mardi 7 mai 2019

GB. Diffamation d’un Pair du Royaume parce qu'il a osé défendre la Palestine


Si vous êtes d’origine musulmane vivant en Occident, alors (aux yeux de qui-vous-savez) vous êtes forcément coupable de quelque chose de très moche. Si, en plus de cette culpabilité ethnético-religieuse, vous exprimez des idées pour la défense du droit des Palestiniens, ou si vous osez critiquer la politique israélienne, ou si vous osez prononcer le  mots "juif" ou  "Lobby juif", alors vous êtes bon pour la prison et pour l’exclusion de toute activité professionnelle ou politique.

Deux exemples édifiants ont défrayé la chronique ces derniers temps :

-  La représentante au Congrès américain, Ilhan Omar,

Lord Ahmed en Grande Bretagne (article ci-dessous d'Israël Shamir).


Hannibal Genséric

Début de l'article d'Israël Shamir

Le titre rappelle un début d’histoire d’Agatha Christie, ou un roman à sensation de Robert Louis Stevenson ou Conan Doyle du XIXe siècle, d’un seigneur poursuivi sans relâche par un complot international pervers. Partisan dévoué de la Palestine, Lord Ahmed of Rotherham n’a pas encore été crucifié, mais les suspects habituels ont rendu sa vie extrêmement amère. Des femmes sont venues porter de faux témoignages contre lui; dont l'une a été discréditée et mise à pied, une autre vient d’être remise à sa place. La puissante BBC l'attaque; le Guardian et le Times le dénoncent pour son manque d’amour pour «nos frères aînés Juifs» et pour divers crimes et délits. Et récemment, il a été accusé de faire des avances à son cousin, il y a cinquante ans (ou 47?), ce qui est, je pense une première mondiale. Ses actions sont mal représentées. les journaux mentent en créant des insinuations pour le harceler.

