samedi 4 avril 2020

New York: les juifs de l'hôpital de Brooklyn bénéficieront d'un accès privilégié aux ventilateurs par rapport aux Goyim


Le centre médical Maïmonide, le plus grand hôpital de Brooklyn, est censé être non sectaire et servir tous les New-yorkais de manière égale, quelle que soit leur race ou leur religion. Selon de nouveaux rapports, cela est en train de changer, dans le mauvais sens.

 
La pénurie potentielle de ventilateurs dans la ville de New York, à cause du COVID-19, a conduit les hôpitaux de la ville à commencer à débattre du rationnement des soins de santé pour ceux qui arrêtent de respirer ou tombent en arrêt cardiaque. Bien qu'aucun protocole officiel ne soit en place, il a été signalé que les médecins appliquent déjà de manière informelle des ordonnances de non-réanimation contre la volonté des patients malades afin d'utiliser plus efficacement les respirateurs.
À l'hôpital Maimonides, le service d'ambulance réservé aux Juifs Hatzalah a en quelque sorte mis la main sur 50 ventilateurs et les a donnés à l'hôpital de Borough Park. Ce don est assorti de conditions: les Juifs auront un accès prioritaire, et dans les cas où un patient juif âgé est loin et qu'un jeune patient Gentil pourrait être sauvé, le Juif doit garder son ventilateur indéfiniment.
Selon Hatzalah, il est contraire à la religion juive de refuser aux patients des soins en fonction de leur âge ou de leurs comorbidités. Ce n'est en aucun cas unique aux Juifs, car l'Église catholique et diverses autres institutions religieuses croient exactement la même chose [2]. Encore une fois, la religion est utilisée pour masquer le privilège racial.
Le comportement de la communauté juive pendant cette pandémie a été atroce. Une récente descente de police dans un entrepôt appartenant à Baruch Feldheim a mis au jour un énorme stock de fournitures médicales désespérément nécessaires. Feldheim vendait des masques N95 d'hôpitaux en difficulté à un taux de marge de 700%, révélant une volonté insensée de profiter de la misère et de la mort.
Alors que les experts de droite répandent confortablement des rumeurs selon lesquelles des agents chinois propagent le virus à dessein, et que le FBI et les dirigeants juifs ont promu le canular selon lequel des hommes racistes blancs infectent volontairement les Juifs, aucune des parties ne souhaite mentionner qu'en réalité, ce sont les Juifs qui sont devenus surreprésentés comme vecteurs de COVID-19 [1]. Selon Deborah Lipstadt, les Juifs ne sont pas disposés à suivre les interdictions de l'État sur les grands rassemblements qui les mettent en danger ainsi que les gens qui les entourent en raison de «l'Holocauste». Le gouverneur Phil Murphy du New Jersey a été contraint de procéder à des arrestations massives et à des contraventions pour tenter de décourager les juifs de Lakewood, New Jersey, de violer de manière flagrante son décret interdisant les grands rassemblements publics.
Étant donné que l'approvisionnement en tout, des ambulances aux ventilateurs, est stressé par la soudaine ruée des patients, il serait dans l'intérêt des citoyens de New York que le gouverneur Andrew Cuomo prenne en charge Hatzalah et le stock de fournitures entre les mains des gangsters juifs afin de les utiliser en fonction des besoins médicaux, plutôt que de la race ou du profit.


Source :

New York: Jews At Brooklyn Hospital Will Enjoy Privileged Access to Ventilators Over Gentiles


4 commentaires:

  1. Bonjour,

    "Selon Hatzalah, il est contraire à la religion juive de refuser aux patients des soins en fonction de leur âge ou de leurs comorbidités. Ce n'est en aucun cas unique aux Juifs, car l'Église catholique et diverses autres institutions religieuses croient exactement la même chose. Encore une fois, la religion est utilisée pour masquer le privilège racial."

    Désolé mais concernant l'Eglise Catholique, c'est totalement faux. Inutile de raconter n'importe quoi.

    Cordialement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec vous.
      C'est Erik Striker qui le dit, vous pouvez lui écrire. Ceci étant, je ne peux pas modifier un texte que je traduis.

      Supprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.