dimanche 8 décembre 2019

GB / France. L'élite aime les juifs et méprise le peuple goy


L'Angleterre et la France, deux nations antagonistes, deux piliers de la civilisation européenne, sont simultanément englouties dans le paroxysme de la judéophilie. Le résultat des prochaines élections parlementaires très importantes en Grande-Bretagne dépend de cette question, les travaillistes et les conservateurs rivalisent pour montrer qui aime le plus les Juifs, tandis que les Juifs ne peuvent pas décider qui ils détestent le moins [1]. La France, après un an de rébellion des Gilets jaunes de la classe moyenne, entre dans le nouveau soulèvement de la classe ouvrière avec des millions de grévistes des émeutes dans les rues, mais son parlement trouve que ce moment était idéal pour réfléchir et décider comment les Français devraient aimer les Juifs et haïr ceux qui les détestent [2]. Quelle est la signification de cette sinistre mascarade?
"Je me demande toujours ce qui est le plus dégueulasse, une merde de Juif bien aplatie, ou un bourgeois français tout debout... lequel qu'est infect davantage? Je peux vraiment pas décider. " L-F Céline
Certes, ils ne discutent pas de la cuisine juive. Bien qu'agréable, c'est rarement plus que cela. Une preuve peut être trouvée en Israël, où la nourriture arabe règne, la japonaise est reconnue, l'italienne chérie mais la cuisine juive brille par son absence. Ce ne sont pas des nez juifs, bien qu'ils soient une caractéristique importante de l'anatomie faciale, ils ne sont pas plus élaborés ou proéminents que, disons, les nez siciliens. C'est une simple question d'idées.
La Judéophilie, l’amour des juifs est un symptôme gênant d’une maladie dangereuse, elle se manifeste par l’éloignement des élites de leur classe ouvrière et travailleuse. Cette  maladie est actuellement en pleine expansion en France et en Angleterre. La judéophilie frappe les sociétés divisées et pourrait conduire à leur effondrement beaucoup plus rapidement que son contre-jumeau siamois, l'antisémitisme. Elle l'a fait dans le passé, le plus célèbre au Royaume de Pologne, où la szlachta (noblesse) aimait les Juifs et méprisait les gens ordinaires, les bydlo (les nuques rouges), jusqu'à ce que leur État s'effondre [3]. Dans une société chrétienne ou post-chrétienne, les juifs sont un symbole, un signifiant d'une certaine attitude et d'un comportement profondément non chrétiens.

