vendredi 15 mars 2019

Désolé, Ilhan, les Juifs ont hypnotisé le monde


La représentante Ilhan Omar a présenté des excuses équivoques et non équivoques pour avoir tweeté que la puissance du lobby sioniste était «entièrement lié aux Benjamins» (billets de 100$). Quelques semaines plus tard, elle ne s’excusait pas du tout pour avoir suggéré que les représentants du Congrès américain ne devraient pas avoir à prêter serment à Israël.

Mais la représentante Omar a en fait publié des excuses vraiment non équivoques. Il s'agissait de ce tweet de 2012:
"Il est maintenant évident pour moi que j'ai dépensé beaucoup d'énergie pour mettre mon tweet de 2012 dans son contexte et que peu désavouent le trope antisémite que j'ai utilisé sans le savoir, ce qui est regrettable et offensant", a déclaré Omar le 21 janvier en réponse à une attaque de Bari Weiss, éditorialiste au New York Times.
Comme je l’ai récemment écrit, les deux autres «tropes antisémites» d’Ilhan Omar - à savoir que les États-Unis soutiennent Israël en raison du pouvoir monétaire juif-sioniste et que le Congrès a un problème de double loyauté - sont bien évidemment vrais. Mais qu'en est-il d'Israël hypnotisant le monde? Est-ce une déclaration juste? Une exagération? Une calomnie raciste?
En fait, à certains égards, c'est un euphémisme. Le pouvoir tribal juif a «hypnotisé le monde» de diverses manières bien avant que l'État-nation moderne (ou la colonie de squatters génocidaires, si vous préférez) appelé «Israël» ait été fondé en 1948.
Je mets l’expression «hypnotiser le monde» entre guillemets, non seulement parce que c’est Omar qui l’a dit, mais aussi parce que c’est évidemment une figure de style, pas une affirmation littérale. Mais comme souvent avec les figures de style, celui-ci est exceptionnellement précis et révélateur.
L'hypnose littérale, bien sûr, implique d'induire un état de transe au cours duquel le sujet hypnotisé devient hautement suggestible. L’hypnotiseur peut non seulement susciter d’étonnants exploits d’obéissance aveugle, mais aussi implanter dans l’esprit du patient des suggestions post-hypnotiques qui peuvent influer sur le comportement ultérieur, voire même le contrôler complètement.
Au cours des 2500 dernières années, une élite tribale juive intergénérationnelle a perfectionné les moyens de contourner les facultés rationnelles de leurs victimes (les premiers étant des Juifs n'appartenant pas à l'élite) tout en inculquant des croyances et des comportements irrationnels qui apportent richesse et pouvoir à cette même élite. Beaucoup de leurs techniques de contrôle rappellent l'hypnotisme.
Le magistral livre de Laurent Guyénot, De Yahweh à Sion, «dévoile le processus par lequel Yahweh, par la voix de ses prêtres, prophètes et scribes (l’ «élite cognitive») a façonné la vision et la psychologie collective de son peuple élu »(p.18). Cette voix de l'élite cognitive juive, se faisant passer pour la voix de Dieu, exerçait le même genre d'autorité charismatique et irrationnelle sur ses victimes que la voix de l'hypnotiseur sur ses sujets hypnotisés.
Les premières victimes de cette "hypnose" étaient des Juifs n'appartenant pas à l'élite. Enthousiasmés par le récit magistral de l'élite cognitive, ils se sont soumis à l'autorité de leurs prêtres, rabbins et scribes de la même manière qu'un sujet hypnotique se soumet à l'hypnotiseur. Et tout comme l’hypnotiseur vérifie et approfondit la transe en ordonnant au sujet de faire quelque chose de ridicule - par exemple, en lui donnant un oignon et en disant «mors dans cette délicieuse pomme juteuse», l’élite cognitive juive ordonne à ses sujets d’obéir à toutes sortes des règles bizarres, du Lévitique au talmudique. Et tout comme les leaders de la secte «hypnotisent» leurs adeptes en buvant joyeusement le Kool-Aid en diabolisant les étrangers et en renforçant l'esprit de groupe, l'élite de la tribu juive a créé «Un peuple qui restera seul» en isolant leurs sujets, en encourageant l'endogamie et en terrorisant la tribu,  en la séparant des goyim.
Comme le montre Guyénot dans De Yahweh à Sion, l'élite cognitive juive a hypnotisé une grande partie du monde en lui faisant croire que leur dieu tribal Yahweh - représentant de l'autorité et des intérêts de cette même élite - était le Seigneur et le Créateur de l'univers entier. L'équivoque intéressée par l'ancienne élite juive entre présenter Yahweh comme un dieu tribal et le dieu universel d'autre part, ressemble à la présentation équivoque de la judéité par l'élite juive d'aujourd'hui, parfois comme religion, parfois comme ethnie (selon la version qui sert les intérêts de l'élite juive). Les goyim et les Juifs non-élites acceptent ces contradictions comme vérités indiscutables, de même que les sujets hypnotiques acceptent les ordres d'un maître hypnotiseur.
Guerre apocalyptique: une suggestion post-hypnotique?
La fin de partie des efforts d'une certaine élite juive visant à hypnotiser le monde en soumission est apparue vers 1500, lorsque le sionisme messianique et pourtant mondain d'Isaac Abarbanel a tracé le plan de la création de l'État d'Israël plus de quatre siècles plus tard, et la guerre apocalyptique entre musulmans et chrétiens qu’Israël inciterait de toutes ses forces [1]. Pour comprendre la signification d’Abarbanel, nous devons nous rappeler que la pensée messianique juive a toujours attendu la venue du Messie [2], considéré comme un roi et un chef de guerre qui mènera les Juifs à un triomphe militaire de toutes les autres tribus (les goyim) et instituera 1000 ans de pax Judaica. (Évidemment, cela implique un rejet sévère de la doctrine chrétienne et musulmane selon laquelle Jésus était le Messie.)
Abarbanel était une figure clé du tournant hérétique et satanique du millénarisme juif: transition entre l'orthodoxie traditionnelle, selon laquelle Dieu seul instituerait l'âge messianique sans aide humaine, à la doctrine sioniste selon laquelle les Juifs devaient «forcer la main de Dieu» en prenant le contrôle de Jérusalem et du monde lui-même - même si le prix à payer nécessite la magie noire kabbalistique, des complots sournois, des gros mensonges, des meurtres de masse, de l’usure militarisée, et d’autres abominations. Aujourd'hui, Naturei Karta et d'autres juifs traditionnels véritablement orthodoxes considèrent à juste titre  le sionisme comme une hérésie satanique. Mais la plupart des communautés juives du monde et les populations dont ils dominent les médias ont été hypnotisées dans l'idée de mordre dans « l'oignon pourri qui pue du sionisme » et d'insister pour ces populations dominées croient qu'il s'agit d'une « pomme fraîche et délicieuse ».
Le plan d’Abbananel concernant l’apocalypse déclenchée par les Juifs, bien qu’il ait été élaboré il ya cinq siècles, est aussi récent que les titres que nous verrons de demain. Le bon rabbin a recommandé aux juifs de retourner en masse en Terre sainte et d'orchestrer une guerre apocalyptique entre chrétiens et musulmans. Après que les chrétiens et les musulmans eurent fini de se détruire, Abarbanel prophétisa que les Juifs - sous le commandement de leur Messie - régneraient sur le monde depuis Jérusalem.
Il est révélateur que Benzion, le père de Benjamin Netanyahu, a écrit un livre sur Abarbanel dans lequel il souligne le projet de déclencher une guerre apocalyptique entre chrétiens et musulmans afin d'instaurer un État mondial régi par le Messie juif (appelé bien sûr "Antichrist" par les chrétiens et musulmans). En effet, le plan visant à piéger la civilisation (post) chrétienne dans le lancement d'une guerre mondiale contre la civilisation musulmane, mis en place le 11/09/2001, est en quelque sorte une affaire de la famille Netanyahu. [3]
Plus d'un siècle après qu'Abarbanel ait jeté les bases du choc des civilisations, le fameux faux messie Sabbatai Zevi - dont la carrière a connu son apogée en 1666 - a donné naissance à la première vague de sionisme en persuadant un grand nombre de Juifs d'émigrer en Terre sainte . La pensée de Zevi a été reprise au siècle suivant par Jacob Frank (1726-1791) qui a codifié la folie de Zevi dans la doctrine de la «purification par la transgression»: la notion selon laquelle les individus et les communautés devraient «religieusement» commettre des crimes sexuels et d’autres abominations. Des rumeurs de magie noire kabbalistique, de sacrifices humains et de pratiques sexuelles bizarres ont alimenté les Frankistes, qui - selon des érudits juifs tels que le journaliste d'investigation Barry Chamish et Rabbi Marvin Antelman- étaient à la fois à l'origine de la magie de la monnaie fiduciaire des Rothschild et de son apparente opposée, le communisme [4]. Pris ensemble, le capitalisme Rothschild et le communisme marxiste forment une sorte de double-coup dialectique hégélien au service du projet plus vaste du millénarisme juif matérialiste sécularisé.
Alors même qu’elles «hypnotisaient le monde» en les divisant en camps capitalistes et communistes, les élites juives hérétiques préparaient le terrain pour le sionisme… et l’apocalypse ultime entre chrétiens et musulmans d’Abbananel menant à la dictature planétaire mondiale du Messie / Antichrist. Bien que la prophétie présumée par Albert Pike de la fin du XIXe siècle sur trois guerres mondiales orchestrées par la franc-maçonnerie et le sionisme puisse sembler apocryphe, l'élite frankiste-juive a été décrite de manière convaincante dans les quatre derniers chapitres. de Guyénot De Yahweh à Sion.
