lundi 24 juin 2019

USA. France. Le complot homosexuel contre la société


DR. REVILO Pendleton Oliver, professeur de littérature classique à l’Université de l’Illinois depuis 32 ans et l’un des principaux philologues de son temps, pratique onze langues, dont le sanskrit, et pendant plus d’un demi-siècle, il a rédigé des articles scientifiques en quatre langues pour des publications universitaires les États-Unis et l'Europe.

Il est l'un des premiers à tirer la sonnette d'alarme au sujet de la conspiration mondiale, il reconnut que, dans leur désir de détruire la civilisation occidentale, les cabalistes trouvent un allié naturel parmi les activistes homosexuels.

Marshall Kirk et Hunter Madsen, activistes homosexuels, ont admis "qu’un pourcentage étonnamment élevé d'hommes homosexuels sont des menteurs et des arnaqueurs pathologiques", dans  (Even Gays Admit They are Sick)  (Même les gays admettent qu'ils sont malades)
En tant qu '"outsiders ", les cabalistes et les gays éprouvent un ressentiment naturel contre la société civile et souhaitent la détruire. Ce n'est pas un hasard si des personnalités Illuminati, telles que Winston Churchill, Adolph Hitler, Tony Blair, Justin Trudeau, George W. Bush, Barack Obama et Emmanuel Macron étaient / sont des homosexuels. Ici, il gratte à peine la surface, mais je suis sûr que si nous creusons plus profondément, nous découvrirons que l'homosexualité joue un rôle de premier plan dans la conspiration des Illuminati. Nous ne disons pas que tous les gays sont subversifs, mais qu’un nombre disproportionné d’Illuminati sont homosexuels.
Comme R.G. Waldeck a résumé cela dans Human Events: "le complot (homosexuel) s'est répandu dans le monde entier; il a pénétré dans toutes les classes; il opère dans les armées et dans les prisons; il s'est infiltré dans la presse, le cinéma; les arts, la littérature, le théâtre, la musique et la télévision. " Tant que les dégénérés étaient discrets et furtifs, le public américain n’avait aucune idée de leur nombre ni de leur puissance.
Oliver On Homosexuality (Oliver sur l'homosexualité) (1966)
par Revilo Oliver
(Extrait par henrymakow.com)
Depuis au moins vingt-deux siècles dans le monde occidental, l'homosexualité a toujours été un facteur de répudiation de toute moralité et donc de la civilisation elle-même, ce qui est évidemment impossible sans un code moral général instinctivement accepté.
Il ne s’agit pas d’individus qui s’adonnent à des pratiques privées que nous considérons comme répugnantes et qui constituent, en termes chrétiens, des atteintes au Créateur. Ce que nous devons considérer, c’est une espèce qui tire sa joie de la corruption de nos enfants à son propre niveau et qui semble animée par le désir de nous détruire.
En tant qu'auteur de l'article dans Human Events [R.G. Waldek] dit avec concision, les membres de l'Internationale homosexuelle "constituent un complot mondial contre la société". Et cette conspiration est à notre époque une filiale ou une alliée de la Conspiration Communiste/ Sioniste Internationale, non pas parce que les homosexuels sont sujets au chantage, comme le voudraient le supposer les âmes charitables, mais parce que leurs instincts les mènent à la même haine frénétique de la civilisation occidentale.
Cela - je le répète - ne veut pas dire que tous les homosexuels sont sadiques. Parmi les hommes de lettres que j'ai mentionnés plus haut, Wilde ne semble avoir eu aucune tendance criminelle; Verlaine, il est vrai, a tenté de tuer son amoureux, Rimbaud (qui avait participé à la flambée du communisme à Paris en 1870), mais il avait probablement de bonnes raisons; Gide finit par être "déçu" par les communistes et critiqua même ses anciens copains; et Proust était pratiquement un ermite.
bushgannon.jpgPhotos à gauche : Le Prostitué mâle de Bush, Jeff Gannon
Il est tout à fait possible, voire probable, qu'il existe plus d'un petit nombre d'homosexuels secrets qui n'ont aucun désir ou impulsion de détruire l'humanité, et nous devrions tous reconnaître explicitement cette probabilité.
En outre, il serait faux de prétendre que les homosexuels les plus violents sont tous communistes. On pense, par exemple, à deux étudiants riches et brillants de l'Université de Chicago, Loeb et Leopold, dont on se souvient encore, car à Chicago, dans les années 1920, ils ont kidnappé et tué un jeune garçon de leur race et de leur cercle social juste par perversion : juste s’amuser en le tuant.
