mardi 5 juin 2018

Le Messie juif en Angleterre, par Israël Shamir


Non, la fraîchement promue duchesse du Sussex,  Meghan n’est pas juive. Elle a été mariée à un producteur juif,  Trevor Engelson , mais c’est tout. Néanmoins le cri « Le Messie est arrivé » a résonné dans toute la communauté juive, parce que ces Juifs étaient bien partis pour la victoire. Ils ont prouvé au tribunal qu’un juif mort vaut mieux qu’un Anglais (non juif) mort, et qu’il faut discriminer les morts en faveur des juifs. Encore un exploit au royaume du Messie juif ! [Voir : Le Messie juif est arrivé].

shutterstock_608993741La chasse aux antisémites a éclipsé la chasse à courre dans la catégorie des sports sanglants. Ken Livingstone, l’ex-maire très populaire de Londres, qui a milité toute sa vie au parti travailliste, a été chassé de son parti pour ses points de vue anti-israéliens, taxés  d’antisémites. C’est une grosse victoire dans une campagne plus large contre Jeremy Corbyn, le dirigeant travailliste, chassé par les Amis d’Israël, en tant qu’antisioniste déterminé qui s’est distingué dans son soutien aux Palestiniens et à d’autres mouvements de résistance.  Il est aussi pour un raccommodement avec la Russie, et la BBC en a rajouté en le présentant avec un grand bonnet d’hiver russe devant une église russe, pour bien montrer que c’est un agent russe. Son fils Tommy a « liké » un lien de Facebook vers un de mes articles figurant sur un site palestinien, et cela a été dûment rappelé comme preuve des tendances antisémites de son père.
Livingstone, c’est un joyeux drille, un dur à cuire, qui n’a pas sa langue dans sa poche, et qui est très populaire, un véritable atout pour le parti travailliste de Corbyn. Et voilà que Corbyn a refait la même erreur que Donald Trump, qui lui aussi avait  accepté de laisser tomber ses meilleurs soutiens aussitôt qu’ils avaient été accusés de bafouer les règles du politiquement correct, et d’antisémitisme. 
La Juiverie organisée déteste Corbyn et Livingstone, et pas seulement pour leurs postions à l’endroit de la Palestine/Israël. C’est un indicateur de politique. La juiverie organisée, à la différence des juifs ordinaires, des juifs par accident, est un corps politique qui agit contre les travailleurs de l’Angleterre et pour eux-mêmes, c’est-à-dire pour les propriétaires terriens et les mécènes fortunés. Ils votent habituellement conservateur, et s’ils soutiennent les travaillistes, ils les font plier dans un sens blairiste. Le travaillisme façon Blair est un mouvement pro-juif, compatible avec les conservateurs. Blair a embringué l’Angleterre dans la guerre d’Irak et a accentué la destruction des classes laborieuses britanniques, commencée par la Dame de fer Margaret Thatcher. 
Or ni Corbyn ni Livingstone ne sont blairistes. Ils sont contre les guerres, contre l’Otan, contre la vente d’armes à Israël et à l’Arabie saoudite. Corbyn a été parmi les rares voix raisonnables pendant l’accès de folie   lors de l’affaire Skripal. C’est pour cela que la juiverie organisée veut se débarrasser de lui ; et l’antisémitisme est leur arme favorite. 
Une fois que Corbyn sera maté, la Guerre froide avec la Russie deviendra plus froide, bien plus froide, ou bien brûlante, par le jeu de la dialectique. Alors, on tuera plus de Yéménites et de Palestiniens par des armes britanniques, et l’argent obtenu par la vente des armes ira au réarmement nucléaire, au lieu de restaurer les services de santé. Il est bien triste que Corbyn les ait autorisés à chasser Livingstone ; il a perdu un allié et il a donné un signe de faiblesse. 
Ce n’est pas le premier. Corbyn n’est pas aimé par les juifs, et c’est son talon d’Achille. Jeremy Corbyn a accepté que les Anglais morts soient inférieurs aux juifs morts, et c’est pire que le départ de Levingstone (ajoutons pour garder l’équilibre que c'est la règle du royaume tout entier, aussi).
En Angleterre, c’est le coroner, le médecin légiste, qui délivre le permis d’inhumer les cadavres, et cela prend du temps, en général. Les juifs ne veulent pas attendre avec les gens ordinaires (les goys), même après la mort. Ils demandent à être enterrés aussitôt, tandis que les non juifs peuvent avoir à attendre une semaine ou plus. Bien des coroners jouent le jeu, mais l’obstinée du quartier nord et de gauche de Londres, une certaine Mary Hassel, a décidé d’appliquer la règle « premier arrivé premier servi ». Selon ses propres termes, « aucun décès ne sera prioritaire par rapport à un autre ». Pour elle, un juif mort n’a pas la priorité face à un Anglais non juif sur le chemin du cimetière. Cela semble juste, comme un rappel de la loi « tous égaux devant la faucheuse », mais cette égalité est opposée à la tradition juive. 
La loi juive postule qu’un chien vaut mieux qu’un goy. Ceci a été statué par l’autorité directrice, Rashi, (le rabbin Shlomo Itzhaki, exégète du 11è° siècle) dans son commentaire  au Livre de l’Exode, 22:30. Il faut préférer le chien à un goy, disait-il dans un débat sur la règle à suivre pour disposer d’une viande non cachère. Et nous avons là l’original avec une traduction moderne juive en anglais.