Les Juifs sont une petite minorité qui défie la grande majorité de la société et s'y oppose. Les Juifs se soucient uniquement d'eux-mêmes et ignorent la majorité et ses besoins; ils n'ont aucun scrupule au-delà de ce qui est prescrit par le droit pénal; ils ne ressentent aucune communauté avec la majorité. Les juifs ne partagent pas la communion avec la majorité et ne font pas appel à la même divinité. Les Juifs prospèrent lorsque la majorité régresse. Ils voient rapidement une cassure et l'utilisent à leur avantage.
Nous n'entrerons pas dans une discussion pour savoir si les vrais juifs correspondent à cette description et dans quelle mesure. C'est ainsi qu'ils sont perçus par ceux qui les aiment et par ceux qui les détestent. Il y avait des Juifs qui agissaient contre le paradigme, et ils n'étaient pas considérés comme «bons pour les Juifs». Ainsi  Bruno Kreisky, le chancelier autrichien, Lazar Kaganovich, le fonctionnaire soviétique, Leon Trotsky ou Torquemada n'étaient pas "bons pour les juifs". Et il y a de nombreux Gentils qui étaient considérés comme «bons pour les Juifs», comme Hillary Clinton ou Tony Blair. Mais , ils étaient mauvais pour tout le reste du monde. Donc, bien que nous reportions notre jugement sur les «vrais juifs», il ne fait aucun doute que les philosémites sont mauvais pour votre santé.
Paradigme économique et politique dominant, le néolibéralisme prétend que l'attitude juive est la bonne et que nous devons tous imiter les juifs. C'est une affirmation impossible; une majorité ne peut pas imiter une minorité. Une société dont les membres s’identifient entre Juifs et Gentils est une cabale de cannibales, et c’est exactement ce qui se passe dans notre monde. Les Juifs prospèrent parce qu'ils sont peu nombreux; si tout le monde imitait les Juifs, le résultat en serait la misère, pas la prospérité. Une société entièrement juive ne peut pas exister; Israël est un endroit où travaillent les Thaïlandais, les Chinois, les Ukrainiens et les Palestiniens, alors que les Russes et les Druzes les protègent [4], tandis que les Juifs font des choses juives habituelles.
En Angleterre, les Juifs sont divisés sur Boris Johnson. Ils ne veulent pas que le Brexit réussisse, mais l'accès de Corbyn leur fait encore plus peur. Corbyn est un ennemi déclaré de… non, pas des juifs, mais du néolibéralisme. Combinez cela avec son rejet de la politique israélienne, et vous arrivez à la somme des attitudes anti-juives. Oui, Corbyn est anti-juif, si vous voulez, même antisémite, c'est-à-dire un homme que les juifs détestent, car il est contre les deux modes de fonctionnement juifs, le capitaliste et le sioniste. Il est parfaitement d'accord avec les personnes d'origine juive, il n'a aucun préjugé, il n'est pas raciste, mais ce n'est pas pertinent. Sa victoire ne sera pas «bonne pour les juifs», ni pour les juifs qui saignent la Palestine, ni pour les juifs qui prospèrent aux dépens du travailleur britannique. Peut-être que Corbyn serait merveilleux pour les travailleurs juifs, mais ils ne sont pas représentés au Conseil des députés et le grand rabbin ne ne veut pas de Corbyn.[5]
Sur la scène internationale, Corbyn n'est pas un ami de l'OTAN. S'il le pouvait, il retirerait le Royaume-Uni de cette alliance militaire obsolète. Il en serait de même pour le président Trump, qui cherche une justification pour éloigner les États-Unis de l'OTAN. Les juifs n'aiment pas cette attitude. Pour eux, les États-Unis et le Royaume-Uni devraient rester dans l'OTAN, car l'OTAN est un ardent défenseur et partisan de l'État juif.
Les Britanniques auront un choix difficile lors des prochaines élections. Johnson n'est pas trop mal, et sa position contre l'UE devrait être applaudie. Corbyn est susceptible de rechercher un compromis sur toutes les positions, y compris le Brexit, l'immigration, l'OTAN, mais sa position initiale est bonne. Pour un homme qui travaille, il est le bon choix. Et l'attitude juive envers lui est un indicateur fort: des deux prétendants, Corbyn serait mieux pour ceux qui n'imitent pas les juifs.
En France, les Juifs sont très proches du pouvoir, et c'est généralement un signe que les choses ne vont pas bien pour les classes moyennes et ouvrières indigènes. En effet, les choses vont de mal en pis. Alors qu'un million de travailleurs français manifestaient contre le gouvernement Macron, les parlementaires français ont discuté de l'antisémitisme. Sans surprise, ils ont accepté la définition produite par une organisation juive. Contester cette définition a causé beaucoup de problèmes à Corbyn; Macron avait appris une leçon .
Je suis tout à fait favorable à de telles définitions; leur portée est trop étroite. Je préférerais une définition large qui qualifierait d’antisémite toute personne qui fréquente une église ou une mosquée; qui ne contribue pas aux colonies juives; qui ne croit pas que la nation juive choisie par Dieu soit au-dessus de toutes les lois dictées par des mortels. Peut-être alors que les Gentils seraient guéris de leur peur d'être étiquetés «antisémites» [6]. Cette peur tue leurs âmes plus que l'accusation. Cependant, parmi les meilleures, Shakespeare, St John the Divine, Dostoyevsky et Chesterton sont considérés comme des antisémites, et cela n'a pas diminué leur renommée et leur gloire.[7]