On pense aussi à leur contemporain, Fritz Haarman, un autre homosexuel distingué qui a attiré l'attention en Allemagne lorsqu'il a été découvert que, pendant de nombreuses années, il s'était débarrassé de ses petits amis, dès qu'il en avait eu marre, en leur déchirant la gorge ses dents puis en les broyant pour en faire du saucisson, qu'il vendait dans une épicerie fine. Rien n'indique que Loeb, Léopold ou Haarmann soient affiliés à la conspiration communiste, bien qu'ils aient certainement le bon instinct de leadership dans la révolution internationale.
Nous devons tous faire face au fait très désagréable que l'homosexualité est généralement associée (en tant que cause ou effet - il serait difficile de dire lequel)) au sadisme, et que le sadisme à son tour, lorsqu'il ne trouve pas de débouché pour des actes de violence brutale , inspire la passion pour "l'égalité" et la "justice sociale" qui se font passer pour "l'idéalisme" et qui sont acceptées comme telles par des personnes sans méfiance qui ne voient pas que l'unique but des "idéalistes" est d'inciter à la violence et à la brutalité pour un plaisir par procuration même s’ils n’ont pas la possibilité d’y participer personnellement.
savile-and-blair1.jpg
Le criminel de guerre gay, Tony Blair, des égouts au premier ministère. Comment les Illuminati ont choisi nos dirigeants.
L'homosexualité n'est qu'un facteur parmi d'autres du déclin de l'Occident, mais c'est un facteur important. Comme on le sait, au moins depuis la publication de I Was an N.K.V.D. Agent d'Anatoli Granovsky (New York, Devin-Adair, 1962) - La Conspiration Communiste maintient en Russie deux écoles d’entraînement pour athlètes du sexe.
Mais le complot exploite ainsi une condition qu'il a contribué à créer. Il est indéniable que la vermine internationale œuvre depuis des siècles, avec le secret et la patience des termites, à détruire la civilisation occidentale en rongeant toutes ses poutres - en faisant des compromis et en souillant chaque élément de notre culture de l'art à la musique, science et philosophie; et ils ont surtout œuvré à la destruction de la moralité, fondement de toute civilisation. C'est certain. La seule question est de savoir dans quelle mesure notre situation actuelle est le résultat du travail des termites et donc réparable, si nous avons encore la volonté et la force d’agir à temps, et dans quelle mesure est-elle le résultat de la pourriture naturelle, due à la détérioration biologique ou à la dégradation de la capacité humaine de de supporter longtemps le fardeau de la haute civilisation, et donc inévitable. Et c’est une question à laquelle je ne vois aucun moyen de répondre avec précision et certitude. [15]
Confrontés, comme nous le sommes, à des ennemis rusés, insidieux et implacables au milieu de nous, nous n’osons pas négliger la prévalence de plus en plus importante de l’homosexualité dans notre société. Comme R.G. Waldeck a résumé cela dans Human Events: "le complot (homosexuel) s'est répandu dans le monde entier; il a pénétré dans toutes les classes; il opère dans les armées et dans les prisons; il s'est infiltré dans la presse, le cinéma , l’art, la littérature, le théâtre, la musique et la télévision. "
Même dans ce cas, les Américains, avec leur optimisme habituel, encouragés par le silence des journaux et des magazines, croyaient que l’infection était plus ou moins confinée à ce seul département gouvernemental ou, du moins, qu’elle n’était pas très répandue. Et, bien sûr, depuis l'établissement de la conception de la présidence par Roosevelt, une fonction destinée à imposer une dictature totalitaire aux américains et à les asservir au "gouvernement mondial", aux puissances illégales et majeures de ce bureau ont été utilisés pour protéger les pervers.
En 1950, par exemple, une commission d'enquête présidée par le sénateur Hoey (voir le Document du Sénat 241, Quatre-vingt-unième Congrès) affirma qu'il y avait au moins sept mille pervers occupant des postes importants dans tous les organismes et départements du gouvernement fédéral , mais le témoignage a été réprimé par un décret de la Maison-Blanche, en violation flagrante de la Constitution, et par le Sénat des États-Unis, un organe autrefois auguste, soumis à cette usurpation.
Source : 

