samedi 16 juin 2018

Yémen: tour de passe-passe entre les USA et la France… Difficultés et pertes de la coalition

Un tour de passe-passe se joue entre les États-Unis et la France au Yémen. Alors que sur le sol, les forces de la coalition menée par l’Arabie saoudite contre le Yémen rencontre des difficultés et essuie des pertes considérables.

offensive_coalition

Paris remplace Washington

Tandis que Washington affiche ses réserves sur l’offensive menée par la coalition saoudo-émiratie depuis le mercredi 13 juin contre le port de Hodeidat, Paris s’est empressé de prendre le relais.
Selon une autorité émiratie citée par l’agence Reuters, sous le couvert d’anonymat, et rapportée par le site francophone de la télévision iranienne Press TV, Washington a refusé de fournir du matériel militaire, à savoir des systèmes de collecte d’informations, des appareils de déminage ou encore des drones de reconnaissance.
Sans tarder, la France a pris en charge l’approvisionnement des appareils de déminage afin d’empêcher l’arrêt des opérations, assure cette source.
Selon la télévision yéménite pro Ansarullah, al-Massirah TV, « Washington craint les résultats de la bataille de Hodeidat » raison pour laquelle elle tente d’éclipser son rôle, alors que le Wall street Journal a révélé le 12 juin dernier « qu’elle a livré une liste de cibles à abattre sur le littoral occidental ».
Démenti sur la situation à l’aéroport
En outre, rapporte la télévision satellitaire libanaise al-Mayadeen TV, un chef de terrain yéménite a démenti les informations des agences selon lesquelles les forces de la Coalition saoudienne sont arrivées à 2 km de l’aéroport de Hodeidat et « se préparent à prendre d’assaut l’aéroport vendredi avec l’appui aérien ».
Sous le couvert de l’anonymat, il assuré que les combats font rage entre les forces conjointes yéménites (Comités populaires d’Ansarullah et l’armée yéménite alliée) et les mercenaires de la coalition, dans le district de Durhamiyat.
Les avions de la coalition saoudienne ont perpétré des dizaines de raids aériens dans ce district situé au sud de la province de Hodeidat , dans le littoral occidental du Yémen.
La situation était calme sur le terrain en matinée de ce vendredi 15 juin, indique un correspondant de l’AFP dans la localité d’Al-Douraïhimi.
Résultat de recherche d'images pour "hodeidah yémen"
Depuis le début de l’offensive le 13 juin, 118 combattants ont péri dans les affrontements, ont indiqué des secouristes à l’AFP sans préciser le bilan précis dans chaque camp.
Difficultés et pertes de la Coalition
Sur le terrain, l’offensive de la coalition fait face à de grandes difficultés.
La force balistique des forces conjointes yéménites a assuré avoir bombardé ce vendredi 15 juin un rassemblement des forces de la coalition sur le littoral occidental via un missile balistique de type Tochka. Le tir qui avait visé le lieu de rassemblement des mercenaires à la solde de Riyad a touché avec précision son objectif, rapporte la chaîne pro Ansarullah, al-Massira, citant les sources militaires yéménites.
Le jeudi 15 juin, un autre attroupement avait essuyé un tir de missile balistique de type Qaher M-2 .
Selon al-Mayadeen TV, la situation sur le sol n’est pas à l’avantage des troupes de la coalition dirigées par les Emirats qui ont du mal à avancer. Depuis que les forces conjointes sont parvenues à prendre la zone de Odeïn et se trouvent désormais a proximité de la ville al-Hiss. Ces dernières ont infligé de lourdes pertes à la coalition, détruisant des dizaines de véhicules.
Dans le district de Tohayta, situé lui aussi dans le gouvernorat de Hodeidat, les comités et l’armée ont repoussé une offensive qui a visé la région al-Fazat sous une large couverture aérienne.
Les défenseurs yéménites ont utilisé de nouvelles tactiques à travers lesquelles ils ont piégé les agresseurs .
Même revers dans le district de Dreïmi, et plus précisément dans la region Taef et Nkheila où l’offensive terrestre menée par les forces de la coalition en provenance du désert s’est soldée par un échec et de nombreux mercenaires soudanais ont péri et été blessés.
« Les pertes subies par la coalition l’ont poussée à suspendre son offensive terrestre afin de rassembler ses troupes au sol », conclut al-Mayadeen.
D’autres fronts de bataille
A noter que les forces conjointes bataillent sur d’autres fronts aussi : dans la province de Taez surtout, et à l’intérieur de la frontière saoudienne sud, où elles ont attaqué des positions de l’armée saoudienne dans les deux provinces de Najrane et Assir, leur causant des pertes dans les vies et matérielles.
Ce vendredi 15 juin,  6 véhicules militaires des mercenaires de la coalition ont été détruit sur les trois front de bataille précités, indique le site d’al-Massirah

Le premier jour de l’offensive de la coalition, celle-ci a essuyé un revers important lors que les forces maritimes des forces conjointes ont bombardé une vedette émiratie qui s’approchait de la côte de Hodeidat, y provoquant un incendie et obligeant le deuxième navire à rebrousser chemin. Les autorités émiraties ont avoué la mort de 4  de leurs marins seulement.
Le cimetière des forces d’occupation
Pour défendre la souveraineté et l’intégrité territoriale du Yémen, des renforts sont arrivés  sur les côtes de la province d’al-Hodeidat.
Les forces conjointes yéménites ont promis d’en faire  le cimetière des forces d’occupation saoudiennes, émiraties, américaines et israéliennes ainsi que de leurs mercenaires ».
Dernière évolution ce vendredi 15 juin, d’après al-Massirah TV: « l’aviation de la coalition américano-saoudienne mène des raids intensifs tout au long du littoral occidental » (16h13 heure de Beyrouth)
https://french.almanar.com.lb/930833

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire