lundi 30 décembre 2019

L’aventurisme militaire turc depuis la Syrie jusqu’en Libye


Le régime islamiste turc a trouvé une nouvelle façon d'investir dans le terrorisme pour servir ses illusions expansionnistes ottomanes dans la région en transférant ses mercenaires et terroristes de Syrie en Libye pour exacerber la situation sécuritaire   et voler ses ressources pétrolières, comme il le fait en Syrie et en Irak. L'agence de presse américaine Bloomberg a indiqué qu'un responsable du régime turc et un autre du gouvernement d'accord national (GNA) en Libye ont révélé qu'un certain nombre de mercenaires d'Erdogan en Syrie seront transférés en Libye .

Peu après que le président turc Recep Tayyip Erdogan a parlé de la disponibilité de son pays à soutenir le gouvernement d’union nationale  basé à Tripoli, depuis le ciel, la terre et la mer, le gouvernement islamiste de Faez al-Sarraj a invité officiellement l’armée turque à entrer dans le conflit et à empêcher la chute de la capitale entre les mains  du général Khalifa Haftar.
La demande a été faite en réponse à l’ultimatum de 72 heures lancé  par général Haftar  au gouvernement de Tripoli, et a suscité la vive réaction aussi bien des Émirats arabes unis que de l’Égypte dont le président, Abdel Fattah al-Sissi a demandé aux États-Unis d’intervenir pour empêcher l’intervention militaire turque en Libye.
Cela fait maintenant quatre ans que Benghazi et Tripoli, les deux principaux centres de pouvoir en Libye respectivement dans l’est et dans l’ouest du pays sont en guerre. Avec la montée en puissance de l’armée nationale dirigée par le général Haftar, et bénéficiant des soutiens militaires égyptien, saoudien, émirati, israélien, français, et russe, l’armée turque a décidé d’intervenir avec le soutien financier du Qatar en fournissant équipements de DCA et drones de combat aux forces du gouvernement d’union nationale de Sarraj. 
Si aucun document ou témoignage ne disait mot sur une présence directe des forces armées turques sur le territoire libyen, par contre,  la Turquie a déjà commencé à transférer des djihadistes (i.e. terroristes islamistes) de leurs camps en Turquie et en Syrie vers Tripoli.
Pendant que les poste frontières tuniso-libyens sont submergés par les réfugiés Libyens, d’autres Libyens sont arrivés hier en Italie à bord d’un navire de l'ONG Alan Kurdi. Cet afflux de réfugiés  pourrait impliquer le danger d'infiltrations de terroristes islamistes en Europe et dans les pays voisins (Algérie, Tunisie, Tchad, Égypte).
 «Le nombre de combattants arrivés à Tripoli, la capitale libyenne, a atteint 300. Entre-temps, le nombre de conscrits arrivés dans des camps turcs pour recevoir des entraînements varie entre 900 et 1.000», écrit l’OSDH (Observatoire Syrien des Droits de l’Homme), faisant référence à des «sources fiables» dans un note reprise par l'agence kurde ANHA.
La Turquie offre des salaires variant entre 2000 pour chaque djihadiste pour un contrat de trois mois ou et 2500 USD un contrat de six mois, en échange de son départ pour Tripoli. Plus la durée du contrat était longue, plus le combattant reçoit un salaire élevé, l’argent venant du Qatar.
Des rumeurs circulent relativement au déploiement d’un escadron de chasseurs turcs, dans les jours à venir, dans une base aérienne de Misrata. En plus, si la Turquie décide d’utiliser l’île de Chypre-nord comme une base pour des opérations contre la Libye, les chasseurs turcs n’auront pas de restrictions ni pour la portée de vol ni pour le nombre de sorties.  
N’oublions pas non plus la visite, effectuée, il y a une semaine, par le président turc en Tunisie au cours de laquelle les autorités des deux pays ont parlé d’un usage éventuel du sol  tunisien pour le vol des chasseurs turcs d’une part, et pour servir de relais pour le transfert de djihadistes, d’autre part. Tunis dit avoir refusé la requête, ce que les sources indépendantes n'ont pas confirmé, d’autant plus qu’Erdogan et Ghannouchi (le chef des Islamistes au pouvoir) s’entendent comme larrons en foire. 
Les navires turcs/OTAN s'approchent de la côte algérienne
Alors que la semaine dernière le haut conseil de sécurité algérien a lancé un état d’alerte sur la frontière avec la Libye dans la foulée de l’annonce du déploiement en Libye des fausses troupes US, mais en réalité des terroristes islamistes de Tahrir al-Cham déguisés en forces spéciales turques, les bateaux de l’OTAN se rapprochent du port d’Alger.
Est-ce une tentative d’intimidation ? Fort possible. En effet, pour le gouvernement d’Alger, les agissements militaires des Turcs en Libye ne diffèrent guère de l’occupation par l’armée turque des parties septentrionales de la Syrie autrement appelés le « protectorat turc » dans la province d’Idlib. L’armée algérienne a d'ailleurs indiqué que l’éventuel déploiement de soldats turcs à Tripoli pourrait être vu comme une nouvelle incursion des forces de l’OTAN dans cette région nord-africaine. C'est dans ce contexte que l'OTAN vient d'envoyer ses bâtiments non loin de la côte algérienne.
Une source d’information turque a rapporté que la Turquie avait envoyé deux navires de guerre vers l'Algérie pour mener un exercice maritime en coopération avec la force navale algérienne. L'information n'est pas confirmée de sources algériennes et semble être une manœuvre de diversion.  
S'il est vrai que l'Algérie n'a jamais approuvé l'offensive de Haftar contre Tripoli craignant à raison un débordement du conflit sur ses propres frontières et ce, à un moment particulièrement délicat de la scène politique et sociale interne, il est aussi vrai que le déploiement des navires turcs et de l'OTAN à proximité d’Alger ne peut qu'être considéré comme un avertissement.
 Le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlut Cavusoglu a averti le 28 décembre les pays maghrébins, plus particulièrement l’Algérie et la Tunisie, sur ce qu’il a nommé le « risque de propagation de la crise libyenne ; qui peut ramener ‘le chaos’ dans les pays limitrophes » de la Méditerranée. Cette mise en garde trahit-t-elle l'intention de la Turquie et de ses partenaires de l'OTAN de reproduire un scénario à la Syrienne sur les frontières Tunisie/Algérie ?
Le 26 décembre, l’armée algérienne a considéré « un possible déploiement de forces turques en Libye comme une menace égale ou supérieure à celle de Haftar ».   
Hannibal GENSERIC