Vous ne pouvez pas échapper à cette étiquette; s'ils le veulent, ils l'attacheront à votre nom. De même, un homme ne peut éviter d'être traité de chauviniste masculin et accusé de harcèlement par une féministe radicale. Anna Ardin, la féministe suédoise qui a accusé Julian Assange de viol et détruit sa vie aussi sûrement que si elle l'avait poignardé, a également accusé un étudiant de harcèlement parce qu'il évitait de la regarder. De telles accusations devraient être rejetées.
La France ne va pas bien parce que ses élites sont engagées dans l’arnaque et la vente des atouts industriels, politiques et culturels de leur pays. Ces dernières années, la France avait perdu Alstom, Pechiney, Technip, Alcatel. Ces actifs premium ont été perdus au profit d'entreprises américaines. Les hommes d'affaires et les fonctionnaires français qui étaient censés se soucier des héritages français, ont trahi leur confiance et fraudé leur pays, c'est pourquoi la France ne va pas bien.
Tous ces hommes perfides ne sont pas juifs, pas vraiment. Mais les Juifs sont des partenaires inestimables dans de tels stratagèmes cachés loin de la publicité, et c'est pourquoi, comme me l’a dit une personne juive bien informée: “Le Mémorial de la Shoah est un temple laïc pour l'ensemble de l'élite postchrétienne de la France. Les fondations de l'Holocauste, les projets communaux juifs, les sociétés de bienfaisance juives et les philanthropies juives permettent à la communauté juive de décourager les reportages dans lesquels ils sont impliqués. Ils peuvent faciliter les transactions dans l'obscurité. au sein de la communauté juive française et dans les milieux économiques, bancaires et politiques des hautes sphères de la République. Je vais appeler cette personne  JT (je partagerai plus de ses connaissances dans le prochain essai). - «La judéité est redevenue un moyen d'éviter tout examen et toute responsabilité. Seuls les antisémites osent voir un lien entre la vente d'Alstom, la carrière de Macron, les Rothschild et la communauté juive. ».
    «À deux moments cruciaux, le soutien communautaire juif a été décisif pour la carrière politique de Macron; premièrement, lors du deuxième tour des élections françaises, au cours de laquelle les principales organisations juives ont unanimement cajolé et prêché le vote Macron à tous et à toutes; deuxièmement, pour réprimer brutalement le soulèvement des Gilets jaunes. Seuls les antisémites osent penser que les Rothschild ont quelque chose à voir avec ça aussi. »……
Dans de telles circonstances, les Juifs français se concentrent sur la survie et l'opportunisme, pas sur la défense nationale. Israël, Miami, New York sont devenus  leurs résidences secondaires. Les patriciens juifs de France (tous jusqu'aux derniers doubles citoyens depuis les années 50) sont impuissants. Leurs liens avec un Israël de plus en plus fasciste et avec la puissante communauté juive américaine en font des chefs de file de la vente au rabais des actifs industriels, politiques et culturels de la France. La France glisse vers un statut de nation défaillante dans laquelle tout le monde abandonne le navire. »
Les juifs français aident les États-Unis à voler la France, dit JT. Les entreprises américaines soutenues par le DoJ tout-puissant sont la principale raison pour laquelle la France ne prospère pas. Lorsque la France a tenté de taxer les sociétés Internet américaines (Amazon, Google, Facebook), Trump a menacé d'imposer des droits de douane à 100% sur le vin français. Le bon choix pour la France est de séparer l'entreprise du prédateur yankee, de cesser de payer des milliards d'amendes pour avoir violé les `` sanctions '' unilatérales américaines injustifiables, de se séparer de l'OTAN et de rire des demandes de Trump de payer plus pour une protection américaine inutile. Mais la France et les autres nations européennes hésitent. Elles ne sautent pas sur l'opportunité offerte par la stupidité et l'arrogance de Trump, bien que l'homme Orange ait fait tout ce qu'il pouvait pour libérer les Européens. Il a ouvert les portes, il les a insultés et leur a donné des coups de pied au cul, mais ils ont refusé de quitter les écuries.
Un excellent expert américain en relations internationales, le professeur Michael Brenner de Pittsburgh U, a noté:
    «La classe politique européenne est psychologiquement incapable de se libérer de sa relation dominante / subordonnée avec l'Amérique. Ce modèle perdure malgré la présence d'un homme atteint d'une déficience mentale à la Maison Blanche [8]. Le pronostic, donc: «Avec toi, où tu vas, on y va!» Les dirigeants américains ont exploité impitoyablement cette déférence compulsive. Elle permet à Washington d'assurer la fidélité européenne à peu de frais. De plus, ils peuvent extraire la conformité à travers un large éventail de questions non liées à la sécurité - commerciales, financières, informatiques (en guerre contre Huawei), politiques, diplomatiques - en s'appuyant sur les mêmes loyautés flottantes.

