samedi 28 décembre 2019

La Brave-Nouvelle-Grande-Bretagne: Aucun examen, aucune contestation, aucune opposition au pouvoir juif


L’Omertà (loi du silence) est la règle tacite, imposée par les mafieux dans le cadre de leurs affaires criminelles. Elle s'impose non seulement aux mafieux eux-mêmes, mais aussi à tous ceux qui seraient susceptibles de témoigner contre eux en justice. Le châtiment pour la violation de cette loi est la mort. 
Tout rapprochement avec un autre groupe ou lobby serait une pure coïncidence et n’aurait aucun rapport avec la réalité.

Hannibal Genséric


Ehud Sheleg. Qui est-il? CFI. Qu'est-ce que c'est? La grande majorité des habitants de Brave New Britain n’ont toujours pas la moindre idée, car les médias grand public ont complètement ignoré ces questions très intéressantes et importantes lors des élections générales qui viennent de se terminer.
Le plus grand groupe de lobbying de la politique britannique
Mais c'est Occidental Observer,, le foyer de la haine, et nous pensons que des questions intéressantes et importantes méritent des réponses. Sir Ehud Sheleg (né en 1955) est le juif israélien et peut-être un fraudeur des «options binaires» qui est actuellement trésorier du Parti conservateur. Il a succédé à Sir Mick Davis, un Juif d'Afrique du Sud, en 2019 et a ouvertement admis dans la Jewish Chronicle qu'il plaçait les intérêts d'Israël au-dessus de ceux de tout autre pays. Et CFI? Ce sont les amis conservateurs d’Israël (Conservative Friends of Israel), décrits dans le même Jewish Chronicle comme «le plus grand groupe de lobbying à Westminster [c’est-à-dire dans la politique britannique]».
Les Goys rampants: Sajid Javid, Priti Patel et Boris Johnson au CFI
CFI, sous le contrôle d'un autre Juif  obscur appelé Lord Polak, était responsable de la conduite d'une femme politique hindoue appelée Priti Patel à une série de réunions secrètes et non interrompues avec des politiciens israéliens en 2017 (et probablement bien avant cela aussi). Patel a dû démissionner de son poste au sein du gouvernement de Theresa May en raison de sa soumission officieuse à un gouvernement étranger, mais ne vous inquiétez pas: elle a rebondi à un poste encore plus grand et meilleur lorsque Boris Johnson a remplacé May en 2019. Oui, les quatre personnalités les plus importantes de la politique britannique - Boris Johnson, en partie juif, en tant que Premier ministre, le musulman pakistanais Sajid Javid en tant que chancelier, l'Indien hindou Priti Patel en tant que ministre de l'Intérieur et le juif Dominic Raab en tant que ministre des Affaires étrangères - sont tous des amis dévoués d'Israël.
Une connexion judéo-royale «spéciale et précieuse»
Ou plutôt, ce ne sont pas les quatre personnalités les plus importantes de la politique britannique. Ehud Sheleg et Lord Polak sont encore plus importants en tant que trésorier du Parti conservateur et chef de la CFI, respectivement. Mais Sheleg et Polak n'ont reçu aucun examen sérieux de la part des médias grand public, aux mains de qui-vous-savez. Si des journalistes avaient osé remettre en question le rôle joué par les Juifs au sein du parti au pouvoir britannique, ils auraient été dénoncés comme antisémites et chassés de la vie publique.[1]
Les règles à respecter par tout le monde sont simples:
1) les Juifs sont de saints philanthropes qui n'ont aucun intérêt à eux, et surtout pas vis-à-vis d'Israël; 2) Les intérêts d’Israël sont en tout cas identiques –sinon supérieurs- à ceux de la GB, l’Amerique, la France, l’Allemagne et al.
Le Web invisible: comment les organisations juives contrôlent la politique britannique (BICOM = Britain-Israel Communications and Research Centre)
Bonnes gens, rappelez-vous les valeurs judéo-chrétiennes! Elles sont le fondement de la civilisation occidentale, après tout. En réalité, judéo-chrétien est un oxymore, une figure de style qui vise à rapprocher deux termes contradictoires. [2]. Mais cet oxymore idiot de «judéo-chrétien» pourrait bien devenir populaire ici pendant le reste du gouvernement de premier ministre de Johnson. Si c'est le cas, l'un de ses pom-pom girls sera l'héritier naïf et stupide du trône d’Angleterre:
Le prince Charles loue le lien «spécial et précieux» entre la communauté juive et la Couronne
Le Prince de Galles a prononcé ce discours lors d'une réception célébrant la communauté juive au palais de Buckingham
C'est un grand plaisir de vous accueillir ce soir à Buckingham Palace, à l'approche du festival de Hanouka [3], et de célébrer avec vous la contribution de notre communauté juive à la santé, la richesse et le bonheur du Royaume-Uni.
Dans tous les domaines de la vie, dans tous les domaines d'activité , Notre nation n'aurait pu avoir ni citoyens plus généreux, ni amis plus fidèles. C'est pourquoi je suis si heureux d'avoir l'occasion de vous remercier, quoique de façon modeste, pour tout ce que vous faites et avez fait, à travers le pays, dans les principales institutions nationales et internationales, et dans les communautés locales ….
Je décris souvent le Royaume-Uni comme une «communauté de communautés», qui s'enrichit de la diversité de ses groupes constitutifs, et dont l'ensemble est tellement plus grand que ses parties. …
