mardi 19 février 2019

Il y a 7 ans/ Un voyou à la tête de la Tunisie


L’émir du Qatar et le Premier ministre turc semblent avoir fait un enfant ensemble : il s’appelle Moncef Marzouki et est président de la Tunisie. M. Marzouki avait déjà accueilli, en février dernier, un sommet des « Amis de la Syrie » où s’étaient pressés les aspirant-ingérant et agresseurs du monde entier, américains, britanniques, français, turcs, qataris, saoudiens, sans oublier les pantins du CNS.
Et ce mardi 24 avril (2012) il vient de se distinguer à nouveau en sommant Bachar al-Assad de quitter dans l’instant le pouvoir, et de façon assez directe, qu’on en juge plutôt :
« Tu partiras d’une manière ou d’une autre. Tu partiras mort ou tu partiras vivant, et c’est mieux pour toi et ta famille de partir vivants ». Cette dialectique qu’on croirait empruntée à un capo mafieux ou à un de ses hommes de main  filmé par Scorcese ou Coppola, celui qui est pourtant un chef d’Etat l’a étalée dans un entretien accordé au quotidien Al-Hayat. Poursuivant dans cette veine « western », Moncef Marzouki dit encore : " Si tu as décidé de partir mort, cela veut dire que tu auras causé la mort de dizaines de milliers d’innocents. Assez d’effusion de sang !" .
La Tunisie en danger de qatarisation
On remarquera d’abord que Marzouki bat l’OSDH sur le terrain de l’inflation statistique. Et puis on se posera la question de savoir quelle mouche islamiste dure a piqué le président tunisien. A vrai dire les mouches peuvent venir du Qatar, infatigable et généreux trésorier de toutes les subversions sunnites radicales à travers le monde arabe. Doha s’est fait la main sur la Libye, et essaye de pousser ses pions partout dans l’arc arabo-musulman. Via les Frères musulmans l’émirat-scélérat dispose d’une influence très disproportionnée par rapport à son équation démographique et territoriale. Mais la « mouche » peut être autochtone : on sait que ce sont les islamistes locaux, les hommes de l’Ennahda, qui ont raflé la mise électorale en Tunisie en capitalisant sur le despotisme, la corruption et les injustices sociales de l’ami de l’Occident, Ben Ali [1]. Et depuis, fort de leurs succès et de leur position ultra-dominante à l’assemblée constituante, les islamistes s’efforcent de mettre la très occidentalisée Tunisie à l’heure de Ryad, plus encore que de La Mecque.
Et M. Marzouki, qui s’était bâti, du temps de Ben Ali, une image d’opposant laïc et démocratique, s’est adapté aux temps nouveaux, au point de se faire élire président de la République tunisienne avec l’appui officiel d’Ennahda. Du coup, il semble avoir adopté la vision du monde arabo-musulman d’Erdogan et de l’émir Hamad, et rivalise désormais d’agressivité et d’hostilité à l’égard de la Syrie, pourtant restée laïque, elle. Le voisin libyen étant déjà gouverné – pour le moment  par d’autres obligés du Qatar (et de l’OTAN), l’Égypte étant sous pression islamo-salafiste, il y a de quoi s’inquiéter pour la stabilité et les libertés des habitants de la région.
La démocratisation semble avoir accouché en Tunisie d’une qatarisation des esprits, ou des élites politiques. Les Tunisiens se laisseront-ils acheter comme apparemment leur président ? Dans l’immédiat, il faut espérer qu’un mouvement citoyen se constitue pour rappeler à ces messieurs et l’ex-laïc de gauche Marzouki que la Tunisie est certes en terre d’Islam, mais que le père de la nation, Bourguiba, était plus proche de Kemal Ataturk que du Mahdi.
A noter que certains Tunisiens ne se sont pas contentés de mots, même menaçants : ils sont allés carrément combattre en Syrie avec les insurgés [2]. Cinq d’entre eux viennent d’être tués par l’armée syrienne à Idleb, et trois autres arrêtés (avant le 22 avril). Ces Tunisiens étaient venus en Syrie pour « aider le peuple syrien et le secourir » selon leur page Facebook.
1- Abdul-Hadi al-Kadiri ;
2- Walid Hilal ;
3- Hussein Fares ;
4- Bassam al-al-Jray ;
5- Boulbabah Boukach (un entraineur de kung fu et celui qu’on voit dans la vidéo).
Les trois Tunisiens arrêtés  sont :
1- Wahid Fadhil Benkardan;
2- Boubaker Bou Battan ;
« Et un autre frère de Tunis » dont on ne donne pas le nom.
On voit que les « brigades internationales djihadistes » recrutent à travers tous les pays à direction plus ou moins islamiste, au point de constituer une part de plus en plus importante de l’opposition armée « syrienne ». Mais les « Amis de la Syrie » genre Juppé, Clinton ou Erdogan ne s’arrêtent pas à ce genre de détails. Après tout, Moncef Marzouki a dit tout haut, et brutalement, ce qu’ils pensent de moins en moins bas. Et les cinq « martyrs » d’Idleb ont fait ce qu’ils ne peuvent faire eux-mêmes…
Par Louis Denghien, le 24 avril 2012
Commentaires d’Hannibal GENSÉRIC
[1] Sous Ben Ali, il y avait une seule famille mafieuse, celle de sa femme, Leïla Trabelsi. Les Trabelsi ont considéré que tout ce qui existe en Tunisie leur appartient de facto. Depuis le coup d’état appelé par l’Occident « Printemps Arabe », une horde de mafieux encore plus voraces et sanguinaire s’est approprié tout ce qui a une valeur en Tunisie. C’est la même horde mafieuse qui s’est approprié toutes les richesses d’Arabie, du Qatar, du Koweït, des EAU, d’Oman, etc. On les appelle les Frères Musulmans. C’est une mafia internationale, amie de l’Occident et d’Israël. Les malfrats et les assassins que Ben Ali a mis en prison ont tous été libérés lors de la « révolution de couleur » qua été le « Printemps Arabe ». Les chefs mafieux islamistes sont devenus milliardaires du jour au lendemain : ce sont aujourd’hui les oligarques du Tunistan. On avait UNE famille mafieuse sous Ben Ali, on en a des dizaines aujourd’hui.
VOIR AUSSI :

-  TUNISTAN. Le Mossad recrute de hauts responsables politiques et économiques


5 commentaires:

  1. Je respecte ce blog malgré que l'attitude de ce hannibal envers la tunisie est étrange il vit la nostalgie d un régime autoritaire il a un problème avec les islamistes certes mais publier des mensonges est grave et surtout cette compagne contre marzouki me laisse dire que ce hannibal fait partie jawka médiatique ce qui me laisse conclure qu'il ne peut être qu un ZELM

    RépondreSupprimer
  2. Du temps de Ben Ali, il y avait un pays qui fonctionnait correctement. Depuis sa chute, provoquée par une coalition USA+Europe+Israël pour le remplcer par les harkis islamistes, la Tunisie est devenue une poubelle à ciel ouvert. Sous Ben Ali, il y avait UNE famille de voleurs : les Trabelsi. Depuis sa chute, les familles des ex taulards islamistes sont devenues des oligarques. Les Trabelsi ont été remplacés par des dizaines de familles de voleurs qui ont mis le pays en coupe réglée. D'où une inflation galopante, chômage, saleté partout, sans parler de la Tunisie devenue championne du monde d'exportation de terroristes islamistes et de putes halal, appelées djihadistes du sexe.etc...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne defend pas les islamistes mais votre discours confirme ma position envers vous ... je trouve une contradiction énorme entre votre position et votre vision de la situation en Tunisie et ce que vous publiez sur votre blog des renseignements trop important concernant les complots contre nos pays arabes et notre peuple commandé par un groupe que vous ne cessez pas de le dévoiler à un grand échelle amis il parait que votre idéologie l'emporte sur vos écritures et vous perdre l’objectivité envers vos lecteurs

      Supprimer
  3. Je crois bien que vous avez un grand problème avec la Turquie et mr Recep Tayyip Erdogan.

    Vous devriez un peux apprendre l histoire des turk leur contribution a l humanité et a l islam.

    Une Turquie uneperial forte je dis bien uneperial ça sera très bon pour l humanité.

    Je sais que vous êtes pro Poutine.

    Croyez vous que Poutine aime vraiment Assad,je crois pas.

    Autrement on l aurais su .

    La Russie n a même pas les couille d attaqué les avions israéliens qui detruise la Syrie par des bombardement perpétuelle.

    İci dans cette région il y aura uniquement les turk qui feront leur loi qui connais mieux que les turk cette région du monde qui sont présents plus 1400 ans.

    Apprenez un peux l histoire des turk.

    Lénine ils disaient que derrière chaque russes on pouvez trouvé un turk ethniquement.

    Moi je suis un TURK kuman kipcak
    Je vous conseille de recherchée c est turk la.

    Et la peut-être vous comprendrez beaucoup de choses.

    Ils est inutile vôtre racismes contre les turk.

    Les rapports avec l émir du quatar ne date pas d hier c est depuis l empire ottoman qui sont resté fidèle au turk...

    On a appris au monde le système étatique basé sûr la méritocratie et non sûr l ethnicité où religieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. TURQUIE. Comment Poutine a fait "échec et mat" au coup d'état d'Obama
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2016/07/turquie-poutine-fait-echec-et-mat-au.html
      Turquie. Arrestation des 2 pilotes de la CIA qui ont abattu le SU24 russe et qui ont voulu abattre l'avion d'Erdogan
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2016/07/turquie-arrestation-des-2-pilotes-de-la.html
      Coup d'état en Turquie. Poutine a sauvé la vie à Erdogan !
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2016/07/coup-detat-en-turquie-poutine-sauve-la.html

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.