Techniques de l'hypnotisme
Pour en revenir à la question de l'hypnotisme, il est évident que les élites juives ont joué un rôle démesuré dans la découverte et la manipulation de l'esprit inconscient. La découverte de l'inconscient par Sigmund Freud a été transformée en arme par son neveu Edward Bernays et transformée en ce que l'on appelle par euphémisme «relations publiques», dont de nombreux aspects impliquent la manipulation directe de l'inconscient dans un processus rappelant l'hypnose de masse.
En réalité, les contributions de Bernay (et de Freud) n’étaient pas originales. Elles sont mieux considérées comme des versions modernes de techniques de contrôle de l'esprit vieilles de plusieurs siècles basées sur la «magie» kabbalistique, telles que décrites dans Eros et Magic à la Renaissance d'Ioan Couliano. (La révélation des secrets cabalistiques de Couliano a peut-être fait couler son sang: il a été assassiné dans une salle de repos de cette Mecque néocon qu’est l’Université de Chicago.)
L'hypnose est basée sur la répétition: vous regardez la montre qui se balance d'avant en arrière, d'avant en arrière, d'avant en arrière, ou la cuillère qui tremble et qui tourne autour de la tasse et qui s'enfonce dans une transe suggestible. Lewis Carroll résume admirablement l'équivalent verbal de ce type de répétition hypnotique: «Ce que je vous dis trois fois est vrai.» C'est pourquoi le public de la télévision de masse du 11/9/2001, plongé dans une transe stupéfaite d'images traumatiques , a subi des centaines de rediffusions d’avions dans des bâtiments, et encore d’avions dans des bâtiments, puis de bâtiments dans des nuages pyroclastiques, des bâtiments explosant dans des nuages ​​pyroclastiques, et encore des bâtiments explosant dans des nuages pyroclastiques, comme un défilé sans fin de têtes parlantes scandant «Pearl Harbor, Pearl Harbor, Pearl Harbor » et « Ben Laden, Ben Laden, Ben Laden » [5]. On ne peut imaginer un exemple plus honteux d'une opération d'hypnose de masse préétablie.
Bien souvent, le véritable objectif de la transe hypnotique n'est pas ce qui se passe pendant la session d'hypnotisme, mais les changements de comportement induits par la suggestion post-hypnotique: le fumeur arrête de fumer, la personne grosse perd du poids ou le sujet de MK Ultra [6] tire une arme à feu contre Robert Kennedy sans la moindre idée de ce qu'il fait ou pourquoi. L’opération d’hypnose de masse du 11/9, que j’ai analysée avec l’aide du merveilleux Douglas Rushkoff (mon genre d’utopie juive) comme exemple classique de coercition, avait pour but de faire de l’islamophobie sa principale suggestion post-hypnotique, au service des un agenda du choc des civilisations dont le principal bénéficiaire est le sionisme. (J'espère que certains lecteurs d'Unz remarqueront qu'ils exercent toujours leur influence néfaste post-hypnotique et qu'ils vont se déprogrammer eux-mêmes.)
Quand quelqu'un comme Ilhann Omar - qui a subi un traumatisme horrible à la suite du plan sioniste déclenché par le 11 septembre, visant à détruire "sept pays en cinq ans", dont la Somalie, se penche sur les États-Unis, une nation de 300 millions d'habitants, travaillant avec obéissance pour le petit Israël comme une sorte de golem zombie, on comprend pourquoi le mot hypnose entrerait dans son esprit et dans son flux Twitter. Comme je l’ai montré et que je pourrais montrer dans un livre long ou même un traité encyclopédique, si j »avais suffisamment de monde et de temps, sa métaphore de l’hypnose est à la fois éclairante et bien à propos.
En conclusion, je propose un démenti obligatoire qui devrait aller de soi: il est évident que les élites juives ne sont pas les seules personnes impliquées dans le secteur de l'hypnose de masse. Tous les gouvernements et toutes les entreprises hypnotisent leurs sujets et leur personnel pour une obéissance loyale. Toute religion implique un degré d'hypnose de masse; et le mysticisme, le cœur de la religion, implique un certain degré d'auto-hypnose. Et même les parents hypnotisent régulièrement leurs enfants pour qu'ils dorment avec des récits répétitifs. Une partie, peut-être en grande partie, est normale et saine. Ce que je veux dire, c’est que les élites juives ont eu un succès inhabituel dans l’utilisation de la manipulation de masse hypnotique à des fins auto-grandissantes, et que les élites sionistes d’aujourd’hui le font de manière étonnamment immorale et destructrice.

Kevin Barrett • March 15, 2019
NOTES :
Traduction et notes : Hannibal Genséric

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.