mardi 28 avril 2020

RACKET. Israël peut demander 2 fois 3,8 milliards de dollars aux États-Unis cette année (14.000 dollars par minute)


Le magazine Breaking Defence rapporte qu'Israël peut demander à obtenir son aide annuelle à l'avance, et peut-être un montant deux fois plus important que d'habitude ... Mais 26 millions d'Américains sans emploi et les entreprises américaines en faillite à cause du coronavirus pourraient s'y opposer ... Une pétition propose: "Israël a reçu plus de 10 millions de dollars par jour, année après année. Cette année, il est temps de garder notre argent à la maison. "

Breaking Defence, un magazine numérique qui couvre les questions militaires, rapporte qu'Israël pourrait demander son aide américaine plus tôt que prévu, peut-être en d’un montant forfaitaire pouvant atteindre 7,6 milliards de dollars. Cela représenterait près de 21 millions de dollars par jour payés par les contribuables américains, même si les États-Unis comptabilisent un déficit de 4000 milliards de dollars (le plus important du monde), et qu'Israël a un taux de chômage inférieur à celui des États-Unis.
Le rapport a été rédigé par le correspondant de Breaking Defense en Israël, Arie Egozi, un citoyen israélien qui a servi dans l'armée israélienne et qui est proche de l'establishment israélien de la sécurité.
L'article d'Egozi déclare qu'en raison de la pandémie de coronavirus, "le ministère israélien de la Défense et le haut commandement ont élaboré un plan d'urgence pour faire appel à Washington».
L'article, rapporte: «Des sources à Tel-Aviv disent que la pandémie de COVID-19 force Israël à demander à Washington d'apporter des changements majeurs à l'accord [d'aide], y compris une demande de recevoir l'allocation annuelle de 3,8 milliards de dollars plus tôt que prévu."
L'aide américaine à Israël est normalement décaissée en octobre, sous la forme d'un montant forfaitaire qui est déposé sur un compte israélien portant intérêt à la Banque de la Réserve Fédérale de New York. (Étant donné que les États-Unis sont déficitaires, cela signifie que le gouvernement américain emprunte de l'argent et paie des intérêts longtemps après sa sortie.)
Les contribuables américains raquent 14.000 $ par minute
En plus de recevoir l'aide plus tôt que d'habitude, une «source de haut niveau» citée par Egozi suggère qu'Israël pourrait demander que l'aide prévue pour 2024 soit également versée cette année.
Si cela se produisait, cela représenterait près de 21 millions de dollars par jour, ou 14.460 dollars par minute pour Israël que des contribuables américains, souffrant de la dévastation actuelle de l'économie américaine, doivent payer à ce pays étranger, le dernier bastion de l’Apartheid.
De plus, il est très probable que lorsque 2024 arrivera, l'avance sera annulée, tout comme de nombreux «prêts» américains à Israël, et Israël obtiendra à nouveau une autre aide encore plus importante.
L'aide actuelle à Israël est basée sur un accord conclu en 2016 par l'administration Obama pour donner à Israël 3,8 milliards de dollars par an pour les 10 prochaines années, soit un total de 38 milliards de dollars. Cet accord est le plus important programme d'aide de ce type dans l'histoire des États-Unis. Dans l'ensemble, Israël a reçu plus d'aide des États-Unis que tout autre pays, en moyenne, 7.000 fois plus par habitant que les autres. [1]
Alors que le protocole d'accord d'Obama est un accord non contraignant, Israël a reçu cette somme chaque année depuis sa signature. Les partisans d'Israël au Congrès cherchent actuellement à le cimenter dans une loi qui permettrait à ce montant d'aller encore plus haut à l'avenir.
Une «idée folle» qui pourrait ne pas plaire aux Américains
Egozi rapporte que l'ancien président d'Israel Aerospace Industries, Joseph Weiss, a déclaré que demander de l'argent à l'avance est "une idée folle", mais a déclaré que cela "avait du sens dans les conditions spéciales créées [en Israël] par la pandémie".
Cependant, il est peu probable que cela ait un sens équivalent pour les Américains, qui ont été au moins aussi durement touchés par la pandémie.
Jusqu'à présent, plus de 26 millions d'Américains ont perdu leur emploi et de nombreuses entreprises américaines sont en faillite. Un commentaire ci-dessous l'article d'Egozi suggère comment les Américains réagiraient à une dépense massive en faveur d’Israël cette année:
"Pourquoi les Américains supportent-ils tout cet argent qui va en Israël alors que des millions d'entre eux n'ont pas de soins de santé, pas d'emploi et mangent dans les banques alimentaires?"
Pour détourner un tel scandale, les partisans d'Israël aux États-Unis défendent généralement l'aide en disant qu'elle finit par aller aux entreprises de défense américaines. Cependant, ils omettent de mentionner que des millions de dollars vont à des entreprises israéliennes qui concurrencent les entreprises américaines, entraînant souvent des pertes d'emplois aux États-Unis. Aucun autre pays qu’Israël, recevant une aide militaire américaine, n'est autorisé à le faire.
De plus, de nombreux Américains estiment qu'Israël devrait utiliser son propre argent pour acheter ses armes, comme le font les États-Unis.
De même, un nombre croissant d'Américains s'opposent à l'utilisation qu'Israël fait des armes américaines, les déployant régulièrement en violation à la fois du droit international et du droit américain (également ceci). [2]
Cependant, le lobby pro-israélien aux États-Unis est extrêmement influent dans les deux partis politiques, et les médias américains rendent rarement compte de l'aide à Israël, de sorte que le montant forfaitaire pourrait passer sans préavis.
Un responsable de l'administration a récemment déclaré qu'Israël n'aurait pas à se soucier de l'argent "même en cas de dépression aux Etats-Unis".
Pétition du Conseil pour l'intérêt national
Israël : Nous voulons 14000$ par minute ! Sinon ...
Un critique de l'aide, l'ancien officier de la CIA, Philip Giraldi, souligne qu'Israël n'est pas un allié et qu'il a souvent «fait du tort aux États-Unis». Giraldi, qui est actuellement directeur exécutif du Conseil pour l'intérêt national (Council for the National Interest (CNI)), note qu'Israël espionne souvent les États-Unis et vole sans vergogne la technologie américaine. Israël a également tenté de couler un navire de la marine américaine, tuant 34 Américains et en blessant plus de 170.
Giraldi demande aux gens de signer une pétition de CNI: "Arrêtez de verser les 3,8 milliards de dollars pour Israël."
La pétition déclare: «… Nous devons prendre soin des Américains et ne pas envoyer nos impôts dans un pays étranger riche. Israël a déjà reçu des milliards de dollars des contribuables américains. Il a reçu plus de 10 millions de dollars par jour, année après année. Cette année, il est temps de garder notre argent à la maison. "
Source : Israel May Ask for 2x Its Usual $3.8 B From the US This Year ($14k per Minute)
Par :
---------------------------------------------
Top 20 du classement Forbes 2020 des milliardaires mondiaux. Sur les vingt, il y en a DIX qui sont juifs.