C’est pourquoi cette période de l’année, si particulière aux chrétiens comme aux juifs, a offert une occasion idéale d’organiser la célébration de cette soirée - car l’importance de l’unité par la diversité est au cœur même de nos valeurs en tant que société. Il définit ce que - et qui - nous sommes en tant que pays.
Le lien entre la Couronne et notre communauté juive est quelque chose de spécial et de précieux. Je dis cela d'un point de vue particulier et personnel, car j'ai grandi en étant profondément touché par le fait que les synagogues britanniques se souviennent depuis des siècles de ma famille dans vos prières hebdomadaires. Et comme vous vous souvenez de ma famille, nous nous souvenons et vous célébrons aussi. …
À ma manière, j'ai cherché à reconnaître la contribution de la communauté juive par divers moyens, que ce soit pour assister ou organiser des réceptions pour la Kindertransport Association, ou pour les survivants de l'Holocauste, ou pour assister à des événements pour le National Holocaust Memorial Day Trust, dont Je suis mécène, ou j'aide à construire un centre communautaire juif à Cracovie - où j'ai eu le privilège de fixer une mezouza sur le montant de la porte - ou d'accepter sans hésiter un instant de devenir mécène du World Jewish Relief.
Si je puis dire, Mesdames et Messieurs, je considère cela comme le moins que je puisse faire pour essayer de rembourser, en quelque sorte, les immenses bénédictions que le peuple juif a apportées à cette terre et, en fait, à l'humanité. Dans les Écritures hébraïques, qui fournissent une grande partie du fondement éthique de notre société, nous lisons dans Le Livre du Deutéronome, l'exhortation inspirante: «Choisissez la vie!» [4]
Mesdames et Messieurs, la communauté juive du Royaume-Uni a rempli ce commandement divin de nombreuses manières, et notre société s'est considérablement enrichie. Aujourd'hui, nous avons l'occasion de remercier pour l'amitié que nous avons forgée et les valeurs que nous partageons tous. (Le prince Charles fait l'éloge du lien «spécial et précieux» entre la communauté juive et la Couronne, The Jewish Chronicle, 6 décembre 2019 / 8e Kislev 5780)
L'unité par la diversité: horreurs de la partition de l'Inde en 1947
Le prince Charles n'est pas seulement un idiot: c'est un idiot ignorant ou aveugle. Faut-il s'étonner que les Juifs aient le terme moqueur de goyishe kop - «tête de gentil» [comme on dirait en français « tête de nœud »]- quand des gentils comme Charles comparaissent devant eux et disent de telles âneries? Le slogan «L'unité par la diversité!» pourrait provenir directement des pages de Nineteen Eighty-Four (1949). Apparemment, Charles n'a jamais eu la chance de demander à son oncle bien-aimé Lord Mountbatten au sujet de «l'unité par la diversité» qui a écrasé l'ancienne Inde britannique en 1947 lorsque Mountbatten en était le dernier vice-roi. Des centaines de milliers de personnes sont mortes dans des «émeutes communautaires» entre hindous, musulmans et sikhs. Un nombre considérable de personnes sont également décédées lorsque le Bangladesh a obtenu son indépendance du Pakistan en 1971. Les Bangladais et les Pakistanais étaient musulmans, mais leurs différences raciales et culturelles ont suffi à créer «l'unité par la diversité», c'est-à-dire la guerre, les massacres et les viols organisés. …
Vengeance juive contre les monarques Gentils
Lord Mountbatten lui-même est devenu un autre exemple de «l'unité par la diversité» lorsqu'il s’est fait sauter par l'armée irlandaise républicaine (IRA) en 1979. Oui, la diversité religieuse et raciale relativement modérée des îles britanniques a tué des gens pendant de nombreux siècles. Par exemple, Oliver Cromwell a semé l'Irlande de cadavres catholiques au XVIIe siècle, mais cela n'est pas surprenant si l'on considère que la révolution républicaine de Cromwell a été financée par des banquiers juifs d'Amsterdam. Les juifs détestent l'église catholique et les institutions chrétiennes traditionnelles comme la monarchie (à moins que la famille royale ne rampe devant les juifs comme Charles). Par exemple, l’exécution de Charles Ier en 1649 peut avoir été une vengeance juive contre l’édit d’expulsion d’Edouard Ier en 1290.
Le prince Charles devrait lire la nouvelle fascinante de M.R. James’ (1862-1936), “The Uncommon Prayer-Book” ««Le livre de prières hors du commun»», qui traite du renversement de Charles, et apprendre quelque chose sur l'histoire britannique et le rôle néfaste joué par les juifs (voir ma discussion). Il bénéficierait également d'un regard sur le rôle central des Juifs dans les exécutions communistes de ses parents royaux, la famille Romanov, en 1918 [5]. Les Juifs n'aiment aucune sorte de monarchie ou d'aristocratie, sauf celles qui sont subalternes et stupides.
En fait, les Juifs ont toujours fait des alliances avec des élites non juives tout au long de l'histoire, se poursuivant à l'époque actuelle avec des personnalités comme Boris Johnson et le Prince Charles. Cela a conduit à plusieurs reprises à l'exploitation et à la trahison d'autres segments de la population - notamment la classe ouvrière blanche.