Demandez à n'importe qui ayant entendu parler de lui, et on vous dira qu'il a tué un homme alors qu'il conduisait sur l'autoroute tout en  envoyant des textos. Comme si cela ne suffisait pas, on le traite d’«agresseur d’enfants» ou d’«accusé d’infractions sexuelles sur enfants». Il a également été accusé d'avoir profité d'une femme vulnérable. Qui voudrait défendre une telle personne? En outre, il vient de Rotherham, une ville réputée pour les hommes pakistanais subornant de jeunes Anglaises. C'est un mélange tellement toxique que les anges ont peur de s’en approcher, ce qui fait de moi le fou proverbial car je me précipite dans cette affaire.
Lord Ahmed était un précurseur d'Ilhan Omar [1] avant qu'Ilhan ne devienne la cible désignée des grands médias. Il a traversé le flot d'accusations qui visent à détruire son ami Jeremy Corbyn. Il était venu enfant en Angleterre de la partie pakistanaise du Cachemire. En suivant son père ouvrier métallurgiste, il a rejoint le mouvement travailliste et est devenu l'un des premiers pairs musulmans du royaume - une belle carrière pour le garçon dont les frères aînés sont devenus chauffeurs de bus. Sa sympathie pour la Palestine va causer sa perte.
Il a soutenu la Palestine; s'est rendu à Gaza à bord d'un navire qui avait brisé le siège; il se souciait des Palestiniens; il s’est  battu au Parlement pour les sauver. Pour cette œuvre d’amour, il avait été qualifié d’antisémite, suspendu trois fois du parti travailliste puis obligé de le quitter complètement. Ses ennemis et les ennemis de la Palestine n’ont pas manqué de ruse pour le piéger, pour l’accuser d’énormes péchés et crimes et pour le neutraliser efficacement. Il ne peut même pas soutenir les personnes qu’il aime (Corbyn, entre autres), car son soutien leur porterait préjudice.
Cette éclipse politique d'une personnalité forte et charismatique, le leader naturel de la communauté musulmane britannique, envoie un message terrible aux hommes politiques britanniques: ne défendez pas la Palestine, mais rassemblez toutes vos défenses en proclamant votre amour pour l'État juif, comme le fait Jonathan Freedland. . Mon ami Jonathan Cook a écrit sur la manière dont cet écrivain juif du Guardian a traité d’‘antisémites’ Livingstone et Galloway.
La Palestine n'est pas une cause paroissiale, les vrais partisans de la Palestine sont les voix les plus actives et les plus fortes du parti anti-guerre. Ils étaient contre la guerre en Irak, et maintenant ils sont contre la guerre contre la Russie, contre le changement de régime au Venezuela, contre la confrontation avec la Coréen du Nord et pour toutes les bonnes causes. La neutralisation d’Ahmed (et de Livingstone) par le Lobby juif [2] laisse présager un avenir triste pour le monde, car cela coïncide avec la soumission de Trump au programme néo-conservateur [3], décrit si clairement par Mike Whitney. Au moment où on en a le plus besoin, il ne peut pas s’engager.
J'ai rencontré Lord Ahmed chez moi en Palestine. Il m'a appelé, s'est présenté et m'a demandé de l'emmener à Jérusalem. Il voulait apprendre de première main ce qui se passait chez un Juif qui se rangeait du côté des Palestiniens. Ce n'est pas tous les jours qu'un pair britannique demande à un humble écrivain de Jaffa de le guider. Nous sommes allés à Jérusalem. Je l'ai présenté à mon grand ami et professeur palestinien, l'évêque Atallah Hanna; nous avons arpenté les rues et observé les murs du ghetto palestinien depuis le sommet du mont des Oliviers.
Il a été touché par ce qu'il a vu. J'ai été touché de sentir sa compassion. Il m'a ensuite invité à prendre la parole à la Chambre des Lords, au Parlement, et c'est ce que j'ai fait. Mon discours était probablement trop audacieux - on m'a demandé de parler de la Palestine, alors que je parlais des juifs et de leurs relations avec l'empire britannique, car je pensais que c'était la clé de la question de Palestine. Chaque fois que l’on prononce le mot "Juif", on est taxé d’"antisémite" [4], à moins de percer le dithyrambe; c'est un risque professionnel. On m'a donc appelé, ainsi que Lord Ahmed, pour avoir brisé le mur de silence qui m'avait entouré.
Chaque fois que vous lisez des articles de journaux sur Lord Ahmed (et ils sonnent généralement comme une litanie d'accusations), mon invitation prend toujours une place d'honneur (ou de calomnie, si vous préférez). «Sa vile carrière anti-britannique», écrivait le conservateur des valeurs britanniques Abhijit Pandya dans le Daily Mail, a culminé en 2005 en «invitant le célèbre antisémite Israël Shamir à la Chambre des lords à parler des Juifs et de l'empire ». ”.
Il "a organisé le lancement d'un livre d’un antisémite notoire dans la chambre des Lords ", a déclaré the Times.
Wikipedia raconte qu'il "a organisé à la Chambre des Lords un lancement de livre pour l'écrivain controversé Israel Shamir, au cours duquel ce dernier a notamment affirmé:" Les Juifs aiment l’Empire…. Cet amour de l'empire explique la facilité avec laquelle les Juifs changent d'allégeance… Les esprits simples appellent cela un "comportement perfide", mais c'est en fait un amour pour Empire en soi. "
Le Guardian a déclaré « Il avait organisé une réception à la Chambre des Lords pour l'écrivain antisémite Israel Shamir, qui avait profité de l'occasion pour accuser les Juifs. de vouloir créer un empire mondial ».
