mardi 13 novembre 2018

Il est temps de faire attention: Facebook aide l'État policier


Il y a un mois, Facebook et Twitter - sans préavis ni justification - ont supprimé les pages de Free Thought Project et Police the Police, qui comptaient plus de 5 millions d'adeptes. Au cours de cette purge, ils ont également supprimé des centaines d'autres pages, notamment des groupes de responsabilisation policière massifs tels que Cop Block, Filming Cops, et étouffé la portée de Photography is Not a Crime (La photographie, ce n'est pas un crime). Nous avons réagi à la purge en démarrant de nouvelles pages avec l'annexe 2.0 à la fin de celles-ci. Dimanche, exactement un mois après avoir effacé ces pages d’Internet, Facebook a encore frappé et aucune raison n’a été donnée.

La seule déclaration donnée pour la nouvelle purge était la suivante: «Il semble que l’activité récente de votre page ne respecte pas les règles de  Facebook. Si vous pensez que votre page n’a pas été publiée par erreur, vous pouvez faire appel et nous examinerons à nouveau. "
Les conséquences d'une telle mesure visant à censurer ceux qui dénoncent l'État policier sont effrayantes. Avant sa suppression, Police the Police (Surveillons la Police) était le plus grand groupe de responsabilité de la police sur Internet, et maintenant, ce n’est plus le cas.
Pendant des années, nous avons dénoncé des flics criminels et fait la lumière sur des affaires obscures où d'autres médias avaient peur d'aller. Le Police the Police et ces autres pages ont enseigné aux gens comment défendre leurs droits, filmer la police et ne pas avoir peur de tenir tête à l'État policier.
Jamais aucune de ces pages n'a encouragé la violence, cherché à semer la division ou à encourager perpétuer la haine envers la police. Nous avons simplement évoqué les problèmes liés à de nombreuses tactiques utilisées par la police et proposé des solutions. Maintenant, avec un clic de souris, cette richesse de contenu et d'informations a disparu et Facebook semble s'en prendre à toute personne qui interroge l'État policier, y compris Police the Police 2.0. Et notre blog, La Cause du Peuple
En 2015, les États de tout le pays ont commencé à adopter ce que l'on appelle les «lois Blue Lives Matter», qui ont ajouté le travail d'agent de police à une classe de citoyens protégée.
Selon la législation ridiculement inutile, le choix volontaire de devenir policier, intervenant d'urgence et pompier est protégé contre les crimes motivés par la haine, à l'instar des catégories historiquement persécutées telles que la race, le sexe, la religion, la religion et l'orientation sexuelle - des crimes visant spécifiquement les flics crimes de haine avec des peines plus lourdes aux yeux de la loi.
Bien que nous n'ayons jamais encouragé la violence, toujours promu la paix et jamais attisé la haine, le simple signalement de crimes de police est apparemment devenu une violation aux yeux de Facebook. 
De même, dénoncer les crimes d’Israël, ou dénoncer des criminels ou des pédophiles juifs, est considéré par Facebook comme une violation des règles de « bonne conduite » . Mais insulter et menacer des chrétiens ou des musulmans, juste parce qu'ils sont de bons chrétiens ou de bons musulmans, ne déroge pas aux règles de Facebook.
Résultat de recherche d'images pour "censure facebook twitter"Résultat de recherche d'images pour "censure facebook twitter"
De plus, ils ne recherchent pas seulement la responsabilité de la police, ils ont également décidé de faire taire le mouvement anti-guerre.
En mai, après que les Américains eurent réussi à se lancer dans les faux piratages et ingérence russes, dans une hystérie de fausses nouvelles, l’engouement des Américains pour la censure a pris de l'ampleur lorsque Facebook s'est associé dans un partenariat avec the Atlantic Council.
Facebook a annoncé son partenariat avec le bras du conseil, connu sous le nom de Digital Forensic Research Lab, qui avait été créé pour aider le géant des médias sociaux avec des «informations en temps réel et des mises à jour sur les campagnes de menaces et de désinformation émergentes du monde entier».
Le projet Free Thought était l'une de ces "menaces". 
Il en est de même de La Cause du Peuple. Mais Facebook ne dit pas en quoi consiste cette « menace » ni pour qui est-ce une menace: le Deep State US ? Israël ? Les élites mondialistes ? Les Illuminati ?...
Comme nous l'avons indiqué précédemment, le Conseil de l'Atlantique est le groupe que l'OTAN utilise pour blanchir les guerres et entretenir la haine à l'égard de la Russie, ce qui leur permet de continuer à se justifier. Il est financé par des fabricants d’armes comme Raytheon, Lockheed Martin et Boeing. Il est également financé par des oligarques milliardaires tels que l'Ukrainien Victor Pinchouk et le milliardaire saoudien Bahaa Hariri.
La liste continue. Le groupe très peu éthique HSBC - qui a été surpris à plusieurs reprises en train de blanchir de l’argent pour des cartels de la drogue et des terroristes islamistes- figure parmi les principaux donateurs. Ils sont également financés par l'industrie pharmaceutique, par Google, par les États-Unis, l'armée américaine et l'armée de l'air américaine.
Ce bras de propagande déguisé en «groupe de réflexion» aide Facebook et Twitter à supprimer les pages qu’ils considèrent comme une menace alors que le contenu incriminé est tout sauf menaçant.

