lundi 18 mars 2019

Voici la description de la vidéo interdite du massacre de la mosquée en NZ


La NZ est devenue un État policier à part entière, menaçant de dix ans de prison quiconque garde cette vidéo sur son ordinateur.)
Voici la vidéo NZ: Complètement fausse. A couper le souffle de stupidité
Les victimes sont couchées "mortes" avant que le tireur entre dans la pièce et commence à tirer. Téléchargez et regardez https://we.tl/t-SeA0s81WVB
par JT, le président de la Virginia Citizens Defence League.

 
Il écrit: "Dans toutes les stations de base auxquelles nous sommes confrontés quotidiennement sur MSN, nous devrions nous interroger." pourquoi ils enlèveraient cette vidéo. Peut-être que voir cette réalité serait nous réveiller aux horreurs à venir qu’ils ont prévu pour nous?
Vous ne possédez toujours pas d'arme parce que vous pensez que quelqu'un d'autre va vous protéger? Puis envoyez-la frapper à la porte ou à un verre brisé à 3 heures du matin ... "
Le meurtrier de masse néo-zélandais a diffusé en direct l'une des deux fusillades dans une mosquée. Le nombre de morts avoisine les 50 et la vidéo le confirme. La vidéo a été retirée rapidement, mais il m'est arrivé de la voir lorsqu'elle a été mise en ligne pour la première fois et que je l'ai visionnée dans son intégralité. Pas de montage, juste la vidéo brute du point de vue du tueur. Je l'ai vu une fois, donc les informations ci-dessous sont issues de ce que je me souviens de ce seul visionnage.
La vidéo n'était pas pour les timides, comme vous pouvez bien l'imaginer.
En bref, voici ce qui a été montré dans les images. Si vous ne voulez pas connaître ces détails, passez à "TAKEAWAYS":
1. Le tueur s'est garé dans une allée et a récupéré un fusil dans le coffre de sa voiture. Il a également récupéré un fusil de chasse qu'il semblait avoir accroché à son épaule et ne pas utiliser dans la mosquée. Il a ensuite marché tranquillement sur un trottoir public sur une courte distance, sans chercher à dissimuler le fusil (qui ressemblait à un AR-15 portant une grande impression en utilisant un marqueur blanc) ou le fusil de chasse et a tourné sur le trottoir menant à la mosquée entrée principale. Un couple de personnes debout à l'endroit où le trottoir a rencontré la passerelle a vu le tueur, mais n'a rien fait. Alors que le meurtrier s'approchait du bâtiment, il a tiré sur environ deux ou trois personnes se tenant à l'entrée à une trentaine de mètres.
2. Il s'est promené devant les corps et a abattu quelques personnes de plus dans le couloir menant au principal lieu de culte. Il a également abattu quelques personnes dans la salle de culte principale, visibles au bout du couloir.
3. Il est entré dans la salle de culte principale, mais est resté juste à l'entrée du couloir de la pièce et a tiré sur des personnes groupées dans le coin gauche, puis a tourné son attention et a fait la même chose aux personnes groupées dans le coin droit. Il a également tiré sur les quelques personnes qui n'étaient pas dans l'un ou l'autre groupe. (Si étrange de voir tout le monde regroupé de cette façon.)
4. Il a continué à tourner encore et encore dans chaque groupe de manière alternée. Il a probablement rechargé au moins 4 ou 5 fois.
5. À un moment donné, un homme qui venait de nulle part sur le côté gauche de la pièce s'est précipité vers le tueur tandis que celui-ci était concentré sur le côté droit de la pièce. Je pensais que l'homme allait peut-être attrapper le tueur pour le désarmer ou le distraire. La vidéo n'indiquait pas clairement s'il essayait de désarmer le tueur ou essayait simplement de passer devant le meurtrier pour traverser le couloir et se diriger vers l'avant du bâtiment. De toute façon, il a été tué immédiatement. Si deux personnes ou plus s'étaient précipitées en même temps, je pense qu'elles auraient peut-être réussi à le désarmer. En effet, il a été rapporté que lors d'une deuxième attaque contre une mosquée (non représentée dans la vidéo), quelqu'un avait réussi à s'emparer de son fusil, mais que le tueur était toujours capable de s'enfuir dans une voiture, la personne qui avait saisi l'arme ne l'ayant pas prise. Je ne sais pas comment l'utiliser. Il a finalement reçu deux coups de feu sur le véhicule alors qu'il partait. Nul doute que beaucoup de vies ont été sauvées par ce brave individu.
6. Après ce qui semblait être une éternité, le meurtrier est sorti de manière causale de l'avant de la mosquée, sur le trottoir public et a rejoint sa voiture dans l'allée. Il laissa tomber le fusil qu'il utilisait sur le sol (encore une fois, il était marqué, avec des mots en grosses lettres blanches, disant quelque chose comme: "C'est arrivé parce que." Il a clairement laissé le fusil intentionnellement pour le retrouver. Mais il n'avait pas fini. Il a attrapé un autre fusil identique et est retourné sur le trottoir pour retourner dans le bâtiment! En revenant, quelqu'un se précipita hors du bâtiment par une pièce à côté. Le tueur l'a vu et l'a abattu alors qu'il s'approchait de la route principale.
7. Le meurtrier, prenant toujours son temps et totalement sans peur ni panique, marchait alternativement vers le tas de personnes des deux côtés de la zone principale et plaçait plusieurs balles dans chaque corps pour s'assurer de leur mort. Hommes, femmes, enfants. Calme et méthodique.
8. Finalement, environ 10 minutes après les premiers coups de feu, il sort du bâtiment et, une fois sur le trottoir, il aperçoit une femme en fuite qui courait sur le trottoir. Il lui tire dans le dos. Alors qu'elle est allongée dans la rue, il lui tire dessus deux fois à l'arrière de la tête. Il monte ensuite calmement dans sa voiture et se rend dans la rue. Comme le destin l'aurait voulu, le corps de la femme gisait dans la rue en face de la ruelle, il est donc passé sur son corps avec sa voiture. Il s'est ensuite dirigé vers la route.
9. Il a tiré des coups de feu sur quelques personnes à travers les vitres de sa voiture alors qu'il conduisait. Il semblait ne pas se soucier le moins de monde de la police qui brille par son absence.
10. Comme tout ce qui précède se passait et que le meurtrier était parti, il n'y avait pas le son d'une sirène de police. Près de 15 minutes se sont écoulées depuis que les premiers coups de feu ont été tirés avant que la caméra détecte une sirène sur un véhicule roulant dans la direction opposée en direction de la mosquée. Le tueur s'est dit en conduisant, quelque chose comme: "Les choses se sont déroulées comme prévu".
11. Selon un reportage, il aurait déclaré dans son manifeste qu'il avait choisi d'utiliser une arme à feu dans le massacre afin de créer un fossé plus large aux États-Unis en matière d'armes à feu. Je n'ai aucune idée de ce qu'il pensait qu'il essayait de réaliser ou de la raison pour laquelle un Néo-Zélandais aurait intérêt à influencer la politique américaine.
VOIR AUSSI:


