lundi 2 avril 2018

Les USA fourguent des missiles Patriot de "pacotille" à Riyad

La visite du prince héritier saoudien Ben Salmane aux États-Unis est-elle un succès ? Le magazine Foreign Policy revient sur de colossaux contrats d'armements signés par le Saoudien et les jugent plutôt vicieux. 
L'inefficacité des missiles Patriot à s'opposer aux missiles artisanaux des Houthis, nous rappelle l'inefficacité des missiles Exocet fourgués par la France à l'Irak de Saddam. En réalité, dans un cas comme dans l'autre, les USA et la France fourguent des engins vides. L'Irak hier, la Saoudie aujourd'hui, achètent à prix d'or de fausses armes défensives, car l'Occident ne vend pas et ne vendra JAMAIS d'armes efficaces aux Arabes ou aux musulmans. C'est aussi pour cela que les Occidentaux haïssent les Russes :  pour beaucoup moins cher, les armes russes sont authentiques dons efficaces. Les Russes sont honnêtes, contrairement aux Occidentaux.

L'article évoque "l'échec" des batteries de missiles Patriot saoudiens à intercepter les récents missiles tirés par Ansarallah contre la capitale Riyad" et ajoute: "Les batteries de missiles que les États-Unis ont vendues à l'Arabie saoudite sont des missiles de pacotille. Ce sont des missiles fabriqués aux États-Unis et qui ratent leur cible."
Et le magazine de poursuivre: "Le 25 mars, les Houthis ont tiré sept missiles en direction du sol saoudien dont trois, contre la seule ville de Riyad. L'Arabie saoudite a annoncé avoir intercepté tous ces missiles. Or, c'est une fausse information. Le problème n'est pas seulement le fait que les débris de l'un des Patriot, explosé en vol, ont provoqué la mort d'une personne à Riyad et envoyé deux autres à l’hôpital, mais qu'il n'existe aucune preuve pour confirmer la destruction des missiles yéménites." 
Et là, est posée une autre question dont la réponse est loin de plaire aux Saoudiens: "les États-Unis leur vendent des missiles de pacotille".
L'auteur de l'article, Jeffry Levis, assure avoir "minutieusement examiné" avec ses collègues, le tir "de deux missiles Patriot saoudiens entre novembre et décembre 2017": "Dans l'un comme l'autre cas, nous avons conclu qu'il était impossible que les missiles yéménites soient détruits par les Patriot. Car aucune preuve concrète n'existe en faveur d'une interception des missiles tirés par les Houthis, ce qui pose une question encore plus pénible: les Patriot ont-ils réellement un quelconque effet ?" 

Des militaires saoudiens participent aux funérailles d’un soldat, tué par une attaque de représailles des combattants yéménites, le 7 février 2017. ©sabq.org
Des militaires saoudiens participent aux funérailles d’un soldat, tué par une attaque de représailles des combattants yéménites, le 7 février 2017. ©sabq.org
Cinq militaires saoudiens ont été tués lors de leur patrouille dans la province de Jizan, à la frontière avec le Yémen, a rapporté Fars News.
Confirmant cette information, l’agence de presse officielle saoudienne SPA n’a pas donné d’explication sur les circonstances de la mort des militaires saoudiens.
Vendredi dernier, 3 militaires saoudiens avaient été tués au Yémen et ont été enterrés à Riyad.
En mars 2015, une coalition de pays dirigée par l’Arabie saoudite a lancé une offensive au Yémen. Des dizaines de militaires saoudiens ont depuis été tués au Yémen. 

Des troupes soudanaises débarquent au Yémen, dans le port d'Aden, le 28 septembre 2015. ©Reuters
Des troupes soudanaises débarquent au Yémen, dans le port d'Aden, le 28 septembre 2015. ©Reuters
Un député soudanais du parti Al-Eslah Al-An (Réformer maintenant), a réclamé le retrait des militaires soudanais de la guerre au Yémen.
Lors d’une interview avec Sudan Tribune, Abdul Rahman al-Fuzail a déclaré que "le Soudan s’est engagé dans une coalition qui ne l’avait jamais soutenu et ne le ferait pas non plus dans l’avenir. Mais à part cela, pour des raisons diplomatiques, il ne faudrait pas intervenir dans les affaires intérieures des autres pays. Le Soudan devrait donc retirer ses forces militaires du Yémen".
« Les Houthis (Ansarallah) au Yémen s'en sont pris dans plusieurs tweets à Khartoum, le menaçant d'une offensive balistique. Cela est envisageable. Car, nous sommes complices des crimes de guerre que commet Riyad au Yémen. De plus, notre système de défense antiaérienne n’est pas en mesure de détecter des missiles », a expliqué le député soudanais.
Il a souligné notamment que "si un missile en provenance du Yémen est tiré vers le Soudan, les Saoudiens ne feront que regarder, rien ne sera fait pour renforcer notre système de défense anti-aérienne".
Les autorités soudanaises sont à présent vivement critiquées pour le déploiement des troupes au Yémen dans le cadre d'une offensive militaire d'une coalition menée par Riyad qui poursuit ses crimes de guerre contre des milliers de civils yéménites. Les Soudanais critiquent l’indifférence du régime wahhabite envers le Soudan qui est confronté à une crise économique et à la perte de ses soldats au Yémen. 
Convaincu qu’une aide financière de Riyad ne leur serait pas octroyée, les autorités de Khartoum tentent de se rapprocher de plus en plus du Qatar et de la Turquie, a récemment indiqué le site d’actualité Africa Intelligence, évoquant la détérioration des relations entre Riyad et Khartoum.
Depuis mars 2015, le Soudan a dépêché au Yémen 4.000 militaires dont, selon les médias arabes, 412 ont été tués et des centaines d’autres blessés. Cependant, les soldats soudanais sont méprisés par les Saoudiens et qualifiés de mercenaires.
Au départ, la coalition saoudienne avait prétendu avoir surmonté la défense de son adversaire et qu’elle mettrait court à ses opérations quelques semaines plus tard. Mais les trois années de résistance du peuple yéménite lui a donné tort. Riyad appréhende désormais la puissance balistique de l'armée yéménite.
Source : Press.tv
Hannibal GENSERIC

1 commentaire:

  1. les el saoud achètent les armes pour massacrer ceux que les daech et consort mercenaires qu'ils financent n'ont put le faire
    n'ayez crainte , ce n'est pas pour les mettre à disposition pour le grand jihad contre les "amis" sionistes

    RépondreSupprimer

Les commentaires provenant d'"inconnus" (Unknown) ne seront pas pris en compte.