vendredi 10 avril 2020

COVID-19, l’ami des dominants


Pour ce gouvernement anti-populaire, engagé dans une politique de destruction de la protection sociale et de répression policière des colères, des mobilisations et des insurrections qui en découlent, le COVID-19 permet de réaliser plusieurs tests en grandeur nature :
– Test de contrôle de la population (répression, prison, hélicoptères, drones, communications).
– Test d’obéissance de la police dans ce contrôle des populations.
– Test de privatisation-dislocation de l’éducation nationale transférée en e-learning.
– Test d’avancement de la vidéo-médecine à distance.
– Test de soumission des médias, de la population et des gauches (union nationale oblige).
– Test de démolition avancée du droit du travail.

Depuis les années 1980, l’effacement de l’hypothèse communiste (1) laisse le capitalisme en roue libre et l’humanité livrée aux inégalités monstrueuses qui

l’accompagnent. Or les profits ne se réalisent plus sur la fabrication et la vente de marchandises qui sont en surproduction (les voitures de 2018 ne sont toujours pas écoulées) mais sur la financiarisation-casino de l’économie et les réductions de dépenses publiques dans le cadre de politiques d’austérité. Si le capitalisme européen s’est assuré tout un temps de l’ordre social en échange de politiques de protection sociale, il s’aligne (dès 1983 en France) sur le capitalisme américain et s’engage dans la voie d’une privatisation-marchandisation de la société et d’une destruction des services publics. Ces dernières se réalisent dès Maastricht, puis dans l’imposition de la « Constitution » de l’Union Européenne et de sa monnaie unique interdisant aux États d’agir sur la protection sociale par des dépenses publiques, lesquelles sont désormais soumises à l’impératif de non-inflation, d’interdiction des augmentations de salaires pour maintenir le taux de profit des dominants, propriétaires d’entreprises ou traders. Mais réduire la protection sociale, réduire et supprimer les allocations chômage, démanteler les soins de santé, démolir la recherche, supprimer des postes à l’éducation nationale, vendre les barrages et les aéroports, baisser puis écraser les retraites… tout cela génère des mouvements de population insurrectionnels et incontrôlables (les gilets jaunes en sont un exemple) qui supposent que l’État se prépare à la guerre sociale en armant son dispositif policier vers le contrôle des mouvements insurrectionnels. Après les LBD, voici les drones et le suivi des smartphones. Dans son dernier ouvrage « La lutte des classes au 21e siècle » (2), Emmanuel Todd évoque la dérive fascistoïde du gouvernement Macron. Nous y sommes !
L’union nationale : vous avez aimé « Je suis Charlie » ? Vous allez adorer COVID-19 !
« Nous sommes en guerre », a déclamé sept fois Macron. Invisible, diffus, insaisissable l’ennemi combattu ? Qu’importe ! Car désigner un ennemi, a fortiori invisible, c’est faire taire tous les désaccords, au nom de l’union sacrée ! Si l’éducation populaire consiste à comprendre les systèmes à l’œuvre dans un événement, et à déjouer les effets de propagande en traquant les biais de pensée, il convient de s’alerter collectivement sur cet appel à l’union nationale : « Plus de place pour la division », ressassent les chroniqueurs. Mais rien n’est plus étranger à l’éducation populaire qu’une union sacrée renonçant à toute critique derrière un chef autoritaire ! Refuser cette injonction au consensus et à l’enrouement du débat rend alors nécessaire d’apporter notre voix à l’analyse de la situation…
La seule guerre à laquelle nous assistons est celle que le capitalisme mène sur nos existences. Dans cette crise sanitaire, que peut-on attendre d’un pouvoir qui a si férocement et si continûment attaqué la protection sociale de sa population, démoli l’hôpital, les retraites, le chômage, la formation continue, qui a rivalisé de suppressions de fonctionnaires avec les autres candidats à la présidentielle (moi 200.000 ! Non… moi 500.000 ! ) ? Rien !
Macron n’existe pas. La démolition de l’hôpital public a commencé avec Mitterrand et Bérégovoy dès le départ des ministres communistes en 1983, et s’est poursuivie avec les autres présidents. Macron lui-même n’a été fabriqué que pour prendre la suite des serviteurs du capital qui l’ont précédé à ce poste, et choisi pour sa capacité de nuisance… Car, privé de toute marge de manœuvre économique ou monétaire dans le cadre de l’UE, il n’a aucun autre pouvoir que celui de nous nuire. En s’affichant sans honte dans un hôpital saturé pour combattre les effets d’une situation dont il a fabriqué les causes, lui qui a supprimé plus de 4.000 lits d’hôpitaux sur la seule année 2018 et a charcuté plusieurs centaines de millions d’euros de moyens alloués aux personnels médicaux… Macron ne saurait nous rendre dupes : il n’est pas, et ne sera jamais, notre sauveur. Fidèle à son programme électoral exigé par le Medef, il se saisira de cette crise sanitaire pour renforcer la dévastatrice emprise du capitalisme sur nos existences. À l’heure où beaucoup se remettent à lire La stratégie du choc de Naomi Klein (3) et font l’expérience en grandeur nature d’un capitalisme qui déploie sa nuisance par crises successives, on peut s’attendre – « crise » et « union nationale » obligent – à une démolition accélérée du droit du travail, à une politique accrue d’austérité et de réduction des dépenses publiques.
Interrogé sur France Inter sur le fait de savoir si cette épidémie le ferait revenir sur sa proposition de 500.000 suppressions de postes de fonctionnaires, Bruno Retailleau (qui bien que dans l’opposition parlementaire n’a d’opposition à la politique du gouvernement que l’apparence) affirme sans sourciller qu’il ne sera pas question de ralentir les réformes ! Ces gens-là ne tireront aucune leçon. Au contraire. Cette crise sera pour eux l’opportunité d’une accélération des destructions, notamment celle des services publics. Noam Chomsky nous a prévenus : « Comment détruire un service public ? Commencez par baisser son financement. Il ne fonctionnera plus. Les gens s’énerveront, ils voudront autre chose. C’est la technique de base pour privatiser un service public »… et seule une insurrection ou une grève générale les arrêtera.
Car avec le COVID-19, c’est la guerre des classes qui va se durcir par un enchaînement trop prévisible pour ne pas être annoncé : crise sanitaire, crise économique, crise financière et, en bout de course, crise sociale ! Quand le COVID-19 aura mis sur le carreau un ou deux millions de chômeur· supplémentaires, on pourra compter sur ce gouvernement, qui a déjà fait la démonstration de son amour de la protection sociale, pour nous concocter quelques exonérations de cotisations, dégrèvements, allègements fiscaux supplémentaires pour les patrons, bonus records pour les traders les plus malins, dont le job n’est pas de financer l’économie mais de jouer à la baisse ou à la hausse les fluctuations de l’économie… Pour eux, cette crise est un cadeau, qui comme, toutes les crises financières avant elle, ne sera rien d’autre qu’une banale crise cyclique de la surproduction qui permet au capital de se concentrer encore un peu plus en liquidant les maillons faibles des petites entreprises et en écrabouillant les travailleurs sous l’œil docile des lanceurs de LBD et des médias. Le capitalisme est le seul mode de production dans lequel les crises prennent la forme d’une surproduction (https://wikirouge.net/Crise_de_surproduction).
……………….
Lire la suite sur : http://www.ardeur.net/2020/04/covid-19-lami-des-dominants/

