lundi 23 juillet 2018

Le Pentagone invite Daech en Amérique en tant que "Casques Blancs"


Les autorités américaines ont invité des terroristes de Daech à entrer en Amérique déguisés «Casques blancs».
Il y a quelques années, Daech  et al-Qaïda ont pris le nom de «Casques blancs» et ont tué des dizaines de milliers de civils syriens par le biais de diverses attaques terroristes, y compris chimiques,  sous fausse bannière au Moyen-Orient.
Maintenant, les autorités américaines veulent évacuer les Casques Blancs et leurs familles du gouvernorat de Quneitra, dans le sud de la Syrie, alors que les forces syriennes continuent de nettoyer la zone des forces antigouvernementales.
Voir : Israël a évacué 800 Casques blancs syriens vers la Jordanie
CIA invite ISIS to America as White Helmets
Y a-t-il la moindre différence entre les tronches des Casques Blancs et ceux des terroristes islamistes ?
 
Selon Sputnikenews.com
Deux responsables américains ont déclaré sous anonymat être au courant des plans d'évacuation. Ils ont noté que les États-Unis et leurs vassaux israéliens, britanniques et canadiens menaient l'opération d'évacuer les membres de la fausse ONG de Syrie vers les pays voisins (Israël, Jordanie), puis vers l'Europe occidentale dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas et peut-être le Canada.
Les responsables ont indiqué que l'opération va se produire bientôt en raison de la poursuite des efforts de l'armée syrienne pour expulser les mercenaires et les terroristes du sud de la Syrie. "Ce sont des heures et des minutes difficiles. C'est le pire jour de ma vie. J'espère qu'ils nous sauveront avant qu'il ne soit trop tard », a déclaré un membre des Casques blancs.
La planification de l'opération aurait été accélérée après le sommet de l'OTAN la semaine dernière. L'évacuation devrait avoir lieu à partir de la petite zone de terres contrôlées par les terroristes entre la Syrie et les hauteurs du Golan occupées par Israël, près d'une ligne de désengagement que Tel-Aviv a établie en 1974 après la guerre de 1973.
Les États-Unis ont gelé temporairement 200 millions de dollars pour les soi-disant «programmes de stabilisation» impliquant la Syrie plus tôt cette année, après que le président Trump eut annoncé le retrait américain de la Syrie après la défaite de Daech (ISIS) *, mais libéré 6,6 millions de dollars pour les casques blancs le mois dernier.

La France aussi
Le ministère français des Affaires étrangères annonce ce lundi que « la France prendra sa part » dans l'accueil des Casques blancs évacués par Israël vers la Jordanie.
La France « prendra sa part dans l'accueil des Casques blancs » évacués de Syrie avec leur famille, annonce lundi 23 juillet, le ministère des Affaires étrangères français.
 « Cette opération prévoit leur réinstallation dans des pays tiers. La France prendra sa part dans l'accueil des Casques blancs et leurs familles et continuera à se mobiliser en faveur de ces personnes courageuses qui ont risqué leur vie jour après jour pour aider la population syrienne », souligne le Quai d'Orsay. Comme disait le sioniste Fabius, ces "gentils terroristes font du bon boulot" en égorgeant et en violant à qui mieux mieux. Espérons qu'ils ne continuent pas leur "bon boulot" en France, car "qui sème le vent récolte la tempête".

Les Casques blancs sont accusés par Damas d'être liés aux groupes extrémistes opérant en Syrie, de porter notamment assistance aux terroristes blessés dans les bombardements et de mettre en scène de fausses attaques chimiques en Syrie. ©Sputnik
Dans une vidéo publiée dimanche, le Premier ministre israélien a déclaré : « Le président Trump et le Premier ministre canadien Trudeau, ainsi que d’autres, nous ont demandé d’aider à évacuer de la Syrie des centaines de membres des Casques blancs », décrivant les casques blancs, qui ont été accusés de coopérer avec des terroristes et de simuler des attaques chimiques, comme des « personnes qui ont sauvé des vies ».

FILE PHOTO © Hosam Katan
White Helmets are helping Syrian militants prepare ‘false flag’ chemical attack – Idlib residents
Damas a émis une critique virulente de la décision américaine d’exfiltrer ces terroristes islamistes, accusant Washington et ses alliés de soutenir un groupe. Ce qui est  "la démonstration flagrante du soutien des États-Unis, des Français, des Britanniques et d'autres États aux divers types de terrorisme observés en Syrie depuis 2011".
Plus tôt, des sources militaires syriennes et russes parlant à  Spoutnik ont averti que leur surveillance des « Casques Blancs »  les a amenés à conclure qu'ils préparaient probablement une nouvelle attaque chimique sous fausse bannière pour contrer de l'avancée de l'armée syrienne.
Les « Casques blancs » sont une organisation de sauvetage autoproclamée fondée par l'ancien officier de l'armée britannique James Le Mesurier en 2014. Ils prétendent, officiellement,    sauver des vies civiles dans les zones de Syrie contrôlées par les terroristes islamistes. En réalité, Damas et Moscou accusent le groupe d'être un bras de propagande pour le groupe terroriste Front El-Nosra **, et ont fourni de nombreux témoignages sur la propension du groupe des « casques blancs » à organiser de fausses attaques.
En avril, les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne ont lancé des frappes de missiles contre plusieurs cibles en Syrie, les justifiant en utilisant des «preuves vidéo» d'une attaque chimique présumée à Douma par les Casques blancs. Des enquêtes ultérieures ont montré que la vidéo était un faux.
* Groupe terroriste sionislamiste proscrit en Russie et dans de nombreux autres pays.
** Groupe terroriste sionislamiste proscrit en Russie et dans de nombreux autres pays. Aussi connu sous le nom de Jabhat Fateh al-Sham. Également décrite comme la branche syrienne d'Al-Qaïda.
VOIR AUSSI :

Breaking: Trump Orders Israel to “Evacuate” ISIS Leaders, “White Helmets,” to America, Canada



Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire