vendredi 24 avril 2020

USA. L.A. Times : « Il est temps de démembrer les États-Unis »,

Dans un article analytique qui paraît dans le quotidien The Los Angeles Times, le journaliste, Steve Lopez, a souligné que l'apparition du virus Covid-19 aux États-Unis montrait que le temps était venu pour que ce pays soit démembré.  Le quotidien américain The Los Angeles Times a examiné dans un article publié le 22 avril les effets de pandémie de Covid-19 sur les États-Unis, estimant que les divisions s’étaient multipliées dans la société américaine et qu’il vaudrait mieux que ce pays soit démembré.

Les manifestants de ReOpenNC appellent le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper, à assouplir les restrictions COVID-19 en raison de problèmes économiques à Raleigh, en Caroline du Nord.© L.A. Times/Archives
Les manifestants de ReOpenNC appellent le gouverneur de Caroline du Nord, Roy Cooper, à assouplir les restrictions COVID-19 en raison de problèmes économiques à Raleigh
En allusion aux rapports contradictoires diffusés par diverses chaînes d’info américaines sur le coronavirus, l’auteur de l’article a écrit : « Nous sommes désespérément impuissants et irrévocablement divisés. Il est temps de cesser de parler de se rassembler mais plutôt de recourir à une action rationnelle », lit-on dans le journal.
Il y a environ 30 ans, l'URSS s'est attaquée à ses différences régionales irréconciliables et s'est disloquée en se divisant en 15 républiques indépendantes. Pourquoi ne pouvons-nous pas le faire ici? Tous ceux qui aiment l’homme qui dirige actuellement les États-Unis d’Amérique deviendraient résidents du Royaume de Mar-a-Lago. Bonne chance à tous.
« Si cela semble délirant, c'est peut-être le cas. J’ai peut-être un cas de fièvre  et ça me ronge le cerveau. Mais les dernières cinq semaines dans lesquelles nous sommes, semblent être une éternité », écrit l’auteur de l’article, en ajoutant : « Oh, combien j’aspire aux jours où je pouvais me promener librement et me concentrer sur des nouvelles plus positives que le coronavirus ».
Une minute, vous regardez des scientifiques avertir que nous paierons de notre vie si nous revenons à la normale avant que les tests et le traçage ne soient en place. La minute suivante, vous regardez le président Trump encourager les gens pour avoir réclamé le retour de leur droit donné par Dieu de manger dans la maison des gaufres et infecter ensuite tout le monde autour d'eux », a-t-il retranché.
Aux yeux de l’auteur, depuis ces 250 ans durant lesquels les États-Unis ont été mis sur pied, la société américaine n’a jamais été aussi désintégrée.
« Nous nous détestons… J’en ai la preuve. Nous pourrions le faire à la manière de l'URSS et nous diviser en 15 pays autonomes », a-t-il dit. Et de rajouter : « Mais la scission en deux semble un peu plus facile à réaliser, d’autant plus que le président lui-même exprime un mépris si profond pour les États bleus. Le Royaume de Mar-a-Lago inclurait à coup sûr les États qui courent maintenant pour rouvrir leurs portes malgré les risques qui ont été clairement définis les uns après les autres par les autorités médicales; Texas, Tennessee, Géorgie, Caroline du Sud et Floride ».
The Los Angeles Times a ensuite évoqué les nombreux problèmes que les États-Unis ont oubliés alors que la pandémie fait rage : « Nous sommes face à une crise de logement que nous avons oubliée ; un nombre épique de sans-abri et une grande richesse à côté d'une pauvreté qui ne cesse de s’aggraver. Le budget du L.A. Unified School District est plein de trous. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, dit qu'il y aura des congés et encore moins de services de base qu'il a promis ».
Selon le bilan le plus récent, les décès de coronavirus aux États-Unis ont dépassé les 48000 alors que le nombre de vies perdues en avril augmente en moyenne de 2000 par jour. Depuis fin mars, les États-Unis sont le pays recensant le plus de cas infectés. Avec plus d'un quart des cas officiellement déclarés au total dans le monde, ils risquent de devenir le nouvel épicentre de la pandémie, devant l'Europe qui enregistre quant à elle plus de 850000 cas, selon un comptage de l'AFP.
Les établissements de santé américains disposent de moins de lits par habitants que les autres pays touchés par la Covid-19.
Lits, ventilateurs, masques… pourraient venir à manquer dans les hôpitaux américains frappés par la Covid-19, si bien que les médecins s’inquiètent d’avoir, un jour, peut-être à choisir quels malades traiter. Les hôpitaux du pays sont également troublés par les directives gouvernementales.
La pénurie de matériel médical et de personnel médical dans les hôpitaux américains pour lutter contre la maladie a également incité un groupe de musulmans à se mobiliser pour fournir des masques et des vêtements médicaux de protection au personnel des centres de soin.
Trump recommande une injection de désinfectant contre le Coronavirus
Le président américain Donald Trump a été critiqué par la communauté médicale après avoir suggéré de mener des recherches pour savoir si le coronavirus pouvait être traité par injection de désinfectant dans le corps.
Il semble également avoir proposé d'irradier le corps des patients avec de la lumière UV.
Les désinfectants sont des substances dangereuses et peuvent être toxiques s'ils sont ingérés.
Même une exposition externe peut être dangereuse pour la peau, les yeux et le système respiratoire.

Qu'a dit le président Trump ?

Lors de la réunion d'information du groupe de travail de la Maison Blanche sur le coronavirus, jeudi, un fonctionnaire a présenté les résultats des recherches du gouvernement américain qui indiquent que le coronavirus semble s'affaiblir plus rapidement lorsqu'il est exposé à la lumière du soleil et à la chaleur.
L'étude a également montré que l'eau de javel pouvait tuer le virus dans la salive ou les fluides respiratoires en cinq minutes et que l'alcool isopropylique pouvait le tuer encore plus rapidement.
William Bryan, chef par intérim de la direction des sciences et des technologies du ministère américain de la Sécurité intérieure, a présenté les résultats lors de la conférence de presse.
Tout en notant que la recherche doit être traitée avec prudence, M. Trump a suggéré plus de recherches dans ce domaine.
"Donc, supposons que nous frappions le corps avec une lumière énorme - qu'il s'agisse d'ultraviolets ou simplement d'une lumière très puissante", a déclaré le président, se tournant vers le Dr Deborah Birx, coordinatrice de la réponse au coronavirus à la Maison Blanche, "et je pense que vous avez dit que cela n'a pas été vérifié mais que vous allez le tester.
"Et puis j'ai dit, en supposant que vous ameniez la lumière à l'intérieur du corps, ce que vous pouvez faire soit à travers la peau, soit d'une autre manière. Et je pense que vous avez dit que vous alliez tester cela aussi. Cela semble intéressant", a poursuivi le président.
"Et puis je vois le désinfectant l'assommer en une minute. Une minute. Et y a-t-il un moyen de faire quelque chose comme ça, par injection à l'intérieur ou presque un nettoyage?"

"Donc, il serait intéressant de vérifier ça"

M. Trump a continué : "je ne suis pas médecin. Mais je suis comme une personne qui sait ce qu'il faut savoir."
Il se tourna à nouveau vers le Dr Birx et lui demanda si elle avait déjà entendu parler de l'utilisation de "la chaleur et de la lumière" pour traiter les coronavirus.
"Pas comme traitement", a répondu le Dr Birx.
"Je veux dire, certainement, la fièvre est une bonne chose. Quand vous avez de la fièvre, cela aide votre corps à réagir. Mais je n'ai pas vu la chaleur ou la lumière".
"Je pense que c'est une bonne chose à examiner", a dit M. Trump.

Quelle a été la réaction aux commentaires de M. Trump ?

Les médecins ont prévenu que l'idée du président pourrait avoir des résultats fatals.
Le Dr Vin Gupta, pneumologue, a déclaré à NBC News : "cette notion d'injection ou d'ingestion de tout type de produit nettoyant dans le corps est irresponsable et dangereuse. C'est une méthode courante que les gens utilisent quand ils veulent se suicider."
Kashif Mahmood, un médecin de Charleston, en Virginie occidentale, a tweeté : "en tant que médecin, je ne peux pas recommander d'injecter du désinfectant dans les poumons ou d'utiliser les rayons UV à l'intérieur du corps pour traiter le Covid-19.
Hannibal GENSERIC

15 commentaires:

  1. Gargarisme à l'eau de Javel, Inhalations à l'eucalyptus, genévrier, etc.. Ce sont là de très bon "remèdes de grand-mère" qui ont largement fait leurs preuves dans les maladies rhynopharingées. Vladimir Poutine rappelle lui régulièrement l'intérêt de l'ail, des bains froid suivi du sauna, ou là aussi nous trouvons les vapeurs d'herbes et de feuilles diverses. Les suédois, finlandais, polonais russes,reproduisent toujours ces traditions séculaires, ce n'est pas sans raisons. Les pays plus au sud ont leurs thermes les principes sont toujours les mêmes.
    Idem pour le soleil ou l'on voit partout dans les pays nordiques les gens prendre les premiers soleils du printemps, à St Petersbourg au bord de la Neva, à Moscou au bord de la Moskova et sur toutes les plages du sud dès les premiers rayons de soleil. Les malades de tuberculose n' étaient t'ils pas envoyés en sanatoriums ? Ces hommes ne sont donc pas si fous qu'on voudrait bien nous le faire croire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait d accord
      Mais la foule préfèrent jouer le jouer mesquin de la presse malade Et se moquer des gens qui ont raison Et d expriment simplement

      Supprimer
    2. Comme l'a dit Loukachenko?
      Buvez beaucoup de vodka!

      Supprimer
  2. Ne traite t'on pas aussi le psoriasis avec les U.V.?...

    RépondreSupprimer
  3. Il est dommage que cet article ne soit qu'un grand fourre tout ou l'on retrouve successivement traités les divergences politiques profondes entre la côte Ouest, les États du Golfe du Mexique, la côte Est et le Middle West.
    Nous passons ensuite au problèmes sociaux, économiques et structurels, pour finir par les avis de Trump sur les traitements. Un catalogue Manufrance (à charge) des maux de l'Amérique à mettre sur le dos de Trump.. La méthode est assez pathétique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. GB. Voici la meilleure description de Trump
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/04/gb-voici-la-meilleure-description-de.html
      Quand le blanchisseur Trump lavait le fric sale toujours plus blanc…
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2019/08/quand-le-blanchisseur-trump-lavait-le.html
      Donald Drumpf : un Juif Illuminati
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2020/02/donald-drumpf-un-juif-illuminati.html

      Supprimer
    2. Cela est vrai Que Trump est de la partie Et Que c est un juif plutot nazi Que marchand de tapis
      Mais ne nous trompons ils sont ensemble , le banquier Roi a ses deux marionnettes talmudistes droite et gauche en fonction de l opinion Et Surtout De la situation économique . Trumpf est un menteur professionnel et bien Sur un gangster qui devrait être en supermax Avec Tous ses complices sionistes

      Supprimer
  4. trump , M O N A M O U R ......$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$

    RépondreSupprimer
  5. Pour éradiquer plus rapidement le corona-virus , il eut été préférable de laisser la population s'exposer , nue , recto/verso , à la grande lumière bienfaitrice du soleil , plutôt que au contraire l'obliger à se morfondre dans l'ombre délétère des logements .

    RépondreSupprimer
  6. Il n'est pas surprenant qu'un journal de la Californie préconise de diviser les USA, vu que cet Etat fédéral est pour l'indépendance. Trump n'est pas plus fou que certains dirigeants ou financiers pour ne pas parler de certains chercheurs (Chinois).

    RépondreSupprimer
  7. surtout pas se gargariser avec l eau de javel

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Inde ils se soignent depuis des millénaires avec De l'urine de vache en la buvant

      Supprimer
    2. L’OMS appelle les Arabes à cesser de boire "l’urine de Chameau" :
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2015/06/loms-appelle-les-arabes-cesser-de-boire.html
      Il est beau, le pipi de chameau :
      https://numidia-liberum.blogspot.com/2013/04/dans-le-chameau-tout-est-beau.html

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.