    L'Europe a obéi à l'appel de la sirène de l'oncle Sam en la suivant au fil des falaises à maintes reprises - en Afghanistan, en Irak (à l'exception de la France), en Russie, en Iran (en acceptant des sanctions sévères), en Arabie saoudite, au Yémen , en embrassant Bolsonaro-le -fasho, même au Venezuela et en Bolivie. Le test ultime viendra si Washington décidait de se battre contre la Chine, sachant que  l'Occident ne pourra pas gagner; l'Europe va-t-elle alors faire le saut final, fatal, main dans la main? »
Il semble que l'amour des Juifs fasse partie intégrante de cette fidélité, avec le non-sens LGBT et d'autres importations américaines particulières. L'amour des Juifs et l'amour de l'Amérique - sont-ils séparables du tout? Si et quand la France et l'Angleterre retrouveraient leur indépendance, leurs Juifs retrouveraient leur place normale dans leurs sociétés. Certes, ce ne sera pas un endroit au sommet, mais ce serait un lieu respectueux des égaux dans une société saine, plutôt qu'un lieu de symbole et de facilitateur de l'influence étrangère sur les ruines de l'Europe, comme c'est le cas actuellement. .
Israël Adam Shamir
NOTES de H. Genséric

[1] Travaillistes et Conservateurs sont tout aussi masochistes que Trump : -   Trump maso. Plus les Juifs le fouettent et le matraquent, plus il les récompense

[2] Le génie des échecs Bobby Fischer: un juif qui détestait les juifs

[3] Pourim, La fête juive qui célèbre joyeusement le massacre massif des Perses

-   La Russie empêche la Syrie d’utiliser les S-300 contre Israël. La Syrie se tourne vers la Chine et la Corée du Nord

[5] GB. Le Grand Rabbin veut décider qui doit être Premier Ministre et qui doit être écarté. Par Finian Cunningham

[8] USA. 350 grands psychiatres disent que Trump a besoin de soins psychiatriques en milieu hospitalier… Il représente un danger pour la nation

VOIR AUSSI :
-  Péril jaune à Washington: la Chine se comporte comme Israël !

LECTURE ESSENTIELLE. La Controverse de Sion

 «Le culte des Gentils envers les Juifs, leurs courbettes obséquieuses, leur déférence servile envers eux et leur désir d'être menés par eux comme des moutons me déconcertent. La haine maniaque, frénétique, écumante à la bouche et la cruauté sanguinaire des Juifs, leurs Gros Mensonges sans fin, je n’arrive pas à m’y faire. »"~ Douglas Reed (1895-1976), correspondant en chef pour le London Times, et auteur du classique et politiquement incorrect  "La controverse de Sion". 
Lecture essentielle pour comprendre la genèse du sionisme et ses méfaits passés, présents et à venir.
 Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.