mardi 18 juin 2019

La détection du krypton 85 en Iran signifie que «l'enfer sur terre» pourrait devenir réalité


Un nouveau rapport du ministère russe de la Défense circulant au Kremlin indique que la flottille caspienne, a identifié la signature chimique du radio-isotope Krypton-85 provenant d'Iran. "C'est le gaz qui est émis lorsque le plutonium, nécessaire à la fabrication d'ogives nucléaires, est extrait de réacteurs à eau lourde". Cette détection vient en même temps que le "compte à rebours qui a commencé", car l'Iran dépassera sa limite de non utilisation de son stocks d'uranium fixée par le défunt accord nucléaire dans 10 jours.

D’autre part, étant donné que les États-Unis ont dénoncé  unilatéralement l'accord sur le nucléaire iranien (P-5 + 1), aux termes duquel l'Iran a accepté d’envoyer son stock d'uranium enrichi en Russie, la fin de cet accord a conduit la Russie à renvoyer tout cet uranium enrichi aux Iraniens.
Cela  fournit tous les éléments nécessaires pour faire de l’"Enfer sur Terre" une réalité. D’ailleurs, le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, avait, il y a quelques semaines, gravement averti les États-Unis en déclarant: "Si nous ne pouvons pas échanger nos produits, si nous ne pouvons pas obtenir ce que nous voulons dans des transactions internationales ouvertes et transparentes, nous ne resterons pas dans l'attente de mourir. Nous agirons par tous les moyens nécessaires."
Selon ce rapport, la machine de guerre des États-Unis est la force militaire la plus puissante de l'histoire. Certains, dans ce pays, qu’on désigne par le Deep State,  estiment que ce "vrai pouvoir" est trop important pour être laissé à la volonté de l'électorat, ou bien à la volonté du commandant en chef élu, qui est le président Trump. C’est la raison pour laquelle le peuple américain est, de par le monde,  celui qui est le plus soumis à la propagande et au lavage de cerveau. Ceci est la vraie raison pour laquelle l'hystérie russe a été soufflée dans leur psyché depuis trois ans, et c’est également pour cela que le monde entier risque de mourir dans un holocauste nucléaire.
Le fait choquant que le président Trump ne contrôle pas cette "machine de guerre" a été mis en évidence dans un article du New York Times citant des hauts responsables anonymes de l'armée et du renseignement américains, disant qu’ils gardaient délibérément des informations capitales sans les fournir à Trump. La  réalité de cela a été la mise en garde par Stephen F Cohen, Ph.D. il y a environ deux ans (l'éminent érudit américain et professeur émérite d'études russes des universités de Princeton et de New York) qui a dit au peuple américain:
Je pense que c'est le moment le plus dangereux dans les relations russo-américaines, du moins depuis la crise des missiles à Cuba.
Et on peut dire que c’est plus dangereux, parce que c’est plus complexe.
Par conséquent, nous avons à Washington des accusations sans fondement qui prétendent que Trump a été en quelque sorte compromis par le Kremlin.
Donc, à ce pire moment dans les relations américano-russes, nous avons un président américain qui est politiquement paralysé par le pire imaginable - c’est sans précédent.
Arrêtons-nous et réfléchissons. Aucun président américain n'a jamais été accusé, essentiellement, de trahison, ou que ses associés ont commis une trahison. C’est de cela que nous parlons ici,
Imaginez, par exemple, John Kennedy au cours de la crise des missiles à Cuba. Imaginez si Kennedy avait été accusé d'être un agent secret du Kremlin soviétique.
Il aurait été estropié.
Et la seule façon qu’il avait pour prouver qu’il ne l’était pas, c’était de lancer une guerre contre l’Union soviétique. Et à cette époque-là, l'option était la guerre nucléaire.
Comme l'histoire l'a montré, les détails de ce rapport ont permis au président Kennedy de reprendre le contrôle de l'armée américaine et de ses agences de renseignement pour éviter un holocauste nucléaire. JFK avait déclaré par la suite qu'il «voulait fragmenter la CIA en mille morceaux et les disperser aux quatre vents ». Mais la CIA a pris les devants et a exécute publiquement Kennedy en lui fracassant la tête devant les yeux incrédules du peuple américain.
