mardi 27 août 2019

Escalade de Trump dans sa guerre commerciale avec la Chine. Il ordonne aux entreprises américaines de cesser de faire des affaires en Chine. Pékin exercera des représailles


Les guerres commerciales causent uniquement des perdants, pas de  gagnants, Trump les mène sur plusieurs fronts… La Chine est sa cible principale, une nation qui est prête à donner autant qu’elle en reçoit, directement et asymétriquement.

Le programme MAGA de Trump n’a rien à voir avec la réduction du déficit commercial des États-Unis, causé par le déplacement des grandes entreprises américaines vers les pays à bas salaires.
Il s’agit avant tout de servir les intérêts des États-Unis aux dépens d’autres nations, caractéristique de l’arrogance impériale.
Les objectifs visés par les États-Unis et la Chine sont tous destinés à la marginaliser, l’affaiblir, la contenir et l’isoler, et surtout à miner son développement industriel, économique et technologique.
La guerre du commerce / des tarifs de Trump avec la Chine montre qu'il est économiquement ignorant et incompétent, alors qu’il a accès aux esprits économiques les plus brillants du pays.
Quelques mois après avoir annoncé sa candidature à la présidence en juin 2015, Psychology Today l'a qualifié comme suit : "refuse d'écouter, autoritaire,  et ouvre sa grande gueule sans réfléchir", ajoutant:
Il "ne craint pas la confrontation, et ne se soucie pas beaucoup  des sentiments des gens." Il manque de "prudence ... ne se soucie guère des règles et a tendance à les éviter".
Il manque de diligence et est imprévisible. Un article précédent demandait: Trump est-il trop mentalement instable pour gouverner?
Une pétition a été discuté par 60.000 professionnels de la santé mentale, le jugeant "psychologiquement incapable de s'acquitter de manière compétente des fonctions de président des États-Unis".
Ils ont demandé sa démission de ses fonctions, "conformément à l'article 4 du 25e amendement de la Constitution, qui stipule que le président sera remplacé s'il ne peut s'acquitter des pouvoirs et fonctions de son mandat." "
L'annonce, par lui seul,  de mesures majeures sur Twitter et de manière impulsive est troublante. Sa dernière annonce l'intensification de la guerre commerciale avec la Chine, qui ne restera pas sans réponse.
Vendredi, Beijing a annoncé de nouveaux droits de douane de 5 à 10% sur les importations américaines, d’une valeur de 75 milliards de dollars, à compter du 1er septembre et du 15 décembre, et de 25% sur les voitures américaines et de 5% sur les pièces automobiles, à compter du 15 décembre.
C'est en réponse aux 10% de droits annoncés par le régime Trump aux mêmes dates.
Trump a répondu par "par la présente j’ordonne aux entreprises américaines de cesser de faire des affaires avec la Chine. Il  a qualifié le président Xi Jinping d'"ennemi" des Américains, et s’est demandé lequel entre Xi et Powell (le président de la Fed) est le plus grand ennemi, et quelques heures plus tard, il a  impulsivement, a lancé l'escalade de la guerre du commerce.
Il a porté les droits de douane qui étaient de 25% à 30% sur 250 milliards $ d’importations chinoises à compter du 1er octobre, ainsi que les droits de 10% annoncés (sur 300 milliards de produits chinois) qui passent à 15%, à compter du 1er septembre et du 15 décembre.
"Nous n'avons pas besoin de la Chine et, franchement, nous serions mieux sans elle", a-t-il rugi sur Twitter.
Donald J. Trump
@realDonaldTrump
    Notre pays a perdu stupidement des milliards de dollars avec la Chine depuis de nombreuses années. Ils ont volé notre propriété intellectuelle à des centaines de milliards de dollars par an et ils veulent continuer. Je ne veux pas que cela arrive! Nous n'avons pas besoin de la Chine et, franchement, nous serions loin ...
Donald J. Trump
@realDonaldTrump
    ... Mieux sans eux. Les énormes sommes d'argent que la Chine gagne des États-Unis, année après année, pendant des décennies, vont et doivent cesser. Nous ordonnons à nos grandes entreprises américaines de commencer à chercher une alternative à la Chine, notamment en leur apportant ..
33.7K personnes en parlent
La Fed ne peut rien faire pour réparer les dommages commerciaux découlant de ses politiques erronées à l'égard de la Chine et d'autres pays.