1 Alain Badiou : L’hypothèse communiste, Ed Lignes
2 Emmanuel Todd : La lutte des classes en France au 21e siècle. Ed Seuil
3 Naomi Klein : La stratégie du choc. Ed Babel

6 commentaires:

  1. Nous sommes seulement aux prémices de la vraie guerre civile et de la vraie révolution.
    1) Le signal de départ sera donné par l'imminent effondrement économique mondial, en 2020 ou début 2021, dont la conséquence immédiate sera l'effondrement total de la valeur des monnaies. Votre argent ne vaudra plus rien. Alors tous les propriétaires des magasins fermeront leurs portes pour ne pas donner leurs marchandises gratuitement. Puis les populations affamées pénétreront de force dans tous les magasins pour chercher de la nourriture. L'effondrement total de la valeur des monnaies induira que plus personne ne recevra de salaire, d'allocations diverses, de pensions, RSA, d'indemnités chômage.... Donc les diverses milices gouvernementales qui tabassent le peuple (Gendarmes, CRS, policiers...) ne seront plus payées également. Alors cela commencera à sentir sérieusement le roussis pour nos politiciens car leurs milices n'auront plus ce pour quoi ils obéissent servilement à n'importe quel ordre : leur salaire et leur plan de carrière. Les gendarmes, policiers, militaires, fonctionnaires... abandonneront tous leur poste pour retourner dans leurs familles et pouvoir ainsi aider, protéger et être utiles à leurs familles. Les gens des banlieues, qui ne se sont pas sentis concernés par le mouvement des gilets jaunes, seront à 100 % concernés dès le début du krach économique mondial car il n'y aura plus une seule allocation versée. Paris et sa banlieue comptent plus d'une dizaine de millions d'habitants. A ce moment-là, Paris sera brûlé et pillé par une masse populaire enragée et affamée de plusieurs millions de personnes comprenant cette fois-ci toutes les diverses communautés présentes dans les environs.
    2) La suite sera la guerre civile entre toutes les différentes communautés présentes en France, et domination des musulmans présents en France qui massacreront les français. Et une effroyable famine généralisée où certains mangeront même de la chair humaine.
    3) 3ème guerre mondiale, départ de Russie, après une provocation de trop de l’OTAN/USA dans les Balkans (Assassinat).
    4) Passage extrêmement meurtrier d'une comète, vers mars 2022 pendant cette guerre, qui décimera les 3/4 des habitants de la Terre. La 3ème guerre mondiale s'arrêtera d'elle-même après le passage de cette comète. Par exemple pour la France : seulement 17 millions de français rescapés, donc 50 millions de morts.