 ["On peut jeter la viande aux chiens". Mais peut-on alors vendre la charogne à un goy ou faut-il la donner à un chien, tel est l'enjeu.] La traduction adoucit le message en ajoutant “bénéficier d’une préférence dans ce domaine”, alors que l’original dit brutalement “qu’un chien vaut mieux que lui [le goy] ». La traduction propose « païens », alors que l’original dit crûment « goy ». Avec une telle attitude, il est évident que les juifs n'ont pas à se gêner pour prendre la place de non juifs dans la file d’attente du coroner. 
Mais voilà que l’affaire prend un tour à peine croyable.
Les Juifs ont poursuivi Mary Hassel et ont gagné. Pas en Israël, pas dans un Etat juif, mais en Angleterre. La Haute Cour a jugé qu'un médecin légiste doit tenir compte des sensibilités juives. S’ils n’ont pas envie d’attendre, ne les faites pas souffrir d’avoir à attendre, car il est « contraire à la loi, irrationnel et discriminatoire » de refuser de discriminer en faveur des juifs. Cette décision ahurissante (et à mon avis extrêmement vexante pour un goy mortel ordinaire qui est obligé d’attendre des semaines avant de se faire enterrer) a été prise par un juge du nom de Lord Justice Singh, et louée par l’instance supérieure, le Lord Maire Sadiq Khan.
 On pourrait grommeler sur ces Indiens qui importent leurs idées de castes dans l’équitable Angleterre, mais il n’y avait pas urgence, pour les juges autochtones, pour casser le jugement de Singh. Et malheureusement, Jeremy Corbyn a approuvé la décision, avec ces paroles : « la Haute Cour saisie dans ce cas est bienvenue et sera d’un grand secours pour les juifs qui ont souffert d’une anxiété significative et superflue». Pire encore : avant que l’affaire soit traitée par la Haute Cour, Jeremy Corbyn avait écrit à la juge Hassel pour lui demander de reconsidérer sa décision. 
Peut-être avaient-ils raison ? Les juifs disent qu’un enterrement urgent relève d’un devoir religieux. C’est vrai, mais il est aussi de leur devoir de tuer un juif baptisé comme moi ; c’est un devoir religieux de tuer un tel apostat, même le jour de Kippour. Mais, habituellement, les juifs se débrouillent pour échapper à cette obligation. Pour en rester à des choses plus douces, un juif n’a pas le droit de manger du pain fait par un non juif (רינוכ פת), mais la grande majorité des juifs transgressent cette prohibition. Il y a des centaines de lois juives et de prohibitions que les juifs n’observent pas si elles ne peuvent pas être suivies. 
Il est possible de ménager la loi juive en faisant appel à un autre précepte, celui de maintenir la paix avec les voisins (שלום דרכי), et il est évident que, passer en force avant ses voisins fragilise vos bons rapports avec eux. 
Les juifs disent qu’ils font cela pour le bien des musulmans [1]. Mais Mary Hassel a été traînée devant le tribunal par les juifs, et non par des musulmans. Les juifs se servent souvent des musulmans comme d’un alibi : au lieu de dire : « nous n’avons pas envie de voir des sapins de Noël », ou « nous n’avons pas envie d’entendre sonner les cloches de l’église », ils disent : « c’est offensant pour les musulmans ». Or, il est offensant pour les musulmans d’être enfermés à Gaza, mais ça ne touche absolument pas la conscience des Juifs, et cela ne les offense pas du tout. Ce prétexte n’est qu’un exercice dans la futilité. 
Jeremy Corbyn, l’homme qui a voulu faire plaisir aux juifs, est une cible facile pour les chasseurs d’antisémites. Je n’essaie pas de le critiquer, parce que c’est un homme politique qui opère dans une Angleterre qui a le privilège de disposer d’une pareille Haute Cour, d’un tel Parlement et de tels médias monopolistiques.  Rien ne va pouvoir l’aider, rien ne va venir au secours du peuple britannique, tant qu’ils ne se libèreront pas eux-mêmes de cette vassalité envers les juifs. 
Malgré ses efforts pour plaire aux juifs, lors d’un programme populaire à la télé “ New World Order ”, Frankie Boyle, femme de gauche, a attaqué Corbyn pour sa « crise d’antisémitisme », dans la même semaine où les Juifs ont commis le massacre de Gaza. Cette action obscène de Frankie Boyle a été analysée et trouvée bien malheureuse par Jonathan Cook, le merveilleux journaliste britannique qui réside à Nazareth, la ville de l’Annonciation. Il a écrit : « La semaine même où les Palestiniens avaient besoin d’un fort soutien et d’une forte condamnation d’Israël, vous avez sorti des allégations frelatées de « crise » d’antisémitisme au sein du parti travailliste pour empêcher toute critique d’Israël. C’est une trahison vis-à-vis du peuple palestinien au moment où il  a le plus besoin de nous tous. » 
C’est aussi une trahison du peuple britannique, ou devrions-nous dire, une façon d’inaugurer le Royaume du Messie juif?

[P.S. sur le site Unz Le jour même où cet article est publié (quelle extraordinaire coïncidence), on a entendu résonner un autre grand pas du Messie Juif en Angleterre. Une chanteuse a été condamnée pour s’être moquée d’Elie Wiesel. Le juge a dit qu’elle irait en prison en attendant la décision finale dans un mois.
Selon le Jewish Chronicle :
Alison Chabloz, de Derbyshire, a été condamnée [pour] s’être moquée des figures juives, y compris le lauréat du prix Nobel de la paix Elie Wiesel, ainsi que Anne et Otto Frank, à hauteur de Hava Nagila. Le juge de district John Zani s'est dit "entièrement satisfait" que le matériel incriminé était "grossièrement offensant" et qu'il était destiné à insulter le peuple juif. La Campagne contre l'antisémitisme (CAA) a déclaré: «Essentiellement, il s'agit d'une décision sur la légalité des théories de déni de l'Holocauste et de conspiration antisémite au Royaume-Uni. C'est à peu près là où se situe la ligne entre la liberté d'expression et l'incitation antisémite dangereuse ".

Ainsi, en quelques années, l'Angleterre est passée du « Que Dieu sauve la Reine » à un  régime fasciste. La lèse-majesté est décriminalisée. Une  artiste est envoyée en prison pour plaire à des (((survivants))). C'est le Majesté qui a changé, elle est partie de Windsor, roi des goyim, vers le Messie, roi des Juifs, après quelque 70 années d'interrègne où l'on pouvait se moquer librement des deux; les années les plus libres que l'Angleterre ait jamais connues,  lorsque l'ancien ordre s'était effondré et n'était plus appliqué et que le Nouvel Ordre n'était pas encore appliqué.

Israël Shamir
peut être joint sur adam@israelshamir.net
 
Publication originale: The Unz Review.
[1]  " la loi juive et la loi islamique exigent que les corps des défunts soient enterrés le plus tôt possible après la mort, idéalement le même jour.
VOIR AUSSI:
Hannibal GENSERIC

2 commentaires:

  1. "les juifs" qui ne sont pas juifs mais kathariens n'iront plus très loin, heureusement je dirais que l'Univers les expulsent là où ils doivent se trouver!!

    RépondreSupprimer
  2. Meghan Markle non mais Kate Middleton oui

    https://ovigilance.blogspot.com/2018/06/genealogie-les-middleton-goldsmith.html

    RépondreSupprimer

Les commentaires provenant d'"inconnus" (Unknown) ne seront pas pris en compte.