Charles pourrait réaliser les profondeurs de sa propre stupidité en accordant plus d'attention à la Chronique juive Jewish Chronicle. Ses paroles grivoises sur «cette période de l'année, si spéciale pour les chrétiens et les juifs», prouvent qu'il a été séduit par la prétention juive que Hanoukka est un festival juif important.
Effroi en décembre
Ce n'est pas le cas: c'est un festival juif mineur utilisé pour saboter Noël, comme l'a reconnu le hautement ethnocentrique Jonathan Freedland dans la Jewish Chronicle le même mois que le discours sycophantique de Charles: «Le moment d'une élection avant Noël ne devrait pas trop déranger de nombreux lecteurs Jewish Chronicle. En ce qui concerne la préparation des vacances, décembre est à peine le mois le plus chargé des Juifs. Même ainsi, la perspective d'une élection pendant la saison de la Nativité où on  joue et on mâche les tartes, je soupçonne, remplira les Juifs d'une forme particulière d'effroi. ». 
Thumbnail
Freedland a parlé d’«effroi» parce qu'il pensait qu'un gouvernement travailliste sous Jeremy Corbyn ou un «Brexit dur» sous Boris Johnson serait mauvais pour les Juifs. Et qu'est-ce qui compte dans la Brave Nouvelle GB sinon le bien-être des Juifs? Cependant, Corbyn était clairement de loin la plus grande menace, comme le soulignait Freedland: «Témoin le fait que le Labour sous Corbyn est devenu le premier parti politique britannique depuis le BNP à faire l'objet d'une enquête légale pour racisme par la Equality and Human Rights Commission (avec son rapport attendu au printemps). » L'enquête sur le travail, menée par la Commission pour l'égalité et les droits de l'homme (Equalities and Human Rights Commission EHRC) est un autre exemple de la façon dont les médias traditionnels en Grande-Bretagne refusent de poser des questions très intéressantes et importantes sur le pouvoir juif.
Contrôlé par les Juifs
Après tout, l'EHRC est dirigée par deux Juifs: l'avocate Rebecca Hilsenrath et le militant des droits des homosexuels David Isaacs.. Est-il possible que leur judéité puisse influencer l'enquête et ses conclusions? Bien sûr que non: rappelez-vous que les Juifs sont de saints philanthropes qui n'ont aucun intérêt pour eux-mêmes ou pour leur poche (et surtout aucun intérêt à diaboliser le Parti travailliste). Mais cette question ne s'est même jamais posée lorsque l'enquête de la EHRC a été mentionnée pendant la campagne électorale. Le mieux que la gauche pouvait faire était d'exiger une enquête similaire sur l'islamophobie au sein du Parti conservateur. Mais les conservateurs et leurs partisans expriment beaucoup de scepticisme quant à la validité de «l’islamophobie». Comme l’a écrit le supposé conservateur Charles Moore dans the Spectator: «… le terme« islamophobie » doit être absolument combattu. Contrairement à l'antisémitisme, il s'agit d'un concept concocté. »
Le punim bolchevique de Rebecca Hilsenrath
Moore est un autre prince Charles qui devrait accorder plus d'attention à la publication dans laquelle ses propres mots apparaissent. Le Spectator a fermement défendu le supposé philosophe Roger Scruton contre les accusations de sectarisme au début de 2019. Scruton a été malhonnêtement accusé d'islamophobie et d'antisémitisme, et il était évident que les deux termes sont des «concepts concoctés». Un éminent député juif appelé Luciana Berger a accusé Scruton d'antisémitisme sans aucune critique de la part d'autres Juifs, et l'intervention du Conseil juif des députés semble avoir été décisive dans le renvoi de Scruton d'un comité gouvernemental. Scruton a retrouvé son poste plus tard, mais ni lui ni aucun de ses défenseurs n'ont discuté des accusations injustes d'antisémitisme. Après tout, s’ils le faisaient, ils pourraient devoir admettre la vérité sur les Juifs et ils ne sont pas prêts à le faire. Au lieu de cela, ils exécutent le goy rampant, année après année, et le pouvoir juif dans la Brave Nouvelle GB continue d'être non examiné, non contesté et non reconnu. Sauf ici à Occidental Observer, le foyer de la haine.
De bonnes raisons d'être optimiste
Néanmoins, il y a de bonnes raisons d'être optimiste. Si on m'avait dit au début de 2019 que des millions d'électeurs travaillistes finiraient par abandonner le parti qui, il y a longtemps, les a abandonnés, je ne l'aurais pas cru. Mais c'est exactement ce qui s'est produit lorsque de solides sièges travaillistes comme Bolsover, Darlington, Sedgefield, Stockton South et Wrexham sont tombés aux mains des conservateurs aux élections générales. Bien sûr, le parti conservateur ne se soucie pas de ses nouveaux partisans, mais quand ils seront inévitablement déçus, ils commenceront à comprendre à quel point la politique de la Brave Nouvelle GB est corrompue et antidémocratique. Et ils peuvent même commencer à remarquer le rôle central des Juifs là-dedans.
Et si on m'avait dit au début de 2019 que le terme “Deep State” et le nom Jeffrey Epstein seraient bientôt partout dans les médias américains, je ne l'aurais pas cru non plus. Mais encore une fois, tout cela s'est produit. Les choses évoluent dans la bonne direction. Le rôle central des Juifs dans l'activisme anti-blanc et la corruption politique devient lentement mais sûrement de plus en plus évident pour beaucoup de gens. Et la compréhension mènera à l'action.

