samedi 14 avril 2018

Après 1914, voici 2018 !


Un siècle après 1918, le monde retient son souffle. 
Nous sommes en plein cauchemar. 
La guerre qui s’annonce sera violente, destructrice, sans aucune limite possible ou imaginable. Elle sera longue. 
Toutes les analyses selon lesquelles on assistera à des frappes limitées, voire convenues entre les deux parties au Levant confortaient notre optimisme naturel. 
C’est aux historiens de discuter pourquoi et comment est-on arrivés à ce stade ultime de la guerre. 
Des milliards de personnes ne se rendent pas du tout compte de la gravité extrême de la situation. 
L’enjeu n’est plus la Syrie. L’objectif est la Russie. Le plan a été radicalement modifié. Le plan changement de régime en Syrie s’est enrayé. C’était la condition sine qua non pour un assaut visant l’Iran. Une fois le verrou iranien sauté, il est aisé d’embraser le Caucase et l’ensemble de l’Asie musulmane et affaiblir la Russie. C’était le plan initial. 
Désormais il est question d’une guerre globale. 

Le casus belli n’est pas la Syrie, laquelle n’est qu’un prétexte ;  c’est la remise en cause du pétrodollar et du système monétaire mondial. 
En exclusivité, nous somme le seul site francophone au monde à avoir eu connaissance du type de conflit qui va se déclencher. 
C’est une répétition de 1914. Pas 1939. 
Nous sommes dans une situation similaire à celle de 1914. 
Une guerre éclair suivie d’une guerre d’usure visant la destruction de la Russie aura des conséquences désastreuses sur l’Europe. 
Je crois que chacun des protagonistes sait à ce moment précis qu’il n’y a plus rien à espérer. 
Cela explique l’étrange silence du Hezbollah. 
Les Iraniens se battront avec les moyens de bord.
Les Russes se battront comme toujours. Cette fois bien plus que lors de leur grande guerre patriotique de 1941-1945. 
Cette guerre verra un usage inédit d’armes et de tactiques nouvelles. 
On évoque une possible déflagration en Asie du Nord-Est et une provocation de la Chine en cas de conflit USA-Russie. 
Le Secrétaire d’État US à la Défense est le seul à s’être opposé à la folie furieuse du trio maléfique   Bolton, Kushner et Ben Salman dont le plan se résume à la destruction totale de la Russie et de l’Iran et changer leurs régimes par la force. 
Les Russes sont appelés à consentir de grands sacrifices. Les Russes se battront. 
Sur un plan personnel, il n’y a plus rien que l’on puisse faire. C’est trop tard. Une poignée d’individus ont décidé qu’il fallait déclencher le conflit le plus destructeur de l’histoire sans consulter personne. 
En ces moments sombres de l’histoire, je demeure certain qu’un autre monde émergera des ruines fumantes de celui dans lequel on respire jusqu’à ce moment précis. 
C’est la guerre mondiale. 

Trump ordonne des « frappes de précision » contre des objectifs militaires syriens- le forces terroristes lancent une contre-offensive généralisée au sol

Décidément !  Il semble que la folie et la connerie humaine n’ont aucune limite. 
La Syrie subit en ce moment précis une attaque massive de missiles de croisière. 
Des explosions retentissent à Damas.  
Les défenses anti-aériennes syriennes sont en action. 
Simultanément, les forces terroristes et rebelles viennent de lancer une contre-offensive généralisée.  
Au moins cinq missiles de croisière abattus. 0215 GMT
0220 GMT l’état-major syrien déclare que la guerre contre Israël est désormais effective. 
Les bases US en Irak sont la cible d’attaques au mortier et à la roquette des forces du rassemblement populaire irakien. 
Israël, l’Arabie Saoudite et les bases britanniques basées à Chypre, des cibles légitimes (état-major syrien) 0225 GMT
L’agression contre la Syrie ne sera pas sans conséquence. 
Le président Assad ordonne aux forces armées de résister et de repousser l’ennemi. 
Strategika 51  est le seul blog au monde à avoir eu au préalable l’information exacte sur cette opération insensée.

Échec complet de l’agression tripartite contre la Syrie

L’agression tripartite contre la Syrie est un échec complet. 
Israël a fourni les coordonnées des objectifs à détruire mais il semble que l’opération ait vite tourné au fiasco. 
A Damas, la vie est tout à fait normale et les militaires reprennent possession des locaux du Ministère de la défense qu’ils ont évacué peu de jours avant l’attaque. 
Update :  
Premier bilan syrien : 
Tués :  néant.
Blessés : néant. 

