samedi 23 juin 2018

Les États-Unis entretiennent 19 camps d’entraînement terroristes en Syrie


Selon un expert militaire russe, Vladimir Kuzin, les Etats-Unis entraînent des terroristes dans 19 camps militaires différents à l’intérieur des frontières syriennes. Kuzin décrit la fourniture d’armes, de nourriture, de carburant, de munitions et de divers autres approvisionnements à ces camps à partir d’autres bases militaires américaines situées dans d’autres pays voisins.

Kuzin a également souligné que le soutien de l’Amérique à ces terroristes viole la Charte de l’ONU ainsi que divers accords visant à mettre fin à la crise en Syrie. Les Etats-Unis ont donc pour mission d’attiser la violence en Syrie afin de justifier leur présence et leur intervention dans ce pays du Moyen-Orient déchiré par la guerre.
Selon presse TV :
Selon un expert militaire d’une école diplomatique dirigée par le ministère russe des Affaires étrangères, le Pentagone forme des dizaines de terroristes Takfiri dans 19 camps militaires à l’intérieur de la Syrie.
Vladimir Kuzin, du prestigieux Institut des relations internationales de Moscou, a déclaré que les camps recevaient des armes, des munitions, du carburant, de la nourriture et d’autres fournitures de 22 bases militaires américaines situées en dehors de la Syrie, et que les Américains entraînaient des terroristes sur leur base militaire al-Tanf dans le sud de la Syrie, a rapporté RT Arabic Television News Network
Il a ajouté que l’armée américaine avait fermé l’espace aérien au-dessus de cette région dans un rayon de 50 kilomètres, sans l’approbation du gouvernement de Damas.
M.Kuzin a ensuite souligné que le soutien militaire et technique de Washington aux groupes terroristes armés contrevenait à la Charte des Nations Unies et contredisait les accords visant à mettre fin à l’escalade de la crise syrienne.
Il a souligné que Washington a soutenu les terroristes dans le but de maintenir son influence dans l’arène politique et militaire de la Syrie.
L’année dernière, le chef de l’état-major général des forces armées russes, le général Valery Gerasimov, a déclaré au quotidien russe Komsomolskaïa Pravda que les Etats-Unis avaient transformé leur base militaire près de la ville d’Al Tanf, dans le sud-est de la Syrie, en camp d’entraînement pour les terroristes.
« D’après le satellite et d’autres données de surveillance, des escadrons terroristes y sont stationnés. Ils s’y entraînent effectivement « , a-t-il commenté.
Gerasimov a également accusé les États-Unis d’utiliser un camp de réfugiés à l’extérieur de la ville de Shaddadah, dans la province de Hasakah, au nord-est de la Syrie, comme centre de formation pour ce qui reste de Daesh, y compris les personnes évacuées de l’ancien fief de Raqqah, l’ancienne forteresse de l’organisation terroriste.
« C’est essentiellement ISIS (Daesh), dit-il. « Ils changent de couleur, prennent des noms différents – la « Nouvelle armée syrienne’ et autres. Ils sont chargés de déstabiliser la situation. »
Le fait que les États-Unis utiliseront tous les moyens dont ils disposent pour exercer leur influence dans la région n’est pas une surprise, et le fait que Washington soutient des groupes terroristes en Syrie est un secret de polichinelle, puisque Washington vient d’annoncer qu’il reprend le financement du groupe lié au terrorisme, les  » Casques blancs « , qui était largement responsable des allégations selon lesquelles le gouvernement de Assad aurait employé des armes chimiques sur des civils syriens à Douma en avril dernier. Les groupes rebelles syriens et d’autres que les États-Unis considèrent comme  » modérés  » ont également reçu de l’aide et des munitions provenant des coffres de Washington, et ont contribué à exacerber les tensions et à déstabiliser davantage la région. L’Amérique soutient aussi ouvertement des groupes kurdes à l’intérieur de la Syrie également à cette fin, au grand dam de la Turquie, alliée de l’OTAN.
Traduction : AvicRéseau International

La base d’al-Tanf encerclée

En nettoyant de vastes zones du désert syrien d’al-Badiya de la présence des résidus daechistes, les forces de l’armée syrienne ont encerclé la base américaine d’al-Tanf, à la frontière avec l’Irak.
L’armée syrienne a nettoyé une vaste zone, large de 45 km et longue de 60 km, dans le désert d’al-Badiya près de la frontière avec l’Irak.
Résultat de recherche d'images pour "abou kamal al-tanf"
Ces opérations ont été lancées depuis les stations de pompage de pétrole 2 et 3, à 7 km au sud de la localité de Hmeimim, dans le désert d’al-Badiya, avant de nettoyer de vastes zones depuis Abou Kamal jusqu’à al-Tanf.
Syrie: la base d’al-Tanf encerclée
Pour rappel, ces derniers jours, l’armée a libéré plus de 4 500 km² du désert d’al-Badiya des mains du groupe terroriste Daech dans les banlieues de Damas, de Homs et de Deir ez-Zor.
Les forces américaines sont déployées dans la localité d’al-Tanf sans l’autorisation du gouvernement syrien pour soutenir les résidus de Daech en leur fournissant moyens logistiques et armements. Les forces spéciales américaines entraînent les terroristes à mener des attaques contre les zones civiles dans la localité d’al-Badiya.
Après avoir essuyé un cuisant revers en Syrie, les daechistes ont été dispersés dans certaines villes et certains déserts et perpètrent de temps à autre des actes terroristes.
En 2015, Daech détenait 50 % du territoire syrien. Grâce aux combattants de la Résistance islamique et à l’armée syrienne, ce groupe terroriste n’en occupe désormais que 4 %.
source:http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i67438-syrie_la_base_d’al_tanf_encerclée

1 commentaire:

  1. Les yankees, comme d'habitude, battent tous les records de l'hypocrisie. Tout le monde connait aujourd’hui leurs mensonges et leurs " false flag"! Ils entretiennent une vingtaine de camps terroristes en Syrie, et çà n'échappe à personne les buts qu'ils recherchent , s'approprier, entre autres, le pétrole et le gaz syrien. Ils ne savent pas peut être que çà va pas être de la tarte pour eux, car le Tzar veille au grain

    RépondreSupprimer