NOTES de H. Genséric
[2] Le Prince Charles semble oublier que les juifs furent persécutés pendant des siècles dans les pays chrétiens. En tant que juif, j’aurais été très surpris d'apprendre que les juifs vivaient dans une société judéo-chrétienne. Alors que l'évocation d'une société ou d'une culture judéo-arabe ne m’aurait pas choqué.
France est une arnaque.
Si on veut imposer un « modèle de civilisation », cela va être dur à faire. Retour à l'ordre moral ? Mais lequel ?
[4] 20 EXTRAITS CHOQUANTS DU TALMUD ( livre saint des sionistes)

On voit que le Price Charles « ignore » volontairement les écrits religieux juifs.

2– « Jésus était un bâtard né dans l’adultère », Yebamoth 49b
4– « Jésus a été envoyé en enfer, où il est puni en étant bouilli dans des excréments”, Gittin 56b
5– « Marie était une prostituée », Sanhedrin 106a
6– « Les disciples de Jésus méritent d’être tués », Sanhedrin 43a
7– « Même le meilleur des Goyim devrait être abattu », Abhodah Zarah 26b T
8– « Les femmes Juives sont contaminées par la simple rencontre de Non-juifs », Iore Dea 198, 48
10– « Un Non-juif est comme un chien », Ereget Rashi Erod.22 30
11– « Mangez en présence d’un non-juif c’est comme manger avec un chien », Jebamoth 94b.
12 « Vous pouvez tuer un incroyant avec vos propres mains », Abhodah Zarah 4b
13– « Si un goyim frappe un juif, il faut le tuer, car c’est comme frapper Dieu« , Sanhedrin 58b
14– « L’usure (le taux d’intérêt) peut être pratiquée sur les Non-juifs », Abhodah Zarah 54a
15– « Si un juif trouve un objet appartenant à un goyim, il n’est pas tenu de le lui rendre », Babha Mezia 24a.
16– « La propriété d’un Non-juif appartient au premier juif qui la réclame », Babha Bathra 54b
17– « Ce qu’un juif vole d’un non-juif, il peut le garder », Sanhedrin 57a
18 « Les goyims qui chercheraient à découvrir les secrets de la Loi d’Israël, commettent un crime qui réclame la peine de mort », Sanhedrin 59a
19– « Ordre est donné de modifier et de ridiculiser les textes religieux des goyims », Iore Dea 147.5

La loi religieuse juive est inhumaine

Aperçu sur la culpabilité juive

Le discours de haine talmudique à la base du génocide des non-juifs

Hannibal GENSÉRIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.