vendredi 2 août 2019

Yémen: L’Est de l’Arabie frappé pour la 1ère fois. Opération contre une parade militaire à Aden, plus de 40 tués


Pour la 1ère fois depuis 2015, le début de la guerre saoudo-US contre le Yémen, un missile balistique de longue portée a frappé, ce jeudi 1 aout,  la profondeur de l’Arabie Saoudite.
Le porte parole des forces yéménites, le général Yehya Sarii, a précisé que le missile a visé une cible militaire, dans la ville de Dammam, à l’est de l’Arabie.

« Il s’agit d’un nouveau test des capacités balistiques des forces yéménites en riposte aux crimes saoudiens contre le peuple yéménite et à la poursuite de son blocus », a-t-il noté. Le général Sarii a, dans ce contexte, réitéré son appel aux entreprises étrangères et aux civils « de rester à l’écart des sites militaires et vitaux, vu qu’ils sont devenus des cibles légitimes à frapper ». Et d’ajouter qu’il: « fournira des détails supplémentaires sur cette opération et sur le nouveau missile tiré par les forces yéménites ».
La ville de Dammam est la capitale de la province orientale, sur le golfe Persique. Elle est le centre des grandes entreprises ainsi que du quartier général du géant pétrolier Aramco.
Résultat de recherche d'images pour "missiles dammam saudi arabia"
Quelles bases saoudiennes sont à portée de tir des missiles yéménites ?
Les attaques au missile des forces yéménites contre l’est de l’Arabie saoudite ont parcouru une distance d’un millier de kilomètres. Sur le trajectoire de ces missiles se trouvent des bases militaires saoudiennes où sont déployées des troupes américaines.
Russia Today Arabic a qualifié cette attaque d’« événement sans précédent » affirmant qu’il s’agissait du tir d’un missile balistique.
« Ce qui différencie cette opération des autres attaques au missile contre les différentes positions en Arabie saoudite, c’est que c’était la première fois qu’un missile parcourrait une distance aussi longue, car Riyad était par le passé la cible la plus lointaine que frappaient les missiles des combattants d’Ansarallah », a souligné Russia Today Arabic.
La distance entre al-Dammam et la zone la plus proche dans le nord du Yémen où sont déployées les forces yéménites est d’environ 1 200 kilomètres et celle avec Sanaa est de plus de 1 300 kilomètres.
RT Arabic a cité les bases saoudiennes qui se trouvent sur la trajectoire des missiles des combattants yéménites. Des troupes américaines sont déployées sur certaines de ces bases.
Image associée
-  La base aérienne Roi Khaled est située à proximité de la ville de Khamis Machit à l’est d’Abha dans le sud de l’Arabie saoudite. Les avions de combat américains qui sont impliqués dans les frappes de la coalition saoudienne contre le peuple yéménite décollent de cette base.
-  La base aérienne du village d’Askan est située à 20 kilomètres au sud-est de Riyad. Cette base abrite une équipe de formateurs militaires américains.  
-  La base aérienne Prince Sultan est située au sud-est de la ville d’al-Seeh dans la province d’al-Kharj au sud-est de Riyad. Selon des sources d’information américaines, en juillet dernier, Washington a envoyé des troupes sur cette base. Lors de ses opérations dans le golfe Persique et en Irak, l’armée américaine utilisait cette base.
« Actuellement, des centaines de militaires américains sont en train de préparer cette base pour y déployer le gros de leurs troupes. La mission de ces forces est d’assurer la défense. Le déploiement de batteries de missiles Patriot est également prévu », a ajouté ce rapport.
-  La base aérienne Roi Abdel Aziz (ancien aéroport international de Dhahran) est utilisée par l’armée de l’air saoudienne. Elle est située à 25 kilomètres d’al-Dammam dans l’est de l’Arabie saoudite. Les militaires saoudiens y reçoivent des formations au combat aérien.
Opération douloureuse à Aden: 40 militaires tués
L’unité balistique et celle de drone de l’armée yéménite et d’Ansarullah ont frappé, ce jeudi 1 aout, une base militaire de la coalition saoudienne et de ses mercenaires à Aden. Des dizaines de militaires ont été abattus et blessés, suite à cette attaque.
Le général Yehya Sarii, a affirmé que l’opération a visé un défilé militaire de la coalition saoudienne.
Et de préciser : Un drone de type Qasef 2k et un missile balistique de moyenne portée, dont le type n’a pas été dévoilé, ont atteint leur cible avec précision.
« Des dizaines de militaires de la coalition et de leurs mercenaires, dont de hauts gradés, figurent parmi les morts et les blessés », a fait savoir M.Sarii. Les médias de la coalition saoudienne ont pour leur part fait état de 40 morts.
M.Sarii a en outre révélé que « les forces d’agression (coalition, ndlr) planifiaient à partir de ce défilé de mener une offensive d’envergure contre les bases de l’armée yéménite dans les provinces de Dhaleh et Taez ».
Un haut gradé, le général Mounir al-Yafyi, figure parmi les tués, ont par ailleurs indiqué des sources de sécurité citées par l’AFP.
Il convient de noter que cette opération a ciblé les forces dites de la « Ceinture de sécurité », des policiers entraînés et équipés par les Émirats Arabes Unis, l’un des piliers de la coalition militaire menée par l’Arabie Saoudite qui mène depuis 2015 une guerre d’extermination contre le Yémen.
Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.