mardi 29 mai 2018

Poutine à Trump et Netanyahou: l'accord sur l'Iran est toujours d'actualité


Benjamin Netanyahu est un menteur de rue,  il ne raconte pas le genre d'histoire qui a un sens et un but fondamentaux. Il raconte des choses étranges, des choses folles, des choses incohérentes et des choses stupides.
Nous savons tous que Netanyahou et Trump ont essayé de tuer l'accord nucléaire iranien. Bibi est déjà devenu fou furieux en faisant une revendication scandaleuse après l'autre.
Il a même dit à Theresa May, l'une de ses plus belles marionnettes en Angleterre et la super menteuse bien avérée, que «l'Iran cherche à anéantir Israël, il cherche à conquérir le Moyen-Orient, menace l'Europe, menace l'Occident, menace le monde. Et il lance provocation sur provocation. "[1]
Mais May hésitait beaucoup à suivre cet ordre. Elle avait un certain sens de dire à Netanyahu que les colonies illégales en Israël rendent impossible la recherche d'une véritable solution au conflit israélo-palestinien. [2]
Cependant Bibi, comme d'habitude, avait encore plus de contes de fées à raconter. C’est un bonimenteur . Il a ensuite dit: "C'est pourquoi j’applaudis aux nouvelles sanctions du président Trump contre l'Iran, je pense que d'autres nations devraient suivre cet exemple, des nations certainement responsables." [3]
Eh bien, évidemment, la Russie et d'autres pays d'Europe n'ont pas reçu le mémo de Netanyahu. Vladimir Poutine a récemment annoncé:
"Nous pouvons certainement discuter des missiles balistiques de l'Iran. Nous pouvons discuter de la politique iranienne au Moyen-Orient et de ses activités nucléaires après 2025. Mais nous ne pouvons pas faire dépendre l'accord nucléaire iranien de ces trois paramètres, car si nous le faisons, cela signifie que nous nous retirons aussi de l'accord, parce que le contrat qui existe ne prévoit aucune condition supplémentaire. "
Cela ne répond pas certainement pas à l'objectif global de Netanyahu. Cela ne correspond pas non plus à la vision de Sheldon Adelson pour l'Iran. Adelson a récemment acheté le GOP (Le parti Républicain) pour 30 millions de dollars, [4] et cela permettra presque certainement au GOP de se prosterner devant lui et de lui lécher les bottes. Au total, Adelson a déboursé 9 milllions $ pour l’élection de Trump et pour les parlementaires républicains [USA. Adelson a acheté la politique étrangère de Trump et des Républicains pour 90 millions de dollars]
En fait, le GOP, selon le Washington Post lui-même, a « embrassé la bague » d'Adelson en 2014 (comme les nouveaux truands embrassent la bague du Parrain en signe de soumission absolue) [5]. Jason Zengerle du New York Magazine a fait valoir qu'Adelson a toujours eu l'intention d'acheter la présidence. [6]
Les questions sont simplement celles-ci: comment Adelson fait-il son argent? Cela vient-il vraiment d'un travail honnête? Est-ce tout simplement de l'argent de casino? Se pourrait-il qu’Adelson ait été impliqué dans des activités secrètes dans des pays lointains comme la Chine?
Adelson est un agent israélien qui travaille en étroite collaboration avec Netanyahou et a été accusé d'étendre la prostitution et l'activité des gangs dans des endroits comme la Chine. [7] Comme Connie Bruck du New-Yorker lui-même l'a dit en 2008, Adelson est sur une «quête incessante de l'influence mondiale» [8] et a fait de la Chine, en 2006,
«Le plus grand centre de jeux au monde, avec des revenus de jeux de plus de 6,9 ​​milliards de dollars, soit un quart de milliard de dollars de plus que ceux du Strip de Las Vegas. En 2007, les revenus ont grimpé à 10,3 milliards de dollars. Cette année-là, Adelson a ouvert le Macao vénitien de 2,4 milliards de dollars - avec des canaux et des gondoliers à chemise rayée, ainsi qu'un vaste centre commercial et un casino de cinq cent quarante-six mille pieds carrés, qui est le plus grand dans le monde.
"Depuis l'ouverture du Sands Macao, sa fortune personnelle s'est multipliée par plus de quatorze fois, et, selon le Times, dans les deux années qui ont suivi la sortie de son entreprise, il a gagné environ un million de dollars de l'heure." [9]
Adelson, «qui avait été un donateur généreux à l'AIPAC depuis les années 90» [10], a déclaré: «Au cours de mes soixante-trois ans d'activité, dans plus de cinquante entreprises différentes, j'ai brisé le moule et changé le statu quo. » [11]
Adelson a été appelé "un pionnier de Bush" parce qu'il a donné des millions de dollars à la campagne de George W. Bush. En retour, Bush a fait tout son possible pour protéger et défendre le régime israélien contre toute critique. Lorsque la prostituée politique Condoleezza Rice était un peu inquiète que la politique d'Israël puisse se retourner contre elle, Adelson est devenu fou.
