jeudi 5 avril 2018

Qu’est-il arrivé à l’Occident ?



Aujourd’hui, je suis profondément embarrassé par l’Occident. Et j’ai très, très peur.
Tout ce que je vois aujourd’hui, c’est un troupeau soumis conduit par de véritables psychopathes (au sens clinique du mot).
Et ce n’est pas le pire.
Le pire, c’est le silence assourdissant, la manière dont tout le monde regarde ailleurs, fait semblant que « ce n’est pas mon affaire » ou, pire encore, prend tout ce spectacle grotesque au sérieux. Qu’est-ce qui ne va pas chez vous, les gens ? Avez-vous tous été transformés en zombies ? RÉVEILLEZ-VOUS !!!
Permettez-moi de mesurer soigneusement mes mots et de vous dire la vérité sans détour.
Depuis le coup d’État néocon contre Trump, l’Occident suit exactement le même cours que l’Allemagne nazie au milieu des années 1930.
Bien sûr, l’idéologie est différente, le bouc émissaire désigné aussi. Mais la mentalité est exactement la même.
Les mêmes causes produisent les mêmes effets. Mais cette fois, il y a des armes des deux côtés qui font ressembler l’holocauste de Dresde à une petite étincelle.
Donc maintenant nous avons cette démonstration touchante de « solidarité occidentale » non pas avec le Royaume-Uni ou avec le peuple britannique, mais avec la City de Londres. N’est-ce pas émouvant ?
 Le 26 mars 2018 – Source The Saker

Affaire Skripal: Attention, le porridge brûle!

Décidément, cette farce de mauvais goût qu'est l'affaire Skripal marquera les manuels de relations internationales, comme l'évènement caractéristique de la décadence de la diplomatie européenne. Alors que la Russie a demandé la réunion de l'Organisation internationale pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) aujourd'hui, le comportement de la Grande-Bretagne, qui fait de plus en plus penser à un mauvais épisode de Benny Hill, botte en touche la réunion la concernant. Il n'y a donc aucune preuve à présenter? Mais y a-t-il seulement eu empoisonnement? 
Dans un monde où soi-disant la réalité n'existe pas, celle-ci rattrape dangereusement la fiction, dangereusement pour le Gouvernement britannique. Le laboratoire de Porton Down a identifié l'agent comme étant une substance chimique militaire, mais il n'était pas de sa compétence d'en identifier la provenance. Ils ont transmis leurs résultats au Gouvernement britannique, qui possède soi-disant d'autres éléments permettant d'identifier la provenance.
Il s'agirait donc d'un gaz militaire. Mais d'un gaz ... qui ne tue pas. Première grande découverte, puisque le policier se porte à merveille, que la fille commence à apprendre le texte qu'elle devra lire devant caméras et que l'espion/ex-espion/ russe / britannique est stablement dans le coma. 
Bref, il va falloir croire toute le monde sur parole, puisque à la différence de Litvinenko qui mourrait à petit feu devant les caméras du monde entier et parsemait son agonie de déclarations à la presse, ici c'est le silence médiatique total. Surprenant ...
Ensuite, il s'agit d'un gaz ... pour le moins sélectif. Il vise uniquement les personnes prévues. Certainement le résultat des miraculeuses nouvelles technologies ... un gaz qui ne se diffuse pas ... comme un gaz, mais qui cible. Juste les Skripal et pas leurs voisins. Seuls certains policiers sont en costume de grenouille, les autres ne sont pas déguisés. 
Et nous ne savons toujours pas de quels échantillons il s'agit, puisque les versions sont toujours légions ... S'agit-il du drone qui aurait largué un gaz super-intelligent qui a demandé ses papiers aux Skripal avant de les attaquer pour éviter les victimes collatérales? S'agit-il des grains de porridge russe avalés par Skripal qui en plein air sont inoffensifs? S'agit-il des représailles contre la fille qui serait presque un agent américain qui aurait touché une grosse somme avant d'être empoisonnée? S'agit-il d'un échantillon pris les bords des bancs? On s'y perd.
Autrement dit, sans que l'on sache de quel échantillon il s'agit, nous apprenons que l'on ne sait pas non plus d'où provient la substance. Qui est une arme super-puissante de nouvelle génération, qui ne tue pas vraiment, mais semble faire disparaître les gens. 
Ces scénarios, qui se concurrencent dans l'absurde, mettent les autorités britanniques et internationales dans l'embarras. A ses questions adressées à l'OIAC, la Russie n'a reçu aujourd'hui de réponse substantielle qu'à l'une d'entre elles. 
Et pour ne pas prendre de risque, le représentant britannique à l'OIAC a décidé de ne pas assister à la réunion d'urgence demandée par la Russie aujourd'hui pour faire le point sur l'affaire Skripal.
La sortie des Skripal de l'hôpital va vraiment se terminer comme dans Benny Hill:
Et maintenant Poutine hacke les pipelines américains (ou presque...)

