samedi 15 février 2020

Ciel syrien : 1ère défaite d'Israël? Les Russes bougent enfin !


Vendredi 14 février, le bluffeur Netanyahou a surpris bien du monde en Israël.

Alors que d'habitude, il se vante des frappes lancées par l'armée de l'air sioniste contre la Syrie, frappes à 99% "inutiles", mais qui ces derniers temps, servent surtout à ce que les troupes turques et leurs miliciens perdent moins rapidement du terrain à Idlib, Netanyahou s'est montré bien évasif à commenter le raid aux missiles de la nuit de jeudi à vendredi contre la capitale syrienne Damas : interrogé par la radio Haïfa à ce sujet, il a répondu "Je ne sais pas ce qui s'est passé hier soir. C'est peut-être un coup de l'armée de l'air belge!"

Ciel syrien : 1ère défaite d'Israël? 
À quoi rime cette ridicule réponse? Elle cache un méga fiasco. Selon des sources militaires concordantes, le dernier raid au missile israélien contre Damas s'est avéré une cuisante ratée, et même plus, pour une armée de l'air sioniste qui se plaît depuis quelque temps à se jouer de la vie des civils en prenant pour cible des avions de ligne comme cela fut le cas le vendredi 7 février d'un Airbus 320, et en brouillant les radars de la DCA syrienne à coup de cyberattaques et de brouilleurs électromagnétiques. En effet, 9 des 10 missiles de croisière Delilah, antiradars, israéliens, tirés depuis le Golan occupé ont été interceptés et détruits par les deux batteries de défense aérienne Pantsir-S et Buk, munis de radars qui ont visiblement eu de quoi rendre, cette fois, bien visible les missiles israéliens. Avia.pro, site militaire russe parle d'un coup de maître signé DCA intégrée Syrie-Russie. Vidéo
Au fait, la Russie semble avoir tenu sa promesse, exprimée sous forme de trois mises en garde, la semaine dernière, à l'adresse du régime israélien: Poutine avait promis une riposte à Israël qui a osé briser l'accord aérien avec la Russie en Syrie, de mettre en péril la vie des civils à bord des avions de ligne et d'avoir cherché à refaire le coup de l'Il-20 abattu en 2018 au large de Lattaquié, causant la mort de 15 officiers russes. 
Selon Avia.pro, l'ampleur de l'échec des missiles Delilah pour ce raid du 14 février qui a provoqué aussitôt la riposte vaste de la DCA syrienne et un intense combat de 10 minutes qui s'est étendu depuis le ciel de l'aéroport de Damas, aux localités de l'ouest d'al-Zamir et de l'est de Qodsiya al-Asad, non loin de l'autoroute Damas-Beyrouth. Ces missiles qui visaient l'aéroport de Kiswa ont donc raté leur cible, 9 ayant été abattus sur 10. Les batteries de missiles antimissiles syriens sont allées encore plus loin, car ils ont réussi à repousser non seulement des missiles Delilah, mais encore les drones et les avions sionistes sur l'axe Jebal al-Cheikh (Golan occupé) jusqu'aux frontières libanaises. Il semblerait que la DCA de la Résistance ait agi de manière coordonnée avec celle de la Syrie pour repousser cette attaque comme l'avait promis Moscou. 
"La nette amélioration de la performance des batteries de missiles antimissiles syriens prouve une chose: un changement de fréquence des radars syriens qui aurait distrait des missiles israéliens. Ce changement de fréquence a surtout contourné la production de brouillage électronique par les missiles, les rendant totalement inefficaces. Les données liées aux engins israéliens auraient été quant à elles, transmises par le S-400 russe", suggère un spécialiste interrogé par Avia.pro.
Et le spécialiste d'ajouter : L’obstination israélienne à sauver la tête de la Turquie à Idlib, risque de lui coûter excessivement cher puisqu'il n'est plus exclu que la prochaine attaque israélienne contre la Syrie soit soldée par la destruction de ses chasseurs vu que les contre-missiles syriens pourraient franchir un palier et s'en prendre directement aux appareils sionistes. Jeudi, le régime israélien s'est trouvé heurté de plein fouet à une surprise de taille, un groupe de ses drones ont fui Naqoura au sud du Liban, pris pour cible d'une contre-attaque de l'armée libanaise et du Hezbollah : la DCA du Hezbollah a-t-elle intégré celle de la Syrie? Possible. Les données des S-400 russes arrivent bien trop vite au sud du Liban ces temps-ci. 
France sioniste: raids conjoints Franco-Israéliens ?
Depuis que la guerre à Idlib est entrée dans sa dernière phase, la France d’Emmanuel(le) Macronavirus s’y est activée afin d’empêcher  l’État syrien de retrouver sa pleine souveraineté.
Ainsi, tout en enterrant la hache de guerre « méditerranéenne et gazière » avec Ankara, la France a envoyé le porte-avions Charles de Gaule au large de la cote syrienne pour participer aux frappes anti-syriennes et anti-russe, OTAN oblige.
Or cette guerre en catimini que mène la France contre la Syrie et l’axe de la résistance s’étend peu à peu sans que les Français en aient la moindre idée, leur président ayant fait passer les intérêts suprêmes de Tel-Aviv/Washington avant toute autre considération nationale que ce soit ! Au fait, certaines sources militaires russes ont confirmé déjà une première participation directe du porte-avions Charles de Gaule aux tirs de missiles visant le 6 février la capitale et ses environs. Mais la France macro-sioniste ne semble pas vouloir en rester là. 
Syrie: raids conjoints France-Israël?
Miracle : Le porte-avions Charles-de-Gaulle
a pu couvrir, sans trop de pannes, la distance
entre la France et Israël
Le journal israélien Times of Israël a fait état dans son édition du 13 février des exercices conjoints aériens Israël-France impliquant les pilotes français des chasseurs qui se trouvent à bord du porte-avions. « Un exercice dans le ciel du sud d’Israël qui a compris un combat simulé à trois contre trois, avec des pilotes israéliens des F-16 et les pilotes français pilotant des Rafale et ce, depuis le porte-avions Charles de Gaule accosté à Eliat, affirme le journal qui ajoute : “Les pilotes de chasse français se sont entraînés aux côtés de l’armée de l’air israélienne dans le cadre d’un exercice conjoint axé sur les combats air-air, a déclaré l’armée dans un exercice qui a permis aux pilotes de s’entraîner à la coordination avec les forces étrangères - et d’exercer leur anglais”.
 Times of Israel qui confirme la participation de trois avions français dans cette manœuvre dit, citant des sources militaires israéliennes, que ce type d’exercice conjoint, “permettent aux pilotes israéliens d’apprendre des tactiques et des techniques d’autres forces aériennes et d’apprendre à travailler avec des pilotes et des avions inconnus, ce qui pourrait aider Israël à l’avenir”.
Mais quel genre d’opération à venir ? Le 23 décembre, Paris a très clairement apporté son soutien aux raids israéliens contre Damas, affirmant qu’il s’estimait lié par la sécurité d’Israël ». Les exercices aériens menés par son armée de l’air avec Israël prouvent une nouvelle fois de quel côté la fiotte Micron se tient : du côté de ses maîtres qui l’ont placé là, les Rothschilds. Reste que ce changement de cap risque de coûter trop cher à Paris qui se met en face de la Russie, mais aussi de l’axe de la Résistance. 
Source : IRIB

