vendredi 13 décembre 2019

Trump et ADL proposent un "Goulag" pour «les gens qui n'aiment pas suffisamment Israël»


Dans le sillage du décret exécutif du président Trump interdisant la critique d'Israël sur les campus universitaires, l'ADL a dévoilé un plan pour envoyer des contrevenants dans des camps de rééducation (i.e. des goulags) - et Trump vient de tweeter son approbation. Le plan appelle le "US Army Corps of Engineers" à réutiliser des dizaines de bâtiments abandonnés (centres commerciaux, de Wal-Marts, de bases militaires et d'installations de traitement des eaux usées, etc.) en tant que goulags chargés d'aider les gens qui critiquent d'Israël à surmonter leurs habitudes destructrices et à devenir des membres productifs de la société.

"Les critiques d'Israël sont (probablement) des goyim sous-humains qui doivent in fine être asservis ou exterminés", a déclaré le porte-parole de l'ADL, M.M. Schneerson. 
Il  a expliqué: «mais ils méritent une chance de réadaptation… au moins jusqu'à ce que le Messie arrive, date à laquelle tous les paris sont arrêtés.» Le plan de l'ADL prévoit une première rafle de 500.000 critiqueurs d'Israël, avec des efforts de suivi ultérieurs visant à remplir les camps à pleine capacité, le nombre cible étant fixé à environ six millions.
Dans le cadre du plan Trump-ADL, l'entrepreneur chinois Chī shǐ sera engagé pour gérer les camps Love Israel VEry Much OR Else (LIVEMORE) sur le modèle des camps de rééducation ouïghours du Turkestan oriental. Les détenus se lèveront avant l'aube pour saluer un drapeau israélien géant et chanter des chansons sionistes patriotiques. Ils recevront une formation professionnelle visant à développer les qualifications pour travailler dans le secteur en plein essor des technologies et des communications dominé par les juifs dans tout l'Occident; la plupart seront formés pour devenir des trolls sionistes professionnels des médias sociaux (dont Facebook a une grande consommation). 
"Avec l'aide de techniques d'apprentissage avancées telles que les chocs électriques sur les organes génitaux, même le récidiviste anti-Israël le plus endurci peut facilement être transformé en un troll productif et pleinement employable", a expliqué le porte-parole de l'ADL, Hava Nagila
«Comme le dit le proverbe, si vous nourrissez un Goy de  propagande sioniste, il la mange pendant une journée; mais si vous l'entraînez à pomper professionnellement la propagande sioniste et que vous lui payez quelques shekels par heure, il est à vous pour la vie… ou du moins tant que vous continuez à le payer. »
Parallèlement à la formation professionnelle, les camps LIVEMORE comporteront des installations de loisirs de premier ordre. Pendant leur temps libre, les détenus joueront à des jeux vidéo très réalistes dans lesquels les joueurs s'affronteront pour voir qui peut raser le plus de maisons palestiniennes et tuer le plus de femmes et d'enfants palestiniens. Et une fois par semaine, ils se rendront à Joy Division, où les fruits du leadership israélien dans les domaines des stupéfiants et de la traite des êtres humains peuvent être appréciés sous la supervision des FDI (Forces  Destructives d'Israël).
Bien que l'on s'attende à ce que la plupart des détenus soient réhabilités avec succès, des installations distinctes pour ceux qui sont jugés incapables de travailler de façon pro-sioniste seront également construites. Celles-ci consisteront en de gigantesques salles de douche étanches contre l'air avec une plomberie reliée à des conduites de gaz de cyanure d'hydrogène. Si les salles de douche se remplissent à pleine capacité et ne suffisent plus à gazer tous les récalcitrants, les critiqueurs incorrigibles d'Israël seront chargés à l'arrière de fourgons diesel avec des pots d'échappement défectueux et conduits quelque part où ils ne pourront plus jamais interférer avec le droit sacré du peuple juif à l'autodétermination.
Malgré de quelques échecs occasionnels de rééducation, l'ADL s'attend à ce que la plupart des détenus partagent finalement le sort de Winston Smith:«Mais tout allait bien, tout allait bien, la lutte était terminée. Il avait remporté la victoire sur lui-même. Il aimait Israël. "

Source : Trump, ADL Propose Re-Education Camps for “People Who Don’t Love Israel Enough

