vendredi 7 août 2020

CONFIRMATION. C'est Israël qui a bombardé Beyrouth

Le premier Premier ministre israélien a ordonné la destruction d’un entrepôt d’armes du Hezbollah à Beyrouth au moyen d’une arme nouvelle. Celle-ci étant mal connue a provoqué des dégâts considérables dans la ville tuant plus de 100 personnes, en blessant 5 000 et détruisant de nombreux immeubles. Cette fois, il sera difficile à Benjamin Netanyahu de nier.
Nous espérons que les liens pertinents concernant cette atrocité seront fournis par nos nombreux lecteurs du monde entier.
Placez-les simplement dans la section Commentaires avec vos propres réflexions. Des commentaires négatifs, niant l'implication israélienne, seront également publiés s'ils sont poliment exprimés et fournissent des informations utiles.

LINKS

Breaking: Israel bombed Beirut? See this report from Richard Silverstein,
writing in Tikun Olam
Silverstein report | Video from worldstar shows a bomb-shaped object slamming into building before the mushroom cloud.
Sound of warplanes, then object hits
| Filtered Video shows “Missile” then explosion | Breathtaking: Case Closed, Infrared video reveals details of [Israeli] nuclear missile (6 missile videos/3 of them new)
Israel Hits Beirut – Veterans Today
Israel “not behind Beirut blast, sources” say
Israeli aircraft strikes Syrian military targets– BBC
Former Israeli Member of the Knesset Moshe Feiglin hails Beirut explosion as a “gift” from God . “Today is Tu B’Av, a day of joy, and a true and huge thank you to all the heroes who organized this celebration
| July 31: Israeli defense minister threatens to bomb Lebanon infrastructure.

None of this is even hinted at in the mainstream media.

Two other sources of recommended reading:

—  Israel is in shock, in a sickening show of hypocrisy
By Gideon Levy
Devastating Beirut Explosion: An Accident or Something More Sinister?
By Stephen Lendman

Un ancien membre du parlement israélien a les explosions mortelles de port de mardi à Beyrouth de "cadeau" de Dieu dans un message partagé sur Facebook. Le chef du parti d'extrême droite israélien Zehut, Moshe Feiglin, a ensuite semblé supprimer le post Facebook avant jeudi après-midi. Feiglin l'a initialement partagé mercredi. "Aujourd'hui, c'est Tu B'Av, un jour de joie, et un véritable et immense merci à Dieu et à tous les génies et héros vraiment (!) Qui ont organisé pour nous cette merveilleuse célébration en l'honneur du jour de l'amour", a écrit Feiglin sur Facebook, selon Middle East Monitor. Tu B'Av est une fête juive similaire à la Saint-Valentin. [1]. "Pour marquer les vacances de Tu B'Av, nous avons un fantastique feu d'artifice depuis le port de Beyrouth", aurait-il déclaré ailleurs dans le post. Il a également suggéré que les explosions n'avaient pas été causées par un accident industriel et aurait déclaré plus tard à une station de radio locale qu'Israël "devrait être fier" s'il était d'une manière ou d'une autre responsable.

Cela nous rappelle les Israéliens dansants devant le WTC en flammes après l'attaque israélienne du 11/9 avec une arme similaire (nuke), et la joie d'officiels israéliens et de religieux juifs après l'incendie de Notre Dame. [2]


[1] Pourim, La fête juive qui célèbre joyeusement le massacre massif des Perses 

[2] Notre Dame. Quand Dieu est qualifié de "pyromane paresseux"
Mercredi dernier, nous avons appris que Shlomo Aviner, éminent rabbin sioniste et leader de la Yeshiva, avait suggéré que l'incendie qui a ravagé Notre-Dame aurait pu être une vengeance divine contre Notre Dame car les catholiques avaient brûlé des manuscrits juifs en 1242 sur les lieux de ND. Le rabbin transforme pratiquement le dieu juif en un brûleur d’église qui met huit siècles à «riposter».

VOIR AUSSI :

LIBAN. Beyrouth dévastée . Mini bombe nucléaire israélienne ?

Hannibal GENSERIC

 -------------------------------------------------

Israël détruit Beyrouth-Est avec une nouvelle arme nucléaire

Le premier Premier ministre israélien a ordonné la destruction d’un entrepôt d’armes du Hezbollah à Beyrouth au moyen d’une arme nouvelle. Celle-ci étant mal connue a provoqué des dégâts considérables dans la ville tuant plus de 100 personnes, en blessant 5 000 et détruisant de nombreux immeubles. Cette fois, il sera difficile à Benjamin Netanyahu de nier.

JPEG - 35.9 ko
Le 27 septembre 2018, Benjamin Netanyahu désigne à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies l’entrepôt qui explosera le 4 août 2020 comme un dépôt d’armes du Hezbollah.

Le premier Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a autorisé une frappe contre un entrepôt d’armes du Hezbollah au moyen d’une arme nouvelle, testée depuis sept mois en Syrie. On ignore si le second Premier ministre, Benny Gantz, a donné son accord.

La frappe a été conduite, le 4 août 2020, à l’emplacement exact désigné par Benjamin Netanyahu lors de son discours aux Nations Unies, le 27 septembre 2018 [1]. Le Hezbollah avait évacué ses armes de cet entrepôt juste après le discours de Netanyahu.