Si la responsabilité de la police et les mouvements pour la paix sont des menaces pour ce groupe,  que représentent-ils exactement? A moins que nous ne nous opposions sous la forme de partage d’informations jugées comme  «mauvaises pensées» par les censeurs, ce problème ne fera que s’aggraver. Nous devons continuer à alerter nos semblables sur cette censure avant qu'elle ne devienne la norme. Nous devons utiliser cette récente purge comme notre moment Streisand et transformer cet acte de censure massive et flagrante comme un outil permettant de révéler les tyrans qui se cachent derrière Facebook. Il ne faut pas se tromper, le 11 octobre 2018 a marqué le jour où la bataille pour l'information est devenue une guerre et les suppressions effectuées le dimanche montrent à quel point nous devons continuer.


Source :  Veterans today

"Time to Pay Attention: Facebook is Aiding the Police State By Purging Police Accountability Pages"

 


La lutte continue.
Nous reprenons à notre compte ces 2 citations de Sénèque :
"Un bonheur que rien n'a entamé succombe à la moindre atteinte ; mais quand on doit se battre contre les difficultés incessantes, on s'aguerrit dans l'épreuve, on résiste à n'importe quels maux, et même si l'on trébuche, on lutte encore à genoux."
"Seul l'arbre qui a subi les assauts du vent est vraiment vigoureux, car c'est dans cette lutte que ses racines, mises à l'épreuve, se fortifient. "
Sénèque ( Artiste, Dramaturge, Homme d'état, Philosophe ( - 65))

Notes et traduction : Hannibal GENSÉRIC

4 commentaires:

  1. Devant la tournure dictatoriale que prennent les pays prétendus "democratiques", il reste peu de temps avant que les peuples comprennent enfin que leur salut sera de partir vers les pays de la résistance, Russie, Iran, Chine et autres, selon les attentes et espoirs différents de chacun. La variété de ces pays est assez grande pour que chacun trouve celui qui lui correspondra le mieux...

    RépondreSupprimer
  2. Il faut toujours gardé à l'esprit que tous ces trucs hautement technologiques ont été créès par les meme gens qui aujourd'hui s'en servent pour controller les masses. Que les utilisateurs de ces trucs (moi-meme en premier) puissent avoir la velleitaire illusion de s'en servir librement (AU NOM DE LA DEMOCRATIE!) (quand ils les ont créés uniquement pour individuer et controller les dissidents) est l'énième signe de la très dangereuse incoscience qui règne souveraine dans le monde. Cette meme incoscience qui l'engloutira bientot dans la catastrophe nucleaire. J'espère que non, mais il faut etre justement un parfait incoscient pour ne pas voir les signes que de plus en plus s'enchainent dans cette terrifiante direction.

    RépondreSupprimer
  3. Je ne comprendrai jamais que qui que ce soit qui s'oppose au système impérialiste yankee puisse s'inscrire sur des comptes yankees. C'est donner des verges pour se faire battre. Il faut être vraiment naïf pour venir maintenant pleurer sur les comptes fermés.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.