samedi 19 septembre 2020

Le ciel du Moyen Orient n'est plus sûr pour les avions "furtifs" américains

 Les systèmes de défense aérienne russes contrôlent scrupuleusement le mouvement de tous les chasseurs F-35 et F-22 au-dessus de la Méditerranée, de l'Afrique et du Moyen-Orient.

Selon le site web militaire russe, Avia.pro, le déploiement des radars trans-horizons russes, Rezonans-NE, en Afrique et au Moyen-Orient permet à l'armée russe de suivre avec une précision de plusieurs mètres les chasseurs F-35 et F-22 qui apparaissent dans la zone. L'une des stations radar "Rezonans-NE" est déployée sur le territoire égyptien et la seconde sur le territoire iranien. Sans oublier la station radar "Container" qui située à Mordovie en Russie, permet à l'armée russe d'utiliser librement des systèmes de défense aériens contre tout ennemi dans cette région.

Iran: le F-35 n'est plus furtif

À l'heure actuelle, des dizaines de chasseurs F-35 sont sous la mire des radars russes. Ces F-35 sont pour la plupart déployés en Israël, certains à la base de la Royal Air Force à Chypre tandis qu’un nombre d’entre eux sont les avions destinés à effectuer des rotations sur les bases américaines au Moyen-Orient.

 Le "Rezonans-NE" est un radar de surveillance multifonctionnel à longue portée et à haute performance. Il sert à coordonner les combats anti-aériens, les régiments de missiles anti-aériens, les intercepteurs et appareils de domination aérienne. Il sert également à fournir des informations en temps réel sur l’ensemble des zones couvertes par la défense anti-aérienne. Le radar "Rezonans-NE", est un système VHF cognitif multifonctionnel, qui répond entièrement à toutes les exigences mentionnées ci-dessus. Le radar "Rezonans-NE"  est un radar fixe 3D PESA avec un scan parallèle sur toutes les surfaces et une interprétation digitalisée des données reçues.

Selon les données de recherche, la réflexion détectable des ondes électromagnétiques des éléments structurels des cibles aériennes est observable dans la gamme d’ondes 35-70 MHz.

Le "Rezonans-NE" est capable de neutraliser la furtivité et permet donc de détecter les appareils furtifs comme le F-117, B-2, F-22 et F-35, ainsi que les missiles de croisière furtifs. Une autre caractéristique de ce radar est le balayage à haut débit dû à la présence de systèmes d’antennes radar fixe (contrairement aux radars tournants). Le taux de balayage radar est de 0,6 à 3,2 avec une grande couverture de l’espace aérien : jusqu’à 600 km en mode n ° 1 “aérodynamique” et jusqu’à 1100 km en mode n ° 2 “balistique”.

Rezonans-NE fait partie d'une nouvelle génération de radar au-dessus de l'horizon capable de détecter et de suivre des cibles hypersoniques à une distance de plus de mille kilomètres. Les nouvelles installations radar fonctionnent en conjonction avec le système de défense aérienne le plus sophistiqué de fabrication russe, le S-400.

Ciel syrien: Moscou change le jeu?

« Alors que les États-Unis et leurs alliés se penchaient sur la manière d’ont-ils pourraient étendre leur domination dans les régions précitées, la Russie et ses alliés ont créé un puissant réseau de défense aérienne. Bien que cela ne soit pas officiellement annoncé, la Russie échange activement - dans le cadre des coopérations militaires - avec l'Égypte, la Syrie et l'Iran, des données sur le tir de missiles et le vol de chasseurs », estime un expert.

Il convient de noter que précédemment, les radars «Rezonans-NE» et «Container» ont été activement testés contre les F-35 près des frontières iraniennes au début de l’année en cours.

Le Su-57 russe a assommé et aveuglé les radars de l'armée américaine.

L'apparition du chasseur russe Su-57 dans la zone d'identification des forces de défense aérienne américaines a été une surprise totale pour le Pentagone. L'armée américaine a appris l'apparition d'un avion de combat russe dans cette zone seulement quelques jours plus tard, alors que les données vérifiées des radars montraient clairement que les avions de combat russes dans cette région n'étaient pas vus, ce qui indique que le chasseur "furtif" russe n'a pas pu être détecté même à une distance de moins de cent kilomètres.

«Les Américains gardent leurs nouvelles armes loin des hostilités, donc tout récemment, en voyant les plus récents Su-57 en République arabe syrienne, les États-Unis ont reçu un choc. Comment? La rencontre s'est avérée assez inattendue! " Les États-Unis d’Amérique sont de nouveau tombés face contre terre lorsque leurs radars tant vantés n’ont pas détecté nos nouvelles armes, plus d’une fois. Eh bien, chers Américains, c'est un échec! Les "Su-57" les plus puissants n'ont été découverts que lorsqu'ils le voulaient eux-mêmes. Selon les médias, la Fédération de Russie a décidé de contacter les Américains et de transmettre ses vœux ardents à l'aide d'un système furtif ultramoderne: «De la Russie avec amour».- à ce sujet rapports  "Monde des armes".

Plus tôt, on a appris que les chasseurs Su-57 étaient arrivés à la base aérienne de Khmeimim en Syrie via l'espace aérien de l'Iran, de l'Irak et de la Syrie, ce qui signifie que l'avion de combat russe était capable d'étourdir et de aveugler plusieurs radars des systèmes de défense aérienne américains. De plus, nous parlons d'aveuglement. et l'étourdissement peut disparaître dans ce cas. si l'avion de combat russe utilisait du matériel de guerre électronique, qui est l'un des plus puissants du monde.
Source : https://avia-pro.fr/news/istrebitel-vks-rf-su-57-ustroil-nepriyatnye-syurprizy-amerikanskim-radaram

VOIR AUSSI :
Hannibal GENSÉRIC

 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.