Je ne sais pas si Lord Ahmed avait lu beaucoup (ou aucun) de mes écrits avant cette invitation. Dans une interview accordée au journaliste d’Al Jazeera Mehdi Hasan (pour New Statesman et Huffington Post), il a déclaré ne pas avoir fait de recherche Google sur moi, et il a admis "c’est ma plus grosse erreur". Regrette-t-il l'invitation de Shamir? "Oui. Parce que cela fait une sorte de grosse tache sur ma réputation." Mehdi Hasan, se battant pour le prix Brown Nose de l'année, a continué à pousser (il y a des Arabes qui sont tout simplement géniaux pour la défense de la cause juive, et deux d'entre eux, Ali Abunimah et Hussein Ibish m'ont attaqué et, quelques années plus tard, ont attaqué également Gilad Atzmon) et Lord Ahmad s'est excusé abondamment: "Je m'excuse complètement et sans réserve auprès de la communauté juive, de la justice, et des propriétaires de journaux." Mais vous savez que les excuses n’aident en rien.
La tentative de Lord Ahmed de resserrer ses relations avec la puissante communauté juive britannique et avec des judéophiles britanniques encore plus puissants ne me blesse pas. Il est très probable qu'il ait subi beaucoup plus d’avanies que ce qu'il avait prévu. Il s’attendait, raisonnablement, à ce qu’un Juif israélien qu’il invitait présente une ligne directe affirmant que les actes pervers commis par les Israéliens sont totalement contraires aux valeurs et à l’éthique juives. Que je laisse tomber une larme en disant comment se fait-il que le sionisme ait perverti ces merveilleux Juifs. Ou sinon, je ne prononcerais même pas le mot «Juif». Cela aurait probablement été beaucoup mieux.
D'autre part, les Juifs israéliens qui font les choses qu’on attendait d’eux ne vont pas aussi loin que moi. Ils ne soutiennent pas la pleine égalité d'un juif avec un non-juif dans toute la terre de Palestine; ils ne soutiennent pas le droit des réfugiés palestiniens de rentrer chez eux. Même les meilleurs juifs israéliens, comme le regretté Uri Avnery, étaient tous pour une Palestine "Bantoustan" et pour la séparation des non-juifs (apartheid). C’est la même chose avec TOUS les Juifs: quand ils sont minoritaires, ils défendent les droits des minorités; quand ils sont au pouvoir, ils répriment les autres. Ces observations m'ont valu le titre de "controversé" "antisémite" et pire encore.
Lord Ahmed n'a pas été attaqué parce qu'il m'a invité. Je ne suis pas si important. Il a été attaqué en raison de son soutien à la Palestine et mon nom avait été utilisé simplement comme marqueur de l'opprobre pour effrayer les dociles. De même, mon merveilleux ami Julian Assange avait été persécuté et presque martyrisé pour avoir révélé les secrets cachés de l'Empire, non à cause de mon amitié, bien que cette amitié soit toujours mentionnée avec son scandale sexuel suédois. C'est ainsi que le Lobby juif salie et neutralise les gens.
En raison de son soutien à la Palestine, Lord Ahmed avait été inscrit sur la liste noire de qui-vous-savez, et ils ont commencé leur vendetta. En 2007, ils ont eu leur grand jour lorsque Lord Ahmed a eu un accident de la route. On a prétendu qu'il avait tué un piéton en tapant un texto tout en conduisant, même si cela était complètement faux. En réalité, un jeune étranger ivre a heurté son Audi contre la barrière de séparation de l’autoroute et, déporté par le choc, s’est dirigé dans la mauvaise direction. Lord Ahmed, qui conduisait sa Jaguar avec toute sa famille, n'avait aucune chance d'éviter le crash. Le jeune étranger a été tué, Ahmed a été blessé. Même le juge d'appel a déclaré qu'Ahmed aurait pu «faire peu ou rien» pour éviter la collision. Après avoir perdu connaissance, il en était venu à «risquer sa vie en essayant de repousser d'autres véhicules pour les empêcher d'entrer en collision avec l'Audi ou sa voiture», a félicité le juge d'appel.
Au cours du procès, l'accusation a révélé qu'Ahmed avait envoyé un texto à quelqu'un quelques minutes avant l’accident. Cela était vrai, comme le reconnaissait Ahmed, bien que cela n’ait aucun rapport avec l’accident mortel. C'était aussi inutile que la question de savoir ce qu'il avait mangé pour le déjeuner. Il n'a pas été accusé d'avoir tué, provoqué la mort ou causé un accident par une conduite dangereuse - seulement par l'envoi de SMS en conduisant.
Mais une justice britannique très indépendante l'a condamné à une peine de prison de plusieurs mois. C’était la première fois qu’une personne qui n’avait jamais commis d’infraction était condamnée à une peine de prison pour avoir envoyé un SMS, alors qu’habituellement c’est une simple amende.
Il a fait appel et est rapidement sorti de prison, mais pas avant que le Parti travailliste ne l'ait suspendu. Quelques années plus tard, il a déclaré dans une interview qu'il avait été puni injustement par un juge obligé de comparaître devant le lobby juif. Il a également déclaré que les seigneurs des médias juifs le poursuivaient parce qu'il s'était rendu à Gaza pour soutenir les Palestiniens. Cette remarque (factuellement vraie et évidente) a suscité un tollé. Vous savez (en France, aux USA, en Grande Bretagne, en Allemagne, etc.), vous ne pouvez pas dire de telles choses! Il a de nouveau été suspendu par le parti travailliste et avait quitté le parti dans l'attente raisonnable d'en être expulsé, comme pratiquement tous les amis de la Palestine.
