dimanche 16 août 2020

Trump se ballade topless à cheval pour augmenter sa popularité

Washington (dpo) – Les politiques chaotiques de Donald Trump en matière de coronavirus ont fait chuter son taux d’approbation – et le président est très conscient de son problème de popularité. Afin de l’augmenter, le président américain a pris exemple sur son homologue russe, Vladimir Poutine, et s’est lancé dans une séance de photos topless à cheval.



Le pauvre cheval tire la langue

Journée mondiale de la photo présidentielle étrange
« Mon bon ami Vlad a des cotes de popularité dont je ne peux que rêver pour l’instant », a expliqué le président Trump. « Je suis un bien meilleur politicien que lui, le meilleur ! Cela doit donc être dû à ces photos qu’il a prises il y a quelques années. C’étaient de merveilleuses photos ».

Le personnel de la Maison Blanche a donc organisé un court voyage dans l’Ohio, où le président Trump a pu mettre en place l’installation et le décor souhaités. « Je ne suis tombé que quelques fois, donc ça ne compte pas vraiment. Je n’ai été mordu que deux fois et pris des coups de sabot trois fois », a déclaré fièrement le président Trump.

C’est parce que je suis un excellent cavalier. Un des meilleurs. Personne ne comprend autant que moi les chevaux et l’équitation.

Les photos sont assez impressionnantes et pourraient augmenter considérablement les chances de réélection du président.
Le 30 juillet 2020 − Source The Postillon 
Via le Saker Francophone

1 commentaire:

  1. OOooopppssss, le meme cheval , le meme decor les memes jambes
    mais la tete et le buste est horrible a voir
    voler la photo du Grand putin nous montre combien ce salopard de trump resemble a un juif talmudiste dans cette phote volee.

    RépondreSupprimer

Les commentaires Anonymes (ou Unknown) et les commentaires comportant des insultes ou des menaces seront supprimés. Les commentaires hors sujet, non argumentés ou vides de sens, etc. seront supprimés. Les auteurs des écrits publiés en sont les seuls responsables. Le fait de les publier n'engage pas la responsabilité de H. Genséric ou de La Cause du Peuple.