lundi 23 septembre 2019

TUNISTAN. Le Califat va enfin se réaliser



Dans notre article Tunistan. Présidentielle: le choix entre la peste populiste et le choléra intégriste , nous avons vu que  les deux candidats qualifiés pour le second tour des élections présidentielles sont le sulfureux  Nabil Karoui et l’intégriste islamiste Kaïs Saïed. Le projet de ce dernier s’inscrit dans la droite ligne de ce qui se fait de pire dans le domaine.

Programme électoral du candidat Kais Saied, alias Robocop.
Il est indispensable de l’envoyer à vos proches ou le publier pour faire la lumière sur le jeu diabolique qui se trame dans les coulisses en préparatif des prochaines élections.
1-Avoir une vraie assise parlementaire majoritaire : dans chaque circonscription pour les élections législatives, en dehors des listes des partis et des associations connues, figurent au moins 4 listes portant dans leur dénomination le terme « jeunes ». Ces listes associées aux voix du parti Ennahdha et de Marzouki donneront la majorité parlementaire à Kais saied donc un changement imminent de la constitution.
2- La constitution sera basée sur la loi musulmane (charia). La Tunisie ne sera plus une république, dont la religion est l’islam (séparation claire entre république et religion) mais deviendra désormais république islamique.
3- Ainsi toutes les prérogatives de la loi islamo-intégriste seront appliquées: fermeture des cinémas, des salles de théâtre et des discothèques (il y’a même un projet de transformer la zone touristique de Gammarth en un énorme parc floral réservé aux femmes-burkas et aux enfants uniquement), fermeture des cafés pendant le ramadan, peine de mort pour les délinquants et les marginaux sexuels...
4- Kais Saied va démontrer "scientifiquementʺ (selon ses dires) que l’égalité des sexes n’est ni possible ni admissible. Ceci implique une suppression de la mixité dans les écoles, avec celles pour garçons et d’autres pour filles, une supériorité des salaires et des attributions des postes de travail pour les hommes, un privilège matériel pour les couples avec femme au foyer, le port obligatoire du foulard et l’établissement d’une police religieuse.
5- La pyramide politique inversée va conduire à des élections locales de quartiers donc dans la complaisance et l’anarchie la plus absolue. Le système local instaurera la force des groupuscules extrémistes qui par une propagande continue gangrènera les jeunes avec des idées obscurantistes.
6- Le silence imposé au candidat Kais Saied par les jeunes et les dirigeants terroristes des ligues de protection de la révolution est une arme de communication. En effet, ils l’utilisent pour deux objectifs précis: un, éviter que leur candidat dévoile maladroitement et robotiquement son programme politique effroyable et diabolique aux médias et perde ainsi sa crédibilité auprès des électeurs et deux, jouer le rôle mesquin du « bon candidat juste » qui comme son adversaire étant privé de communication, il en fait de même. Un jeu parfaitement dupe mais dangereux.
7- Sa politique étrangère s’établit sur l’auto suffisance nationale et une fermeture progressive envers les occidentaux qualifiés d’uniques responsables des maux de la Tunisie (terrorisme et désastre économique).
8- Kais Saied a établi ce programme électoral depuis le 11 juin et en a dévoilé une partie dans une interview publiée sur Eccharaa El Magharibi. Il y a même comparé les élections à un combat de guerre et un assassinat. Son but est l’abolition du parlement et des élections législatives ainsi que la dislocation des partis politiques. En régnant seul comme un calife, il aura main mise sur le pays et son armée de l’ombre contrôlera les rouages de la politique, de l’éducation nationale et de l’économie. L’établissement d’un califat tant rêvé par les islamistes et les terroristes sera enfin réalisé. Ce candidat est un danger pour la Tunisie. Ce candidat est la fin d’une Tunisie libre, ouverte, fière de ses femmes et de leurs acquis, la fin de la Tunisie moderne et indépendante.

Conclusion

Le Califat fatimide était un califat islamique fondé en 909 par Ubayd Allah al-Mahdi, appartenant à la dynastie des Fatimides qui régna, depuis l'Ifriqiya (Tunisie actuelle, entre 909 et 969) sur une partie de Maghreb puis se transféra en Égypte.
Après un peu plus de 1000 ans, un califat sunnite (synthèse des abominables Etat Islamique/Daech/ISIS, d’Al-Qaïda et des Frères Musulmans) est en préparation.
Depuis le sinistre Printemps Arabe, la quintessence des hommes d’affaire, des ingénieurs, des médecins et des cadres les plus qualifiés sont allés vivre sous d’autres cieux : Europe, Amérique du Nord, Australie, etc.
Hannibal GENSÉRIC
 

6 commentaires:

  1. diabolisez les partis et personnalités nationalistes :le même scénario élaboré en 1991 en algérie par les éradicateurs chercher un nezzar tunisien et un comité de sauvegarde de la répub. stopper le 2ème tour et hop pour pour une décennie rouge-noire comme seule qu'a vécue l'algérie avec ses 20 000 morts et... en avant les éradicateurs tunisiens suivez les pas de nezzar et consorts vos proches voisins et vous verrez le même résultat ou pire

    RépondreSupprimer
  2. C'est moins pire que la décennie noire islamiste et ses 300.000 morts. Entre deux maux, il vaut mieux choisir le moins pire.

    RépondreSupprimer
  3. Kais said islamiste salafiste ça fait vraiment rire ...

    RépondreSupprimer
  4. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes et les commentaires comportant des insultes ou des attaques personnelles seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de ce Blog.