samedi 14 avril 2018

Syrie. GB. Falses Flags Chimiques, épisode 3

Le ballon d'essai chimique est-il en train de se dégonfler ? Ca en prend en tout cas le chemin si l'on en croit des sources russes qui ont descendu la probabilité d'affrontement de 90% à 50%. On avait déjà vu hier que Mattis et l'appareil militaire US n'étaient pas très chauds pour une intervention, contrairement au néo-con néo-conseiller à la Sécurité, le nommé Bolton. Où l'on retrouve la lutte entre le "trumpisme" et le Deep State dans l'administration américaine...

Quant au micronscopique occupant de l’Élysée, il semble réaliser qu'il s'est embarqué dans une drôle de galère et demande soudain "plus de dialogue" avec la Russie. Poutine l'a gentiment rabroué :
« Avant l'achèvement de l'enquête, il est conseillé d'éviter les accusations infondées contre quiconque. Mais l'essentiel est de s'abstenir de toute action irréfléchie et dangereuse, qui constituerait une violation flagrante de la Charte des Nations Unies et aurait des conséquences imprévisibles. »
Car les Russes sont maintenant tout feu toute flamme et, par la voix de Lavrov relayée ensuite par l'état-major russe, accusent formellement les Britanniques d'avoir monté la false flag de Douma :
« Nous avons des preuves irréfutables qu'il s'agissait d'une autre mise en scène, et que les services spéciaux d'un Etat qui est en première ligne de la campagne russophobe ont participé à la mise en scène.
On a dit aux Casques blancs que du 3 au 6 avril, les combattants de Jaïch al-Islam lanceraient une série de tirs d'artillerie sur Damas. Cela provoquerait une réaction des forces gouvernementales que les Casques blancs devaient utiliser pour mettre en place cette provocation.
Nous disposons d'interviews de personnes ayant directement participé au tournage des vidéos et qui ont raconté en détail comment ont eu lieu les prises de vue et à quels épisodes ils ont participé. »
La presstituée de Sa Graisseuse Majesté en est muette de stupeur quand elle ne coupe pas carrément la parole à ceux qui pourraient mettre en doute le script écrit par les barbus. Dernière victime en date, l'ancien commandant en chef des forces britanniques en Irak, prié par la bimbo de service d'aller se faire cuire un oeuf quand il mettait en doute la culpabilité d'Assad :
Quand on sait que Jaish al-Islam a été financée par Londres et que les Casques blancs ont été crées par un ancien officier british, l'affaire prend du sens. Chose amusante, le groupe islamiste saoudo-anglais a maintenant quitté la Ghouta entièrement libérée pour l'Idlibistan, où il est cordialement détesté par tous les autres "rebelles", à commencer par Tahrir al-Cham et Ahrar al-Cham. La guerre inter-barbue fera rage et il serait du plus grand comique qu'Al Qaida venge Assad en éliminant Jaish al-Islam. Les Dieux sont facétieux...


Damas confirme pour la première fois la capture de militaires britanniques à Ghouta Est

Des SAS capturés vivants aux côtés des terroristes lors de l’opération
de libération de Ghouta Est par l’Armée syrienne et les Spetsnaz russes
On le savait depuis assez longtemps mais les militaires britanniques, américains, israéliens,  français ou hollandais qui encadrent les groupes terroristes en Syrie faisaient systématiquement l’objet d’un marchandage secret et étaient toujours rapatriés suite à de promptes négociations comme ce fut le cas des 23 militaires français capturés à Alep en 2013.



Ce n’est plus le cas désormais.

Des militaires britanniques dont des éléments du 22e bataillon des SAS (Special Air Service) ont été tués et d’autres capturés vivants aux côtés des terroristes lors de l’opération de libération de la Ghouta Orientale par l’Armée syrienne et les Spetsnaz russes.
On comprends mieux pourquoi Londres hurle à la guerre en inventant l’affaire Skripal ou en ordonnant à ses supplétifs terroristes des casques blancs l’ordre de mettre en scène d’une attaque chimique à Douma en y exploitant de très jeunes enfants. 
Source : strategika51
 
Londres a demandé à Moscou d'inetervenir auprès des Syriens pour libérer/échanger ces soldats d'élite britanniques. Moscou les a renvoyé vers Damas. D'où la fureur de Mère Theresa et les montages du False Flag vengeur Skripal contre les Russes.
De vrais garnements dangereux, ces dirigeants occidentaux.
Hannibal GENSERIC

 

 

USA. Bolton et Mattis se chamaillent sur la Syrie

2 commentaires:

  1. Assad saura quoi en faire de ses terroristes

    RépondreSupprimer
  2. "Des SAS capturés vivants aux côtés des terroristes lors de l’opération de libération de Ghouta Est par l’Armée syrienne et les Spetsnaz russes"
    Non, cette ancienne photo montre des membres des services spéciaux italiens en Afghanistan. https://www.pinterest.fr/pin/188166090665383486/
    Ceci ne contredit pas l'article mais la légende de la photo est un fake, désolé.

    RépondreSupprimer

Les commentaires provenant d'"inconnus" (Unknown) ne seront pas pris en compte.