mercredi 8 mai 2019

Palestine. Des centaines de missiles frappent Tel-Aviv malgré le "dôme de fer"


Les 4 et 5 mai, une attaque à la roquette a été lancée contre Israël depuis la bande de Gaza. Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont signalé que 690 missiles avaient été tirés en 48 heures, faisant quatre morts israéliennes. Le système de défense antimissile «Iron Dome» n’en a intercepté que 240.
L'ancien chef du département de recherche du renseignement militaire juif, Yaakov Amidror, a déclaré au Jerusalem Post que le système Iron Dome ne pouvait pas intercepter tous les missiles pour deux raisons. L'un des problèmes clés est que le système ne détecte pas le lancement de missiles lancés à très courte portée. La seconde raison est qu’il n’intercepte pas les missiles volant dans des zones qu’il considère comme inhabitées et non développées.
Viktor Murakhovsky, expert militaire russe explique.
“Le dôme de fer” est présenté par Israël comme un système efficace, mais il manque néanmoins d’intercepter beaucoup de missiles.
"Iron Dome" est un système fixe destiné à intercepter et détruire les roquettes non guidées, en particulier les obus de mortier. Il dispose de grosses munitions, de missiles à courte portée et, en principe, c'est un système assez simple. Des groupes palestiniens utilisent des missiles Qassam de fabrication artisanale lors de frappes contre Israël sans système de guidage. Ils sont beaucoup plus simples en termes de caractéristiques, comparables aux lance-roquettes à lanceurs multiples russes ou américains.
Si la volée provient d'une installation obsolète de type «Grad» soviétique, le «Dôme de fer» ne servira pas efficacement. Les Américains ont un système de lance-roquettes multiple HIMARS raisonnablement efficace. Il est utilisé avec une portée maximale de 300 km. Des développements ont eu lieu dans d'autres pays - en Chine et en RPDC - sur la base des systèmes de salves soviétiques.
Est-à-dire que si le système a raté les missiles, est-il dans l'ordre des choses?
- C’est dans l’ordre des choses. Si l'on compare le Dôme de Fer en termes de nombre d'interceptions et de missiles, son inefficacité est remarquable, même en tenant compte de la simplicité des objectifs.
Le système de défense antiaérien russe S-400 est-il plus efficace dans ce sens?
- S-400 est un système ayant un autre objectif, un autre niveau. Il s’agit d’un système de défense aérienne (Air Defense) permettant de couvrir des objetifs à grande distance. Et ainsi, ils ne peuvent être comparés ni dans les fonctionnalités ni dans les capacités.
Notez que le système de défense antimissile tactique «Iron Dome» est conçu pour se protéger contre les missiles tactiques non guidés d’une portée de 4 à 70 kilomètres. Il a été développé par la société israélienne Rafael. Chaque batterie peut protéger une zone de 150 kilomètres carrés. La première batterie a été mise en alerte en mars 2011. Il existe neuf batteries de ce type en Israël.
Le système comprend trois lanceurs de missiles Tamir (20 missiles chacun). Le missile intercepteur a une longueur de trois mètres et une masse de 90 kilogrammes, son diamètre est de 160 millimètres et sa vitesse est d’environ 300 mètres par seconde (plusieurs fois plus que la vitesse cible). Les informations sur l'ogive de la fusée sont secrètes. Il y a aussi une station radar. Si la trajectoire de la cible calculée indique que la fusée tombera dans une zone déserte, la commande d'interception n'est pas donnée. Cela réduit les coûts d'exploitation du système.
Source : Итайте больше на https://military.pravda.ru/1415812-cupol/
Le Hamas annonce une nouvelle tactique derrière l’échec d’Iron Dome
La branche militaire du mouvement de résistance du Hamas palestinien, le Hamas, a déclaré avoir réussi à "vaincre" le prétendu système de missiles israélien Iron Dome lors de son récent affrontement avec le régime de Tel-Aviv grâce à sa nouvelle tactique de lancement de roquettes.
Abou Obeida, un porte-parole des brigades Ezzedine al-Qassam, a déclaré lundi dans un article publié sur les médias sociaux que la nouvelle tactique de lancement de roquettes avait submergé le soi-disant système de missile Iron Dome, causant la mort et les blessures de nombreux Israéliens en deux journées.
"Les Brigades Qassam, grâce à Dieu, ont réussi à vaincre le soi-disant Dôme du Fer en adoptant la tactique consistant à tirer des dizaines de missiles en une seule rafale", a-t-il déclaré.
«La grande intensité des tirs et la grande capacité de destruction des missiles introduits par les [brigades] Qassam […] ont réussi à causer de grandes pertes et à détruire l’ennemi», a déclaré Obeida.
Les attaques aériennes israéliennes sur Gaza ont déclenché les combats les plus intenses entre le régime et les combattants de la résistance palestinienne depuis la guerre sanglante de Tel-Aviv contre l'enclave bloquée en 2014.
En représailles, les combattants palestiniens ont tiré environ 700 roquettes depuis Gaza dans les territoires occupés, tuant quatre colons israéliens et en blessant au moins 80 autres au cours du week-end. Au cours de la guerre de sept semaines menée par Israël en 2014, cinq Israéliens sont morts et 67 autres ont été blessés.
Les médias israéliens ont rapporté que le «dôme de fer» n'avait intercepté que 240 projectiles, ajoutant que quelque 35 roquettes et obus de mortier avaient touché des zones peuplées samedi et dimanche.
Dans le même temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a affirmé que le régime de Tel-Aviv avait modifié les règles d'engagement à Gaza ces derniers jours.
«Nous avons changé les règles du jeu et le Hamas comprend très bien cela. Cela dit, il est clair que ce n'est pas la fin de la campagne et j'ai donc donné des instructions pour préparer l'avenir, et donné des directives pour laisser les forces blindées et les artilleries autour de la bande de Gaza », a-t-il déclaré.
Netanyahou a également ajouté qu'Israël avait officiellement renouvelé sa vieille politique d'assassinats ciblés de "terroristes de haut rang", terme qu'il avait utilisé pour désigner des membres du Hamas et des groupes de résistance du Jihad islamique, et affirmé que le régime de Tel-Aviv en avait tué "des dizaines" le week-end.
Dimanche, l'armée israélienne a spécifiquement attaqué un membre du Hamas à Gaza, Hamed Ahmed Khudari, en bombardant sa voiture, marquant ainsi le premier homicide ciblé depuis la guerre de Gaza en 2014.
La nouvelle agression israélienne a tué 27 Palestiniens et en a blessé des dizaines d'autres. Deux Palestiniennes enceintes et deux enfants figuraient parmi les morts. L’attaque israélienne de deux jours a également détruit ou endommagé des centaines de maisons palestiniennes à Gaza.
Le conflit s’est arrêté lundi à la suite d’un cessez-le-feu entre les deux parties. Les tensions ont éclaté vendredi après l'assassinat de quatre Palestiniens, deux lors d'un raid aérien israélien sur Gaza et deux autres lors de tirs réels du régime juif sur les manifestations anti-occupation.
Dans le même temps, le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri, a déclaré que, même si la récente flambée de violence à Gaza avait pris fin, le conflit continuerait. "La résistance a réussi à dissuader" l'armée israélienne, a-t-il déclaré, selon un diffuseur public israélien à Kan.
    "Notre message est que cette ronde est terminée, mais le conflit ne prendra pas fin avant que nous ayons recouvré nos droits", a-t-il déclaré.
Le cessez-le-feu, cependant, a provoqué la colère des Israéliens, qui se disent fatigués de devoir courir dans des abris.
«Dans un mois, dans deux semaines, dans un mois et demi, tout se reproduira - nous n’avons rien obtenu. Je pense qu'Israël doit les frapper très fort pour qu'ils apprennent leur leçon », a déclaré Haim Cohen à Ashdod, situé à 25 kilomètres au nord de la bande de Gaza.
Israël affirme que ses avions de combat ont visé environ 350 sites dans la bande de Gaza. Le minuscule ghetto arabe est un territoire côtier est sous blocus israélien terrestre, aérien et maritime depuis plus de dix ans.
Source : Press.tv 

