mercredi 5 septembre 2018

Syrie. La Russie répond aux menaces de Trump en déployant des armes nucléaires ciblant la Navy américaine


Un nouveau rapport du ministère de la Défense (MoD) déclare que la Russie  a terminé avec succès un exercice de ravitaillement en vol d’un escadron Sukhoi-30SM [1] au-dessus de la mer Méditerranée, dont la mission est de déployer des bombes nucléaires tactiques KAB-250 contre des navires de guerre de l’US Navy.
Cette action de préparation à la guerre totale est une réponse directe aux injonctions du président Donald Trump qui a lancé un nouvel avertissement aux forces militaires russes et syriennes de ne pas attaquer les forces terroristes islamistes dans la province d'Idlib.
Selon ce rapport, et comme le ministère russe des Affaires étrangères l'a détaillé il y a quelques jours à peine, la guerre syrienne était un complot ignoble du régime Obama-Clinton, initié par les États-Unis pour offrir à leurs pantins arabes (les rois fainéants et corrompus d’Arabie Saoudite et du Qatar) des pipelines et des gazoducs traversant la Syrie vers le marché européen. Mais dont ce projet est tombé à l’eau après que la Russie soit entrée en action pour détruire les armées terroristes islamistes que les pays occidentaux avaient créées et financées pour accomplir leur sale besogne.
Les derniers restes de ces terroristes islamistes sont maintenant encerclés par les forces a russo-syriennes dans la province d’Idlib. leur nombre est estimé à environ 30 000, dont la presque totalité fait partie de l'organisation terroriste internationale Hayat Tahrir al-Sham (HTS) - alias Al-Qaïda en Syrie, qui a lancé un saccage meurtrier parmi les 3 millions de civils innocents de cette région. [2]
C’est donc avec stupéfaction qu’on peut lire dans le New York Times de 2 septembre, dans un article « À Idlib, l’offensive finale va coûter un prix horrible ») s’est positionné comme le défenseur ces terroristes barbares de HTS (Al-Qaïda) en les dépeignant comme des administrateurs à l'esprit humanitaire «chaleureux et doux» Ce qui est encore plus déplorable et honteux, c’est que dans cet article long de 20 paragraphes, le NYT n’a pas soufflé mot du fait que son propre gouvernement américain (à l’instar de la Russie, la Turquie et la Syrie) a déjà déclaré que cette organisation terroriste HTS était parmi les plus dangereuses au monde.
Alors que le New York Times faisait l'éloge de ces terroristes islamistes barbares en Syrie, le dernier rapport de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies (UNHRC) montre que plus de 750.000 Syriens déplacés par la guerre (11% des 6,6 millions de personnes déplacées en Syrie) sont rentrés chez eux, grâce aux forces militaires russo-syriennes qui ont vaincu ces terroristes.
Le monde oriental travaille à apporter la paix en Syrie et à ses peuples
Ce qui défie toute compréhension rationnelle et morale, c’est pourquoi faudrait-il abandonner les civils innocents de la province d'Idlib à ces monstres terroristes islamistes barbares ?
Peut-être l’explication se trouve dans l’étrange événement survenu récemment aux États-Unis, lorsque l’ensemble du gouvernement fantôme du «Deep State» s’est réuni pour les funérailles du sénateur américain John McCain [3], et que l’article « frénésie d'Internet au sujet de Bush qui offre des bonbons à Michelle Obama [4]» décrit ainsi : «Un criminel de guerre donne un bonbon à l'épouse d'un autre criminel de guerre lors des funérailles d'un troisième criminel de guerre. Nous avons là tout ce qu'il faut pour que le cerveau américain bouillonne à coups de dopamine et de l'ocytocine»
Devinette : lequel de ces "groupes rebelles" ne ressemble pas à des terroristes islamistes ?
Lorsque la Russie et la Syrie ont effacé ces terroristes islamistes barbares, les dirigeants criminels de l’Occident ont déformé les faits : ils les appellent des «rebelles», et ils veulent maintenant les protéger. Mais quand ils attaquent New York, Paris et Londres, ils les renomment «terroristes radicalisés».
L’un des meilleurs journalistes internationaux,  Christopher Oldcorn explique ce comportement :
« C'est typiquement cela l'impérialisme américain et britannique. À l'heure actuelle, ils ont besoin d'un prétexte pour pouvoir attaquer la Syrie. Idlib est fondamentalement le dernier bastion que les terroristes ont en Syrie.
D'une certaine manière, jusqu'à présent, Assad et son armée syrienne ont défait les États-Unis et le Royaume-Uni dans cette guerre par procuration, mais Idlib est leur dernier point.
Si Assad peut libérer Idlib, il n’ya plus d’accès en Syrie pour les pays occidentaux.
Ils doivent donc organiser une sorte d’attaque chimique sous fausse bannière pour obtenir le soutien public dont ils ont besoin pour attaquer la Syrie. Ils doivent dépeindre Assad comme une sorte d’animal, gazant son propre peuple.
Ensuite, les États-Unis et le Royaume-Uni peuvent bombarder les installations militaires syriennes et tout ce qu'ils veulent.
Mais pourquoi fournit-il un passage sûr sur la route humanitaire d'Idlib si son plan est simplement de tuer son propre peuple?
Cela n'a aucun sens. »
 
NOTES

[1] Des Su-30SM russes se ravitaillent en vol au-dessus de la Méditerranée (vidéo)

Plusieurs chasseurs Sukhoi Su-30SM ont été ravitaillés en vol par un Iliouchine Il-78 lors des manœuvres d’envergure lancées début septembre par la Marine et les Forces aérospatiales russes en Méditerranée, comme le montre une vidéo publiée sur internet.
Pendant cet exercice, les Su-30SM volant entre 2.000 m et 8.000 m d’altitude se sont approchés de l’Iliouchine Il-78 à une vitesse d’environ 500-550 km/h tout en gardant une distance de 20 m entre eux.
Le ravitaillement en vol est un élément obligatoire de la formation des pilotes qui est considéré comme l’une des manœuvres les plus complexes. 
Les Forces aérospatiales et la Marine russes mènent des exercices du 1er au 8 septembre en Méditerranée. Les manœuvres engagent 26 navires des flottes du Nord, de la mer Noire, de la Baltique et de la flottille de la mer Caspienne. Trente-quatre aéronefs, dont des avions stratégiques lance-missiles Tupolev Tu-160, des avions de lutte anti-sous-marine Tu-142 et Il-38, des chasseurs Su-33 et des avions Su-30SM de l’aviation embarquée, participent à la partie aérienne des exercices.

SYRIE. La Russie couvre la prochaine offensive syrienne finale avec bien plus que 25 navires de guerre

Hannibal GENSERIC

2 commentaires:

  1. avec les amerloques il faut montrer ses muscles sinon ils nous bouffes

    RépondreSupprimer
  2. Slt à tous .si ils utilisent la prétendu attaque chimique par leurs proxi sur place ? Ce nest pas possible que le monde n'ouvre pas les yeux ! Je sais que ces démons persisteron dans ce projet sataniste du grand israel

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés.