité américaine, NSA, a révélé que les services de renseignement britannique et américain et le Mossad ont collaboré ensemble pour la création de l’EIIL / DAESH / ISIS. Leur calife de pacotille, Abou Bakr al-Baghdadi a suivi une formation militaire intensive durant une année entière entre les mains du Mossad.
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2014/07/snowden-le-calife-baghdadi-ete-forme.html

      Supprimer
  2. Et si les gens savaient que le vrai Saddam hussein n'est pas mort !! toujours le même cinéma, que ceux qui servent Daesh et sont payés pour cela soient exécutés tant mieux!! même les femmes qui les servent également trop de gens ont été tués, ça suffit! les pantins sataniques qui gouvernent devront passer par le Jugement Dernier.

    RépondreSupprimer
  3. Ses gens ont déjà fait trop de peine au monde leurs degrés sanguinaire exaspérant alors qu'on en finissent rapidement comme une mauvaise herbes abattez les tous

    RépondreSupprimer
  4. la loi du talion
    coupez-leurs bras et jambes min khilaf

    RépondreSupprimer
  5. Pourait t'on faire la même chose avec les responsable Americain !

    RépondreSupprimer

  6. Les concepteurs sont ici: https://youtu.be/Jo8Xm46s62I
    Gepubliceerd op 2 okt. 2014
    Discussion of the book SHELL GAME: A Military Whistleblowing Report to the U.S. Congress Exposing the Betrayal and Cover-Up by the U.S. Government of the Union Bank of Switzerland-Terrorist Threat Finance Connection to Booz Allen Hamilton and U.S. Central Command

    By 2LT Scott Bennett 11th Psychological Operations Battalion (retired)

    Part of the reason behind Eric Holder's immediate retirement.

    BACKGROUND OF SPEAKER:

    Scott Bennett is a U.S. Army Special Operations Officer (11th Psychological Operations Battalion, Civil Affairs-Psychological Operations Command), and a global psychological warfare-counterterrorism analyst, formerly with defense contractor Booz Allen Hamilton.

    He received a Direct Commission as an Officer, held a Top Secret/Sensitive Compartmentalized Information (TS/SCI) security clearance, and worked in the highest levels of international counterterrorism in Washington DC and MacDill Air Force Base in Tampa, Florida. He has worked at U.S. Special Operations Command, U.S. Central Command, the State Department Coordinator for Counterterrorism, and other government agencies. He served in the G.W. Bush Administration from 2003 to 2008, and was a Social Science Research Fellow at the Heritage Foundation. His writings and lectures seek to enhance global awareness and understanding of modern psychological warfare, the international intelligence.

    http://projectcamelotportal.com/video

    RépondreSupprimer