vendredi 14 septembre 2018

Allemagne. Des prêtres catholiques auteurs d'abus sexuels sur des milliers d'enfants


Deux grands médias allemands ont publié un rapport explosif sur les abus sexuels commis sur des enfants catholiques en Allemagne.

Selon  le rapport de Spiegel Online et Die Zeit, 3.677 enfants ont été sexuellement abusés par le clergé entre 1946 et 2014 et ce rapport révèle aussi que la majorité des victimes étaient des garçons âgés de 13 ans ou moins, dont 969 étaient des enfants de chœur.
Le rapport étouffé jusqu’à présent n'est que le dernier d'une longue série de révélations qui ont révélé des décennies d'abus sexuels commis par des prêtres catholiques du monde entier  [1].
RT rapporte: L'étude, commandée par la Conférence épiscopale allemande, a été menée par trois universités et ne devait pas être révélée avant la conférence du 25 septembre.
Selon les résultats de la recherche, un cas sur six  était un viol et au moins 1.670 membres du clergé étaient impliqués. Bon nombre des prêtres pris en flagrant délit d'abus avaient récemment été simplement transférés dans d'autres paroisses et un tiers seulement des membres accusés du clergé avaient fait l'objet d'une enquête de la part de l'Église catholique.
Selon des études menées par des experts des universités de Giessen, Heidelberg et Mannheim, le nombre réel de victimes était probablement beaucoup plus élevé, les chercheurs n’ayant pas eu accès aux dossiers originaux de l’Église, par refus de celle-ci. Au lieu de cela, ils ont dû donner des questionnaires aux diocèses, qui ont ensuite fourni des informations.
Der Spiegel, citant un résumé inclus dans le rapport officiel divulgué, a écrit qu'il y avait des preuves que certains dossiers et archives avaient été «détruits ou manipulés». Il a également déclaré que les personnes accusées de maltraitance, principalement des prêtres, avaient été déplacées vers d’autres congrégations sans méfiance, car elles n’ont pas été informées des accusations formulées à l’encontre de ces prêtres.
Ce rapport explosif n'est pas le premier du genre à faire la lumière sur les abus sexuels endémiques dans l'Église catholique. Le mois dernier, une enquête aux États-Unis a révélé que plus de 1.000 enfants avaient été maltraités par environ 300 prêtres en Pennsylvanie [2].
L'Australie a chargé une commission royale très diversifiée pour enquêter sur les abus sexuels commis sur des enfants au sein de l'Église catholique en 2017. Elle a établi qu'il y avait eu 4.756 plaintes déposées auprès d'autorités catholiques concernant 1.880 ecclésiastiques  soupçonnées d'abus sexuels entre 1980 et 2015.
Au début de la semaine, le Vatican a déclaré qu'il préparait les «clarifications nécessaires» concernant les accusations selon lesquelles les hauts responsables du Vatican - y compris le pape François lui-même - avaient dissimulé l'inconduite sexuelle de l'ancien cardinal américain Theodore McCarrick. [3]
Mercredi, le Vatican a annoncé qu'il convoquerait les présidents de chaque conférence épiscopale nationale à travers le monde pour un sommet sur la prévention des abus sexuels commis par des membres du clergé et la protection des enfants. Un porte-parole du Vatican a déclaré que le sommet se déroulerait du 21 au 24 février.
La Conférence des évêques allemands a déclaré dans une réponse écrite qu'elle regrettait la fuite du rapport, mais que l'étude confirme «l'ampleur des abus sexuels».
"C'est oppressant et honteux pour nous", a déclaré mercredi Mgr Stephan Ackermann, évêque de Trèves. «Il y a quatre ans, nous avons commandé l'étude et nous, les évêques en particulier, sommes confrontés aux résultats

Source: Leaked Report Reveals Catholic Priests Sexually Abused Thousands Of Children In Germany

NOTES



Traduction / Annotations : Hannibal GENSERIC

1 commentaire:

  1. Et dire que des parents donnaient de l'argent lors des quêtes dominicales alors que leur propre enfant membre du choeur se faisait pulvériser l'anus par le prêtre de l'Eglise.

    Et c'est eux qui parle de l'importance de la foi et font des leçons de morales alors qu'ils devraient croupir en prison.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.