-----------------------------------------
NOTES de H. Genséric

Soljenitsyne condamne l'influence juive sur le peuple russe

LECTURE ESSENTIELLE. La Controverse de Sion

 «Le culte des Gentils envers les Juifs, leurs courbettes obséquieuses, leur déférence servile envers eux et leur désir d'être menés par eux comme des moutons me déconcertent. La haine maniaque, frénétique, écumante à la bouche et la cruauté sanguinaire des Juifs, leurs Gros Mensonges sans fin, je n’arrive pas à m’y faire. »"~ Douglas Reed (1895-1976), correspondant en chef pour le London Times, et auteur du classique et politiquement incorrect  "La controverse de Sion". 
Lecture essentielle pour comprendre la genèse du sionisme et ses méfaits passés, présents et à venir. H. Genséric

En 2006, un article remarquable et un aveu ont été publiés dans la source d’information israélienne Ynet News. Intitulé Les Juifs de Staline et écrit par le chroniqueur juif Sever Plocker, cet article confirme les crimes terribles que les communistes juifs avaient commis sous Staline.
jewish-bolshevik-murderers11
« Nous ne devons pas oublier que certains des plus grands meurtriers des temps modernes étaient juifs », a commencé Plocker. Il a ensuite fait un certain nombre d’aveux surprenants : « Voici une date historique particulièrement regrettable : il y a presque 90 ans, entre le 19 et le 20 décembre 1917, au milieu de la révolution bolchévique et de la guerre civile, Lénine signait un décret demandant la création de la Commission extraordinaire russe de lutte contre la contre-révolution et le sabotage, également appelée Tchéka.»
soviet-union-jew-62-million-bo23lshevik-communist-marxist-lenin-stalin
En peu de temps, la Tchéka est devenue l’organisation de sécurité d’État la plus importante et la plus cruelle. Sa structure organisationnelle changeait tous les deux ou trois ans, tout comme ses noms : de Tchéka à GPU, plus tard NKVD, puis KGB. Nous ne pouvons pas connaître avec certitude le nombre de morts dont la Tchéka a été responsable dans ses diverses manifestations, mais ce nombre est certainement d’au moins 20 millions, y compris les victimes de la collectivisation forcée, de la faim, des grandes purges, des expulsions, des bannissements, des exécutions et de la mort massive au Goulag.
yagoda1-01-e1479847778692
Le juif Genrikh Iagoda, directeur du NKVD, l’agence de sécurité et de renseignement de l’ère stalinienne de l’Union soviétique.
Des strates entières de la population ont été éliminées : des agriculteurs indépendants, des minorités ethniques, des membres de la bourgeoisie, des officiers supérieurs, des intellectuels, des artistes, des militants du mouvement ouvrier, des membres de l’opposition qui ont été définis de manière totalement aléatoire, et d’innombrables membres du parti communiste lui-même.
Dans son nouveau livre très apprécié La guerre du monde, l’historien Niall Ferguson écrit qu’aucune révolution dans l’histoire de l’humanité n’a dévoré ses enfants avec le même appétit effréné que la révolution soviétique. Dans son livre sur les purges staliniennes, le Dr Igal Halfin de l’Université de Tel Aviv écrit que la violence stalinienne était unique en ce qu’elle était dirigée à l’intérieur.
655_lenin
Lénine, Staline et leurs successeurs n’auraient pas pu mener à bien leurs actions sans la coopération à grande échelle de « responsables du terrorisme » disciplinés, d’interrogateurs cruels, de balances, de bourreaux, de gardes, de juges, de pervers et de nombreux cœurs qui étaient membres de la gauche occidentale progressiste et qui étaient trompés par le régime soviétique d’horreur et lui ont même fourni un certificat casher.
lenine2809cthe-best-way-to-control-the-opposition-is-to-lead-it-ourselves-e2809d
« Et nous, les Juifs ? » Un étudiant israélien termine ses études secondaires sans jamais entendre le nom de Genrikh Yagoda, le plus grand assassin juif du 20e siècle, commandant adjoint du GPU et fondateur et commandant du NKVD.
Jacob Schiff
« Yagoda a appliqué avec diligence les ordres de collectivisation de Staline et est responsable de la mort d’au moins 10 millions de personnes. Ses adjoints juifs ont établi et géré le système du Goulag. Après que Staline ne l’eut plus considéré favorablement, Yagoda fut rétrogradé et exécuté, et fut remplacé comme chef et pendu en 1936 par Nikolaï Iejov, surnommé le « nain sanguinaire ».
the-jewish-nkvd
Iejov n’était pas juif mais avait la chance d’avoir une femme juive active. Dans son livre Staline : la Cour de l’Etoile Rouge, l’historien juif Sebag Montefiore écrit que pendant la période la plus sombre de la terreur, lorsque la machine à tuer communiste fonctionnait à plein régime, Staline était entouré de belles et jeunes femmes juives.
NKVD Collage -1
Parmi les proches collaborateurs et loyalistes de Staline figuraient un membre du Comité central et le Politburo Lazar Kaganovich. Montefiore le qualifie de « premier stalinien » et ajoute que ceux qui sont morts de faim en Ukraine, une tragédie sans précédent dans l’histoire de l’humanité, n’ont pas ému Kaganovich.
Lazar-Kaganovich (1)
Beaucoup de Juifs ont vendu leur âme au diable de la révolution communiste et ont du sang sur les mains pour l’éternité. Nous n’en mentionnerons qu’un de plus : Leonid Reichman, chef du département spécial du NKVD et interrogateur en chef de l’organisation, qui était un sadique particulièrement cruel.
KAGANOVICH - 'holodomor' was INTENTIONAL STARVATION of Ukrainians, DERIDED as 'peasants'
En 1934, selon les statistiques publiées, 38,5 % des personnes occupant les postes les plus élevés dans les appareils de sécurité soviétiques étaient d’origine juive. Même si nous le nions, nous ne pouvons échapper à la judéité de nos bourreaux, qui ont servi la Terreur Rouge avec loyauté et dévouement depuis son établissement. From left to right - Kaganovich, Stalin, Postyshev, Voroshilov 1934
De gauche à droite – Kaganovich, Staline, Postyshev, Voroshilov 1934
Les infâmes goulags soviétiques étaient sous le contrôle direct du juif Iagoda, qui n’était pas le seul juif impliqué dans la gestion de ces camps, où des millions de personnes furent internées et près de 1,4 million moururent.Solzhenitsyn PERFECT QUOTE
La révélation la plus célèbre sur la nature juive des goulags fut celle du célèbre dissident Alexandre Soljenitsyne. Parlant de son expérience personnelle en tant que prisonnier du goulag, Soljenitsyne donna un récit franc des Juifs en charge des camps de prisonniers soviétiques dans son livre Deux cents ans ensemble.
Solzhenitsyn-quote
Selon ses observations, les Juifs constituaient une nette prépondérance dans l’administration du Goulag et dans le premier gouvernement bolcheviste, affirmant que sur les 22 ministres du premier gouvernement soviétique, trois étaient russes, un géorgien, un arménien et 17 étaient juifs. En outre, il rappelle, à partir de son expérience personnelle, que « les deux tiers de la Tchéka de Kiev » (police secrète) étaient juifs.
the-jewish-cheka1
En 1937, un autre livre paru en Allemagne, intitulé Jewish-Run Concentration Camps in the Soviet Union, a révélé que les Juifs communistes étaient les commandants de 11 des 12 principaux goulags.