"Puis, comme Adelson l'a dit plus tard à une connaissance, Bush a mis un bras autour de son épaule et un autre autour de celui de sa femme, Miriam, née en Israël, et a dit à celle-ci:
" Tu dis à ton Premier ministre que j’ai besoin de savoir ce qui est bon pour votre peuple, car en fin de compte, ça va être ma politique, et non celle de Condolezza. "» [12]
Il s’est avéré que Bush avait raison – c’est sa politique (ou la politique de Netanyahu) qui a prévalu, et non celle de Condolezza. Plus tard, the Zionist of America, "auquel Adelson est un contributeur majeur," a titré: "LA SECRÉTAIRE RICE: NE PAS PROMOUVOIR UN ÉTAT POUR LES PALESTINIENS ALORS QUE LEURS 10 COMMANDEMENTS PROMEUVENT LE TERRORISME ET LA DESTRUCTION D'ISRAËL." [13 ]
Au fil des ans, Adelson a fait tout son possible pour déstabiliser toute résolution pacifique entre Israël et les Palestiniens et même l'Iran.
Il semble que, contrairement à l’opinion populaire, Trump ne s’oppose pas au globalisme et aux sionistes, mais plutôt, agit à la demande de ses seigneurs milliardaires sionistes, tels que Jacob Rothschild et Sheldon Adelson, magnat du casino milliardaire, pour consolider l’état d’Israël au détriment de la population arabe environnante qui est traitée comme des citoyens de seconde zone.
En 2013, il a dit à Shmuley Boteach, le rabbin américain le plus populaire, que les Etats-Unis devraient larguer une bombe atomique sur l'Iran. Il ne voulait même pas négocier. Il a demandé: "Sur quoi allons-nous négocier?" [14]. Il a déclaré " Bombarder l'Iran, est la seule chose qu'ils comprendront." [15]
Adelson est toujours en vie, même s'il est assez vieux. Ainsi, lorsque Trump et Bolton ont demandé un changement de régime en Iran [16], ils remplissent les désirs de Sheldon Adelson et Benjamin Netanyahu. Et quand le juge de district américain George B. Daniels "a ordonné à l'Iran de rembourser plus de 6 milliards de dollars aux familles des victimes des attentats terroristes du 11 septembre" [17], il suivait implicitement le scénario israélien précisément parce que l'Iran n'avait rien faire avec le 11 septembre.
Il était donc agréable que la Russie et les pays d'Europe déclarent que l'accord avec l'Iran est toujours en vigueur. L'analyste politique israélien et publiciste Avigdor Eskin a déclaré qu'Israël faisait preuve de duplicité. Eskin a déclaré qu'Israël est "la troisième puissance nucléaire du monde" [18], et que Netanyahu veut toujours contrôler l'Iran!
NOTES
  • [1] Ashley Cowburn, “Theresa May urged by Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu to back fresh Iran sanctions,” Independent, February 17, 2017; Raphael Ahren, “Meeting UK’s May, Netanyahu says world should sanction Iran,” Times of Israel, February 6, 2017.
  • [2] Patrick Wintour, “May refuses Netanyahu’s call to impose new sanctions on Iran,” Guardian, February 6, 2017.
  • [3] Cowburn, “Theresa May urged by Israeli Prime Minister Benjamin Netanyahu to back fresh Iran sanctions,” Independent, February 17, 2017
  • [4] Jake Sherman, “Exclusive: Sheldon Adelson gives 30 million bucks to House GOP super PAC,” Politico, May 10, 2018.
  • [5] Dana Milbank, “GOP candidates kiss up to billionaire Sheldon Adelson,” Washington Post, April 1, 2014.
  • [6] Jason Zengerle, “Sheldon Adelson Is Ready to Buy the Presidency,” NY Magazine, September 9, 2015.
  • [7] See for example Evan Osnos, “Sheldon Adelson and Macau,” New Yorker, July 3, 2012; “A Former Sands Exec Has Accused Sheldon Adelson Of Personally Approving Prostitution At His Macau Resorts,” Business Insider, July 28, 2012; Sam Ro, “Sheldon Adelson Denies Greenlighting A ‘Prostitution Strategy’ At His Macau Casinos,” Business Insider, July 1, 2012.
  • [8] Connie Bruck, “The Brass Ring: A multibillionaire’s relentless quest for global influence,” New Yorker, June 30, 2008.
  • [9] Ibid.
  • [10] Connie Bruck, “Friends of Israel,” New Yorker, September 1, 2014.
  • [11] Bruck, “The Brass Ring: A multibillionaire’s relentless quest for global influence,” New Yorker, June 30, 2008.
  • [12] Ibid.
  • [13] Ibid.
  • [14] “Adelson: US should drop atomic bomb on Iran,” Jerusalem Post, October 24, 2013.
  • [15] Ibid.
  • [16] “Trump & Bolton call for regime change in Iran even as they speak of peace,” Russia Today, May 11, 2018.
  • [17] “‘Propaganda Stunt’: US Judge Orders Iran to Pay $6 Billion to 9/11 Victims,” Sputnik News, May 3, 2018.
  • [18] “Why Trump Cracks Down on Iran, Turns a Blind Eye to Israel’s Nukes,” Sputnik News, May 8, 2018.
SOURCE : Putin to Trump and Netanyahu: Iran deal still stands
by Jonas E. Alexis

Traduction : Hannibal GENSERIC
Les notes dans cette couleur sont d'H.G.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire