dimanche 17 mars 2019

Massacre de musulmans en N. Zélande. Tir réel, faux tireur, né franc-maçon juif (cet article a été piraté 7 minutes après avoir été posté)


Tout est fait, selon le "manifeste" au nom de "Donald Trump" et, si l'on lit entre les lignes, au nom de d'Israël, le désormais désigné "légalement réservé aux Juifs"
L’étrange signe d’un des terroristes du massacre des mosquées de Nouvelle Zélande
Le terroriste australien Brenton Tarrant, l’un des principaux auteurs du massacre des mosquées de Christchurch, a fait le signe franc-maçon avec sa main droite lors de sa première comparution devant une cour de justice.
étrange signe 2 20190317

Nous avons un "OP" en cours. Le même jour, le fake site Web "The Intercept" a appelé la CPI à poursuivre le président Assad, le sauveur du peuple syrien, en le qualifiant de "criminel de guerre". Nous attendions que leurs fausses critiques à Israël se retournent, maintenant qu'Israël fait face à la complicité totale pour la formation et l'armement du tireur juif en Nouvelle-Zélande.
Le tueur de masse de Nouvelle Zélande a été formé en Israël en 2017 et 2018 s'est ensuite rendu en Turquie et dans les Balkans, ceci est confirmé.
Lorsque des tirs automatiques ont éclaté à un kilomètre à peine d’un poste de police, la police franc-maçonnique a attendu, attendu, attendu et finalement, 17 minutes plus tard, elle est arrivée. Nous avons vu cela à Columbine et dans presque toutes les fusillades depuis lors, à quelques exceptions près.
Le 7 novembre 2018, à Thousand Oaks, en Californie, un policier, le pistolet dégainé, a foncé dans un bar pour arrêter un massacre (attribué à Ian Long, un ancien combattant de la Marine âgé de 28 ans). L'officier a été assassiné sur les lieux par ses propres hommes. Apparemment, le pauvre gars ne connaissait pas les véritables règles.
Notre histoire commence en 1948, lorsqu'une famille juive appauvrie quitte la Palestine pour la Grande-Bretagne, puis l'Australie, où, en 1970, elle obtient la citoyenneté. Cinq ans plus tard, un fils est né. Après 42 ans, son père meurt du mésothéliome (amiante) et «Brenton» hérite soudainement d'assez d'argent pour parcourir le monde….
Un séjour considérable en Israël en fait partie, suivi de la Turquie, puis d'une tournée de camps d'entraînement néo-nazis / franc-maçon, les mêmes installations qui ont formé et entraîné    Anders Brevik.[1]
Nous nous souvenons de Brevik et de sa minuscule berline Opel et de la bombe à combustible / engrais dont la déflagration équivalait à 50 tonnes d’explosif dans un véhicule classé par Hertz et «deux passagers et une valise».
Les mensonges s'accumulent et la planification et l'exécution du massacre de masse à Christchurch vont d'Australie et de Nouvelle-Zélande à Israël et aux Balkans. Tout ce qui concerne Brendon Tarrant est un mensonge et les mensonges s'accumulent.
La complicité policière est confirmée maintes et maintes fois, pas seulement en Nouvelle-Zélande et en Australie, mais le faux Brendon Tarrant a parcouru le monde comme un terroriste avec l'aide de personnes très puissantes, comme l’avait fait Anders Brevik, le tueur de masse "norvégien".
https://www.veteranstoday.com/wp-content/uploads/2019/03/ScreenHunter-98.jpg
Dommages structurels causés au béton armé
à plus de 700 mètres avec de 200 livres de TNT
?
Nous sommes déjà confrontés à des histoires contradictoires, à des vidéos en train de disparaître, mais les mensonges ne font que commencer. Des sources de renseignements, fâchées contre un autre pote envoyé pour massacrer des innocents aussi, transmettent leurs propres données à VT.
Les informations ci-dessous sont parvenues aujourd'hui en hébreu et en arabe (similaires) et attendent une confirmation.
Le groupe de planification comprenait 4 femmes qui se trouvent actuellement en Nouvelle-Zélande dans le cadre d'un groupe de tournée touristique. Non, nous ne pouvons pas dire d’où ils viennent car nous ne savons pas et nous ne pourrons pas inventer quelque chose.
Il existe de nombreuses confirmations de notification préalable et d’implication de membres de la police néo-zélandaise appartenant à la franc-maçonnerie. Ceci est identique à la fusillade norvégienne par Anders Brevik, qui était aussi un événement «parrainé» par les francs-maçons. Comme vous vous en souvenez, Brevik avait le droit d'acheter de l'engrais, de posséder un fusil d'assaut, d'assister à un entraînement avec des organisations néo-nazies et pro-sionistes (maintenant c’est la même chose) en Europe, ce que notre tireur "arrêté", Brenton Tarrant, a également fait.
Tarrant était assuré d’un «trajet libre» après les meurtres, comme avec Brevik, qui vit dans un appartement privé et organise des sorties régulières. La Nouvelle-Zélande avait aboli la peine de mort en 2007 et l'Australie en 2005.
 
