lundi 2 septembre 2019

Le régime de Tel-Aviv entre droit dans la ligne du feu

Les dénis du Premier ministre israélien sauraient difficilement convaincre un monde qui a vu de ses propres yeux comment en l'espace de quelques secondes tout Israël pourrait s'enflammer. Dans un commentaire laconique, le numéro deux du Hezbollah revient sur la frappe d'Avivim, cette localité située à 3 kilomètres à l'intérieur des territoires occupés, barricadée à souhait et qui vu partir en fumée le mythe d'invincibilité d'Israël. 

Riposte: leçon du triple Kornet du Hezbollah!
La chaîne de télévision al-Mayadeen a par ailleurs fait part de la fuite des militaires israéliens de leurs casernes, après l’opération militaire d’hier du Mouvement de la Résistance libanaise, en soulignant que les Libanais, présents à la frontière, observent de près la fuite des soldats israéliens.
Certaines sources médiatiques, faisant référence à certaines preuves, ont rapporté la mort du commandant de l’unité nord de l’armée israélienne.
En réaction à l’attaque d’hier du Hezbollah prenant pour cible un véhicule militaire israélien, le secrétaire général adjoint du Hezbollah, Cheikh Naim Qassem, a souligné que l'opération de la Résistance libanaise visant le véhicule militaire israélien dans la colonie d'Avivim, visait à maintenir la dissuasion contre l'ennemi sioniste et à exclure d’autres dangers éventuels, affirmant que le principe de représailles « œil pour œil » était appliqué.
Lors d'un discours prononcé lors de la cérémonie du Hezbollah à l'occasion de la deuxième nuit du mois de Muharram dans la banlieue sud de Beyrouth, Cheikh Qassem a évoqué le rapport de force établi depuis 2006 qu'Israël a tenté maladroitement le 25 août de changer: Israël a voulu en envoyant ses drones au Liban et en frappant les forces du Hezbollah au sud de Damas changer le rapport de force, mais le succès est loin d'être au rendez-vous, a dit Cheikh Naim Ghassem: "Le Hezbollah a voulu préserver son pouvoir de dissuasion et les actuelles règles du jeu et il a réussi. L'opération du 1er septembre était destinée à enrayer la dynamique dangereuse qui risquait de déboucher sur une guerre plus vaste. La Résistance s'est engagée à répondre du tac au tac". 
Qassem ne croit pas si bien dire. 
"Ce qu'a fait le Hezbollah à Avivim est loin d'être une simple riposte. Il s'est agi plutôt d'une "initiative opérationnelle pour définir une équation de guerre à venir. Le Hezbollah ne permettra plus un retour du Liban à l'avant 2006. L'équilibre de la terreur en vigueur depuis 2006 devrait rester en l'état et c'est cela la principale question. L'opération d'Avivim n'est donc qu'un début pour d'autres opérations à venir et ces autres opérations feront en sorte que l'équation finale désarme totalement Israël en faveur du Hezbollah. Une chose sûre : le monde et surtout l'Occident ont bien compris qu'Israël se trouve définitivement en ligne de mire et qu'il est la cible potentielle d'une guerre plurifront", fait remarquer l'analyste Amin Hotheit. 
Source des photos: Tasnim News
Sur les images, on voit des blessés israéliens, et ce alors que le Premier ministre israélien avait prétendu que la frappe du Hezbollah n'avait fait aucun blessé.
Lors de son entretien avec la chaîne télévisée Al-Mayadeen, le général à la retraite de l’armée libanaise a évoqué les objectifs réalisés le 1er septembre par la Résistance : " Ce fit un retour salutaire à l'équation de force déjà en vigueur et la réponse d'Israël était somme tout bien trop faible que ce qui était attendu. Cette réponse qui a consisté à tirer des obus de mortiers et de roquettes contre des terres inhabitées du sud du Liban a prouvé qu'Israël réalise parfaitement son incapacité à contenir une escalade de grande échelle. Les tirs d'Israël n'ont pas pu empêcher le retour du commando du Hezbollah au bercail. Ils n'étaient en fin du compte que destinés à remonter le moral des militaires en parfait désordre. Le front sud-est instable. La Cisjordanie est déjà militarisée et Tel-Aviv ne peut se permettre une guerre sur le front nord, guerre qui pourrait s'avérer fatale. La Résistance a donc imposé sa cible, le lieu de la riposte et son ampleur et Israël a suivi. Rappelons aussi que Nasrallah a tenu ses promesses: cette riposte ou ce début de riposte n'a pas eu lieu à Chebaa, mais le long des frontières libanaises et à l'intérieur d'Israël. Elle a été rapide, puissante puisque les missiles Kornet de la Résistance font partie des missiles de haute précision.