Naturellement, l’enquête sur ce crime odieux a échoué parce qu’elle a été confiée à l'ancien directeur de la CIA, Allen Dulles, que Kennedy avait précédemment licenciées pour ses crimes. Ainsi,  l’illusion que les États-Unis sont une nation régie par des lois a définitivement disparu. C’est ce que le président Trump évoque maintenant clairement. Un autre preuve en est que, la semaine dernière devant une salle d'audience de la Cour fédérale des États-Unis, le département américain de la Justice a révélé de manière choquante que la seule preuve dont il dispose pour montrer que la Russie aurait piraté les ordinateurs du Comité National Démocrate se limite à un rapport très expurgé fourni au FBI par une société privée fondée par Hillary Clinton, nommée Crowdstrike.
Les médias américains corrompus ne disent pas la vérité sur le vaste complot visant à détruire le président Donald Trump
Parmi les nombreux faits véridiques qui sont dissimulés au peuple américain, il n’est pas dit que l’Iran n’a pas le droit de fabriquer des armes nucléaires, car il est signataire du Traité de non-prolifération nucléaire, également appelé TNP. Mais l’Iran  envisage de quitter ce traité à cause du durcissement des sanctions imposées par les États-Unis. Dès lors qu’il quitterait ce traité, l’Iran serait en mesure de fabriquer des engins nucléaires en quelques heures, car il dispose de tout le nécessaire pour le faire.  Notons, en particulier, que: «le travail de montage peut être effectué dans un immeuble de bureaux, une installation souterraine ou même dans une grande cuisine… et il est presque impossible de détecter une fois que le programme a atteint ce stade».
Donc, personne ne doit douter de la capacité de l’Iran à fabriquer des armes nucléaires, surtout après que le gouvernement ukrainien a admis avoir secrètement vendu à l'Iran, entre mai et juin 2001,  au moins six missiles de croisière de moyenne portée  Kh-55 soviétiques, capables de transporter des ogives nucléaires.  Dix-huit ans plus tard, les Iraniens ont copié et construit des centaines, voire des milliers de ce missile, qui se joignent aux dizaines de milliers d’autres missiles que possède l’Iran et qui sont maintenant dotés de l’arsenal le plus important et le plus diversifié du Moyen-Orient, dont des missiles balistiques et de croisière à courte et moyenne portée capables de frapper  Israël et le sud-est de l'Europe.
Hier, le Kremlin a mis en garde contre "des accusations sans fondement" portées par les États-Unis contre l’Iran concernant les attaques de la semaine dernière dans le golfe d'Oman contre deux pétroliers. Les Russes ont dit aussi aux Américains que «  de tels incidents minent la base l’économie mondiale… c’est pourquoi il est impossible d’accepter des accusations sans fondement dans cette situation »
Les experts en matière de défense du monde entier critiquent maintenant la « preuve vidéo »fournie par les États-Unis à propos de cette attaque qui ne démontre aucune culpabilité de l’Iran.
Des experts russes de haut niveau s'accordent pour dire qu'ils comparent " les preuves américaines contre l'Iran aux preuves mensongères utilisées contre l'Irak en 2003"
Hannibal GENSERIC

4 commentaires:

  1. Il est préférable de faire confiance à V. Poutine, D. Trump doit se protéger des sataniques qui l entourent!!!

    RépondreSupprimer
  2. Cohen est un nom clairementjuif. Jusqu'à quel point on peut croire à ce qu'il ecrit ?

    RépondreSupprimer
  3. Voir l'excellente analyse d'un général français couillu sur les pétroliers attaqués : https://reseauinternational.net/analyse-dun-general-francais-des-recentes-attaques-de-petroliers-en-mer-doman/#comment-642294

    RépondreSupprimer
  4. trump est un amerloque qui s'est enrichi en volant la terre des Amerindiens et soumis eternellement a son gendre juif et nitaniahou par definition. Olala , reveillez vous .

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.