Prénom / Nom
Fortune
Nationalité
Entreprise
#1
Jeff Bezos
$113 Mds
Américaine
Amazon
#2
Bill Gates
$98 Mds
Américaine
Microsoft
#3
Bernard Arnault
$76 Mds
Française
LVMH
#4
Warren Buffett
$67,5 Mds
Américaine
Berkshire Hathaway
#5
Larry Ellisson 
$59 Mds
Américain
Software
#6
Amancio Ortega
$55,1 Mds
Espagnol
Zara/Inditex
#7
Mark Zuckerberg
$54,7 Mds
Américaine
Facebook
#8
Jim Walton
$54,6 Mds
Américaine
Walmart
#9
Alice Walton
$54,4 Mds
Américaine
Walmart
#10
S. Robson Walton
$54,1 Mds
Américaine
Walmart
#11
Steve Ballmer
$52,7 Mds
Américaine
Microsoft
#11
Carlos Slim Helu
$52,1 Mds
Mexicaine
Télécom
#13
Larry Page
$50,9 Mds
Américaine
#14
Sergey Brin
$49,1 Mds
Américaine
#15
Françoise Bettencourt Meyers
$48,9 Mds
Française
L’Oréal
#16
Michael Bloomberg
$48 Mds
Américaine
Bloomberg LP
#17
Jack Ma
$38,8 Mds
Chinoise
Alibaba
#18
Charles Koch
$38,2 Mds
Américaine
Koch Industries
#19
Julia Koch
$38,2 Mds
Américaine
Koch Industries
#20
Ma Huateng
$38,1 Mds
Chinoise
Tencent
La personne la plus riche dans au moins 7 États américains est juive
Le magazine Forbes a publié mercredi une liste des personnes les plus riches de chacun des 50 États.
Le fondateur et PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, 31 ans, est la personne la plus riche de Californie avec une valeur nette de 71 milliards de dollars. Le promoteur immobilier Ted Lerner, 93 ans, et sa famille sont les plus riches du Maryland avec une valeur nette de 5,1 milliards de dollars.
Le fondateur et propriétaire de Quicken Loans, Dan Gilbert, 57 ans, propriétaire des Cleveland Cavaliers, est la personne la plus riche du Michigan avec une valeur nette de 6,8 milliards de dollars. Le magnat du casino, le maffieux et ami de Trump, Sheldon Adelson, 85 ans, également propriétaire du quotidien Las Vegas Review-Journal, est la personne la plus riche du Nevada avec une valeur nette de 37,5 milliards de dollars.
L'ancien maire de New York, Michael Bloomberg, 77 ans, co-fondateur et propriétaire majoritaire de la société d'information financière et de médias Bloomberg LP, est la personne la plus riche de New York avec une valeur nette de 58,3 milliards de dollars.
Leslie Wexner, 81 ans, fondatrice et PDG de L Brands, est la personne la plus riche de l’Ohio avec une valeur nette de 4,7 milliards de dollars. Anita Zucker, PDG d'InterTech Group, un fabricant de produits chimiques, est la personne la plus riche de Caroline du Sud avec une valeur nette de 1,8 milliard de dollars.
La personne la plus riche de tous les États - également considérée comme l'homme le plus riche du monde - est le fondateur et propriétaire d'Amazon, Jeff Bezos, avec une valeur nette estimée à 157 milliards de dollars.
Or les juifs représentent 1,8% de la population américaine.  Les milliardaires juifs sont en tête dans 7 états sur 50, soit un score de 7/50 c'est-à-dire 14%. Ils sont donc surreprésentés dans les milliardaires dans une proportion de 14%/1,8% = 7,8, arrondi à 8. 
Cela veut dire que, si vous êtes juif aux USA, vous avez 8 fois plus de chances de devenir milliardaire que si vous êtes goy. Il en est de même en France etc...
Au niveau mondial :
Selon le bureau central des statistiques (CBS) israélien, la population juive mondiale serait de 13,855 millions, que l’on arrondit à 15 millions. La population mondiale est de 7,7 milliards. Donc les juifs représentent 15/7700= 0,19%, arrondi à 0,2%. Si les juifs étaient aussi riches (ou pauvres) que les goys, leur nombre parmi le top 20 des milliardaires serait de 20*0,02=0,4. Or leur nombre actuel est de 10, ils sont donc surreprésentés dans un rapport de 10/0,04= 250. Cela veut dire que, dans le monde, si vous êtes juif, vous avez 250 fois plus de chances de faire partie du top20 des plus riches (donc faisant partie des 1%) que si vous êtes goy.
Selon Forbes, il y a 2604 milliardaires dans le monde, dont le quart réside aux États-Unis. Parmi les 100 premières fortunes américaines, 30 sont juives, soit 30%.
Si nous faisons varier la proportion de milliardaires juifs, en considérant que les 30% en Amérique sont un maximum,  nous obtenons :
(a)
2604
2604
2604
2604
2604
2604
(b)
5%
10%
15%
20%
25%
30%
(c)
130
260
391
521
651
781

(       a)    Nombre de milliardaires dans le monde
(       b)   Proportion de juifs parmi les milliardaires
(     c) Nombre de milliardaires juifs estimés dans le monde : au minimum 130, au   maximum 781, sachant que les juifs représentent au maximum 0,2% de la population mondiale.
------------------------

Naturellement, expliquer des statistiques relatives à la position hors normes des juifs par rapport aux non-juifs, c'est de l'antisémitisme. Le "politiquement correct" impose de cacher des vérités élémentaires et connues depuis des lustres. C'est pour cela que notre Blog est  puni par Facebook and Co.  

Hannibal GENSERIC
 
NOTES de H. Genséric
Hannibal GENSÉRIC

1 commentaire:

  1. Quelle est la différence entre une vache et les USA?

    Tu peux pas traire une vache pendant 80 ans.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.