Paru dans The Ethnic European

pm-menachem-begin-nwo-new-world-order-zionist-zionist-jewish
Les  fomenteurs  Juifs du Goulag russe:       
80% des chefs bolchevics en Russie étaient Juifs. Les Juifs ont été les artisans de la révolution russe de 1917. (Réf. Dr. Angelo Solomon Rappoport, 1918)

Ceux qui ouvrirent la voie :
- Gesya Gelfman (juive) : criminelle responsable de l'assassinat du Tsar Alexandre II.
- Jacob Schiff (juif) : le banquier américain qui finança la révolution russe de 1917.
- Olaf Aschberg (juif) : banquier.
- Evno Azev (juif) : agent double.
- Grigori Guerchouni : assassin professionnel.
- Alexandre Parvus (juif) : révolutionnaire professionnel.
- Jacob Ganetski (Jacob Furstenberg) (juif) : larbin de Lénine.

Les moteurs de la révolution de 1917 :
- Léon Trotski (juif) : révolutionnaire professionnel.
- Lev Kamenev (juif) : révolutionnaire professionnel.
- Grigory Zinoviev (juif) : L'apôtre de la terreur socialiste.
- Iakov Sverdlov (juif) : Assassin du Tsar et de sa famille.
- Grigori Sokolnikov (juif) : ministre des finances de Juifs bolcheviques.
- Karl Radek (juif) : dirigeant socialiste.
- Maxim Litvinov (juif) : issu d'une famille de banquiers juifs, ministre des Affaires étrangères bolchevique.
- Adolf Joffé (juif) : commissaire du peuple aux Affaires étrangères.
- Moïsseï Ouritski (juif) : chef de la Tcheka de Petrograd et grand criminel.
- Moïse Volodarski (juif) : assassin en gros.
- Lazare Kaganovitch (juif) : assassin en gros.