Israël : les services psychiatriques pris d’assaut

À la suite de récents affrontements entre les groupes de résistance palestiniens à Gaza et l’armée israélienne, de nombreux cas de maladies psychiatriques ont été signalés parmi les Israéliens, ont rapporté des médias israéliens.
Selon la chaîne d’information libanaise Al-Ahed citant la chaîne 12 de la télévision israélienne, des personnes touchées par la pluie des missiles des groupes de la Résistance palestinienne ont été traitées via des séances en téléconférence, faute d’assez de psychiatres.
Eli Beer, président de l’organisation United Hatzalah (Unis dans le secours), a déclaré que la situation au sud des territoires occupés était très mauvaise et que Tel-Aviv avait un lourd fardeau devant lui.
Il a ajouté qu’ils ont besoin d’un grand nombre de psychiatres en Israël pour aider les colons qui ont été touchés lors des récents affrontements.
Selon ce rapport, les colons des quartiers proches de la bande de Gaza continuent de subir les dommages causés par le récent conflit entre la Résistance et l’armée israélienne, dont le plus important est la maladie mentale.
Il existe de nombreux cas de maladies psychiatriques parmi le personnel de l’armée israélienne, ce qui a entraîné une augmentation du taux de suicide parmi les soldats israéliens.

PressTV-Neuf soldats israéliens se sont suicidés en 2018 selon des chiffres publiés en janvier 2019 par l’armée du régime israélien.
Malgré les mesures préventives des responsables militaires, le nombre des tentatives de suicide parmi le personnel de l’armée israélienne reste très élevé.
La multiplication du nombre des soldats qui se donnent la mort inquiète vivement l’état-major de l’armée israélienne, surtout que les enquêtes n’ont permis de définir aucune cause précise à cette tendance.
Pourquoi Israël a-t-il capitulé?
Hannibal GENSERIC

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.