Et l'analyste d'ajouter : 
"Hateho Wolf" est un blindé résistant aux mines et aux explosifs, un bijou des combats de terre, comme dit le concepteur israélien. Mais ce bijou n'existe plus. Avec la capacité de transporter 12 personnes à bord et muni des équipements de reconnaissance, le véhicule est consciemment déployé sur les frontières avec le Liban et justement dans l'objectif de parer aux missiles du Hezbollah. Mais les Kornet de la Résistance ont tout brisé plaçant le Wolfe au même rang que le Merkawa israélien. D'où d'ailleurs le déni du nombre des pertes et des blessés de l’attaque d'Avivim. Le concepteur Raphal devra revoir son carnet de commandes et ses clients au nombre desquels figurent la Géorgie, la Roumanie et la Macédoine. 
Source: Presstv
Trois heures après la fulgurante riposte du Hezbollah visant un blindé avec à son bord 12 militaires, le Premier ministre israélien, qui promettait l’enfer au Liban, quitte à le renvoyer à l’âge de pierre, en est à quémander une trêve. Les missiles tirés par la Résistance n’ont rien raté, signe que Nasrallah ne mentait pas quand il disait le samedi 31 août être en possession de missiles de haute précision. Dans les minutes suivant la frappe, l’armée israélienne s’est livrée à des tirs d’artillerie de spectacle contre des zones occupées sur les frontières libanaises, histoire de rassurer les colons, terrorisés et terrés dans des abris souterrains. Nasrallah a tenu parole, une semaine jour pour jour après la mort de deux de ses combattants au sud de Damas. Ce soir, le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a appelé l’Américain Mike Pompeo et le Français Emmanuel Bonne à agir au plus vite avant que les choses ne deviennent incontrôlables. Du côté de la Résistance, c’est le soulagement.
La riposte du Hezbollah a provoqué la réaction de différentes composantes de l'axe de la Résistance. Les groupes de la Résistance palestinienne ont publié, ce dimanche 1er septembre 2019 au soir, un communiqué dans lequel ils félicitent le Hezbollah libanais pour s’être vengé du régime sioniste, a rapporté l’agence de presse iranienne Fars News.
Fars News a rapporté que le Hamas et le Jihad islamique avaient applaudi à cet acte de bravoure.
Selon la chaîne libanaise Al-Mayadeen, le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré : « La Résistance libanaise est tout à fait en droit de défendre la nation libanaise face aux agresseurs. »
Un membre éminent du Jihad islamique, Abu Mujahid, a quant à lui affirmé : « En dépit de toutes les mesures de précaution du régime sioniste, le Hezbollah a réussi à riposter à ses agressions. »
Le Conseil des oulémas de la Palestine a lui aussi salué l’attaque lancée par les combattants du Hezbollah sur un véhicule militaire du régime sioniste. Ce groupe palestinien a confirmé que « la réponse du Hezbollah témoigne de la capacité libanaise à riposter à toute agression du régime sioniste », a rapporté Al-Mayadeen. 
Yaïr Golan, ancien chef d’état-major adjoint de l’armée du régime israélien, a quant à lui affirmé à ce propos : « Le Hezbollah a tenu ses promesses. »
Cet après-midi, les combattants du Hezbollah « ont détruit un véhicule militaire sur la route de la caserne d’Avivim [dans le nord des territoires palestiniens occupés], tuant ou blessant tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur », a déclaré le mouvement de résistance libanais dans un communiqué diffusé par Al-Mayadeen.
Les médias libanais ont fait part de l’état de panique qui règne désormais chez les habitants des colonies sionistes situées près de la frontière libanaise. Les responsables de l'aéroport international de Tel-Aviv, David Ben Gourion, ont demandé aux pilotes d'avions de ligne israéliens d'éviter de s'en approcher.
Source : Presstv


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.