Les exécuteurs zélés :
- Guenrikh Iagoda (juif) : le plus grand meurtrier juif du 20è siècle.
- Martyn Latsis : l'exterminateur de la bourgeoisie.
- Jacob Agranov (juif) : "S'il n'y a pas d'ennemi, il faut en créer".
- Iakov Iakovlev (juif) : exterminateur de la paysannerie.
- Semyon Dimanstein (juif) : rabbin promoteur de la région juive "autonome", donc sioniste.
- Alexandre Lozovski (juif) : chef syndicaliste et fondateur du Comité antifasciste juif.
- Jacob Yourovski (juif) : criminel ordonnant le massacre de la famille impériale.
- Yakov Davydov (juif) : chef du Département des affaires étrangères de la Tchéka 1921-1922, le premier chef du renseignement extérieur soviétique.
- Solomon Mogilevsky (juif) : chef du service de renseignement extérieur.
- Mikhail Trilisser (juif) : espionnage et contre-espionnage en tous genres.
- Abram Slutsky (juif) : celui qui traquait les opposants à l'étranger.
- Sergey Spigelglas (juif) : chef par intérim du service de renseignement extérieur soviétique.
- Grigori Maïranovski : chimiste assassin.
- Isaï Berg (juif) : inventeur des chambres à gaz ambulantes.
Au Goulag :
- Naftali Frenkel (juif) : organisateur de l'esclavage dans l'institution du Goulag.
Cette génération de Juifs joua un rôle essentiel, pourtant ils n'étaient qu'environ 4% de la population russe (une proportion comparable à celles des USA, de France et de GB). De plus, cette génération de criminels bénéficia à cette époque, en France, en GB et aux États-Unis, d'un fort soutien et d'une réelle sympathie de la diaspora juive. Ils sont tous prêts à gérer les goulags américains, français ou britanniques.
Macron y ajoutera les Gilets Jaunes, les Cheminots, les chaffeurs routiers, et tous les sans-dents.
Bojo y internera aussi les anti Brexit.
Hannibal GENSERIC


4 commentaires:

  1. Encore Veterans to-day, ses mensonges et ses vomissures.. J'ai du m'en taper d'autres, de vomissures, car les ennemis de Trump se déchaînent sur Twitter.

    Les types de Veterans to-day mentent, Hannibal. Je suis descendue jusqu'au 9 décembre dans les Tweets de Trump et je n'ai pas trouvé celui-du 11 décembre qu'il est supposé avoir écrit. (Ou alors je dois changer de lunettes).

    D'ailleurs, pourquoi mettre une photo du tweet plutôt que le lien direct. C'est un montage, tellement facile à réaliser.
    Donner la parole à ceux qui ont une opinion contraire, c'est bien, mais quand il est avéré que ces personnes ou groupes mentent sciemment, ce n'est plus de la libre expression, c'est de la complicité.

    Ces gens-là travaillent pour le Deep State. Si tu prenais le temps de creuser un peu leur (véritablement haineux) messages, tu le découvrirais par toi-même.

    -*-

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Apparemment, vous n'avez pas compris que cet article de VT est HUMORISTIQUE.

      Supprimer
    2. Mais le scénario semble tellement possible que vous y avez cru. Compte tenu du fait que moins de 4% de juifs russes aient pu monter et gérer la répression bolchevique qui a fait des dizaines de millions de morts russes, que les moins de 5% de juifs américains qui dirigent, de fait, les états unis, pourraient y refaire la même chose.

      Supprimer
  2. (Oh pardon, je vous ai tutoyé)

    Oui, Hava Naguila et tout ça, je comprends bien. Mais c'est un humour à la Charlie Hebdo qui s'ajoute aux innombrables caricatures & mesquineries & bassesses à gerber que l'on trouve en trop grande quantité dans les medias.

    Ce type de littérature (en ont-ils du temps à perdre ces, hummm, "journalistes") s'ajoute à une floppée d'autres du même acabit que des tas de gens pressés (et en partie décérébrés, il faut bien le reconnaître) peuvent prendre au sérieux et propager sur les réseaux sociaux.

    J'ai effectivement cru que vous aviez pris cet immondice au sérieux et cela me surprenait beaucoup. Prévenez la prochaine fois que vous relayez ce type d'humour, que je puisse l'éviter.

    Introduire de la Beauté dans ce monde est un acte véritablement révolutionnaire - et bien peu de guerriers en ont conscience, hélas.

    -*-

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet seront supprimés.