5 commentaires:

  1. il parait que le soutien turc dérange certains "amis' de Libye plus que le soutien de NOS AMIS Israéliens.
    "dhou el oujha"in" :le double-visage

    RépondreSupprimer
  2. Commentaire de Aagab Houm
    Pour définitivement réfuter les écervelés islam-miques qui prêchent la doctrine ridicule, débile, du "renouveau du Califat musulman " sous l'impulse de Erdogan : le texte de la loi suprême de Turquie, sa Constitution !
    Remarques :
    - l'Islam n'est pas mentionné une seule fois !
    Par contre Ataturk est décrit comme " éternel" et héro incomparable", donc un homme-dieu immortel, supérieur même à tous les Prophètes puisque incomparable. =D
    - par contre la Turquie est une "démocratie laique "
    - et personne , ni une quelconque institution, ne peuvent s'écarter de la voix tracée par Ataturk. Atatturk est dieu et sa voie est la religion de la Turquie !
    - etc, etc....
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    ===> CONSTITUTION DE LA RÉPUBLIQUE DE TURQUIE
    1- PRÉAMBULE (telle que modifiée le 23 juillet 1995; loi n ° 4121) Affirmant l'ÉXISTENCE ÉTERNELLE de la patrie et de la nation turques et l'unité indivisible de l'État turc sublime, cette Constitution, CONFORME AU CONCEPT DE NATIONALISME PRÉSENTÉ PAR LE FONDATEUR DE LA RÉPUBLIQUE DE TURQUIE, ATATÜRK, LE CHEF IMMORTEL ET LE HÉRO INCOMPARABLE, et ses réformes et principes; Déterminant à atteindre l'existence éternelle, la prospérité, le bien-être matériel et spirituel de la République de Turquie et les normes de la civilisation contemporaine en tant que membre honorable jouissant des droits égaux de la famille des nations du monde; La suprématie absolue de la volonté de la nation, le fait que la souveraineté appartient pleinement et sans condition à la nation turque et QU'AUCUN INDIVIDU OU ORGANISME HABILITE A EXERCER CETTE SOUVERAINETÉ AU NOM DE LA NATION NE DOIT S’ÉCARTER DE LA DÉMOCRATIE LIBÉRALE indiquée dans la Constitution. et le système juridique institué en fonction de ses exigences,
    °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
    ARTICLE 2 - La République de Turquie est un ÉTAT DÉMOCRATIQUE, LAÏQUE ET SOCIAL régi par l'état de droit, dans les notions de paix publique, de solidarité nationale et de justice, dans le respect des droits de l'homme, FIDÈLE AU NATIONALISME D'ATATÜRK, ET FONDÉ SUR LES PRINCIPES FONDAMENTAUX EXPOSÉS DANS LE PRÉAMBULE.
    --- https://issuu.com/…/docs/ja2677du29avrilau5mai2012dossierbtp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Turquie kémaliste et l'Arabie Saoudite créées et dominées par les juifs Dönmeh
      Le support apporté par la Turquie et l'Arabie Saoudite aux terroristes islamistes, dont Daech et al-Nosra, se comprend mieux si nous nous rappelons l’explication historique de Wayne Madsen de 2011, que nous reproduisons ci-dessous.
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2017/04/la-turquie-kemaliste-et-larabie.html

      Supprimer
  3. Mr Hannibal genseric,,, je crois vous connaissez rien à l histoire de la Turquie est des Türk.

    Vous parlez d un peuple qui par le passé à fondé 132 etat et plus de 16 grande empire mondiale.

    Vous arrivez même pas à comprendre l intelligence türk,

    L ère d atatürk est révolu comme dans le passé des futurs état et empire que nous avons créé.

    La nouvelle puissance turc arrive avec une force que vous pouvez même pas imaginer,, elle sera 1000 fois plus puissante que l empire ottoman.

    Confondre les état arabe et occidentale avec la Turquie et une mauvaise idée.

    Tout le rêve du peuple türk et de conquérir le monde, sur les 4 points cardinaux et d âmener la paix et la méritocratie et chacun c est croyance quelque qu'il soit.

    Vôtre haine viscérale contre les türk ont du mal à comprendre.

    Mais moi je vous comprends les types comme vous ont la haine du türk depuis des millier d années.

    Pour avoir détruit les deux empire de Rome d Orient et d occident.

    Pour avoir mélanger vos peuples avec des ethnie turc venant d Asie.

    Moi personnellement je suis un turc kuman kıpçak si vous faites des recherches vous comprendrez de quoi je parle.

    Allah cc et unique
    Est sont armées sur terre et türk.

    Pour comprendre ça ils faut étudier les türk sur plus de 10 000 ans d histoire.

    A vrais dire nous sommes les descendant du fils de noé yafes (japhet) d ou sont fils s appelait turk.

    RépondreSupprimer
  4. Tes rèves d'empire ottoman ça va mal finir tes navires vont finir au fond de la mer en face de la Crete.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.