 
Que n'inventeront-ils pas... Nous avions vu à plusieurs reprises que l'abominable Vlad des neiges était accusé d'à peu près toutes les calamités terrestres :
On savait, grâce à notre presse ô combien libre (défense de rire), que l'horrible Vladimirovitch avait instrumentalisé au choix : les réfugiés, le gaz, la Syrie, les élections américaines ou allemandes, Photoshop, sa propre popularité, la conquête spatiale etc. On n'a pas encore pu prouver la responsabilité du Kremlin dans la disparition des dinosaures mais ça ne saurait tarder...
Le dernier délire en date est délicieusement débile. Interrogé par un tabloïd anglais, un certain docteur Padalka nous apprend maintenant que Poutine est en train de militariser une pieuvre géante découverte dans la région arctique afin d'en faire une arme "dévastatrice".
Rappelons que la semaine dernière, le Parlement européen a voté une grisante résolution sur la "propagande" des médias... russes, oui, oui, russes ! Système complètement perdu, ivre, halluciné, en phase terminale.
Voilà maintenant que les serveurs électroniques de quatre petites compagnies gazières US opérant en Amérique du Nord ont été hackés. Il ne faut que quelques paragraphes pour en arriver, l'air de rien, à l'inévitable accusation :
"Ces attaques interviennent alors que, le mois dernier, le Département de la sécurité intérieure a averti du danger des cyber-attaques russes contre le système électrique américain."
Quelle coïncidence, juste au moment où Trump propose d'inviter Poutine à la Maison Blanche afin de tenter de réparer les pots cassés, plongeant ainsi le Deep State et la journaloperie à son service dans le désarroi. Et hop, une bonne petite accusation gratuite de piratage russe des pipelines de l'Amérique profonde, effrayant la ménagère de moins de cinquante ans : l'ogre du Kremlin prive vos enfants de gaz et d'électricité !
5 Avril 2018 , Rédigé par Observatus geopoliticus  

 « Nation, bullshit et Novitchok à l’ère totalitaire »

Je relevais dans un billet récent la tentative de récupération du massacre de Carcassonne (France) par un ministre de l’Éducation soucieux d’en tirer des leçons pour définir la citoyenneté au XXIème siècle. Voulant évidemment faire taire les contestations de tout bord, sacrifiant au sacro-saint consensus prôné par la doctrine de la bonne gouvernance, cherchant à excommunier les voix dissidentes qui fleurissent aujourd’hui dans un contexte de mensonge gueulard et grandissant, le ministre moralisateur était monté en chaire pour affirmer que la nation est «  un ensemble qui nous dépasse ».
Mais qu’est-ce que la nation, vue depuis les hauteurs dorées et moquettées des ministères, depuis le clair-obscur des conseils d’administration des banques et depuis les rédactions des papelards chiffonnés qui les servent avec empressement ?
La nation, c’est une vessie informe crevée de toutes parts par les seringues de la propagande. Elle est posée là, dégonflée, sans protection au milieu d’un pays sans monnaie, sans frontière, sans armée – l’OTAN veille au grain et l’ex-chef d’état-major bourru de nos armées est aujourd’hui officiellement américain – et elle n’a pas de politique économique hormis celle imposée par la technostructure européenne (équivalent européen du Deep State américain) qui est le déguisement commode choisi par un totalitarisme que beaucoup ont cru vaincu et n’ont pas vu perdurer sous sa forme nouvelle.
Il faut avoir à l’esprit que lorsque nos ministres lardés de grimaces et emballés d’arrogance évoquent la nation, ils ne croient pas un instant à leur bullshit – merci M. Wauquiez pour votre enfantine sincérité ! –, car la nation n’est pour eux qu’une idée, un mot creux encore plein des échos tournoyants d’un passé révolu, un Novitchok destiné à paralyser les systèmes nerveux. Elle est l’ultime représentation capable d’entretenir l’illusion politique en France, une illusion d’optique nécessaire pour pouvoir prolonger le règne de l’Argent et de ses agents sur un système électoral truffé de pièges et de malédictions.
Ces gens sont le principal ennemi de notre Civilisation, le principal obstacle à notre survie et constituent sans doute la maladie, l’épidémie, la nouvelle peste noire choisie par la providence pour mettre fin à notre Histoire.
Bruno Adrie
mercredi 4 avril 2018, par Comité Valmy
2 avril 2018

CONCLUSION
Dernièrement, de plus en plus de pays étrangers ont été victimes de la rhétorique occidentale et de mesures diplomatiques absurdes. Les dirigeants des nations visées sont obligés de porter un chapeau où sont étiquetés des slogans disant « oppresseur de son propre peupleautoritaire ou nettoyage ethnique » quelle que soit leur innocence.
Il est scandaleux de voir comment les États-Unis et l’Europe ont traité la Russie.
Ce que la Russie subit doit servir de leçon sur la façon dont d’autres nations non occidentales peuvent s’attendre à être traitées dans un avenir pas très lointain.  Expulser simultanément des diplomates russes n’est pas suffisant pour intimider la Russie. Dans l’ensemble, ce n’est qu’une tactique d’intimidation devenue emblématique des nations occidentales et, de plus, de telles mesures ne sont pas soutenues par le droit international et donc injustifiées. 
Plus important encore, la communauté internationale doit disposer des outils et des moyens nécessaires pour contrebalancer de telles actions.
L’Occident n’est qu’une petite fraction du monde et loin d’être le représentant mondial qu’il prétend être. Les minorités réduites au silence au sein de la communauté internationale doivent s’en rendre compte et prouver, par l’action, à quel point leur compréhension d’une telle réalité est profonde. Dans l’affaire Skripal, le grand public ne connaît pas la vérité, et le gouvernement britannique n’a pas encore fourni la moindre preuve justifiant ses allégations contre la Russie.

Hannibal GENSERIC

3 commentaires:

  1. Azul . Bonjour; Un article d'une frappante lucidité et perspicacité d'analyse, très rares . malheureusement en Occident , les citoyens sont devenus amorphes , sans le moindre sens critique , et surtout fuyant tout débat politique . je le constate au quotidien .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, j'approuve totalement vos propos!!!

      Supprimer
  2. Vous avez raison sur les gens qui se disent: ce n'est pas mes affaires, c'est l'affaire de la politique !! Je me souviens que les gens très spirituelles ont le songe sur la France et la peuple. C'est parfaitement décrite sur l'endormi du peuple se réveille trop tard car ils sont déjà... ! Pourquoi le célèbre Michèle de nostradamus est dégoûté que la France est corrompue par le nid de racailles. Les gens avaient essayé d'avertir les gens endormis de s'enfuir car il se passe vraiment terrifiant ! Les gens endormis ne croient pas les avertisseurs et ils sont les victimes de. ... ! La bible nous avertissons où il y a des faux prophètes ? Vous vous rappellez que ça fait 10 fois que les gens crient la fin du monde. Oui, ce sont les faux prophètes. Moi, je ne peux pas savoir. La vérité est que les faux prophètes le méritent avoir goûté son propre remède poison. Les prophèties sont sérieux où il ne les faut pas prendre si lègére. Quand le temps vient, vous connaissez les signes du temps ; les séismes forts et répètes, les tsunamis, les inondations ( 1er signe), les conflits sont provoqués depuis 11 septembre 2001, les coups d'état (2ème signe), les gens sont morts de faim, la maladie (3ème signe), la peste noir (deach), le problème d'immigration, le problème d'agriculture (4ème signe), la paix devient l'illusion des peuples (compris la sécurité). Aujourd'hui, nous sommes proches du 5 ème signe. Parce que les signes vont s'accélèrent. Je soupçonne que c'est encore pire. C'est la grêve massive (vérifier la France est validé et les autres ? Validés), la marché financière risque s'effronter à cause de la manque d'argent ( la faute sur la grêve (sncf et les pilotes d'avion, le manque de tourisme), la guerre civile a une chance de 30% pour arriver sur place dans l'Europe ou bien la France. Quand la France est affaiblie et elle a une chance de 80% d'être attaqué par les hommes vils.(6ème signe), les nations contre un seul nation (7ème signe), la loi martiale est arrivée et la guerre à éclaté ou une massacre des peuples. Enfin, le nouveau président arrive et oups ! C'est le président du monde ! (8ème signe) et 9ème signe est du renouveau. C'est un exemple ! Tous les dirigeants sont les mignons antéchrists que le dernier est vraiment diablotin. C'est une histoire. Je soupçonne que la bible ou la prophétie raconte l'histoire sucrée et le dicton " la réalité surpasse la fiction" Ça me donne des frissons et avec la grimace d'horreur. C'est beau que les gens parlent de la 3ème guerre mondiale et ils ne savaient pas que c'est l'avertissement. Voilà, ça fait peur. Les gens s'amusent et rirent, font la fête jusqu'au bout des comptes du heure. Il y a les vidéos qui parlent: quand les gens s'amusent avec les enfants, etc... Quand le ciel s'obsurcit, les herbes bien verts deviennent si brunâtres, les arbres deviennent si noirâtre (brûlant et cendré), la maison habité devient la maison hanté. Les enfants sont morts d'explosion chimique et les gens bien vivants sont morts en laissant son squelette. C'est une image vraiment décrite pour l'avertissement mais les gens sont conscients et ils ne bougent pas.C'est frissonnant que j'admets.

    RépondreSupprimer