Il a également déclaré qu'il paierait des millions de dollars pour amener le président Bush et son caniche Blair à la CPI de La Haye afin qu'ils soient jugés pour crimes de guerre - un sentiment juste que beaucoup d'entre nous partageons aujourd’hui. Mais les médias britanniques appartenant à des Juifs ne le lâchaient pas; ses paroles ont été retoquées de telle sorte  qu’elles sonnent comme si il voulait réellement kidnapper ce duo criminel.
Aux côtés d'autres défenseurs fervents de la Palestine et des militants anti-guerre, comme  George Galloway et Ken Livingstone (également traqués par "l’escadron de la mort" sémite), Lord Ahmed était exclu du parti et marginalisé. Corbyn a scié l'arbre qui le soutenait. Ces trois hommes aiment toujours Corbyn, mais ils sont incapables de l'aider.
L'ennemi a encore continué à chercher Lord Ahmed. Quelques années plus tard, une avocate musulmane, à la tête d'un bureau de conseil aux citoyens, s'est plainte que Lord Ahmed avait profité de sa dépression, quel que soit le sens qu’on lui donne. Sa plainte à la Chambre des lords avait été rejetée; car le Lord n’a rien fait d’illégal, d’immoral ou même d’inacceptable pour un pair. Mais les médias traditionnels ont transformé ce non-événement en un festival de haine.
La dernière carte jouée contre Lord Ahmed était presque imbattable. L'allégation de crime sexuel transforme l'accusé en un objet toxique et épuise son soutien. c’est pourquoi l’ennemi l’utilise habituellement. Ainsi, Julian Assange, un autre de mes grands amis, avait été accusé de «viol sur mineur» (relations sexuelles non protégées). Ahmed a été accusé de trois attaques sexuelles sur des enfants. Le Times a déclaré qu '«il a été inculpé de deux tentatives de viol et d'un attentat à la pudeur. Ses victimes présumées étaient une fille et un garçon de moins de 13 ans ». Ce qui semble horrible! Un tel démon devrait pourrir en prison, tu murmurerais.
La réalité est très différente. Les méfaits présumés ont eu lieu il y a près de 50 ans, alors qu'Ahmed était adolescent (il a maintenant 62 ans). Les plaignants, une avocate de Liverpool et son frère, un épicier de Rotherham, sont des cousins ​​d'Ahmed, de quelques années plus jeune que lui. Ils avaient de bonnes relations, allaient aux mariages familiaux, etc., mais l’avocate de Liverpool «découvrit sa vraie sexualité», s’est mis à la colle avec une autre femme indienne et décida de combattre le monde hideux des mâles avec leur privilège masculin. Elle se souvenait de toutes les mauvaises choses qu'elle avait subies au cours de ses cinquante dernières années, et parmi elles quelque chose qui s'était passé (ou ne s'était pas passé) dans le Yorkshire à l'âge de 12 ans. C'était la raison principale de la plainte, mais elle et son frère ont été privés d'un héritage qu'ils pensaient devoir être le leur. Le frère dit qu'il doit se tenir près de sa sœur; il se plaignit également qu'il y a 50 ans, Ahmed et ses frères l'avaient agressé et avaient tenté de le violer.
Au début, la police avait renvoyé les cousins chez eux, affirmant que de telles affirmations étaient impossibles à poursuivre. Mais pour une raison quelconque, la police a alors décidé de reprendre l’affaire. Une des raisons était politique: les ennemis du Lord ne pouvaient pas rater une telle occasion. La deuxième raison est qu’en Angleterre les «crimes sexuels historiques» sont devenus à la mode. Lord Bramall, héros de la guerre, avait fait l’objet d’une enquête pour «crimes sexuels historiques» à l’âge de 92 ans; sa maison a été fouillée, il a été longuement interrogé, mais il n’a pas été inculpé et il a reçu les excuses de la police. Les crimes présumés du regretté chanteur Michael Jackson ont fait l'objet d'un traitement cinématographique bien qu'il ait été disculpé par un tribunal.
Si vous avez un journal, ou mieux, la BBC, vous pouvez accuser n'importe qui. Parfois, des ratés, comme dans le cas de Cliff Richard, accusé par la BBC, les ont poursuivis en justice et ont reçu des millions de dollars en compensation. Mais Ahmed avait été traîné dans la boue par la mauvaise publicité. La femme musulmane du Citizen Advice Bureau ne pouvait pas punir légalement Ahmed, et la Chambre des lords a rejeté ses demandes, mais la BBC l'a reprise et a créé tout le programme sur elle et le Lord. Et maintenant, l'affaire de l’Avocate Lesbienne de Liverpool-a été présentée comme si Ahmed était un pédophile, bien qu'en réalité, il s’agit de griefs d'enfants oubliés.
L'affaire n'aura probablement aucun effet, mais le préjudice politique est énorme et il reste à savoir si Lord Ahmed pourra guérir un jour. Sa position courageuse sur la Palestine et contre la guerre lui a valu l'inimitié de La Tribu, et ses membres sont vengeurs, ils ne pardonnent ni n'oublient jamais. Dans les discussions sur Ilhan Omar, il a souvent été dit que les non-Blancs peuvent s'en tirer plus facilement que les Blancs. Le cas du Lord Ahmed est une preuve irréfutable du contraire.
SOURCE : The Smearing of the Peer
NOTES
VOIR AUSSI
Traduction / Annotations : Hannibal Genséric

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.