On ignore ce qu’est l’arme utilisée. Cependant elle a déjà été testée en Syrie depuis janvier 2020. Il s’agit d’un missile dont la tête comporte une composante nucléaire tactique provoquant un champignon de fumée caractéristique des armes nucléaires. Il ne s’agit évidemment pas d’une bombe atomique au sens stratégique.

JPEG - 10.5 ko
Test israélien en Syrie. Comparez avec la photo ci-dessous de l'explosion à Beyrouth

Cette arme a été testée en Syrie sur une plaine à la campagne, puis dans le Golfe persique sur les eaux contre des navires militaires iraniens. C’est la première fois qu’elle est utilisée en milieu urbain, dans un environnement particulier qui a fait se réfléchir le souffle et les vibrations sur l’eau et la montagne. Loin de ne détruire que le port de Beyrouth, elle a tué plus d'une centaine de personnes, blessé au moins 5.000 autres, et détruit largement la partie Est de la ville (la partie Ouest a été largement protégée par le silo à grains).

JPEG - 42.4 ko
Sur ces photos satellitaires, on distingue la destruction de l’entrepôt du Hezbollah et d’une partie du port.

Israël a immédiatement activé ses réseaux dans les médias internationaux pour masquer son crime et accréditer l’idée de l’explosion accidentelle d’un stock d’engrais. Comme souvent, on désigne de faux coupables, et la machine médiatique internationale répète à satiété ce mensonge en l’absence de toute enquête. Pourtant il y a bien eu un champignon de fumée incompatible avec la thèse d’une explosion d’engrais. [Voir :LIBAN. Beyrouth dévastée . Mini bombe nucléaire israélienne ?].

JPEG - 20.7 ko
Le champignon de fumée observé à Beyrouth n’a aucun rapport avec ce qu’aurait provoqué un explosif conventionnel.

De même que ni la Syrie, ni l’Iran n’avaient communiqué sur cette arme lorsqu’ils ont été touchés, les partis politiques libanais ont immédiatement conclu un accord pour ne rien dire afin de ne pas démoraliser leur population. Une enquête a été ouverte, non pas sur la cause de l’explosion, mais sur la responsabilité du personnel du port dans le stockage de ces engrais supposés être la cause de l’explosion. Cependant ce mensonge n’a pas tardé à se retourner contre les partis politiques qui l’on imaginé.

Le Tribunal des Nations Unies pour le Liban, qui devait rendre public son verdict dans l’affaire de l’assassinat de l’ancien Premier ministre Rafic Hariri, en 2005, a décidé de différer celle-ci de quelques jours. Identiquement dans cette affaire, l’explosion d’une camionnette avait masqué le tir d’un missile comportant une arme nouvelle, comme cette fois l’explosion de nitrate a masqué le tir d’un missile comportant une autre arme nouvelle.

JPEG - 18.3 ko

J’avais révélé, cinq ans plus tard, cinq ans trop tard, dans une revue russe la manière dont on avait tué Rafic Hariri [2], tandis que le Hezbollah publiait une vidéo attestant l’implication d’Israël.

Il importe de noter que l’assassinat de 2005 visait un ancien Premier ministre sunnite et que l’attaque de 2020 visait non pas le Hezbollah chiite, mais la Résistance libanaise dans son ensemble.

Cette fois, plusieurs ambassades ont procédé à des relevés, notamment en prélevant des échantillons de grains et des filtres à air d’ambulances s’étant immédiatement rendues sur les lieux. Ils sont d’ores et déjà en cours d’examen dans leurs pays respectifs.

[1] “Remarks by Benjamin Netanyahu to the 73rd Session of the United Nations General Assembly”, by Benjamin Netanyahu, Voltaire Network, 27 September 2018.

[2] « Révélations sur l’assassinat de Rafiq Hariri », par Thierry Meyssan, Оdnako (Russie) , Réseau Voltaire, 29 novembre 2010.

Par Thierry Meyssan

VOIR AUSSI :

Ce que des hommes de renommée mondiale ont dit à propos des juifs (suite et fin)

7 commentaires:

  1. Heureusement que Philippe Grasset sauve l'Etat hébreu et insulte les complotistes comme vous ou Meyssan, Hannibal !
    https://www.dedefensa.org/article/dieu-a-t-il-un-plan-b

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement, je n'ai pas pu lire tout l'article, tellement son style pontifiant et alambiqué semble être fait pour cacher le manque d'arguments objectifs. Comme on dit, la réalité est têtue. PhG s'apercevra, demain ou dans 10 ans, qu'il est, comme beaucoup d'autres, victime du lobby israélien.

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. ce qui nous tombe dessus sera pire :
    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2020/08/08/coupures-de-courant-a-new-york-armageddon-se-rapproche-de-vous-ils-couperont-tout-eau-electricite-internet-pour-triompher-leur-bourse-continuera-de-monter-les-armes-du-brigadier-general/

    RépondreSupprimer
  4. Thierry Meyssan fait de la propagande. Il n'y a jamais eu d'armes du Hezbollah dans le port de Beyrouth.
    Le gouvernement Syrien devrait l'expulser de Syrie car c'est une véritable taupe, de plus, je ne sais pas si vous avez remarqué, où, il passe, il y a des problèmes.

    RépondreSupprimer
  5. Je pense au Juge Américain Robert Steele qui a déclaré dernièrement nous vivons dans un monde sale à cause de l'Etat d'Israël avec son bras armé le MOSSAD. Ce crime au Liban n'est pas prescriptible et la roue tourne.

    RépondreSupprimer
  6. il faut finir avec les larmoyants ...dent pour dent

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.