Des F-16 israéliens ont tenté de tromper les S-300 syriens, mais se sont heurtés à deux Su-35 russes
Des chasseurs russes ont intercepté des avions israéliens, essayant de tromper le S-300 syrien.
Il y a un peu plus d'un jour, des F-16 israéliens ont tenté de frapper à la périphérie de la capitale syrienne, tirant au moins 10 missiles de croisière Delilah sur le territoire syrien. Néanmoins, il s'est avéré qu'au moins deux avions de combat israéliens ont tenté de tromper les systèmes de défense aérienne S-300 en entrant dans l'espace aérien syrien depuis la Jordanie, cependant, des chasseurs israéliens ont été piégés - des Su-35 russes ont immédiatement été envoyés à leur rencontre, ce qui a forcé l'armée de l'air israélienne à battre en retraite.



Wait for it

And no context needed


Situation over for now
The main focus was against Damascus int. Airport (more info to be shared)

2 Russian jets are currently over south Syria


Comme il ressort des informations fournies par le compte Twitter de Syrian MC, des avions de combat russes se trouvaient au-dessus du sud de la Syrie, ce qui, vraisemblablement, indique l'interception d'avions militaires israéliens. Par ailleurs, les informations à ce sujet sont également confirmées par le compte «Twitter» «Sentry Syria», qui surveille la situation dans le ciel au-dessus de la Syrie.

2:14: مطار حميميم - الآن طائرة حربي روسي تحلق باتجاه جنوب شرق

Il convient de préciser qu'il n'y a pas de commentaires officiels sur cette question de la part de la Syrie et de la Russie, cependant, lors d'une interview avec des journalistes hier, Netanyahou a refusé de manière inattendue de commenter les attaques israéliennes sur le territoire syrien, craignant apparemment que des faits désagréables puissent émerger.
Source : http://avia-pro.fr/news/izrailskie-f-16-pytalis-obmanut-siryiskie-s-300-no-narvalis-na-dva-rossiyskih-su-35
VOIR AUSSI :
Syrie. La Russie déploie ses bombardiers stratégiques pour contrer la Turquie et les USA
 

1 commentaire:

  1. L'armée de la France c'est la honte du pays. Des généraux aux ordres d'un freluquet pauvre France. Vivement la victoire du peuple contre cette oligarchie criminelle. Une épuration sera plus que nécessaire.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.