vendredi 21 juin 2019

Trump rendra-t-il visite à Téhéran pour le défilé de la «Victoire sur DAECH»?


Trump est mené par le bout du nez. Les néo-conservateurs sionistes le poussent vers une guerre avec l'Iran. Une telle guerre ferait probablement brûler le Moyen-Orient, coûterait des milliers de vies et des milliards de dollars aux Américains et ruinerait les chances de réélection de Trump. Dans le pire des cas, cela pourrait se transformer en troisième guerre mondiale.
Il n'y a aucune chance que les Iraniens reculent. Leur modèle est l'Imam Hussein. Ils n'ont pas peur de mourir pour une juste cause. Et quelle cause pourrait être plus juste que la défense de son propre pays contre un agresseur?
Il n’y a qu’un seul embranchement dans la route qui mène à la guerre: une sorte d’événement décisif qui changerait la dynamique. Cela ne se produira pas tant que Pompeo et Bolton seront à l’affiche.
Trump doit donc virer Pompeo et Bolton et se rendre à Téhéran. (Il ne sera invité dans aucune autre circonstance.)
Dès qu'il licenciera Pompeo et Bolton, et qu'il répudiera leur liste insensée de demandes de capitulation complète de l’Iran, Trump recevra un appel du bureau du chef suprême iranien: "Vous êtes cordialement invité à visiter Téhéran et à participer à notre célébration de la " Victoire sur DAECH ". À partir du moment où il atterrira à l'aéroport international Imam Khomeini, Trump recevra le traitement VIP. (Les Iraniens sont incroyablement hospitaliers. Les installations VIP de cet aéroport sont l’un des points forts de mes visites annuelles.)
Trump posera son postérieur rebondi dans le siège le plus luxueux de la limousine la plus chic d'Iran. Il sera conduit au bureau du guide suprême. De là, ils se retrouveront à l'arrière-garde, avec Rouhani et Zarif, à l'avant-garde du défilé Victoire sur DAECH. Des millions d’Iraniens sillonneront les rues et se réjouiront, soulignant la contribution de Trump à la guerre contre DAECH. "Nous comprenons et apprécions le fait que vous vous êtes opposé au soutien clandestin de l'Etat profond d'Obama à DAECH et que vous nous avez aidés à en finir avec leur faux " califat "", diront les dirigeants iraniens à Trump.
De retour au bureau du Leader, Trump acceptera un allégement immédiat des sanctions. En retour, l’Iran acceptera une série de dialogues dans lesquels toutes les questions divisant les deux pays seront à débattre. Les deux parties conviendront qu'elles espèrent éventuellement installer une «Trump Tower islamique» à Téhéran (sans jeu, sans alcool, sans pétasses; Coran et tapis de prière dans chaque chambre, salles de prière à chaque étage). Trump sera en mesure de dire: "Cet idiot Obama a peut-être empêché les Iraniens de se procurer des armes nucléaires, mais il ne pouvait pas les amener à la table pour parler de leurs roquettes, de leur soutien au Hezbollah, etc. Maintenant que le Grand et Terrible Trump est en ville, ils sont prêts à tout mettre sur la table. Quelle victoire glorieuse! Diable ! ils veulent même une Tour Trump! Je suis vraiment le maître de l'art du deal!"
Quant aux Iraniens, ils diront à leur peuple: "Nous devons rendre au diable son dû et admettre que Trump a en fait été un peu utile dans notre lutte contre DAECH… meilleur qu'Obama, de toute façon. Nous allons lui parler et expliquer nos positions, indiquer où se trouvent nos lignes rouges et pourquoi, et continuer à parler tant que les sanctions ne sont pas appliquées. "
Tout comme les «négociations» Trump-Kim, les pourparlers Trump-Iran n'auront pas à aboutir. Tant que Trump pourra se frapper la poitrine ( comme un gorille qui veut intimider) et affirmer qu'il a effrayé l’autre côté de la table des négociations, et insister sur le fait qu’une très bonne affaire est en préparation, il sera heureux.
Les sionistes et leurs laquais comme Pompeo et Bolton seront furieux. Sheldon Adelson [1] annulera sa contribution prévue de 100 millions de dollars à la campagne de réélection de Trump. Jared Kushner [2], déshonoré et honteux, cessera de murmurer à ses amis gangsters de Chabad qu'il est le Messie [3]. Bibi Netanyahou aura une crise cardiaque et crèvera. Il  manquera à peu de gens.
Les Likoudniks fulmineront, manieront et rechercheront un retour sur investissement. Mais au moins, Trump aura une chance inouïe d’être réélu, ce qui est plus que ce qu’il aura s’il est assez bête pour continuer à marcher comme un somnambule dans une guerre catastrophique contre l’Iran.
Source:  Will Trump visit Tehran for “Victory over DAECH” Parade?
Par Kevin Barrett, rédacteur en chef de  Veterans Today
NOTES
Hannibal GENSÉRIC

1 commentaire:

  1. la fin de ces 2 pays sataniques et criminels usa et israels sont en cours de disparition totale et eternelle .

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.