vendredi 28 septembre 2018

Gédéon Levy : "Merci, Mère Russie, d'avoir remis Israël à sa place "


Ces dernières années, Israël est devenu plus "incontrôlable" que jamais, "patrouillant" dans l’espace aérien libanais et bombardant à gogo le territoire de la Syrie, écrit Gédéon Lévy, le correspondant du plus ancien quotidien d’Israël, Haaretz.

La Russie, qui, après l'incident avec l'IL-20, a décidé d'envoyer les complexes S-300 en Syrie, a réussi à «enrayer» Israël, en lui montrant l'étendue de ce qui est autorisé, estime le journaliste.
Résultat de recherche d'images pour "gideon levy Haaretz" 
 «Une lueur d’espoir jaillit de derrière les nuages: quelqu'un définit le cadre de ce qui est permis à Israël de ce qui ne l’est pas. Pour la première fois depuis de nombreuses années, un autre État indique clairement à Israël que son influence a des limites, qu'il est anormal de faire tout ce qu'il veut, qu'il n'est pas seul impliqué dans le jeu, que l'Amérique ne peut pas toujours le couvrir et qu'il ne peut pas nuire à ses voisins sans fin “, écrit Lévy.
Alors que le Hezbollah a vaincu Israël il y a 12 ans lors d'un conflit majeur sur le Liban et lui a également montré où se trouvent ses frontières et ses limites, la Russie est le premier acteur étatique à le faire en tant qu'État depuis plusieurs décennies.
Selon le journaliste, Israël a besoin de restrictions telles qu'une zone d'exclusion aérienne. Ces dernières années, «l'arrogance» et la situation géopolitique générale ont permis au pays de «perdre le contrôle».
Les aéronefs israéliens pouvaient patrouiller l’espace aérien libanais comme si c’était le sien et avaient bombardé la Syrie à de nombreuses reprises, sans motif cohérent permis par le droit international. Ses troupes détruisent aussi périodiquement Gaza, ses abus contre les Palestiniens n’ont fait que s’aggraver malgré les pressions internationales croissantes et le dégoût généralisé des crimes du soi-disant «État juif», et maintiennent la Palestine en captivité dans un «siège sans fin». ”
La rive ouest du Jourdain. Lévy a souligné;
«Soudain, quelqu'un se leva et dit:« Eh bien, arrêtez, au moins en Syrie, y en a marre » Merci, Mère Russie, d'avoir limité l'enfant qui n'a pas été pacifié depuis longtemps",
Selon lui, la réaction russe a provoqué la «stupeur» d'Israël, ce qui montre à quel point le pays a besoin d'un «adulte responsable capable de le freiner».
Au printemps, Bloomberg citait d'anciens et actuels responsables israéliens qui avaient menacé l'armée de l'air bombarder le S-300 si la Russie approvisionnait les complexes syriens. Mais à présent, les voix de ceux qui ont parlé avec cette «bravade vide» se sont calmées, note Lévy.
Selon le journaliste, tout État a le droit de posséder une défense aérienne, y compris la Syrie, et personne ne devrait le priver d'une telle occasion par la force. Mais cette simple vérité semble aux autorités israéliennes quelque chose d’inconcevable.
Ils considéraient que la souveraineté des autres pays était «dénuée de sens» et que la leur est «sacrée» et a le «le degré plus élevé au monde».
Ils ont «interféré avec une totale impunité» dans les affaires de la région, se cachant derrière des craintes réelles ou fictives sur la sécurité nationale. Mais tout cela a été surpris par le «NIET» russe qui a ramené Israël à la réalité.
C'est arrivé très opportunément. Quand Israël «était au septième ciel de bonheur» parce que les États-Unis avaient déplacé l'ambassade à Jérusalem et réduit le financement de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA), Moscou avait lancé un avertissement.
Cela équilibrera peut-être au moins légèrement l’intoxication par le pouvoir qui s’est emparé du pays au cours des dernières années et le pays commencera à se "développer intelligemment et à se rétablir".
En outre, la Russie pourrait, par inadvertance, se révéler «meilleure pour Israël à cause de tout ce soutien dû à la corruption corrompu insensée de l'administration américaine actuelle et de celles qui les ont précédées», affirme Lévy. Il poursuit:
«La Russie a montré au monde une manière de traiter avec Israël, en utilisant uniquement le langage qu'elle comprend. Que ceux qui se soucient vraiment du bien-être d’Israël et de la justice apprennent comment cela se passe: seulement avec le recours à la force »
Selon le journaliste, Israël n'agira correctement que si Israël est puni et contraint de rendre des comptes. Son armée de l'air réfléchira avant de lancer d’autres bombardements contre la en Syrie.
Gédéon Lévy conclut;
«Si un tel « niet » russe se trouvait également dans le ciel de Gaza, tant de morts et de destructions inutiles auraient été évitées. Si les forces internationales repoussaient l'occupation israélienne des territoires palestiniens, cela aurait pris fin il y a bien longtemps.
Au lieu de cela, nous avons un Donald Trump à Washington et les condamnations pitoyables de l'UE en raison de l'expulsion de résidents de Khan al-Ahmar.
Hannibal GENSÉRIC

3 commentaires:

  1. Enfin quelqu'un d'intelligent s'exprimant clairement dans la justesse, si seulement cela rafraichissait la mémoire de ce pays orgueilleux!!!

    RépondreSupprimer
  2. Gideon levy un homme juste dans un monde injuste, un homme courageux dans un monde de lâches!

    RépondreSupprimer
  3. Est ce un début ou uniquement un coup d épée dans l eau.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés.