jeudi 30 mai 2019

USA. La Connexion Rothschild dans les attentats israéliens du 11/9


Les Rothschild, la famille fondatrice de l'état israélien sioniste, sont étroitement liés à divers aspects de l'atrocité terroriste du 11 septembre. Les livres Solving 11/9 présentent certaines de ces connexions, qui sont généralement cachées et difficiles à voir. La connexion Lauder / Rothschild, en revanche, est à la fois évidente et centrale dans l’opération 11/9.

Lord Jacob Rothschild avec Ronald Lauder, président du Congrès juif mondial, après avoir reçu le prix WJC (World Jewish Congress) Theodor Herzl au nom de sa famille, le 7 novembre 2018 (Crédit photo: Shahar Azran / WJC)
Le crime terroriste du 11 septembre 2001 a nécessité beaucoup de préparation, notamment la privatisation du World Trade Center, initialement propriété de l’Autorité portuaire de New York et du New Jersey. Pour les conspirateurs juifs, il était nécessaire d’obtenir le contrôle des tours jumelles pour que les équipes de démolition puissent accéder aux bâtiments et y déposer des matériaux explosifs. Cela aurait été impossible si les tours restaient entre les mains de l'autorité portuaire.
La privatisation du World Trade Center impliquait Ronald Lauder, un sioniste de choc et de haut niveau étroitement lié à la famille Rothschild, dont l'un des membres a servi au plus haut niveau de la Direction du renseignement militaire israélien.
Ronald Lauder dirigeait les deux commissions placées sous l'autorité du gouverneur George Pataki qui ont plaidé en faveur de la privatisation du World Trade Center: la Commission de la privatisation de l'État de New York et le Conseil de la recherche de l'État de New York sur la privatisation. Lauder a été le moteur des efforts de privatisation du World Trade Center, qui a abouti à ce que Larry Silverstein, un autre juif sioniste, obtienne le bail de 99 ans des Twin Towers en juillet 2001.
Ronald S. Lauder est le président du Congrès juif mondial (World Jewish Congress).
David de Rothschild est président du conseil d'administration du Congrès juif mondial. Il est également président exécutif du groupe Rothschild.
David de Rothschild (à gauche) est président du conseil d'administration du WJC; Ronald Lauder (troisième à gauche) est président du WJC. Jacob Rothschild (deuxième en partant de la gauche) a reçu un prix du WJC, novembre 2018. (Source: WJC)
Ronald Lauder a fondé la Lauder School of Government, diplomatie et stratégie au Centre interdisciplinaire d'Herzliya (Israël) en 1999.
Le général de division Daniel Rothschild (retraité de l’armée israélienne) est à la tête de l'Institut de politique et de stratégie (IPS) de la Lauder School of Government, du Centre interdisciplinaire (IDC). Il est également président de la série annuelle de conférences Herzliya et membre du conseil consultatif de la Banque centrale d'Israël.
Danny Rothschild, directeur de l'Institut de politique et de stratégie (IPS) de la Lauder School of Government, diplomatie et stratégie de l'école du Mossad, le Centre interdisciplinaire (IDC).
En 1984, Rothschild a été nommé assistant du chef d'état-major de l'armée israélienne. Il a été promu au grade de brigadier général en 1985 et nommé commandant des unités de Tsahal au Sud-Liban.
Rothschild a ensuite occupé le poste de directeur adjoint de la Direction du renseignement militaire, l'organe central de renseignement militaire des forces israéliennes. Rothschild était directeur du département de la recherche, où il était responsable de la recherche et de l'analyse stratégiques (politiques et militaires) à l'échelle nationale, y compris avant et pendant la première guerre du Golfe.
En 1991, Rothschild fut promu au grade de général de division (Aluf) et fut nommé coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires palestiniens occupés, poste qu'il occupa jusqu'à sa retraite en 1995.
Des Américains réclament la vérité sur le 11/9(2007) Photo:  Mike Chickey

Source: 11/9: The Lauder/Rothschild Connection

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.