mercredi 11 septembre 2019

USA. Trump limoge John Bolton, conseiller à la sécurité nationale et homme de main d’Israël


Le Président a évoqué des divergences sur des dossiers majeurs comme l’Iran, la Corée du Nord et l’Afghanistan.

Le Président s’est lassé. Après une énième divergence, cette fois-ci sur le dossier afghan, le président des États-Unis a décidé de mettre fin à sa collaboration avec son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, mardi 10 septembre.
Dans un message inhabituellement brutal publié sur son compte Twitter, comme c’est désormais la coutume pour annoncer les départs de la Maison-Blanche, Donald Trump a indiqué juste avant midi avoir informé l’intéressé qu’il n’avait « plus besoin de ses services à la Maison-Blanche ». « J’étais en désaccord avec nombre de ses suggestions, comme d’autres au sein de cette administration », a ajouté le Président.
Résultat de recherche d'images pour "caricature Bolton Trump"
En avril, après un coup de force manqué au Venezuela activement soutenu par son conseiller à la sécurité nationale, un Donald Trump manifestement excédé par cette impasse avait souligné que sa présence à ses côtés n’excluait pas de nombreuses différences. « John est très bon. John a une vision très dure des choses, mais ça va. En fait, c’est moi qui modère John, ce qui est assez incroyable. J’ai John et j’ai d’autres gens qui sont davantage des colombes que lui. Et, in fine, je prends les décisions », avait-il affirmé.
L’Iran a fourni un autre sujet de contentieux. John Bolton a plaidé publiquement pour des bombardements préventifs sur les sites nucléaires supposés du pays et soutenu officiellement des opposants en exil, les moudjahidines du peuple, qui appellent à un changement de régime à Téhéran. Donald Trump a exclu une telle perspective fermement et il évoque au contraire régulièrement la possibilité d’un « marché » avec un pays dont il loue régulièrement « l’énorme potentiel » économique. « Ils veulent parler, ils veulent un marché », a-t-il répété le 4 septembre, refusant d’écarter la perspective d’une rencontre avec son homologue iranien, lors de l’Assemblée générale  
Commentaire
Bolton, peut-être le crapaud le plus toxique de l'aquarium néo-con, s’en va. Est-il en train de mourir? Est-ce une indication que le contrôle total de Netanyahu sur Trump est en train de s'estomper?
Regardons quelques échecs du Moustachu:
• La Corée du Nord chie tous les jours sur l’Amérique et Trump a l’air d’un con chaque fois que les nord coréens lancent un missile.
• Les talibans s'en foutent si Trump ne les invite pas à Camp David, ils pourraient le prendre militairement eux-mêmes s'ils avaient suffisamment de temps.
• Les États-Unis poussent maintenant pour la paix au Yémen, sachant que les Saoudiens sont battus. Trump a perdu leurs faux achats militaires, mais à présent, ils nous font chier et vendent du matériel russe dans notre dos.
• Le Venezuela s'est moqué des USA et de Bolton. Mais les USA prévoient de les battre l'année prochaine dans la série télévisée "Jack Ryan, l'outil sioniste".
• L’économie américaine commence à faire des ravages internes...
• En Grande-Bretagne, le fils de Trump et de Netanyahou est devenu un passif  total.
• La Russie a secrètement ouvert une grande route reliant l’Iran au Liban en établissant une base aérienne à al-Bukamal, à la frontière entre la Syrie et l’Irak.
• La Turquie, le partenaire « derviche tourneur » dans la fausse zone de sécurité à l’intérieur de la Syrie s’emploie à présent affamer en masse les réfugiés syriens et en blâme Trump, une autre défaite américaine.
• L’Iran a passé clandestinement un supertanker au nez et à la barbe du blocus naval américain en plein jour… faisant passer les gars de l’US Navy pour des conards,. Pourquoi? Les commandants militaires de la Navy (qui n’aiment pas Trump) ont-ils dit à Trump "d'aller se faire foutre" à nouveau?
... et nous pouvons continuer pour toujours ....
Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.