L'impression des billets de banque  ne stimule pas la croissance et ne crée pas d'emplois lorsqu'elle est utilisée pour des investissements spéculatifs, des fusions et acquisitions, des salaires élevés et de gros bonus - alors que les salaires des Américains ordinaires ne suivent pas le rythme de l'inflation et que des avantages vitaux diminuent.
Inonder d’argent Wall Street et les poches d’individus fortunés ne produit aucun effet positif au niveau de la masse des gens, où il est absolument nécessaire.
Quand iles gens ont de l'argent, ils le dépensent. Un cercle vertueux de prospérité s'ensuit. L'Amérique avait autrefois une croissance prospère durable.
Aujourd'hui, la nation est en déclin et se dirige vers le tiers monde - sa classe privilégiée bénéficiant aux dépens du bien-être général.
La guerre de Trump contre la Chine Trump sur la Chine par d'autres moyens va leur nuire grandement et cela va générer une crise économique sévère.
Pékin a répondu à hausse de tarifs de vendredi en la qualifiant de "barbare". Son journal officiel The People's Daily a averti que les autorités de l’Etat chinois vont riposter "jusqu’à la fin".
Le Global Times de Chine a commenté les événements de vendredi :
    "Le monde n'est plus unipolaire et il n'y a pas de place pour faire ce que l'on veut, comme en témoigne le bras de fer avec la Chine", ajoutant:
    Les autorités de Beijing ont répété qu'elles proposeraient des mesures pour contrer la nouvelle série de hausses de tarifs (américaines). Personne ne sort gagnant d’une guerre commerciale. "
    "Il est de plus en plus évident que nous sommes au cœur d'un conflit stratégique provoqué par les États-Unis", à cause de "l'hybris et du néo-mercantilisme" américains.
Hu Xijin, éditeur du Global Times, a tweeté:
    "Sur la base de ce que je sais, la Chine souhaite prendre d'autres mesures en réponse aux droits de douane imposés par les États-Unis sur 300 milliards de dollars de marchandises chinoises", a ajouté:
    "Beijing aura bientôt un plan d'imposition de tarifs de rétorsion sur certains produits américains. La Chine a des munitions pour combattre. La partie américaine va ressentir la douleur ".
Séparément, il a tweeté:
    "Sans le marché chinois de 1,4 milliard d'habitants, les produits agricoles américains n’ont nulle part où aller, les terres agricoles seront abandonnées, les agriculteurs en faillite [1]", a ajouté:
    "Les produits énergétiques américains vont aussi perdre un marché infini.  Le marché chinois de l'automobile est déjà plus important que celui des États-Unis... tout cela ne devrait pas se produire."
Vendredi, marchés boursiers américains ont baissé  brusquement en réaction à ce qui se passera  avant la réunion du G7 de trois jours à Biarritz.
Clairement, les guerres commerciales de Trump y seront discutées.
Le vice-président de la US National Federation, David French, a critiqué Trump en ces termes:
    "Il est impossible pour les entreprises américaines de planifier l'avenir dans ce type d'environnement", ajoutant:
    "L'approche de Trump ne fonctionne pas, et la réponse n'est pas de taxer encore plus les entreprises et les consommateurs américains. Où cela finira-t-il? "
Le vice-président exécutif de la Chambre de commerce des États-Unis, Myron Brilliant, a contesté l'ordre donné par Trump aux entreprises américaines de cesser leurs activités en Chine, en déclarant:
    "Il peut donner des conseils. Il peut donner sa propre pensée, mais les entreprises américaines vont continuer à investir et à faire affaire avec la Chine, car c'est un marché trop important. "
La situation économique des États-Unis s’affaiblit, cela devrait apparaître dans les prochains rapports.
L'économiste John Williams a souligné la révision à la baisse de 501.000 la création d'emplois aux États-Unis, ajoutant que "l'estimation finale de l'analyse comparative pour 2019 devrait être encore pire".
    "Les gains d'emploi estimés pour la fin d'année en mars 2019 ont diminué de 20% ... la croissance de la masse salariale d'une année sur l'autre a été révisée" au niveau le plus faible depuis la "Grande récession".
L'escalade de la guerre du commerce de Trump avec la Chine ne fait qu'aggraver les choses - ponctuée par son impulsivité, son imprudence et sa rage irrationnelle.
Source : Trump Escalates Trade War with China. Orders Corporate America to Stop Doing Business with China. Beijing Will Retaliate
--------------------------------------------------------
Hannibal GENSERIC

1 commentaire:

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.