Premier commentaire de RG
J'ai regardé à plusieurs reprises la vidéo de tournage de Christchurch publiée sur votre site et je me suis dit qu'elle me paraissait être un faux. Les corps à gauche dans la pièce principale sont morts avant que le tireur n'entre. En effet, l'individu placé sous la chaise du milieu s'est déplacé sous la chaise la plus éloignée plus tard dans la séquence. Le tireur tire à plusieurs reprises à bout portant sans faire de dégâts sur les vêtements, aucune douleur apparente comme si tous étaient déjà morts, aucune éclaboussure de sang, aucun dommage sur la peau exposée, tels que des coups de feu tirés à la tête. Tout ce que je peux voir, c'est une explosion d'air, telle que le fait d'avoir sonné le chapeau d'une des victimes présumées, ce qui serait compatible avec le tir à blanc. Je vois des traces de sang, mais comme nous le savons d’autres faux drapeaux, les poches de sang sont utilisées systématiquement, mais pas de sang provenant des victimes présumées tuées à bout portant? Je dois avouer que cela a toutes les preuves de fausses nouvelles et nous pouvons voir que le but est de prendre des mesures pour désarmer les gens. Cui bono? (à qui profite le crime ?
Source : 



2 commentaires:

  1. Article qui pourrait être intéressant s'il était intelligible

    RépondreSupprimer
  2. j'ai vu la vidéo. A l'intérieur de la mosquée, les corps sont déjà rassemblés bizarrement en tas. Quand il tire dans les corps, il n'y a pas de sang, ni soubresauts. Un seul homme se dirige vers lui et semble abattu immédiatement.
    A l'extérieur, sur le trottoir, il touche une femme en djellaba noire. Elle est touchée, se couche, appelle à l'aide, lève un bras. Il s'approche, tire , et cette fois-ci il y a soubresauts et éclaboussures de sang. (si ceci est un montage, il est très bien fait)
    Il reprend la voiture et roule sur le corps de cette femme.
    Pour moi, c'est bien un false flag. Même si je ne peux pas expliquer la scène avec cette femme sur le trottoir ...

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés.