mardi 14 mai 2019

L'antisémitisme est devenu un mouvement de masse en Grande-Bretagne


Il semble que les groupes de pression juifs britanniques aient atteint leur objectif: l'antisémitisme est maintenant un mouvement de masse au Royaume-Uni. Le sioniste enragé Algemeiner rapporte que "l'antisémitisme et la haine virulente d'Israël étaient monnaie courante samedi lors d'une manifestation pro-palestinienne à Londres".
La presse juive semble être contrariée par une marche pro-palestinienne qui s'est réunie près des locaux de la BBC, non loin d'une synagogue. Je suppose que la raison est simple: une fois que Londres sera parsemée de synagogues, les tenants de droits de l'homme seront expulsés de la ville. Ils devront se rassembler quelque part hors de la ceinture verte.

Les médias juifs se plaignent du fait que les participants ont brandi des "insignes et pancartes antisémites", tels que "Israël provoque l'antisémitisme". Je suis perplexe. Est-ce vraiment une déclaration antisémite? C'est plutôt une tentative d'identifier la cause de l'antisémitisme.
Les médias juifs sont également contrariés par les images de l'étoile de David croisée avec une croix gammée. Pour commencer, ceux qui assimilent Israël à l'Allemagne nazie contemplent en réalité le souvenir de l'Holocauste et ne sont nullement des "négateurs". Je suppose que le moment est venu pour les sionistes et les partisans d'Israël de l'accepter compte tenu du racisme israélien en cours et les  crimes impunis en Palestine, l'étoile de David est devenue un symbole du mal aux yeux de beaucoup de victimes.
La presse juive est bouleversée par le slogan «De la rivière à la mer, la Palestine sera libre» qui appelle à la destruction d’Israël. En fait, je m'attendrais à ce que les Juifs qui semblent être bouleversés par le concept hitlérien d'un "État exclusivement aryen" acceptent le fait que le concept d'un "État exclusivement juif" est également troublant. " Ils devraient soutenir Israël qui devient « un Etat pour tous ses citoyens » et accepter que tôt ou tard cet État deviendra la Palestine, du fleuve à la mer.
Glyn Secker, secrétaire de Jewish Voice for Labour,(JVL ; La Voix Juive pour le parti travailliste)  a irrité la presse juive. Il a affirmé que les responsables travaillistes pro-israéliens constituaient une «cinquième colonne» du parti et a demandé: «Qu'est-ce que les Juifs font dans le caniveau avec ces rats? * Je rappelle à mes lecteurs que JVL est en soi un organe politique exclusivement  juif, donc raciste  qui n'accepte pas les non-juifs dans ses rangs. Je me suis demandé plus d'une fois comment il était possible que l'antiraciste Jeremy Corbyn soit disposé à s'associer à un tel organisme notoirement raciste. Cependant, dans sa déclaration (si elle est citée correctement par la presse juive), le secrétaire Glyn Secker exprime en réalité le point de vue le plus troublant sur la suprématie tribale. Il baisse les yeux sur un groupe de députés travaillistes qu’il qualifie de «rats» et appelle ses frères juifs à se dissocier de ces basses créatures. En pratique, Glyn soutient la division binaire -irréconciliable-entre Juifs et Goy. Il devrait en fait recevoir le prix hebdomadaire casher plutôt que d'être victime d'abus de la part de la ligue sioniste.
Mais nous pouvons être rassurés. La campagne contre l'antisémitisme a déjà confirmé qu'elle "examinait les preuves que nous avions rassemblées aujourd'hui. Là où des crimes ont été commis, nous travaillerons avec les autorités pour faire en sorte qu'il y ait des arrestations et des poursuites. "
Les faits sur le terrain sont indéniables. Plus les organismes juifs luttent contre l'antisémitisme, plus les gens découvrent la politique juive et s’y opposent. La campagne sioniste impitoyable contre Corbyn ne lui a pas fait mal, car il est toujours en tête dans la plupart des scrutins électoraux nationaux. Taxer Nigel Farage d’antisémite n’a pas touché cet homme,  dont le parti reste plus haut que les conservateurs et le parti travailliste réunis aux prochaines élections au Parlement européen. Une façon de voir les choses est de dire que les Britanniques ne sont pas émus par l'hystérie antisémite juive. Une autre façon de voir les choses est de conclure que les Britanniques sont en réalité gravement perturbés par la frénésie d’antisémitisme. Être détesté par le lobby sioniste est devenu un badge d’honneur, un billet d’entrée au poste de Premier ministre britannique.
* Mise à jour: Glyn Secker dément le rapport de la presse juive et publie son propre compte rendu.
Par   Gilad Atzmon
Traduction : H. Genséric
VOIR AUSSI :
-----------------------------------------------------
Gilad Atzmon a déjà annoncé la Fin de Sion !
  • Tout comme Norman Finkelstein a récemment démontré que le chien-guide, Bibi, de l’aveugle, Donnie Mains d’Enfant Trump, est lui-même  un raciste et un suprémaciste juif, à l’image d’Israël
  • Alors qu’Ilan Pappe a déconstruit au moins 10 mythos sur Israël :
“Le sionisme a sécularisé et nationalisé le judaïsme. Pour y parvenir, les penseurs sionistes affirmèrent la possession du territoire biblique et recréèrent, en fait le réinventèrent, comme le berceau de leur nouveau mouvement nationaliste. Comme ils le voyaient, la Palestine étaient occupée par des ‘étrangers’ et avaient été repossédée. ‘Étrangers’ ici voulait dire tout non-juif qui avait vécu en Palestine depuis la période romaine. En fait pour bien des sionistes, la Palestine n’était même pas une terre ‘occupée’ quand ils arrivèrent dessus en 1882, mais plutôt une terre ‘vide’ : les natifs palestiniens qui vivaient là leur étaient invisibles ou sinon, ils faisaient partie de la dureté et des obstacles de la nature et à ce titre devaient être conquis et retirés du paysage. Rien, ni pierres, ni Palestiniens, devaient se mettre sur le chemin de la ‘rédemption’ nationale de la terre convoitée par le mouvement sioniste. Jusqu’à l’occupation de la Palestine par la Grande-Bretagne en 1918, le sionisme était un mélange d’idéologie nationaliste et de pratique colonialiste…”
“Comme les théoriciens du nettoyage ethnique l’ont reconnu, là où est adoptée une idéologie d’exclusivité dans une réalité ethniquement lourdement chargée, il ne peut y avoir qu’un seul résultat possible: le nettoyage ethnique…”
“De fait, si vous étiez juif sioniste en 1948, ceci ne voulait dire qu’une seule chose : adhésion et implication totales à la dé-arabisation de la Palestine.”
~ Ilan Pappe, professeur et chaire d’histoire à l’université d’Exeter, “The Ethnic Cleansing of Palestine”, 2006, traduction Résistance 71 et dans : Colonisation et totalitarisme : Israël État d’apartheid… ou pire ?
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.