Un missile de croisière MBDA Storm Shadow (Scalp) britannique abattu par la défense aérienne syrienne 

La Syrie a lancé des missiles Sol-Air et actionné sa DCA dès le début de l’attaque. 
Douze missiles de croisière ont été abattus dans la région de Damas. 
Neuf autres missiles ont été interceptés dans la région de Homs. 
Un missile de croisière britannique de type MBDA Storm Shadow, d’une portée de 560 km et évoluant à Mach 0.8 a également été abattu par la DCA syrienne. 

Deux missiles de croisière se sont abattus sur le site « marqué et balisé » où a eu  lieu l’attaque chimique supposée mise en scène par l’organisation terroriste des « Casques Blancs » (Mi6 britannique). 
Il semble que la coalition a tenu a détruire les preuves compromettantes indiquant le degré d’implication des pays soutenant le terrorisme en Syrie dans les opérations sous fausse bannière, et ce, avant l’arrivée des inspecteurs de l’ONU et de l’OIAC pour enquêter sur place. Ils trouveront des trous béants. 

Une opération bidon ?  

Toutes les cibles touchées par les missiles de la coalition anglo-sioniste ne sont pas opérationnelles ou ont été désaffectées depuis longtemps (le site de lancement de missiles de Homs est à l’abandon depuis…24 ans ! )
Des missiles de croisière et des bombes n’ont même pas explosé au point d’impact. 
L’aérodrome militaire de Dumayr près de Damas, fortement délabré avant l’attaque, n’a subi que deux missiles tombé à l’extérieur de son périmètre.
A quoi a servi cette véritable mascarade ?  
Washington a donc coordonné avec Moscou un semblant d’opération pour sauver la face des américains et des anglais. 
En fait, Londres prétend que ses Tornado ont bombardé un site désaffecté à Homs. Histoire de se donner un rôle et sauver la face. 
Le président Assad a également sauvé la face :  sa défense aérienne a descendu deux douzaines de missiles adverses. 
Une menace nucléaire russe a du calmer bien des ardeurs. 
Une opération bidon en somme. Pour tromper qui ?  

L’OTAN est terminé 

L’Alliance de l’Atlantique Nord est de facto terminée. L’OTAN vient de rejoindre le Pacte de Varsovie. 
Bon débarras  !  

Trump, May, Ben Salman et Macron passibles d’un procès de Nuremberg bis.

Le mensonge a assez duré et ils se sont tellement discrédités qu’ils ont déclenché une guerre mondiale. 
Donald Trump, Theresa May, Mohamed Ben Salman et la fiotte Emmanuel(le) Macron sont passibles d’un tribunal de Nuremberg-2 pour crimes contre la paix. 
Cette fois-ci les choses ne vont pas se passer comme en 1945. Ils n’écriront pas l’histoire a leur façon et finiront au fin fond des poubelles de l’histoire. 
Vive la Résistance !  

Des intercepteurs syriens tentent d’abattre les bombardiers stratégiques B-1B US

La première vague de missiles de croisière US lancé à partir de bâtiments de surface et de submersibles en méditerranée orientale a visé la capitale Damas et Homs. 
21 missiles de croisière US ont été abattus. 
Des intercepteurs syriens tentent en ce moment d’abattre des bombardiers stratégiques B-1B US participant à l’agression. 

5 commentaires:

  1. Tout ça n'était qu'un pet dans l'eau !! Comme dit Xavier moreau, un joli feu d'artifice pour la victoire d'assad à la ghoutta ! C'était du hollywood dans toute sa splendeur ! Des s200 de l'ère soviétique qui interceptent des nouveaux joujous à 1 million $ Rien ne changera plus la donne en syrie, c'est fini ! Certes il faudra encore un peu de temps mais Assad a gagné ! Vivement l'effondrement économique $ €

    RépondreSupprimer
  2. B2 coulé ! B1 lost !

    RépondreSupprimer
  3. Que la Russie punisse ces assassins .

    RépondreSupprimer
  4. c'est quoi la suite ? vivement qu'on en finisse avec ces oligarques. trop c'est trop

    RépondreSupprimer