samedi 14 décembre 2019

USA. Des choses étranges se produisent dans les eaux du Pacifique le long de la côte ouest


Quelque chose fait que les eaux juste au large de la côte ouest des USA (Océan Pacifique) se réchauffent considérablement, les poissons meurent en nombre stupéfiant, les oiseaux qui se nourrissent de ces poissons meurent également rapidement; et les scientifiques ont découvert 15.000 trous dans le fond de l'océan au large des côtes de la Californie .

Les scientifiques ne savent pas avec certitude pourquoi ces choses se produisent. Malheureusement, les médias grand public n'insistent pas sur cette crise, et donc la plupart des Américains ne savent même pas ce qui se passe. Mais la vérité est que ce à quoi nous sommes confrontés est extrêmement grave.
En fait, les autorités ont pris la mesure «sans précédent» de fermer la pêche fédérale à la morue en Alaska pour l'année en raison du manque de poisson. Nous voyons des choses arriver que nous n'avons jamais vues auparavant, et cela va certainement affecter notre approvisionnement alimentaire.
Alors pourquoi les poissons meurent-ils?
Eh bien, personne ne sait avec certitude, mais certains responsables accusentent la «vague de chaleur marine» qui s'est produite dans les eaux le long de la côte ouest. Ce qui suit vient de KING5 News… :
Un immense bassin d'eau plus chaud que la normale qui s'est formé dans l'océan Pacifique au large de la côte de l’Etat de Washington et dans le golfe d'Alaska peut déjà faire des ravages avec notre climat.
C'est quelque chose que j'ai écrit précédemment. Les scientifiques nous disent que la température de l'eau est «jusqu'à 6 degrés Fahrenheit au-dessus de la normale», et si de telles conditions persistent, nous pourrions voir des millions et des millions de poissons mourir.
À ce stade, on nous dit que cette vaste étendue d'eau mesure environ «1 000 à 2 000 milles» (1600 à 3200 km)dans l'est du Pacifique.
Espérons que cette "grosse tâche" disparaîtra bientôt, mais cela ne s'est pas encore produit jusqu'à présent, et personne ne sait vraiment quelle en est la cause.
Pendant ce temps, les poissons meurent à un rythme absolument stupéfiant. Comme je l'ai mentionné ci-dessus, il y a si peu de morues au large des côtes de l'Alaska en ce moment que les responsables ont estimé qu'il était nécessaire de fermer la pêche fédérale à la morue pendant toute l'année
En réponse sans précédent à un nombre historiquement bas de morue du Pacifique, la pêche fédérale à la morue dans le golfe d'Alaska ferme pour la saison 2020. C’est une décision qui n’a pas surpris, mais c’est la première fois que la pêche ferme ses portes en raison de problèmes de faible stock.
Quand j'ai entendu parler de cela pour la première fois, j'étais assez stupéfait.
Et les perspectives pour l'avenir semblent assez sombres, car les responsables nous disent qu'il y a «presque pas» de nouveaux œufs
Une évaluation des stocks cet automne a mis les populations de morue du Golfe à un creux historique, avec «presque pas» de nouveaux œufs, selon le biologiste de recherche de la NOAA Steve Barbeaux, qui a rédigé le rapport.
À leur nombre actuel, la morue est inférieure au seuil fédéral qui les protège comme source de nourriture pour les otaries de Steller en voie de disparition. Une fois en dessous de cette ligne, le total autorisé des captures atteint zéro - en d'autres termes, la pêche cesse.
Les oiseaux qui se nourrissent de ces poissons meurent également en grand nombre.
En raison d'un grave manque de poisson, ils tombent littéralement morts de faim, et à ce stade, les autorités ne peuvent pas faire grand-chose. Ce qui suit vient du Big Wobble…:
En novembre 2019, des milliers d'oiseaux puffins à queue courte migrant d'Alaska se sont retrouvés morts sur les plages emblématiques de Sydney et les décès d'oiseaux n'avaient rien à voir avec les incendies de forêt massifs dans la région, des milliers d'autres, des puffins à queue courte mouraient en mer , dans ce qui a été la confirmation des pénuries de poissons incroyables dans l'océan Pacifique. Les cadavres avaient été repérés sur plusieurs rivages dont Bondi, Manly et Cronulla. Les oiseaux migraient vers le sud de l'Australie pour se reproduire après avoir passé l'été en Alaska. Mais, selon les experts, un nombre plus élevé que d'habitude meurt en chemin en raison d'un manque de nourriture. Les oiseaux doivent être à pleine puissance pour faire le voyage de 14 000 km au-dessus du Pacifique, mais le krill et les autres poissons dont ils se nourrissent ont apparemment diminué en raison de l'augmentation des températures de la mer.
Espérons que les choses finiront par redevenir normales, mais rien ne garantit que cela se produira.
Notre planète devient de plus en plus instable, et des choses vraiment étranges commencent à se produire.
En parlant de bizarre, les scientifiques nous disent avoir trouvé 15.000 trous dans les eaux océaniques au large des côtes californiennes
    Des milliers de trous ronds étranges creusés hors du fond de l'océan ont été découverts le long de la côte de la Californie.
    Certains mesurent près de 600 pieds de diamètre, mais les scientifiques ne savent pas comment ils se sont formés.
    Jusqu'à 15 000 trous ont été découverts lors d'un relevé sous-marin par le Monterey Bay Aquarium Research Institute (MBARI).
J'ai été assez alarmé en lisant cela, et encore plus alarmant est le fait que les scientifiques nous disent que la cause de tous ces trous «reste un mystère»…
    «La cause et la persistance des empreintes restent un mystère, mais nous ne trouvons aucune preuve qu'elles aient été créées à partir de gaz ou de fluide dans le fond marin dans un passé récent. Les micro-dépressions sont des éléments d'érosion récemment formés; ce ne sont pas des «pockmarks naissants». Dans l'ensemble, il reste encore beaucoup à faire pour comprendre comment toutes ces caractéristiques ont été formées, et ce travail est en cours. »
Depuis longtemps, je préviens de ce qui se passe sur notre planète. Les volcans explosent comme des pétards partout dans le monde, et il y a eu une autre éruption volcanique majeure en Nouvelle-Zélande lundi. Et l'activité sismique continue d'augmenter à des niveaux très troublants. En fait, il a été récemment rapporté qu'il y avait eu près de 60.000 tremblements de terre d'une magnitude au moins 1,5 dans le monde au cours des 12 derniers mois…
    Le site Web de suivi des tremblements de terre EarthquakeTrack a enregistré 59.841 tremblements dans le monde au cours des 365 derniers jours le 9 décembre. Au cours des 30 derniers jours, 4.172 tremblements supérieurs à la magnitude 1,5 ont été ressentis et 895 frappés au cours des sept derniers jours.
L'histoire officielle est que tout va bien et que notre planète va bientôt recommencer à se comporter normalement.
Mais officieusement, de nombreux scientifiques sont profondément préoccupés par ce qui se passe.
Une grande secousse a commencé et personne ne sait vraiment ce qui va se passer ensuite.[1]

1 commentaire:

  1. Peut-être que l’approche d’une certaine naine brune dans notre système solaire y est pour beaucoup dans ces phénomènes de réchauffement, de tremblement et autres...

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés.