mercredi 13 juin 2018

ALERTE. Les forces spéciales des États-Unis préparent une nouvelle attaque chimique en Syrie


Les forces spéciales américaines forment et aident les terroristes islamistes à orchestrer une «attaque chimique» sous faux drapeau afin de provoquer des frappes aériennes occidentales contre l’armée et la population syriennes.

"Nos renseignements confirmés par trois sources syriennes indépendantes indiquent que les commandants de la soi-disant "Armée Syrienne Libre", soutenus par les opérateurs des forces spéciales américaines, préparent une provocation sérieuse impliquant des agents de guerre chimique dans la province de Deir ez-Zor". a déclaré le Ministère Russe de la Défense dans un communiqué.
US special forces training jihadists to stage chemical attack in Syria
Rapports Rt.com: L'armée a allégué que les terroristes de l’ASL sont susceptibles d'employer du chlore pour orchestrer l'incident chimique. "Pour faire croire à une autre attaque chimique par le régime contre des civils pacifiques, les terroristes ont apporté des bidons remplis de chlore", a-t-il ajouté.
Ce montage d’attaque sous faux drapeau, pourrait, comme d’habitude, alors être largement diffusé par les médias occidentaux et servir de prétexte à de nouvelles frappes aériennes de la Coalition des états voyous contre les cibles syriennes. La "provocation" prévue, selon l'armée russe, est également de justifier une offensive de l'ASL contre les troupes syriennes sur la rive orientale de l'Euphrate.
Selon les responsables russes, les terroristes islamistes de l’Armée Syrienne Libre ont déjà apporté des bidons contenant du chlore dans un campement de Deir ez-Zor pour organiser une nouvelle « attaque chimique contre des civils ».
" Une vidéo scénarisée, qui sera diffusée dans les médias occidentaux, devrait servir de nouveau prétexte à la coalition menée par les États-Unis pour lancer un tir de missiles contre des installations syriennes et justifier l’offensive des militants contre les troupes gouvernementales syriennes sur la rive orientale de l’Euphrate", a ajouté Konashenkov.
Le ministère russe de la Défense avertit que l’utilisation de telles provocations pour déstabiliser la situation en Syrie est inacceptable.
Les avertissements antérieurs du ministère russe de la Défense sur les attaques chimiques sous faux-drapeaux contre la Syrie ont jusqu’à présent été justifiés par les faits, car la Russie a prouvé que de telles «attaques» avaient effectivement été mises en scène.
La fausse  attaque chimique dans la ville syrienne de Douma avait été scénarisée le 7 avril, avec des images dramatiques montrant des gens arrosant d'eau des enfants qui pleuraient - menant à des accusations rapides selon lesquelles le président syrien Bachar Assad aurait ordonné une nouvelle "atrocité". vidéo
Cette fausse attaque chimique a été utilisée par les états voyous occidentaux pour lancer des missiles contre la Syrie.
Ces bombardements par missiles ont été condamnée pour sa criminalité et pour ses accusations sans fondement par une multitude de commentateurs, aussi bien du camp de Trump que du côté adverse, y compris le journaliste conservateur américain Tucker Carlson.
Deux semaines plus tard, un journaliste du radiodiffuseur public allemand ZDF a parlé à des locaux qui lui ont dit que l'événement avait été organisé. La troisième agence de presse mondiale, l'AFP, et le tabloïd britannique The Independent ont également visité le site dans lequel la fausse attaque chimique avait été montée.
Finalement, un garçon de la vidéo de cette fausse «attaque» de Douma, qui était initialement considérée comme une victime, ainsi que le personnel médical de l'hôpital ont témoigné lors d'une conférence soutenue à La Haye. Ils ont révélé que les membres du groupe des casques blancs (en réalité, des agents spéciaux occidentaux et israéliens) controversés ont versé de l'eau froide sur les enfants après avoir provoqué la panique au cours d'une fausse «attaque chimique».
Aucun des patients dans les hôpitaux locaux n'a montré de symptômes d'intoxication par des armes chimiques, selon des témoins.
Hannibal GENSERIC.


1 commentaire:

  1. le pire c'est que tout le monde est au courant mais ça passe comme un doigt dans du beurre

    RépondreSupprimer