«Brenton Tarrant’ (28 ans ?) a 42 ans. (confirmé). Voici la biographie du faux "Brenton Tarrant" du UK Telegraph:
«Le jeune Brenton Tarrant venait de fêter son anniversaire.
Il a ensuite eu une éducation normale dans la ville rurale de Grafton, en Nouvelle-Galles du Sud, aux côtés de ses parents et de sa sœur.
Peu, voire rien, ne signalait l'horreur qu'il continuerait à déchaîner.
En effet, il se décrit comme un «homme blanc ordinaire», issu d'une famille de la classe ouvrière à faible revenu, d'origine écossaise, irlandaise et anglaise.
De toute évidence, sa vie était banale, quittant l'école pour devenir instructeur de fitness dans un gymnase local. Il n'avait «aucun intérêt» pour l'éducation ou pour tout ce que l'université avait à offrir.
Mais en 2010, son père, Rodney, un athlète, est décédé d'un cancer lié à l'amiante et, peu après, ayant acquis un héritage, Tarrant a quitté la maison familiale pour parcourir le monde.
Pendant ses années d'absence, sa mère, une enseignante d'anglais, a écrit en ligne à quel point son «fils incroyable» lui manquait, même si elle avait «compris son envie de voyager». Elle écrivit avec tendresse de son «Brento» et parut totalement inconsciente de la transformation de son monde.
Les voyages de Tarrant le conduisent à travers une grande partie de l’Europe, la Corée du Nord, l’Inde et le Japon. L'année dernière, il a décrit le Pakistan comme «un endroit incroyable peuplé des personnes les plus sincères, généreuses et hospitalières du monde».
«La beauté de la vallée de Hunza et de Nagar en automne est imbattable», a-t-il écrit en ligne, selon le Sydney Morning Herald.
Le faux garçon de 28 ans, âgé de 42 ans et de deux parents britanniques d'origine juive, a fui sa famille des territoires occupés (après la guerre de 1948) en Grande-Bretagne puis en Nouvelle-Zélande. Il est resté 11 ans, puis s'est installé résidence en Australie et obtint la nationalité australienne en 1970.
Brenton s'est rendu dans les territoires occupés en 2017 et 2018 avec des visites d'une durée de six mois. Il est membre du Forum maçonnique de Canberra, capitale de l’Australie, considéré comme une organisation toute autre que sociale.
Avant l'attaque, 12 bombes avaient été placées dans le secteur entourant la mosquée et reliées à l'explosion via un téléphone portable, qui a été démantelé par les autorités après que toutes les maisons aient été vidées de leurs habitants.
Une arme automatique libérera tout le contenu du coffre-fort en une seule pression sans appuyer sur la gâchette pour chaque coup d'armes israéliennes. Les balles et les coups ont été fabriqués en Israël.
La fusillade a pris 17 minutes et 4 secondes, ce qui a permis à la police de constater rapidement que le poste de police se trouvait à seulement 2 kilomètres de la mosquée, ce qui marque un point d'interrogation à propos des autorités néo-zélandaises. La Nouvelle-Zélande est un pays qui combat l'islam et la plupart de ses responsables sont maçonniques.
L'événement est filmé pour offrir un sacrifice au diable et ce rituel de franc-maçonnerie tel que photographier la Razila au pied de la pyramide et le meurtre d'enfants et l'avion éthiopien, etc.
par Gordon Duff,
rédacteur en chef du VT,… avec des sources en Israël, dans les Balkans et en Turquie

[1] Selon Wikipédia :
Fjotolf Hansen, anciennement connu sous le nom Anders Behring Breivik, né le 13 février 1979 à Oslo, est un terroriste norvégien d'extrême droite qui a perpétré et revendiqué les attentats d'Oslo et d'Utøya qui ont fait un total de 77 morts et 151 blessés le 22 juillet 2011.
L'idéologie de Breivik est décrite dans un document texte distribué électroniquement par lui-même le jour des attaques. Dans celui-ci, il développe son soutien au « conservatisme culturel », à l'ultranationalisme, au populisme de droite, à l'islamophobie, au sionisme, à l'antiféminisme et au nationalisme blanc. Il considère l'islam, le marxisme culturel et la plupart des partis politiques européens comme des ennemis des Lumières et exige l'annihilation, y compris si besoin par des moyens violents, de « l'Eurabia » et du multiculturalisme, ainsi que l'expulsion hors d'Europe de toutes les personnes revendiquant les principes du Coran pour préserver l'acquis des sociétés occidentales, qu'il assimile à la chrétienté. 
VOIR AUSSI :

Désolé, Ilhan, les Juifs ont hypnotisé le monde
ALERTE SANTE MENTALE : Une pandémie mortelle d'antisémitisme contamine l’Occident !
Hannibal GENSERIC

3 commentaires:

  1. You made an article that is interesting.You are so amazing.

    RépondreSupprimer
  2. c'est un acte de terrorisme . c'est produits par un mouvement extrémiste sioniste Maçonnique , contre les musulmans et non pas contre l'islam , parce que les musulmans commence à se réveiller sur le monde et sa technologie******

    RépondreSupprimer
  3. Awesome post you have published . A lot of thanks for sharing .

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.