    RépondreSupprimer
  2. c'est aussi hélas une manifestation apocalyptique :
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/04/10/chloroquine-et-apocalypse-je-vis-paraitre-un-cheval-de-couleur-pale-et-celui-qui-etait-monte-dessus-se-nommait-la-mort-et-lenfer-le-suivait-le-quatrieme-cavalier-dont/

    RépondreSupprimer
  3. Une comète VER Mars 2022 ? ! Eddie? En diRectiOn de la Planète Terre en plein MIlle ? VRAIMENT !?

    RépondreSupprimer
  4. Une comète VER Mars 2022 ? ! Eddie? En diRectiOn de la Planète Terre en plein MIlle ? VRAIMENT !?
    Et 17 millions de rescapés en FRANCE ? D'OÙ TIENT TU CELA ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Complément sur les trois jours d'obscurité.
      Passage d'une comète créant une obscurité de trois jours.
      Comme certaines autres personnes, j'essaie de sensibiliser des gens que je ne connais pas et que je souhaiterais qu'elles se préparent un minimum à ce qui s'en vient. Le minimum de préparation, extrêmement utile pour les survivants, sera des bougies, une quantité d'eau en bouteilles et des conserves stockées dans la maison. Car après le passage de cette comète, dont le sillage frôlera la terre et obscurcira le soleil pendant 3 jours, toutes les eaux de surfaces et les terres seront contaminées pour un temps et toutes les récoltes réduites en cendre, donc gigantesque famine pour les survivants qui n'ont rien prévu à manger et à boire. C'est vrai que dire qu'une comète décimera la terre bientôt fait rire la plupart des gens, alors que même une des cartes prophétiques des illuminati annonce le passage de cet astre. C'est cet astre qui est proche de la terre maintenant qui occasionne divers bouleversements climatiques aux effets néfastes.

      Les 3 jours d'obscurité.
      - Père Constant Louis Marie Pel (1878-1966). De très grandes catastrophes vont fondre sur le monde et aucun continent ne sera épargné. La France sera divisée comme une ligne allant de Bordeaux à Lille. A droite de cette ligne tout sera dévasté et brûlé par l’envahissement des peuples venus de l’Est et aussi par de grosses météorites enflammées tombant en pluie de feu sur la terre entière et sur ces régions en particulier. D’épaisses ténèbres provoquées par la guerre, les incendies gigantesques et la chute des morceaux d’étoiles enflammées qui tomberont pendant trois jours et trois nuits (72 heures) feront disparaître le soleil. Ainsi les ¾ de l’humanité seront détruits. Quand vous verrez que ce temps redouté est proche, alors allez en Bretagne vous retirer, mais vers le centre loin des côtes qui s’écrouleront. Car ce fléau mondial commencera par une froide nuit d’hiver et un effroyable grondement de tonnerre divin, au son anormal.
      - Alois Irlmaier (1894-1959). Pendant la guerre, une obscurité totale durera 72 heures, et débutera au midi d’une journée de guerre. Puis il y aura un immense impact, des éclairs et du tonnerre, et un tremblement de terre. Il ne faudra pas sortir de chez soi. Celui qui inhalera la poussière mourra. Il ne faut pas ouvrir les fenêtres, il faut les couvrir complètement avec du papier noir. Toutes les eaux constitueront un poison permanent. Après 72 heures, tout sera fini. Mais encore une fois: Ne sortez pas de la maison, ne pas regarder par les fenêtres. En une nuit, il mourra plus d'êtres humains que dans les deux guerres mondiales précédentes.
      - Elena AIELLO (1895-1961). La terre tremblera et secouera toute l’humanité. Un feu jamais vu auparavant descendra sur la terre et une grande partie de l’humanité sera détruite… Des nuages incandescents et une tempête de feu passeront sur le monde et le fléau sera le plus terrible de l’histoire des hommes. Il durera soixante-dix heures. Quand apparaîtra dans le ciel un signe extraordinaire, les hommes sauront que la punition du monde est proche.
      - Hohenlohe de 1828. «Paris sera détruit. Le feu qui tomba sur Sodome et Gomorrhe tombera aussi sur cette ville; et pour la détruire, le ciel s'unira à la terre…. Pendant trois jours (72 heures), Paris sera enseveli sous une pluie de soufre et on n'y verra plus que des précipices….Cette ville ne sera plus jamais rétablie».
      - Anne-Marie Taïgi. Des ténèbres excessivement épaisses se répandront sur le monde entier, et envelopperont la terre pendant trois jours et trois nuits. Pendant ces ténèbres, il sera absolument impossible de distinguer quelque chose. L'air sera alors empesté.

      Supprimer
  5. 1) Nombre de rescapés en France d'après trois prophéties concordantes.
    Pour la France ces futurs événements devraient faire quand même environ 50 millions de morts d'après plusieurs prophéties :
    - Prophéties du Père Constant Louis Marie Pel (1878-1966) : Ainsi les ¾ de l’humanité seront détruits et par endroit en France, il faudra faire cent kilomètres pour trouver son semblable. On en viendra à manger de la chair humaine pour survivre. Plusieurs nations disparaîtront de la carte du monde. La France sera bien petite, mais elle survivra en partie jusqu’à la fin des temps.
    - Séraphin de Sarov (1759-1833) : . Séraphin a fait des prophéties sur l'avenir de la France qui, pour son amour pour la Mère de Dieu, la sainte Notre Dame, sera donnée aux 17 millions de Français avec sa capitale dans la ville de Reims, pendant que Paris sera complètement détruit, ce qui laisse supposer que la population française sera soudain amputée de 50 millions d’habitants, par rapport aux 67 millions actuels. Cela représente les 3/4 de la population française.
    - Marie-Julie Jahenny (1850-1941) : La France sera sauvée avec un nombre d’habitants bien petit, les morts représenteront la moitié et la moitié de la moitié (3/4 de décès).

    2) Enorme planète/comète dont le sillage frôlera la terre en engendrant trois jours d'obscurité.
    D’après les prophéties de Marie-Julie Jahenny, j’avais déjà écrit que le début du krach boursier mondial suivi de guerres civiles partout dans le monde devrait débuter en 2021, ce qui n’empêcherait pas l’année 2020 d’être, peut-être, très mouvementée, en employant un euphémisme. Puis début de la 3ème guerre mondiale fin juillet 2021. Et enfin passage de la comète destructrice vers mars 2022.
    Dans le lien suivant : https://www.poureuxlelivre.fr/site-pour-eux/ma-derni%C3%A9re-v%C3%A9rit%C3%A9/, daté de 2015, avec des vidéos explicatives que je conseille de regarder, l’auteur corrobore mes recherches. Je cite : L’équinoxe de printemps 2022 (L’équinoxe du printemps 2022 aura lieu le dimanche 20 mars 2022 à 16h33) est la date donnée pour la planète qui sera au plus proche de la Terre. Ses effets sur le système solaire et sur notre planète se font déjà ressentir. Une organisation secrète et élitiste connaît cette date avec certitude et s’en sert pour préparer leur Nouvel Ordre Mondial. Le changement climatique est le terme codé pour évoquer les bouleversements causés par cette planète qui approche.
    Je resignale que selon Marie-Julie Jahenny, tous nos gouvernants et sans aucun doute les plus riches, quitteront la France et les autres pays pour aller se réfugier à l’abri, sans doute dans ces cités souterraines de luxes ultra sécurisées où ils ont déjà acheté leurs places, ainsi qu’à toutes leurs familles. Le passage de cette comète devrait tuer les 3/4 des habitants de la Terre à cause de son sillage qui frôlera celle-ci. J’ai l’impression que tous ces soi-disant « élites » essaient de gagner du temps en occupant les populations avec le climat et avec d’autres sujets pour saturer nos cerveaux, dont empêcher les populations de réfléchir correctement. Ils essaient également de retarder le plus possible le krach boursier mondial au moins jusqu’à fin 2020. Ainsi, avec toutes les terribles tribulations induites par le krach boursier mondial et les guerres civiles, les populations n’auront même pas l’idée d’essayer d’aller chercher les emplacements puis détruire leurs diverses cités souterraines, avec eux dedans.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.