samedi 7 septembre 2019

Hezbollah oblige Israël à abandonner une base militaire à la frontière libanaise. Vidéo


Sous les coups douloureux du Hezbollah, les forces israéliennes ont évacué à la hâte leur base militaire. Un équipage de RT Arabic a réussi à pénétrer dans cette base militaire israélienne à la frontière avec le Liban. L'avant-poste a été abandonné à la hâte après une confrontation avec le Hezbollah et les FDI ont même laissé des véhicules et des munitions. Vidéo

Israel abandons compound, leaves armor & ammo behind: RT films GHOST BASE at Lebanon’s border 
L'enceinte militaire d'Avivim a été le théâtre d'une escarmouche dimanche entre le Hezbollah et les Forces de défense israéliennes (FDI). Le Hezbollah réussit à frapper un véhicule militaire israélien avec un missile anti-char, tuant un général, [Voir :

Le Hezbollah a brisé le sentiment d'impunité d'Israël ] tandis que les FDI ripostent avec des tirs d'artillerie et une utilisation "très limitée" des hélicoptères d'attaque.
RT s'est rendu à la base mardi pour voir ce qui se passait autour de l'enceinte. Rien. Tout est abandonné, sans même un gardien. Finalement, l’équipe RT a tenté sa chance et a jeté un coup d’œil à l’intérieur.
La retraite par rapport aux bases a été effectuée à la hâte, beaucoup de choses importantes ayant été laissées derrière. Daliya Namari, correspondante de RT arabe, a déclaré "n'avoir jamais rien vu de tel auparavant" - le complexe militaire israélien a tout simplement été abandonné sans aucune tentative visible de le protéger des infiltrations.
"Les Israéliens ont laissé la base grande ouverte. N'importe qui peut y aller, il n'y a pas de points de contrôle autour ", a déclaré Namari.
Deux véhicules blindés étaient assis là, avec  leurs trappes ouvertes, et quelqu'un a laissé ses effets personnels, y compris des documents au point de contrôle.
De nombreuses choses traînaient dans la caserne, y compris du matériel et des magazines sur les armes légères.
Le complexe aurait été évacué à cause de l'escarmouche, mais on ne sait toujours pas pourquoi aucun garde n'a été laissé sur place.
 



Source : 
------------------------------------------------------ 



Cinq missiles tirés depuis Gaza contre la colonie de Sdérot




Cinq missiles tirés le 7 septembre depuis Gaza contre le sud des territoires occupés/Le Devoir
Cinq missiles tirés le 7 septembre depuis Gaza contre le sud des territoires occupés/Le Devoir

La riposte tombe! Quelques heures après avoir froidement abattu deux adolescents palestiniens, Israël en subit les conséquences.
Cinq missiles auraient été tirés depuis Gaza contre la colonie de Sdérot dans la nuit de vendredi à samedi 7 septembre et ce, sur fond de sirène retentissant sans arrêt dans le sud d'Israël.
Sur son compte Twitter, l'armée du régime de Tel-Aviv évoque cinq missiles tirés depuis Gaza contre Sdérot ainsi que contre la colonie Sha'ar HaNegev.
Selon Russia Today, des centaines de colons ont fuit les colonies s'enterrant dans des abris souterrains.
Dans la foulée, le régime israélien a lancé tôt ce samedi, des drones abattre  les positions de la Résistance palestinienne au nord et au nord-est de Gaza et surtout à Beit Hanoun et Beit Lahiya. Les sources de la Résistance n'ont communiqué aucun bilan ni de pertes ni de dégât, laissant penser que le régime israélien avait fait là aussi une "démonstration de force inutile" par crainte d'une riposte massive de la Résistance. 
En Cisjordanie où Israël a vécu un mois de mai particulièrement infernal marqué par des opérations anti-israéliennes sans précédent, les sources palestiniennes font état de très violents heurts entre forces spéciales israéliennes et palestiniennes. Al-Mayadeen confirme des incursions israéliennes dans les villages, des arrestations arbitraires puisqu' Israël craint désormais que le sang des martyrs de Gaza soient vengés en Cisjordanie. Samedi dans la matinée, le Jihad islamique de la Palestine a publié un communiqué qui le laissait entendre : « Le sang de deux adolescents assassinés le vendredi 6 septembre ne se perdra pas et la réponse ne tardera pas non plus ». 
Le 1er septembre, une opération commando du Hezbollah menée contre la localité d'Avivim a été largement saluée par la Résistance palestinienne qui y a vu les prémices d'une opération "conjuguée" susceptible de mettre au défi l'armée de terre sioniste à la fois sur le front sud et nord d'Israël.
Source : Presstv

3 commentaires:

  1. et trump avec son beau fils juif-satanique continuent a proteger nitaniahou et sa bande de criminels.

    RépondreSupprimer
  2. le début de la fin du sionisme,,et la libération de la palestine

    RépondreSupprimer
  3. Le debut de la fin de l'impunité qu'Israël connaîtra avec amertume!

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.