mercredi 8 avril 2020

La Russie est le pays qui réagit le mieux au monde face au Coronavirus

Le pays le plus étendu du monde s’en sort étonnamment bien quant à survivre à la guerre mondiale contre le Coronavirus. Ces bons résultats sont largement imputables aux mesures proactives adoptées par la Russie prenant le COVID-19 très au sérieux, en usant de fermeture de frontières, ainsi que l’imposition prochaine de ce que l’on peut décrire comme un « confinement allégé ».

Avant d’atteindre le virage
La guerre mondiale contre le Coronavirus a pris d’assaut la planète, et est bien partie pour semer le chaos dans le monde, mais un pays a pour l’instant réussi à échapper aux conséquences socio-économiques désastreuses du COVID-19.
 La Russie s’en sort étonnamment bien face à cette crise ; ces bons résultats sont largement imputables aux mesures proactives, adoptées tout en prenant cette pandémie très au sérieux. La Russie a été l’un des premiers pays à restreindre l’entrée sur son sol des citoyens chinois, comme expliqué par le même auteur dans son article du mois dernier sous le titre : « La Russie interdit l’entrée sur son sol à la majorité des Chinois : ‘pur racisme’ ou ‘réaction préventive ?’« , et c’était également le premier pays du monde à en faire autant vis-à-vis des Iraniens, qui subissent actuellement l’une des pires flambées de l’épidémie. Ces mesures ont pu apparaître comme controversées à certains observateurs au moment où elles ont été adoptées, mais sont avec le recul justifiées comme essentielles dans la réussite de la Russie, à en croire le chef du bureau de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) sur place. 
Les politiques proactives adoptées par Poutine
En début de semaine, le président Poutine avait fortement recommandé à sa population d’exercer la plus grande prudence quant à ce virus mortel. Selon le site officiel du Kremlin, il a annoncé ce qui suit :
Je m’adresse à l’ensemble de nos citoyens. Ne comptons pas sur la chance, comme nous avons souvent tendance à le faire en Russie. Ne pensons pas, comme nous le faisons souvent, que cela ne peut pas nous arriver. Cela peut arriver à chacun. Et nous verrons alors se produire en Russie ce qui est en train d’arriver dans de nombreux pays occidentaux, en Europe et par-delà l’océan. Nous devons strictement nous en tenir à l’ensemble des recommandations. Nous devons nous protéger nous-mêmes, nos familles ainsi que nos amis, et nous devons adopter une approche disciplinée et responsable. Faites-moi confiance : la meilleure chose à faire en ce moment est de rester chez vous.
Il a également dévoilé un ensemble de mesures de soutien socio-économique généreuses, résumées par RBTH dans la liste qui suit :
  1. Congés payés à l’échelle nationale, commençant la semaine du 28 mars
  2. Le scrutin sur la révision de la constitution, initialement prévu le 22 avril, a été reporté à une date à définir
  3. Toutes les prestations sociales seront prolongées automatiquement sans justification
  4. Chaque famille éligible aux allocations de maternité recevra 5000 roubles supplémentaires (un peu plus de 50€) par mois pour chaque enfant âgé de moins de trois ans, au cours du trimestre débutant en avril 2020
  5. Aucun employé en congé maladie ne pourra voir sa fiche de paye descendre sous le salaire minimum – cette décision est valable jusqu’à la fin 2020
  6. La nouvelle allocation chômage maximale sera élevée à 12.130 roubles (environ 150€)
  7. L’ensemble des échéances d’emprunts et de crédits seront gelés pour les emprunteurs apportant la preuve d’une baisse de plus de 30 % de leur capacité à rembourser (perte en volume d’affaire, problèmes de salaire, etc)
  8. Pour les entreprises souffrant du fait de l’épidémie du COVID-19, les nouvelles mesures sont les suivantes :
    • Pour les PME : les échéances de règlement des taxes – hormis la TVA – sont repoussées de six mois.
    • Micro-entreprises : les cotisations aux assurances seront également repoussées de six mois.
  9. Les remboursements d’emprunts sont reportés de six mois pour l’ensemble des PME
  10. Des mesures supplémentaires pour renforcer les petites entreprises restent à annoncer
  11. Un moratoire de six mois est prononcé pour les déclarations de faillite des entreprises opérant dans les régions les plus touchées par l’épidémie
  12. La taxe sur les dividendes est augmentée de 15 % si l’argent quitte le pays – cette mesure est prononcée sans limite de temps
  13. Les rendements de tous les investissements personnels, y compris les dépôts bancaires et les actions dépassant la somme totale d’1 million de roubles (autour de 11.000€) seront taxés à 13 % – cette mesure est annoncée sans limite de temps.
Cette politique est d’autant plus impressionnante si l’on considère la chute du prix du pétrole qui a également eu un impact assez dur sur le rouble. Concernant le prix du pétrole, le même auteur avait publié un article sous le titre « Le rejet par la Russie de l’OPEP+ : résultat de froids calculs géostratégiques«  ; concernant la baisse du rouble, Russia Today l’a exposé dans un article la semaine dernière sous le titre dramatique : « Alors que les marchés paniquent, le rouble russe est la monnaie évoluant LE PLUS MAL AU MONDE en 2020« . Clairement, Poutine met les gens au-dessus de toute autre considération, chose que l’ensemble des pays devraient faire durant cette crise mondiale.
Mesures supplémentaires
Mais ce n’est pas tout, car la Russie en fait encore plus pour s’assurer que son peuple va rester aussi protégé que possible au cours de la guerre mondiale contre le Coronavirus. Toutes les entrées sur le territoire ont été faites sous obligation de mise en quarantaine de deux semaines, jusqu’à la décision de cette semaine de suspendre purement et simplement tous les vols en provenance et à destination des pays étrangers, sauf pour les Russes rentrant de l’étranger. À en croire RT, le gouvernement met en œuvre des procédés de reconnaissance faciale pour mettre en application sa politique d’auto-quarantaine pour l’ensemble des entrées sur le territoire. Reuters quant à elle signale que les autorités russes utilisent les téléphones mobiles pour suivre les déplacements des personnes présentant le risque d’être infectées par le coronavirus.
En outre, le gouvernement russe a adopté des amendements punissant ceux qui violeraient les quarantaines d’une amende pouvant aller jusque 300.000 roubles (environ 3.500 €). Dans le même temps, Sergei Sobyanin, maire de Moscou et premier président adjoint du groupe de réponse du gouvernement russe face au coronavirus, a proposé que tous les citoyens seniors âgés de plus de 65 ans résidant dans les villes de plus d’un million d’habitants devaient être placés en quarantaine, et a également affirmé que tous les magasins de la capitale, hors alimentation et pharmacies, devaient être fermés jusqu’au 5 avril, l’infection au coronavirus n’ayant pas encore atteint son pic.
Au vu du sérieux de la situation, ceux qui répandent des fake news sur le sujet subiront une amende pouvant aller jusque 3.000.000 roubles (environ 35.000€), et le gouvernement russe exige que les plateformes médias suppriment ces contenus ; TASS indique que « Facebook a accepté d’effacer les fausses informations estimées socialement importantes et minant l’ordre et la sécurité publics ». On ne sait pas si les fausses informations en question sont apparentées aux hypothèses très répandues dans la communauté des médias alternatifs selon lesquelles le virus a été fabriqué par l’homme, mais cette théorie est battue en brèche par les recherches menées par un spécialiste des maladies infectieuses affilié au ministère russe de la santé, qui a décodé le génome du nouveau coronavirus, et établi que le virus mortel n’a pas été créé dans un laboratoire.
Conclusions
Le gouvernement russe met en œuvre tout ce qui est en son pouvoir, de manière proactive, pour éviter que son peuple n’ait à souffrir des conséquences socio-économiques de la guerre mondiale contre le coronavirus, et à ce stade, on peut affirmer objectivement que l’État est bien au-dessus des autres, sauf la Chine, à cet égard. Le président Poutine et son équipe sont en première ligne, rassurent les Russes en prenant des actions concrètes destinées à enrayer les effets du virus, et méritent donc d’être applaudis : ils montrent au monde quelle est la bonne manière de répondre à cette crise mondiale. Rien de ceci ne garantit que la Russie sera épargnée par les ravages du COVID-19, mais elle en fait plus en pratique que tout autre pays pour s’assurer que tout est aussi prêt que possible pour contrer la guerre mondiale contre le coronavirus. Elle pourrait se retrouver dans une position des plus enviables sur la scène mondiale une fois que l’ordre mondial du COVID sera rétabli.
Andrew Korybko est un analyste politique américain, établi à Moscou, spécialisé dans les relations entre la stratégie étasunienne en Afrique et en Eurasie, les nouvelles Routes de la soie chinoises, et la Guerre hybride.
Source :Russia Is Responding Better Than Everyone Else to World War C

Via le Saker Francophone


2 commentaires:

  1. Je Putin comme president de la France et a VIE.
    que les macronistes ,les meloconistes, les ripoux et les penistes
    soient jetes dehors

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.