Source : Revilo Oliver - The Homosexual Conspiracy against Society
https://www.henrymakow.com/

----------------------------------------------------
France. La nouvelle vague actuelle des « humoristes » homosexuels anti-cathos
Stars montantes du petit écran, de Youtube ou du poste radio (Shirley Souagnon, Vincent Dedienne, La Bajon, Pierre Fatus, Alex Ramirès, Jérémy Lorca, Océane Rose-Marie dite « Océan », Jarry, Samuel Laroque, Alex Lutz, Max Bird, etc.), ils sont humoristes, remplissent les rang des « ricanants » de Yann Barthès et autres chroniqueurs dans l’esprit corrosif Anal +. En général, ils font rire jaune sur les plateaux télé (surtout depuis l’essoufflement spectaculaire du militantisme LGBT qui n’a plus aucune loi « justifiée » à demander depuis le « mariage gay ») parce qu’ils offrent un humour cynique objectivement bête et méchant, prenant quotidiennement les catholiques (ou plutôt les caricatures grossières qu’ils s’en font) pour cible, mais qu’un large public derrière eux est forcé de valider par une hilarité de fond de classe ou snobinarde tout aussi narquoise qu’eux pour ne pas passer pour une assistance de vieux cons homophobes.
Résultat de recherche d'images pour "macron Haïti"Résultat de recherche d'images pour "macron Haïti"
Ces « humoristes », qui avaient fait un coming out somme toute assez discret, bizarrement effacé de la mémoire de tous, qu’ils présentent maintenant comme un détail de leur vie et de leur métier, jouent pourtant à l’heure actuelle, et contre toute attente, les pourfendeurs agressivement gays friendly de La Manif Pour Tous (qui, c’est vrai, sont des connards… mais pas comme ils l’imaginent), à l’instar de leurs pères humoristiques nouvellement radicalisés/militantisés (Laurent Ruquier, Muriel Robin, Pierre Palmade, Marc-Olivier Fogiel, Jarry, Christophe Beaugrand, Matthieu Delormeau…). Ils se mettent en ce moment à cracher le fiel de leur propre homosexualité/homophobie plus ou moins assumée (plutôt moins que plus, d’ailleurs…) sous forme de parodie (mal sentie) d’Église Catholique, dernier bastion de moralité qui s’oppose encore et timidement à leur boulimie de célébrité, à leur panique/incompréhension de la situation chaotique nationale et internationale, et qui catalyse leur révolte et leur haine d’eux-mêmes/de la société giletjaunisée.
Personne ne dira rien à ces « comiques anarchistes » aigris bobos (donc intentionnellement anti-bobos), n’arrêtera la course effrénée et ricanante de la dépression anticléricale « gay friendly » de ces intellectuels fatigués France Inter (Guillaume Meurice, Frédéric Fromet, Sofia Aram, Alison Wheeler, Pierre-Emmanuel Barré…). Tout le monde les trouvera « drôlissimes », en particulier dans leurs portraits acides – mais totalement déconnectés du Réel – des « dangereux intégristes catholiques ». Personne n’identifiera que le foyer de leur anticléricalisme de mauvaise foi, si arriviste, se situe dans une homosexualité mal digérée et mal vécue parce que actée, soutenue en même temps que banalisée. Personne ne dénoncera la motivation gay friendly de leur révolte et de leur « militantisme » télévisuel dit « humoristique ». Et pourtant, le problème réside sur ce point-là précis de l’homosexualité justifiée/pratiquée. L’attitude arrogante et anticléricale de Vincent Dedienne, chroniqueur homosexuel planqué de l’émission Quotidien, est selon moi l’illustration parfaite de cette aigreur d’homophobie gay friendly si nauséabonde qui envahit nos salles de spectacle, plateaux télé/radio et nos places publiques.
À cause de la cathophobie de ces humoristes homos-gays friendly, on n’a jamais aussi peu ri – de surcroît au nom de l’humour – en France qu’aujourd’hui. Le rôle de l’humoriste, qui, à la base est celui de détendre l’atmosphère, de pacifier les gens, et de nous faire aimer les autres, de défendre la Vérité, d’exorciser nos peurs, et non de « s’engager » (pour des faux combats) ou d’être « anti-Système », est totalement dévoyé. Les comiques actuels (la métamorphose de Muriel Robin en flic télévisuel aboyant le démontre) deviennent de plus en plus terroristes, au sens premier du terme : des personnes qui jouent sur la peur, la créent, tout en étant – c’est un comble – des lâches pas drôles jouant en arrière-cour (car taper sur La Manif Pour Tous et sur l’Église aujourd’hui, c’est comme tirer sur une ambulance : il y aurait pourtant tellement de choses à dire sur La Manif Pour Tous !). Et la justification sociale de l’« identité/amour » homos – que traduisent les attaques douteusement « humoristiques » de plus en plus nombreuses à l’encontre les catholiques – y est pour beaucoup dans ce climat comique national délétère. Qu’elle en ait conscience ou pas, une large partie des Français broie du catho – ou accepte que quelques humoristes le fassent à sa place – parce qu’elle est devenue massivement gay friendly, donc homophobe.
Par Philippe Ariño|janvier   2019|Phil de l’Araignée|
---------------------------------------------
Aucune description de photo disponible. 
VOIR AUSSI :

5 commentaires:

  1. Hélas, je ne peux toujours pas partager sur Facebook, et c'est un peu long à recopier, dommage, très bon article.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez passer par Google, en donnant comme argument de recherche, par ex :
      le titre suivi de la cause du peuple

      En effet, étant clairement anti sioniste, notre Blog est mis à l'index de l'inquisition de Facebook.

      Supprimer
  2. je suis sur que le monde je nomme les 70 % sont des tares et se rejouissent mentalement des pedes et lesbiennes

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.